Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'AN VERT de Vouziers : écologie et solidarité. - Page 3

  • Sectes : à quoi joue le gouvernement

    Communiqué LDH

    L’expansion des mouvements sectaires dans notre pays, et au-delà, est une véritable menace pour de nombreuses personnes et pour la démocratie.

    La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) mène depuis 2002 une mission d’observation et d’analyse du phénomène sectaire à travers ses agissements attentatoires aux droits de l’Homme, aux libertés fondamentales et autres comportements répréhensibles. Elle coordonne l’action préventive et répressive des pouvoirs publics à l’encontre des dérives sectaires et contribue à la formation et l’information de ses agents. Elle informe le public sur les risques voire les dangers auxquels il est exposé et facilite la mise en œuvre d’actions d’aide aux victimes de dérives sectaires.

    Malgré des moyens réduits, la Miviludes s’est montrée être un outil utile et efficace contre les sectes et leurs comportements contraires au droit et qui ne doit pas se confondre avec la lutte contre la radicalité. Ces mouvances ont leurs entrées dans les grandes administrations et les grandes entreprises.

    Lire la suite

  • Journée nationale des Aidants familiaux

    Journée nationale des Aidants familiaux samedi 5 octobre 2019 . Thème : la précarité des aidants 

    Être aidant c’est quoi ? Vous venez en aide à l'un de vos proches (conjoint, parent, voisin, ami…), de temps en temps ou quotidiennement car ce dernier a perdu une partie de son autonomie. Alors, oui vous êtes aidant… Cette journée est pour vous.

     

    Programme :

    le matin, le bus "À + dans le bus", présent sur le marché pour sensibiliser le public.

    À partir de 13 h, au parc Bellevue.

    Après-midi au parc Bellevue (sous chapiteau), à partir de 13  h  : stands d'informations pour les aidants sur le bien être, l'habitat, le financement du maintien à domicile, la nutrition-alimentation, l'emploi à domicile, l'association "handi'chiens", les services du GHSA (accueil de jour, HAD, SSIAD, EHPAD...). Les aidés sont également accueillis et pourront profiter d'ateliers ludiques (jeux divers, de mémoire...).

    À 16 h 30, spectacle "Théâtre Forum" sur le handicap et la perte d'autonomie (Cie Question d'époque), salle Bellevue. Gratuit.

    Action menée par le GHSA en partenariat avec le FJEPCS La Passerelle.

    Lire la suite

  • Forum des associations vouzinoises

    Ce samedi, plusieurs dizaines d'associations vouzinoises étaient présentes à la salle des fêtes pour une présentation de leur domaine spécifique. Si la matinée a été un peu calme, ce sont finalement plusieurs centaines de personnes qui ont pu découvrir la riche palette d'activités offerte localement.

    On pouvait y rencontrer de nombreux clubs sportifs, mais aussi des associations caritatives, culturelles, du domaine de l'histoire et du patrimoine, etc.

    Plusieurs animations ont ponctué cette journée, proposées par des clubs sportifs, mais aussi par l'harmonie municipale. Ce type de forum permet de recruter de nouveaux membres en ce début d'année scolaire, et pour les Vouzinois de longue ou de fraîche date, c'était l'occasion de trouver le bon cadre pour pratiquer une activité près de chez soi. La présence de cette offre nombreuse représentait une saine émulation, sans concurrence sauvage entre les différents domaines présentés.

    Voici quelque photos de cette journée :

    Lire la suite

  • La répression de la dissidence par Al Sissi

    Publié le 30.09.2019 par Amnesty International.

    Profondément déstabilisé par les vagues de manifestations, le gouvernement du président Abdel Fatah Al Sissi mène une répression à plein régime pour réduire au silence toute forme de contestation. Enquête.

    Les forces de sécurité égyptiennes ont procédé à de très nombreuses arrestations de manifestants, et arrêté des journalistes, des avocats spécialistes des droits humains, des militants, des protestataires et des représentants politiques, dans le but de réduire au silence ceux qui critiquent le gouvernement et d’empêcher de nouvelles manifestations.

    Nous avons rassemblé des informations sur au moins 59 arrestations opérées dans cinq villes à travers l’Égypte au cours des manifestations qui ont eu lieu dans la nuit des 20 et 21 septembre. Des organisations locales de défense des droits humains ont signalé que plusieurs centaines de manifestations avaient été recensées dans toute l’Égypte. Le Centre égyptien pour les droits économiques et sociaux a indiqué qu’au moins 2075 personnes ont été arrêtées dans le contexte des manifestations depuis le 19 septembre.

    Le président Al Sissi a répondu aux questions des médias à New York, affirmant que ces manifestations étaient déclenchées par l’« islam politique », .En réalité les manifestants sont de tous âges ; il s’agit aussi bien d’hommes que de femmes, qui appartiennent à des milieux socioéconomiques et religieux très différents, y compris non politisés. Toutes les personnes arrêtées ont été accusées de charges similaires liées au « terrorisme ».

    Lire la suite

  • C'était cui,celui-là ?

    1586420043.jpg

    Bouvreuil (sujet femelle)

    3223657946.JPG

    Rouge-gorge familier

    1374233156.JPG

    Pinson du Nord

    408330353.JPG

    Mésange bleue

    1610013345.JPG

    Tourterelle turque

    367523115.JPG

    Moineau domestique

    277887996.JPG

    Chardonneret élégant

    3342848428.JPG

    Pinson des arbres (sujet femelle)

    181169076.JPG

    Pigeon ramier

    2576338214.JPG

    Moineau domestique (sujet femelle)

  • Une stratégie imposée par la force

    Communiqué d'Alternatiba Paris le 27.09.2019.

    Samedi 21 septembre, à Paris, la Marche pour le climat et la justice sociale a été perturbée par des affrontements violents, pour la première fois depuis le début de la dynamique des marches. Nous avons immédiatement dénoncé les violences complètement disproportionnées de la police à l’égard des manifestant-e-s. Mais ce jour-là, nous avons tou.te.s aussi subi les agissements d’une minorité qui a imposé son choix tactique à l’ensemble de la mobilisation.

    Plus de 90 organisations diverses impliquées dans l’organisation et appelant à la marche ont fait le choix d’un consensus non-violent de mobilisation, qui a été publié sur les réseaux sociaux avant chaque marche. C’est par ce dispositif que des familles, des enfants, des personnes âgées, des personnes nouvellement engagées peuvent participer en toute confiance à ces événements.

    Mais ce 21 septembre à Paris, la marche pour le climat a été infiltrée par des centaines de Black blocs venus délibérément imposer par la force leur propre stratégie d’affrontements violents, de manière anti-démocratique, à des dizaines de milliers de personnes qui n’étaient pas consentantes. Ces Black blocs ont semble-t-il répondu à des appels explicites à déborder les manifestations que nous organisons (1).

    Alternatiba et ANV-COP21 n’ont jamais cherché à empêcher d’autres mouvements de développer d’autres types de stratégies que la nôtre. Mais nous ne pourrons jamais accepter que d’autres mouvements nous imposent par la force leur propre stratégie.

    Les affrontements violents qui ont perturbé cette marche pour le climat ont mis en danger de très nombreuses personnes dont la plupart n’étaient absolument pas préparées à ce type de situation.

    Pris dans un mouvement de foule, confinées sur le boulevard Saint Michel, gazées, empêchées de se mettre à l’abri, familles, enfants, jeunes et personnes âgées ont été la cible des forces de l’ordre qui ont déclenché une répression disproportionnée et généralisée sur l’ensemble des participant-e-s en se saisissant du prétexte des incidents. Il sera difficile pour un certain temps de faire revenir ces personnes qui étaient venues en faisant confiance au cadre non-violent des marches.

    Lire la suite

  • Observer l’action de la police et de la gendarmerie est un droit ! Soutien à Camille Halut

    Les observatoires des libertés publiques participent depuis plusieurs années au respect des droits fondamentaux. La Ligue des droits de l’Homme (LDH), depuis sa fondation en 1898, comme d’autres organisations, agit dans ce sens.

    Camille Halut, membre d’un Observatoire des libertés publiques – la Legal Team de la LDH Montpellier – estcamille halut.jpg aujourd’hui poursuivie pénalement pour son activité en matière de défense des droits fondamentaux.

    Camille Halut a participé à l’observation des pratiques des forces de police et de gendarmerie en matière de maintien de l’ordre public, lors du mouvement des « gilets jaunes ». Ses observations ont ainsi permis la rédaction de plusieurs rapports, dont l’un a été produit devant le Conseil d’Etat dans le cadre du référé liberté tendant à l’interdiction de l’usage des LBD 40. Ses observations ont également servi de support à des saisines de l’IGPN et ont, notamment, participé à l’identification de l’auteur d’un tir de LBD 40 sur un manifestant pacifique, au cours d’une manifestation à Montpellier.

    Dans le cadre de sa mission d’observatrice, elle a été victime d’insultes et de violences policières, comme d’autres observateurs.

    Convoquée au commissariat pour une audition libre, Camille Halut a été immédiatement mise en garde à vue et renvoyée ensuite à l’audience du tribunal correctionnel de Montpellier du 1er octobre 2019 pour « entrave à la circulation », alors qu’elle accomplissait sa mission d’observatrice en suivant une manifestation de trois mille personnes qui s’était déplacée sur l’autoroute le 6 avril.

    Lire la suite