Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

actualités Ardennes

  • Cérémonie du 14 juillet, une dernière pour Alain Lizzit.

    Comme il sied pour une telle journée officielle, le Sous-préfet de Vouziers honorait de sa présence les P1450659.JPGcérémonies de la Fête nationale. Mais son discours a pris un ton particulier, puisqu'il a confirmé son prochain départ en retraite. Il a souligné les liens privilégiés qu'il a pu nouer avec les différents acteurs du Vouzinois, et le bon accueil qu'il a reçu, ainsi que sa famille, lors de son passage dans notre arrondissement. Il a indiqué qu'il serait amené à revenir dans le secteur, ne serait-ce que pour soutenir sa fille qui doit y passer prochainement son permis de conduire.

    L'Harmonie municipale a rendu hommage à sa façon au représentant de l’État avec lequel elle a toujours eu des relations cordiales. Le Président de la formation a tenu à prendre la parole pour souligner ce côté positif des contacts avec le Sous-préfet sortant.

    Cette cérémonie a également été marquée par la mise à l'honneur des jeunes vouzinois qui ont effectué leur Service National Universel. Trois jeunes du territoire ont accompli cette démarche, qui est pour le moment du domaine du volontariat. Ce SNU a pour objectif, selon le site officiel, "d'impliquer davantage la jeunesse française dans la vie de la Nation, promouvoir la notion d’engagement et favoriser un sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes." Il était donc logique que cet hommage se passe lors de la Fête nationale.

    Les autres temps de la cérémonie sont restés très classiques pour notre commune :

    Lire la suite

  • Nouvelle action de ANV-Cop 21 Ardennes

    Lettre ouverte à l’attention de Monsieur Régis Depaix, Maire de Montcornet


    Monsieur le Maire,


    En tant que collectif citoyen d’Action Non-Violente ANV-COP21 Ardennes, nous réquisitionnons ce mardi 9 juillet le portrait officiel du président Emmanuel Macron dans la salle du conseil de votre mairie. Cela s’inscrit dans le cadre d’une mobilisation nationale «Décrochons Macron».
    Par cette lettre, nous souhaitons vous transmettre sereinement les objectifs de cette action symbolique.
    Tout d’abord, le collectif vous confirme qu’il s’agit d’une réquisition temporaire, car nous nous engageons à ramener le tableau du Président de la République - qui, étonnamment, n’est pas un symbole de la République, mais relève d’une tradition républicaine - lorsque le gouvernement aura amorcé une véritable politique à la hauteur de l’urgence climatique et en accord avec les engagements pris lors de la COP 21. Il s’agit de décrocher et de sortir le portrait du Président des mairies, pour dénoncer de manière symbolique l’inaction du gouvernement face au dérèglement climatique et à la crise sociale.
    Trahir les engagements de la COP 21 revient à commettre un crime contre les générations futures. Les citoyen·ne·s ne s’inquiètent pas du mur vide qui est laissé aujourd’hui dans votre mairie après cette réquisition, mais de l’inaction politique face au dérèglement climatique qui nous menace tou·te·s. C’est aussi ce que pensent les deux millions de personnes qui soutiennent L’Affaire du Siècle, l’action en justice contre l’État français pour inaction face au dérèglement climatique. Cette action vient appuyer ce recours en justice, puisque l’État a souhaité ignorer ces citoyen·ne·s inquiet·e·s pour l’avenir de notre société.

    Lire la suite

  • Veolia : un contrat qui a du plomb dans l'aile ?

    Le conseil municipal du 02 juillet a été en bonne partie consacré aux rapports présentés par Véolia, sur le service de l'eau potable et sur celui de l'assainissement. Ces textes doivent être fournis par le délégataire du service public chaque année avant le premier juin, pour être présenté au conseil municipal suivant.

    Deux responsables de Véolia étaient donc invités pour présenter les données 2018 de ces services.

    On a appris que le volume moyen consommé par un ménage de 4 personnes est de 120 mètres cube, que les prélèvements ont montré une conformité à 100 % pour la bactériologie, et que les volumes vendus restent stables.

    Il existe des inquiétudes sur la ressource, qui se trouve limite sur les captages existants. Le rendement du réseau de distribution est à améliorer, il existe des fuites qu'il semble difficile de détecter.

    Le produit financier est de 16.000 € en 2018, mais le responsable de l'entreprise a annoncé un résultat déficitaire, du fait de l'amortissement d’investissements liés au changement de branchements en plomb.

    Leur disparition est inscrite dans un avenant au contrat de délégation, avec l'objectif zéro à l'issue de cette délégation. L'an dernier, il avait été fait état de la quasi-disparition de ce type de branchement dangereux pour la santé. Cette année, plusieurs dizaines de branchements sont à nouveau signalés. La justification de cette brutale réapparition n'est pas apparue évidente, pas plus que les mesures qui seront mises en œuvre pour traiter ce problème. L'opposition municipale s'est interrogée publiquement sur ces distorsions.

    Le rapport sur l’assainissement fait état d'une conformité à 100 % des prélèvements. Il reste des problèmes liés aux bassins d'orage, non traités jusqu'à aujourd'hui. Ce contrat est également annoncé comme déficitaire par le délégataire. Le coût du service est pourtant élevé pour les Vouzinois, et le taux d'impayé est de 1,35 %.

    Avec les difficultés à prendre en compte (ressource en eau, fuites, branchements non-conformes, ...), et une entreprise qui perd de l'argent, on peut se demander quel serait son intérêt à renouveler sa demande de délégation du service.

    Ces rapports ont été approuvés par l'assemblée, alors que la fiche présentation notait bien que le conseil devait juste prendre acte des informations contenues dans ces textes.

    Lire la suite

  • Le patrimoine et l'ermite.

    L'édition 2019 ( la 22e) des journées Patrimoine de Pays a permis la découverte des richesses du village d'Autry, mis en valeur par ses habitants par l'ASPV.

    L'église trône sur la butte féodale qui accueillait jadis le château. A l'intérieur, on pouvait découvrir le travail de peintres locaux, de brodeuses et du vitrailliste Jean-Marc Paguet. 

    Le lavoir communal est remarquablement conservé, il était "meublé" pour l'occasion, avec les boites à laver et les accessoires d'antan.

    Sur la place, se tenait le stand de l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Vouzinois, avec de nombreux ouvrages proposés à la vente, dont le numéro spécial du "Curieux Vouzinois" consacré à Autry. Un osiériste y faisait également découvrir son travail.

    Plusieurs visites guidées étaient organisées à la chapelle Saint-Lambert et au cimetière, éloignés de quelques centaines de mètres du village. Des groupes se sont donc succédé pour écouter les explications détaillées de Michel Coistia.

    Lire la suite

  • Boult-aux-Bois et cordes : l'édition 2019 est lancée.

    60681712_874046492927976_5982195917778845696_n.jpg?_nc_cat=102&_nc_oc=AQnYoxZTl2IbwthaJtO5bRgm76pH5hnVLBImyKGPLofGn3o3f_HfBtrn8kyKJk5BPegtgNj4m6XqGhUeb5F4OAjE&_nc_ht=scontent-cdt1-1.xx&oh=dc931840f1c1c1f131cca21bc850811b&oe=5D7C7431

    Ce n'est pas encore une institution, et ce n'est d'ailleurs pas le but des organisateurs. Mais le festival Boult-aux-Bois est cordes est déjà une tradition bien ancrée dans le terroir argonnais. La 5e édition se déroulera du 5 au 13 juillet prochains, à Boult bien entendu, mais aussi à Sedan et à Stenay.

    Voici un extrait d'un article du magazine "Bonnes Terres", le magazine des ruralités du Grand Est, d'avril 2019 :

    « Nous avons voulu montrer aux enfants que l’on peut débuter la musique en zone rurale, comme Constant qui était élève à l’école de musique de Vouziers, et ensuite jouer au Barbican centre de Londres » indique Frédéric Mathias, le Maire de Boult-aux-Bois . Après des débuts modestes, l’association organisatrice a su valoriser l’implication des habitants, le bénévolat et sa politique d’entrées libres auprès des partenaires et des institutions afin de développer l’événement, qui accueille en moyenne 900 spectateurs par édition. Boult-aux-Bois et cordes souhaite avant tout préserver une identité « à échelle humaine », garante de sa convivialité. La commune a fait du festival un rendez-vous important pour les habitants du village et les spectateurs, qui expérimentent un contact privilégié avec la musique et avec les jeunes artistes. « Sans le festival, beaucoup n’auraient jamais assisté à ce genre de concerts, jamais côtoyé des musiciens originaires de Taïwan ou du Japon, explique le président de l’association. En marge des concerts, chez l’habitant, ce sont des rencontres qui se nouent et une meilleure compréhension de ce qu’est la vie et la passion d’un jeune artiste : Boult-aux-Bois et cordes permet aussi de sensibiliser à cela. »

    Benjamin Bottemer

    Lire la suite

  • Excursion nature pour tous en gyropodes adaptés

    Dans le cadre du développement des activités de la Maison de la Nature de Boult-aux-Bois, il vous est proposé désormais de découvrir la nature de manière innovante et originale.

    La Nature accessible pour tous

    Des thématiques "Découvertes et Observations" sont proposées par la Maison de la Nature à Boult-aux-Bois

    Les thèmes des animations proposées ont pour objectifs de permettre à tous de vivre, de ressentir et de découvrir un environnement naturel.

    C'est aussi l'occasion de passer un moment de détente, de découverte tout en utilisant nos sens afin de s'imprégner de la Nature telle qu'elle se présente à nous.

    Tout au long d'un parcours adapté ou adaptable, il est possible d'aborder un thème sous différents angles pour que toutes et tous puissent participer.

    Toutes les activités proposées sont adaptées et modulables en fonction des besoins et des différents projets éducatifs ou scolaires.

    Des outils pédagogiques spécifiques sont utilisés en lien avec les pathologies du public.

    Lire la suite

  • 22e édition des journées du patrimoine de pays

    Les Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins mettent à l’honneur le bâti traditionnel, les sites et paysages régionaux et le patrimoine immatériel français.

    « Naturellement durable »


    À l’occasion de la 22ème édition des JPPM, les 22 et 23 juin 2019, nous vous proposons ce thème fondamental pour faire (enfin) reconnaitre le patrimoine culturel comme source, moteur et levier du développement durable.
    Notez bien le changement de weekend du mois de juin !
    Afin de ne plus être en doublon avec les Journées nationales de l’archéologie, nous fêtons désormais le petit patrimoine le 4ème weekend du mois de juin, et non le 3ème.

    Les Journées ont pour objectif de faire découvrir et sensibiliser un large public au patrimoine régional, de pérenniser le travail des acteurs de la culture, de partager les savoir-faire et traditions des régions et de sauvegarder l’héritage commun.
    Près de 120 000 visiteurs participent chaque année aux 1200 animations ! visites de sites, randonnées, circuits de découverte, conférences, expositions, démonstrations de savoir-faire et dégustations, ateliers encadrés par des professionnels, animations pour le jeune public et spectacles.

    Affiche-JPPM-2019-carree-HD12.jpg

    Lire la suite