Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

politique locale

  • Conseil municipal de Vouziers mardi 13 septembre 2022

     

    La prochaine séance du conseil municipal de Vouziers se déroulera le mardi 13 septembre 2022 à 19 h dans le salon d'honneur de la mairie.

     

    Ordre du jour :

    I. POINT D’ETAPE SUR LA REQUALIFICATION DU CENTRE BOURG

    II. AFFAIRES GENERALES
       a.  Approbation du procès-verbal de la séance du 05/07/22
       b.  Désignation d’un correspondant Incendie et secours
       c.  Avis sur la définition du périmètre géographique des territoires de démocratie sanitaire
       d.  Remboursement de frais d’exécution d’un mandant spécial - déplacement Ratiskovice pour les célébrations d’octobre 2022 

    III. SCOLAIRE :
      Autorisation de demande de subvention auprès de la communauté de communes pour un projet pédagogique au Pôle Scolaire Dora Lévi

    IV. Eau Potable - Assainissement
       a.  Approbation des rapports sur le prix et la qualité du service (RPQS) 2021
       b.  Présentation du RPQS 2021 Assainissement Vrizy et Terron/Aisne (point non délibératif)

    V. URBANISME :
       Proposition d’acquisition d’une parcelle cadastrée AH 352

    VI. FINANCES :
       Admission en non-valeur de créances éteintes

    VII. TRAVAUX DE RESTAURATION DE MURS ET TOITURES :
       Approbation du plan de financement et autorisation de dépôt de demandes de subventions

    Lire la suite

  • L’interdiction de la chasse à la tourterelle des bois prolongée jusqu’en 2023

    Publié par Reporterre le 18.08.2022

    Victoire pour les défenseurs des oiseaux. Un arrêté publié jeudi 18 août suspend « sur l’ensemble du territoire métropolitain » la chasse de la tourterelle des bois, jusqu’au 30 juillet 2023.

    Le gouvernement avait d’abord autorisé l’abattage de 17 460 tourterelles maximum sur la saison 2020-2021. Ces volatiles sont pourtant une espèce menacée d’extinction et classée sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Le Conseil d’État, saisi par des associations de défense des oiseaux, avait finalement suspendu cette décision.

    En 2021, l’État avait donc décidé d’interdire la chasse de cette espèce jusqu’au 30 juillet 2022. Après une consultation du public cet été, et malgré une opposition du Conseil national de la chasse et de la faune sauvage, le ministère de la Transition écologique a prolongé cette interdiction jusqu’en 2023. La Commission européenne demandait depuis 2018 à ses États membres la suspension de la chasse des tourterelles des bois.

    Lire la suite

  • Place Carnot, le projet d'aménagement amendé.

    La réunion publique qui a eu lieu ce jour avait pour but de présenter le projet d’aménagement de la place Carnot, suite aux tables rondes réunies précédemment.

    Le public était peu nombreux en cette fin d’après-midi, une trentaine de personnes en comptant les élus et les salariés de la ville. P1570934.JPGS'agit-il d'un manque d'intérêt pour le sujet, ou de l'impression que les jeux étaient faits ?

    C’eut Madame Lampson (en l'absence du maire, retenu par une autre réunion) qui assurait la présentation du projet, entourée par les responsables techniques de la ville. Un professionnel a pris le rôle de l'animateur, en particulier lors des questions-réponses.

    La version présentée ce soir est modifiée par rapport à la précédente ; le nombre de places de stationnement est réduit à 88 au lieu de 112, permettant l'existence de deux espaces piétonniers en haut et en bas de la place. On n'est plus dans le tout parking, on n'est pas encore dans le tout espace vert et convivial. Ce compromis entre les deux options peut-il satisfaire tout le monde, ou ne va-t-il contenter  personne ? L'échantillon des Vouzinois présents était trop faible pour pouvoir répondre à cette question.

    place carnot,vouziers,parking,centre ville

    Sur le plan dévoilé ce jour, on retrouve l'aménagement du haut de place, avec la disparition de la voie de circulation. L'aménagement de la partie basse supprime les marches actuelles et crée un espace entre la rue et la zone piétonne. Les deux statues existantes sont maintenues, ainsi que les emplacements pour les food trucks.

    Sur les deux côtés de la place, des arbres seront plantés, sur les trottoirs et en limite du terre-plein central.

    P1570938.JPG

    Le parc Beluriez sera redessiné pour amener les personnes vers le parking du champ de foire qui deviendrait la zone de stationnement de longue durée. La place Carnot devrait devenir un espace de parking de courte durée, avec la réactivation de la surveillance de la zone bleue.

    La place de la Paix, derrière la mairie subirait peu de modifications, ainsi que le reste du trajet vers le champ de foire.

    Lire la suite

  • Barrage illégal de Caussade : nouvelle condamnation possible pour la chambre d'agriculture

    Publié le 28 juin 2022 par FNE

    logo.svg

    Ce triste feuilleton a commencé il y a 4 ans. La construction illégale de cette retenue d’eau en Lot-et-Garonne est le symbole de la mainmise de certains agriculteurs productivistes sur la ressource en eau, qui manque cruellement dans de nombreux endroits en France, encore cet été. Face à un Etat aux abonnés absents, le mouvement France Nature Environnement continue son combat. Nous avons demandé réparation du préjudice causé par la Chambre d’Agriculture au tribunal administratif de Bordeaux, en raison de toutes les fautes commises par cet établissement public. Le même jour, le 30 juin le tribunal se prononcera aussi sur la légalité de l’arrêté de mai 2019 qui ordonnait la suppression du barrage illégal et qui n’a jamais été mis en œuvre. L’audience se tiendra à 9h30. Dans les deux affaires le rapporteur public propose de donner raison au mouvement FNE.

    Lire la suite

  • Communiqué commun concernant les arrêtés municipaux anti-précaires

    Si aujourd’hui la politique communale conduite dans certains points du territoire tend à écarter les personnes sans-domicile – pratiquant ou non la mendicité – des quartiers centraux les plus fréquentés, cette volonté est renforcée à l’approche de la période estivale, comme à celle de forts afflux touristiques, afin de préserver la tranquillité des touristes, des commerçants et l’image d’une ville. 

    En effet, de nombreux maires usent de leurs pouvoirs de police pour prendre des arrêtés qui ne sanctionnent plus seulement le trouble à l’ordre public, mais les comportements que peuvent adopter les personnes en situation de précarité sociale et économique dans l’espace public : l’occupation prolongée du domaine public, la sollicitation des passants, la station assise ou allongée, la consommation d’alcool, la présence de chiens, pour ne citer que les plus courants.

    Malgré la multiplication de recours juridiques ces dernières années pour faire annuler ces mesures, et les victoires judiciaires pour condamner les villes en question, le phénomène ne faiblit pas.

    Ces arrêtés sont le fruit de politiques fondées sur des stéréotypes qui tendent à exclure la pauvreté, sans la résorber, du siège social que constitue la rue.

    Lire la suite

  • Résultat du premier tour des législatives de juin 2022 à Vouziers

    L'abstention constitue le fait marquant de ce premier tour, à l'image de ce qui s'est produit dans tout le pays.

    Jean-Luc Warsmann est en position très favorable pour l'emporter, si le reste de la circonscription confirme le vote de Vouziers.

     

    Étiquette

     

    %

    Inscrits

     

    2727

     

    Abstentions

     

    1384

    51

    Votants

     

    1343

    49

    Blancs et Nuls

     

    25

    1.8% (des votants)

    Exprimés

     

    1318

    98,1% (des votants)

    North

    REC

    53

    4%

    Baptiste

    DSV

    12

    1%

    Drion

    ENS

    119

    9%

    Warsmann

    DVD

    646

    49%

    Perrin

    NUP

    197

    15%

    Augier

    DXG

    23

    1,7%

    Peltriaux

    ECO

    14

    1%

    Lemoine

    RN

    254

    19%

     

     

     

     

    Lire la suite

  • Tribune libre

    En cette période de campagne électorale, nous publions une tribune libre que nous a fait parvenir un lecteur de l'An Vert.

    Cette tribune est signée, et le texte proposé n'engage que son auteur.

    Sous réserve de ne pas contenir des mentions racistes, xénophobes ou d'exclusion, et d'éviter les attaques sur les personnes, nous publierons d'autres contributions qui nous parviendraient.

     

    Suite à l’article paru dans l’édition de l’Ardennais du samedi 21 mai sur la candidature aux législatives dans la 3ème circonscription des Ardennes de M. Jean-Luc Warsmann, je tenais à réagir et faire part de quelques remarques et interrogations personnelles :

    Pourquoi je ne peux pas apporter mon vote à Jean-Luc Warsmann, député sortant, candidat à sa réélection dans la 3ème circonscription des Ardennes ( Sans étiquette cette fois : indépendant après 4 mandats sous l’étiquette d’un parti politique ) ?

    Il n’est pas question de divergences politiques profondes, voire de sanction sur les mandats effectués, M. Warsmann n’étant certainement pas le député le moins actif, ni le moins capable de proximité avec notre ruralité excentrée.

    Mon incompréhension et mes reproches portent sur le choix de son suppléant, et cela pour 2 raisons : en premier il peut paraître surprenant alors qu’on parle de la nécessaire parité en politique, que le choix se soit arrêté sur un homme.

    Mais là n’est pas le plus surprenant voire regrettable, je ne comprends pas le choix de M. Villenet, ardennais certes depuis 2016, qui dit vouloir "mettre son expérience au service de la circonscription pour défendre le maintien d’une médecine de proximité" ! ! ! soulève quelques doutes et interrogations de ma part !

    Comme il le précise M. Villenet a été délégué territorial de l’ARS des Ardennes pendant plusieurs années et grand maître de la " réorganisation " du secteur médical et des centres hospitaliers du département . Quand j’évoque la réorganisation et la restructuration, les termes de déstabilisation et d’annihilation me sembleraient plus appropriés. Certes il s’est montré rigoureux et efficace dans l’application et la mise en œuvre strictes voire brutales des consignes et préconisations gouvernementales souvent incohérentes et inadaptées au regard des situations locales, laissant peu de place à la concertation et au dialogue avec les professionnels, élus et usagers du secteur ; peut-être écoutait-il par obligeance mais n’entendait certainement pas car il semblait être seul à détenir la connaissance, la vérité et surtout le pouvoir. Chacun a pu constater ce qu’il en résultait de cette incapacité à tenir compte et adapter en fonction des disparités et spécificités locales.

    Lire la suite