Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

politique locale

  • Jugement final de l’Affaire du Siècle

    Climat : le(s) prochain(s) quinquennat(s) sous la contrainte judiciaire

    Le tribunal administratif de Paris a donné raison à l’Affaire du Siècle : les gouvernements successifs sont désormais obligés de faire leurs preuves et de respecter strictement les engagements climatiques de la France. L’État français est également sommé de réparer les dommages causés à l’environnement par son inaction, avant le 31 décembre 2022. Ce jugement inédit oblige le gouvernement actuel, mais aussi le ou la futur·e locataire de l’Élysée. Cette décision marque une nouvelle ère pour les politiques climatiques de la France : plus aucun·e Président.e ne pourra s’exonérer d’agir pour le climat sous peine de mettre l’État hors la loi.

    La justice climatique s’impose à l’agenda politique

    Pour les organisations de l’Affaire du Siècle : “Désormais, le-la Président-e qui ne respecterait pas les engagements climatiques de la France la condamnerait deux fois : d’abord en exposant sa population aux impacts de plus en plus dévastateurs et coûteux du changement climatiques, ensuite en l’exposant à une nouvelle condamnation par les juges.

    Lire la suite

  • "Dynamite Argonne"

    L'histoire récente de l'association des commerçants de Vouziers est assez mouvementée. Rappelons qu'en 2017, l'UCIA disparaissait sans gloire (démission du bureau, AG non tenue faute de comptes certifiés, ...). Elle était remplacée par l'association "Dynamic Argonne", présidée jusqu'en début 2020 par Renaud Potron. C'est Maxime Minet qui a repris le flambeau à la suite de la démission de l'ancien bureau. A la tête d'une nouvelle équipe, il a relancé l'association et multiplié les animations.

    Cet élan est à nouveau brisé, puisque Maxime Minet annonce dans une lettre ouverte qu'il quitte la présidence de "Dynamic Argonne" pour se consacrer à son entreprise. Il se montre particulièrement déçu du comportement de la ville de Vouziers et de la Communauté de Communes, dénonçant les "vents contraires (...) qui ont fini d'achever sa motivation." Les mots sont forts ( "travail de sape ou de décrédibilisation") et montrent bien la déception de l'ancien président.

    Il déclare cependant : "Suivant nos trois vecteurs, Dynamiser Valoriser Federer, j’ai lancé un programme de structuration et de crédibilisation pour permettre à nos membres actifs la réalisation de différentes actions et événements que je ne listerai pas à nouveau ici, mais dont je suis particulièrement fier."

    Les critiques vis-à-vis de la ville portent en particulier sur la reprise du local qui avait été mis à disposition de l'association.

    Pour la communauté de communes, il reproche à un vice-président des propos remettant en cause les objectifs de "Dynamic Argonne" tels qu'ils avaient été présentés à son AG. L'élu de la communauté de commune aurait déclaré "que la valorisation comme la fédération des acteurs que nous prônions depuis plus de 3 ans et que nous souhaitions plus inclusive (intégrant donc l'ensemble des secteurs touristique, agricole, économique, culturel) était du ressort de la communauté de communes et qu'il n'était pas question que Dynamic Argonne y participe outre mesure".

    Lire la suite

  • Elections régionales et départementales : les résultats du deuxième tour à Vouziers

    Voici les chiffres officiels pour les régionales à Vouziers ;

     

    Votants 983

    Klinkert 39 voix soit 4,22 %

    Jacobelli 220 voix soit 23,81 %

    Rottner 478 voix soit 51,73 %

    Romani 187 voix soit  20,24 %

     

    Et voici les chiffres pour les départementales ;

    Votants  976

    Dugard Fraipon  625 voix

     

    Et pour le canton dans son ensemble :

    Votants 3585

    Dugard Fraipon 2540 voix

    Lire la suite

  • Pourquoi voter le 27 juin ?

    L’abstention a sans conteste dominé le premier tour des élections de dimanche dernier. Les chiffres record de personnes n'ayant pas voté s'inscrivent dans une tendance qui semble se renforcer au fil des années. Les causes en sont multiples, et difficiles à analyser.

    Mais il ne semble pas possible de gérer un département, une région, ou un pays sans avoir recours au vote, si l'on tient à vivre en démocratie. Bien entendu, les élections telles qu'elles existent actuellement ne sont pas parfaites. Le choix des candidats, la campagne électorale, le mode de scrutin, le contrôle des élus et l'implication des électeurs après le vote, etc, pourraient être améliorés. Mais cela ne remet pas en cause le vote en lui-même qui représente  la validation par les citoyens d'une politique pour leur territoire.

    Pour les régionales les choix sont assez clairs entre une liste de droite, une d'extrême droite et une de gauche. Cette dernière réalise une union de forces de gauche et écologistes. Nous appelons à voter pour elle, ce qui ne vaut pas approbation totale de son programme et de sa démarche, mais montre un choix clair en l'absence de danger d'extrême-droite.

    Pour les départementales, une seule liste reste en présence après le retrait annoncé de Frédéric Courvoisier et  Pascale Colson Vlieghe. On peut comprendre les raisons personnelles de cette décision. Mais politiquement, il aurait été préférable de se maintenir, pour continuer à faire connaître des idées alternatives et pour laisser un choix aux électeurs du canton de Vouziers.

    Difficile dans ce contexte à motiver les électeurs, même les supporters de Yann Dugard et Anne Fraipont. Pour manifester son désaccord et marquer son opposition à la majorité départementale, le bulletin blanc reste le moyen le plus simple

    Lire la suite

  • Elections départementales à Vouziers : les résultats

    Il y aura bien un deuxième tour pour le canton de Vouziers, aucun candidat n'obtenant plus de 50% des voix.

    Avec 3 binômes en compétition, il devenait difficile à Yann Dugart et Anne Fraipont de se faire élire au premier tour, malgré l'avantage que leur donne leur statut de sortants.

    Les candidats du RN constituaient une nouveauté pour le canton. Ils réalisent un score en dessous des 12,5 % des inscrits, seuil minimum pour pouvoir se maintenir au deuxième tour.

    Celui-ci verra donc s'affronter les deux sortants au binôme constitué de Pascale Colson Vlieghe et Frédéric Courvoisier.

    Yann Dugart et Anne Fraipont bénéficient d'une avance confortable, et devraient logiquement sortir vainqueurs du deuxième tour dimanche prochain.

    Voici les chiffres officiels :

    Inscrits  : 9837

    Votants : 3873

    Blancs et nuls : 188

    Exprimés : 3685

    Cuif Ophélie ; Pierrat Christian  :  840 voix 22,80 %

    Dugart Yann ; Fraipont Anne 1730 voix 46,95%

    Colson Vlieghe  Pascale ; Courvoisier Frédéric : 1115 voix 30,26 %

    P1540184.JPG

    Encore quelques courageux pour attendre la proclamation tardive des résultats.

     

     

  • Toutes et tous concernés, toutes et tous aux urnes !

    Communiqué de la LDH

    Toute campagne électorale est l’occasion de confronter les points de vue sur des enjeux essentiels et sur les solutions possibles. Dans un monde idéal, elle devrait permettre d’exprimer ses attentes, les besoins collectifs, les perspectives à envisager dans les champs de la transition écologique, de la démocratie, du bien être culturel et social. On sait que ce moment n’est pas toujours à la hauteur des enjeux et les équipes candidates pas toujours à l’image de ce que les uns et les autres souhaiteraient. Car nous ne sommes pas dans un monde idéal, très loin de là. 

    C’est pourquoi il est essentiel, pour notre avenir commun, de s’emparer de ce moment particulier de notre démocratie et de s’en approprier les enjeux, du débat jusqu’au vote, de la place publique aux urnes. C’est d’autant plus nécessaire que le résultat va largement conditionner de nombreuses dimensions de notre vie quotidienne. De fait, les décisions des conseils départementaux et des conseils régionaux impactent nos transports, l’éducation, la formation professionnelle, l’action sociale, l’enfance, le sort des personnes âgées, de celles en situation de handicap ainsi que les politiques de logement, du cadre de vie, de l’aménagement du territoire et de l’environnement.

    Lire la suite

  • Election départementale : les bonnes clefs pour une campagne électorale.

    L'équipe composée par Pascale Colson Vlieghe et Frédéric Courvoisier (avec Karine Coignart Nivoix et Frédéric Mathias comme remplaçants) tenait une réunion publique ce mardi à Vouziers.

    Une vingtaine de personnes étaient présentes à ce rendez-vous, ici comme ailleurs cette élection ne passionne pas beaucoup les électeurs.

    Pourtant, les candidats semblent avoir travaillé pour ouvrir au maximum les possibilités.

    Les candidats en premier se positionnent comme une équipe unie, qui souhaite travailler en mutualisant leurs compétences respectives. Ces échanges devraient se passer autant dans le cadre géographique que dans leurs connaissances dans des domaines particuliers. Ils ont mis en avant leur disponibilité et leur volonté d'être au contact permanent des électeurs.

    La connaissance du territoire constitue la base d'un programme réaliste. Ils ont sillonné les communes du canton pour rencontrer le maximum de personnes. Ce canton modifié reste une aberration géographique, avec des bassins de vie qui ne se recoupent pas. Il est très difficile de mobiliser les personnes de Raucourt et son ancien canton pour une entité appelée canton de Vouziers. Malgré tout, des situations semblables se retrouvent dans beaucoup de communes.

    L'état des lieux laisse apparaître des problèmes dans des domaines où le département est compétent. L'état des routes et leur entretien hivernal en est un des plus visibles. La refonte de la carte des collèges a été remise à une date ultérieure, mais la fermeture des établissement de Buzancy et du Chesne laisse toujours des traces importantes. Au-delà du symbole de ces disparitions, ce sont des faiblesses nouvelles qui sont apparues dans les territoires concernés, et pas forcément au bénéfice du territoire voisin.

    Ces constats débouchent sur des engagements et des propositions de la part des candidats. Vous les avez reçues avec leur matériel de campagne, nous n'y reviendrons pas en détail. Retenons leur engagement de disponibilité et de présence pour des rencontres régulières avec les habitants du territoire.

     

    Lire la suite