Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ardennes

  • Les sorties du ReNArd

    LOGO-RenardAssos-FINAL.pngLe REgroupement des Naturalistes ARDennais  (RENARD) organise des sorties nature, gratuites et ouvertes à tous, et encadrées par des spécialistes. Voici les prochaines dates :

     

     

    A l’occasion des Journées européennes de la migration, nous vous proposons de découvrir ce phénomène majeur du cycle biologique de l’avifaune.


    Rendez-vous : 9h, château d’eau (Coulomme-et-Marqueny)
    Durée : environ 3h
    Inscription : non obligatoire
    Prix : gratuite et ouverte à tous

     

    Oiseaux hivernants ou migrateurs viennent chaque année se reposer et s’alimenter sur ce site, l’un des plus attractifs dans les Ardennes. Venez les observer !


    Rendez-vous : 9h, devant l'église (Douzy)
    Durée : environ 3h
    Inscription : non obligatoire
    Prix : gratuite et ouverte à tous

    Venez découvrir les espèces qui fréquentent le lac de Sedan. Nombreux sont les oiseaux qui font étape ou s'installent sur les grands plans d'eau !


    Rendez-vous : 9h, parking de l'école maternelle à côté de la piscine (Sedan)
    Durée : environ 3h
    Inscription : non obligatoire
    Prix : gratuite et ouverte à tous

    Lire la suite

  • A304 : perspectives d’implantation et de croissance pour les entreprises

    Tel est le titre d'un article que le site du Conseil Départemental consacre à l'ouverture du nouvel axe routier. Celui-ci a pris bien du retard pour entrer en service, et le CD au bord de la faillite a obtenu un étalement pour régler sa part. D'après le site du CD :" le règlement de la somme due, à savoir 11 849 121€, sera échelonné sur 4 ans à compter de 2018. La dépense sera donc de 2 962 281€ pour 2018."

    Mais finalement, tout va bien puisque l'autoroute est ouverte à la circulation, et que les investisseurs vont arriver dans le département.

    Logiquement, le CD vante son territoire pour attirer les industriels. L'article indique donc les potentialités locales :

    "La mise en service de l'autoroute A304, reliant Marseille à Rotterdam de manière ininterrompue, ouvre aux investisseurs nationaux et internationaux des perspectives foncières décisives. En effet, les Ardennes disposent de ressources foncières territoriales pour accueillir les entreprises à vocation industrielle, logistique, artisanale ou tertiaire.

    Consultez sur cette carte les offres territoriales pour votre implantation industrielle, artisanale ou tertiaire, avec leurs avantages financiers."

    Lire la suite

  • En 2016, la baisse de population se poursuit dans le Grand Est

    Selon l'INSEE, qui publie une étude sur le sujet cette semaine, la population du Grand Est connaît sur 10 ans le taux de croissance démographique moyen le plus faible de toutes les régions françaises.

    Parmi les départements de notre région, les Ardennes font partie des plus fragilisés. Ces chiffres officiels reposent sur les recueils des données de l'Etat Civil et des recensements, et ne sont donc pas des prévisions ou des projections. Cependant, si on tente de se projeter vers l'avenir, il semble bien que cette tendance va persister.

    Voici des extraits de l'étude de l'INSEE :

    "Au 1er janvier 2017, le Grand Est compte 5 554 100 habitants, soit 3 000 habitants de moins que l’année précédente. La baisse en 2015 était de 2 000 habitants.

    Comme pour presque toutes les régions métropolitaines, le solde naturel s’est dégradé : le nombre de naissances continue de diminuer alors que les décès restent à des niveaux élevés. En 2016, le taux de mortalité régional est légèrement supérieur au taux métropolitain, avec une espérance de vie plus faible tant pour les hommes que pour les femmes. Les unions sont plus nombreuses, de même que les ruptures."

     

    Lire la suite

  • Le Tour Alternatiba dans les Ardennes : le programme

    Le tour Alternatiba est parti le 9 juin de Paris et arrivera à Bayonne le 6 octobre pour un grand village des Alternatives.

    Pendant 4 mois, douze cyclistes pédalent collectivement sur la quadruplette, symbole du mouvement Alternatiba, symbolisant à la fois la solidarité, l'effort collectif et la reconversion écologique.

    Leur mission : promouvoir les alternatives au dérèglement climatique et former une nouvelle génération d'activistes et de citoyens sensibilisés. Chaque ville traversée est l'occasion d'un véritable événement rassemblant tous les acteurs du territoire !

    plus d'info sur le site alternatiba

    Le Tour Alternatiba arrive dans les Ardennes les 1er et 2 août.

    Il fait étape le 1er août à Charleville-Mézières sur la place Ducale à 19h et le 2 août à midi à Attigny

     

    Lire la suite

  • Massacre à la Hobette : le point sur l'enquête


    Les automobilistes qui fréquentent la route Vouziers-Stenay-Luxembourg ont pu s'interroger sur ce qui s'était passé au parking du lieu-dit «  La Hobette  ». Toutes les hypothèses sont actuellement étudiées. On évoque la possibilité du largage accidentel d'une bombe mais les poteaux délinéateurs auraient été couchés par le souffle. Une sortie de route d'un convoi exceptionnel pourrait également être à l'origine de ces dégâts, mais aucune trace de véhicule n'est visible dans l'accotement. Une manifestation qui aurait dégénérée  ? Nous n'avons retrouvé ni grenade lacrymogène usagée, ni restes de cocktails Molotov. Des sources fiables n'écartent pas la possibilité d'un attentat destiné à dégrader l'image de l'Argonne Ardennaise.
    Nous avons tenté d'interroger des oiseaux nicheurs mais il nous a été impossible de trouver le moindre nid intact.
    Tout témoignage permettant de résoudre cette inquiétante affaire est à nous transmettre. L'anonymat est garanti.
    En attendant nous suggérons au propriétaire des lieux de terminer le travail en recoupant au ras du sol les tiges, les arbustes repousseront et le paysage sera moins dramatique.

    Frédéric Mathias

    Lire la suite

  • Le cabaret vert, un festival responsable.

    logo.pngDepuis ses débuts, le Cabaret Vert s’inscrit dans une logique d’économie sociale et solidaire, économie de proximité soucieuse de ses impacts sociaux et environnementaux. Le festival établi par exemple un lien fort avec ses prestataires locaux, garants de la qualité, de la variété et de la provenance des boissons et denrées alimentaires offerts aux festivaliers.
    Les Engagements du Cabaret Vert doivent satisfaire les besoins actuels du festival sans compromettre ceux des éditions à venir. Ainsi les Engagements ont pour objectif d’assurer au festival un développement :
    – économiquement viable
    – socialement acceptable
    – écologiquement responsable
    Ainsi le Cabaret Vert est un événement qui cherche à s’inspirer d’une philosophie Développement Durable à la fois transversale, interconnectée et transmissible.

    Lire la suite

  • Déchets radioactifs : même Woinic ne les digère pas.

    La gestion des déchets nucléaires demeure un problème insoluble. Alors l'industrie nucléaire et l’État ont cru trouver une issue : les enfouir. Mais cela ne résout rien, car ils restent aussi dangereux et pour très très longtemps. Les générations suivantes devront gérer les risques d'accident, avec la crainte de les voir encore plus complexes à résoudre. En effet, le stockage à grande profondeur rend toute intervention particulièrement problématique et coûteuse.

    Créé récemment, le comité ardennais de soutien à Bure (village de la Meuse où est prévu le centre d'enfouissement), a mené une action symbolique ce samedi. Voici leur communiqué suite à cette manifestation non-violente.

    "L’action du Comité Ardennais de Soutien à Bure s’est tenue ce samedi matin, auprès de Woinic, le symbole identitaire ardennais
    Après une installation très matinale, dans une atmosphère vive et bon enfant, l’action non-violente de communication du Comité Ardennais de Soutien à Bure a eu lieu ce samedi matin 21 avril, auprès de Woinic. Elle a été vite écourtée par les forces de l’ordre.
    L’action consistait en une installation plastique, déployée par les 12 membres présents du Comité Ardennais de Soutien à Bure. Il s’agissait d’un amoncellement d’une grande quantité de simili-conteneurs de déchets nucléaires, disposés et suspendus afin d’imiter une déjection du sanglier-monument (voir photographies jointes). Candide, cette métaphore fécale fait sens : les déchets nucléaires sont ceux de tous les citoyens, car engendrés par nos consommations électriques (et des choix de politique énergétique). Les enfouir irréversiblement, en les enfermant et jetant la clef, c’est tirer la chasse d’eau : les déchets sont emportés, mais ils ne disparaissent pas pour autant.
    Ce choix technique de traitement des déchets nucléaires nous apparaît très irresponsable et naïf, là où une responsabilité collective doit introduire une ré-appropriation citoyenne du sujet et une large concertation publique. Nous avons encore du chemin vers cela, si l’on considère les ordres reçus par la gendarmerie locale ce samedi matin. Ceux-ci étaient de nous évacuer du site.
    Frédéric, membre du Comité Ardennais de Soutien à Bure, indique : « Nous nous attendions à une intervention rapide des forces de l’ordre. Nous étions organisés en fonction de cela. Mais je suis très surpris par le nombre de gendarmes mobilisés ! C’est fou, ils sont au moins aussi nombreux que nous ! […] Est-on près à entendre l’expression citoyenne, sans crispation immédiate ? »."

    Lire la suite