Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

politique locale - Page 4

  • Un retail park à Vouziers ? Le Conseil Municipal a un avis très réservé.

    Le Conseil municipal s'est réuni ce mardi soir à la salle Bellevue, avec comme point principal à l'ordre du jour le débat d'orientations budgétaires.

    En information, Patricia Lesieur a excusé le Maire absent à cette réunion car Yann Dugard a été appelé à P1430328.JPGrencontrer le Président à l’Élysée parmi les élus de la Région Gand Est. C'est donc la première adjointe qui l'a remplacé pour conduire ce conseil.

    Une minute de silence a été respectée, suite au décès de Madame Coustier, ancienne ATSEM à l'école Dora Levi.

    Les locaux du FJEP rue du Champ de Foire seront agrandis suite à l'augmentation de ses activités. C'est la communauté de communes qui portera ce projet, la ville maintenant sa contribution au niveau actuel pour le fonctionnement de l'association.

    Une "course d'orientation citoyenne" sera organisée dans la commune fin juin 2019. Le but poursuivi est présenté ainsi :

    • Boucler le plus rapidement possible, en équipe de 2 ou équipe « Famille » (6 personnes maximum), un parcours tracé dans la ville, en choisissant son itinéraire pour relier des balises, et en participant à des épreuves, sportives, culturelles, gastronomiques (dégustations produits locaux) et festifs disséminées sur la commune.
    • Se surpasser bien sûr, mais aussi rassembler, partager, apprécier... Outre l’objectif sportif de l’épreuve, qui requiert esprit d’équipe, prise d’initiative et dépassement de soi, l’Ardenn’Orientation à également une visée citoyenne.

    Le prochain conseil se tiendra le 19.03, avec en principe le vote du budget.

    Lire la suite

  • Grand débat à Vouziers : chacun a pu s'exprimer.

    Organiser un débat sur 4 grands thèmes nationaux pouvait déjà paraître représenter un défit difficile à relever. La réunion qui s'est tenue ce soir à Vouziers a  tenu ce pari en moins de deux heures, en abordant 10 thèmes différents. Ceux-ci ont été choisis par les participants, qui étaient une bonne soixantaine à ce rendez-vous. On remarquait l'absence quasi-totale de jeunes, une présence discrète et limitée de partisans de "gilets jaunes" et une surreprésentation de personnes de la classe "moyenne".

    Si on ajoute le fait qu'à peine la moitié des personnes présentes ont pris la parole, cela limite les enseignements qu'il est possible de tirer de ce débat.

    Les échanges se sont déroulés dans le calme et le respect de l'autre, notamment grâce à l'animation effectuée par un professionnel.

    Chaque thème n'a pu bénéficier que de 10 à 15 minutes maximum, ce qui fait peu pour parler de la fiscalité, de l'environnement ou de la démocratie. On est donc souvent resté à des considérations générales, parfois avec un éclairage local comme pour les thèmes de la ruralité ou des EHPAD. Mais il n'y a eu peu de vrais débats contradictoires, et aucun vote n'a validé telle ou telle proposition.

    Malgré ces limites, la soirée a permis l'expression publique d'opinions et de revendications. Quant à savoir ce qui sera fait de toutes ces paroles recueillies ce soir, c'est une autre histoire...

    Lire la suite

  • Conseil municipal de Vouziers mardi 26/02/2019

    Le conseil municipal de Vouziers se réunira le mardi 26 février 2019 à 19 heures dans la salle Bellevue, rue de Condé

    Ordre du jour :

    Adoption du procès-verbal du conseil du 11 décembre 2018

    Affaires financières
    1 Débat d’orientation budgétaire 2019
    2 Modification de l’autorisation de programme / crédits de paiement du pôle scolaire Dora Lévi
    3 Acompte de subvention au FJEP La Passerelle
    4 Délibération remise gracieuse
    5 Fonds de concours fonctionnement bâtiment espace culturel Les Tourelles

    Marchés publics – Urbanisme – Affaires foncières

    6 Permis projet commercial – saisie de la CDAC (Commission Départementale d’Aménagement Commercial)

    Affaires générales

    7 Retrait de trois communes du SSE (Syndicat du Sud-Est)
    8 Modification des statuts du SSE
    9 Désignation d’un délégué titulaire et d’un suppléant pour représenter la ville au sein des instances du CNAS (Comité National d’Action Sociale)

    Lire la suite

  • Argonne ardennaise : des logements indignes mais des finances saines.

    Le conseil de communauté de l'Argonne ardennaise qui s'est tenu mercredi 13 février à Leffincourt comportait deux points principaux à son ordre du jour. Le premier était présenté en information et concernait le programme "Habiter mieux en Ardennes". Le second était le débat d'orientations budgétaires qui précède légalement le vote du budget par l'assemblée communautaire.

    Le programme "Habiter mieux en Ardennes" est présenté ainsi sur le site dédié :

    Afin de résorber les situations de mal-logement dans le département et de répondre aux enjeux d’économies d’énergie et d’adaptation des logements à la perte d’autonomie, le Conseil départemental des Ardennes, l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et leurs partenaires (intercommunalités, CAF des Ardennes, Région Grand Est) mènent un nouveau programme départemental d'amélioration de l'habitat privé. 

    Lancé depuis le mois de septembre 2018 et prévu pour trois années, « Habiter Mieux en Ardennes 2018-2021 » est un programme de soutien technique et financier dédié à la rénovation de l'habitat privé. Il permet de bénéficier de conseils gratuits et personnalisés, d'aides financières (sous conditions d'éligibilité) et d'avantages fiscaux.

    Le pilotage et l'animation du projet sont portés par le Conseil départemental des Ardennes, en lien avec 3 opérateurs, Urbam Conseil - Enercoop Ardennes Champagne - Soliha Ardennes.

    En chiffres, il s'agit de rénover plus de 2 000 logements ardennais d'ici à 2021, avec une enveloppe financière d'aides aux travaux de plus de 24,5 M€ financée par l'Etat, l'Anah, les EPCI et la Région Grand Est. 

    Il concerne donc plusieurs types de situations :

    • Les économies d’énergie et la rénovation thermique des logements,
    • L’adaptation du logement à la perte d’autonomie,
    • La résorption de l’habitat indigne ou très dégradé,
    • La réhabilitation complète ou la mise aux normes d’un logement vacant,
    • Les copropriétés fragiles.

    Pour l'Argonne ardennaise, près de 200 logements sont potentiellement concernés.

    logo_hma.png

    Lire la suite

  • Grande Traversée de l'Argonne 2019

    Qu’est ce que la GTA ?

    La GTA est plus qu'un évènement, c'est un projet de développement durable de l'Argonne qui réunit les associations environnementales, culturelles ou sportives, les collectivités locales et les habitants autour d'un événement contribuant à la reconnaissance du territoire et à la valorisation des patrimoines sous le signe du "défi partagé" et du développement durable. Parallèlement à cette manifestation, l'association a pris contact avec Go-France qui cherche à relancer le tourisme en milieu rural à travers une application pour smartphone, sorte de géocaching adapté au parcours de la GTA mettant en valeur les produits du terroir, les savoir-faire et les habitants de l'Argonne.

    La GTA constitue à ce titre, un vrai moyen de mobilisation populaire et est conçue pour porter largement la reconnaissance de l'Argonne avec ses habitants. C'est un objectif de moyens et long terme difficile mais le réseau d'Argonne PNR compte aujourd'hui un millier de contacts. L'objectif est bien, par une action citoyenne de faire connaître l'Argonne en dehors de ses limites administratives et naturelles. L'ambition de l'association est d'obtenir une reconnaissance régionale de la GTA au même titre que la Traversée des Vosges et la Transardennaise®.
    Cet événement associatif est ouvert à tout public sans limite d'âge ou de discrimination de sexe ou d'origine. Elle cherche à valoriser les communes du territoire et à réunir l'ensemble des acteurs associatifs, touristiques et socio-économiques. Elle vise la cohésion sociale et territoriale autour d'un projet de développement durable et solidaire.

    Lire la suite

  • Les chiffres ne peuvent pas mentir ?

    Dans son édition datée du 21 janvier, "L'Union" publie un article qui compare les populations de Vouziers et de Sainte-Ménehould. Le verdict paraît clair et historique à la fois : "Pour la première fois depuis la Révolution, Vouziers passe devant Sainte-Ménehould". Le constat s'appuie sur les derniers chiffres fournis par l'INSEE, qui indiquent 4545 habitants pour Vouziers et 4244 pour Sainte-Ménehould. L'article du journal précise : "5,8 %, c'est l'augmentation de population de Vouziers sur ces cinq dernières années".

    La réalité est nettement moins tranchée entre une dynamique vouzinoise et une baisse inexorable ménehildenne.

    Les deux communes connaissent une perte d'habitants depuis quelques décennies, et ce, sur une pente assez semblable.

    Nous avons publié les chiffres pour Vouziers, en voici un rappel :

    Vouziers   

    Population

    municipale

    Comptés à part

    Population

    totale

    2016

    3935

    168

    4103

    2015

    3954

    176

    4130

    2014

    4004

    196

    4200

     2013  

    4019

    197

    4216

    2012

    4 046

    200

    4 246

    2011

    4 094

    203

    4 297

    2010

    4 141

    208

    4 349

    2009

    4 158

    219

    4 377

     2011 ne marque aucune inflexion de la tendance à la baisse.

    Lire la suite

  • Démographie : une hausse en trompe-l’œil

    L'INSSE nous donne les chiffres de population de la France en 2018, voici son constat :

    Au 1er janvier 2019, la France compte près de 67 millions d’habitants. Au cours de l’année 2018, la population a augmenté de 0,30 %. Comme les années précédentes, cette progression est principalement due au solde naturel (+ 144 000 personnes), différence entre les nombres de naissances et de décès, bien que ce solde soit historiquement bas.

    En 2018, 758 000 bébés sont nés en France, soit 12 000 de moins qu’en 2017. Il s’agit de la quatrième année consécutive de baisse. L’indicateur conjoncturel de fécondité s’établit à 1,87 enfant par femme en 2018. Il recule depuis quatre ans, mais la baisse ralentit. Il retrouve son niveau de 2002. La France reste encore en 2016 le pays le plus fécond de l’Union européenne.

    En 2018, le nombre de décès s’établit à 614 000, soit 8 000 de plus qu’en 2017. L’espérance de vie à la naissance s’établit à 85,3 ans pour les femmes et 79,4 ans pour les hommes.La France est l’un des pays européens où les femmes vivent le plus longtemps, alors qu’elle n’est qu’en neuvième position pour les hommes.

    Les chiffres des naissances sont en diminution depuis plusieurs années, et on retient surtout un taux de fécondité en baisse. Pour simplement maintenir une population stable, il faut que ce taux atteigne 2,1, enfants par femme en moyenne. Tant que les hommes ne porteront pas d'enfants, ce seront toujours les femmes qui feront naître de nouveaux citoyens. Il  faut donc au moins deux successeurs pour chaque couple (et deux naissances par femme) pour laisser stable une population. Le taux de fécondité actuel est de 1,87, largement en dessous du taux de 2,1. Une remontée de ce taux parait peu probable, si on considère son évolution ces dernières années.

    Par ailleurs, le nombre de décès augmente, du fait du vieillissement de la population. L'INSEE constate donc un solde naturel historiquement bas (nombre des naissances moins nombre des décès). Le solde migratoire ne modifie pas significativement cette tendance. La pyramide des âges montre cet état de fait, avec une base des nouvelles générations plus étroite qu'au niveau des générations antérieures.

    pyramide_ages_2018_fr.png&f=png

     

    Lire la suite