Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

culture

  • Assemblée Générale de l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine du Vouzinois.

    personal2.png

    Ce vendredi, l'assemblée Générale de l'ASPV a de nouveau rempli la salle du CPR de Vouziers. Il a même fallu ajouter des chaises pour accueillir tous les participants à cette réunion. C'est bien la preuve que la défense du patrimoine intéresse les habitants du territoire, et parvient également à les mobiliser. Cette mobilisation ne se limite à des participations à des voyages ou des journées de découverte, elle se traduit également par l'implication de nombreux membres de l'association et aussi de simples citoyens dans des actions de terrain.

    L'AG a débuté par l'approbation du compte-rendu de la réunion équivalente de 2016. Le président a ensuite lu le rapport moral, approuvé à l'unanimité des présents.

    Le rapport d'activité a été présenté par Denise Carles sous forme d'un diaporama. Beaucoup ont pu ainsi se remémorer les activités de l'année passée, en voyant les photos qui nous amenaient de Chantilly à Saint-Mihiel, en passant par Falaise.

    Le rapport financier a également été approuvé à l'unanimité, il montre des comptes qui restent équilibrés.

    Outre le tiers sortant réélu, 3 nouveaux arrivants vont faire partie du nouveau Conseil d’Administration de l'Association.

    En fin de réunion, trois actions concrètes menées par des volontaires sur le terrain ont été brièvement présentées. L'ASPV pourra venir en aide si besoin à de telles mobilisations citoyennes grâce à son expérience et à ses moyens humains.

    La présentation des activités de l'année 2017 a permis à chacun de commencer à remplir son calendrier de découvertes.

    Lire la suite

  • Une Nuit de la lecture dans les bibliothèques et les librairies le 14 janvier 2017

    Lire ensemble, lire le soir, en pyjama, en musique, en langue des signes... C'est l'invitation que nous lance la Nuit de la lecture, un événement proposé par le ministère de la Culture et de la Communication en collaboration avec les acteurs du livre et de la lecture

    Le samedi 14 janvier 2017, toutes les bibliothèques et librairies sont invitées à ouvrir leurs portes au public sur des horaires étendus.

    nuitdelalecture_2017_banniere.jpg

    A Vouziers, à la bibliothèque municipale au Centre Les Tourelles 
    de 15h à 22h NON STOP : ouverture exceptionnelle à l'occasion de la nuit de la lecture.

    Dès l’après-midi et toute la soirée, le public est invité à découvrir ou redécouvrir la richesse des bibliothèques autour danimations spécifiques festives et ludiques – lectures en pyjama, lectures itinérantes, chasses au trésor, ateliers, conférences, débats, présentation des nouveautés littéraires – et de rencontres avec des auteurs, illustrateurs, conteurs, parrains de l’événement.

    Cette première édition sera également l’occasion de conforter les liens avec d’autres acteurs du livre et de la lecture qui s’associeront à la manifestation, en particulier les libraires, mais aussi les auteurs, les éditeurs, les écoles, les associations locales… Ainsi, des programmations croisées entre bibliothèques et librairies permettront au public de circuler des unes aux autres et de découvrir les collections d’ouvrages physiques et numériques de ces lieux de culture.

    Lire la suite

  • Ciné-Rencontre : la fille de Brest le 10 janvier aux Tourelles

    Irène Frachon travaille comme pneumologue dans un hôpital de Brest. Elle découvre que le Mediator, un médicament vendu depuis trente ans, aurait de graves effets secondaires et serait responsable d'un certain nombre de morts suspectes. Elle décide de révéler l'affaire aux médias mais ne se doute pas des embûches qu'elle va rencontrer. Epaulée notamment par Antoine Le Bihan, un chercheur, elle se lance dans une lutte sans merci avec le laboratoire qui commercialise le médicament. Le combat est difficile d'autant que sa hiérarchie ne veut pas froisser une entreprise qui finance la recherche...

    Un film d'Emmanuelle Bercot, avec Avec Sidse Babett Knudsen (Irène Frachon) , Benoît Magimel (Antoine Le Bihan) , Charlotte Laemmel (Patoche).

    Extrait de la critique de Télérama :

    La Fille de Brest s'inscrit dans la lignée des grands films dossiers de Costa-Gavras. Même souci d'exactitude documentaire — au point de reconstituer une autopsie avec un luxe de détails à la limite du gore ! Même recours habile à quelques pointes d'humour malgré la gravité du propos. Et même importance apportée aux seconds rôles. Benoît Magimel est particuliè­rement émouvant en chercheur galvanisé par la fougue de l'héroïne. Il faut dire que, dans la blouse blanche du docteur Frachon, Sidse Babett Knudsen déménage. Les cinq premières ­minutes, le léger accent de l'actrice ­danoise a de quoi troubler. Mais sa sincérité, son énergie, son côté un peu clown aussi, finissent, comme son personnage, par briser toutes les résistances. — Samuel Douhaire

     

    Mardi 10 janvier à 20h15
    Soirée animée par Fred Voulyzé - En présence d'un médecin

     

    Pour voir la bande-annonce,cliquer ici

     

    Lire la suite

  • Concert vendredi 16 décembre à Bar lès Buzancy

    L’association « Argonne-Manengouba » vous propose un concert :
    le vendredi 16 décembre à 20h30 au Foyer Rural de Bar lès Buzancy
    En partenariat avec l’association "Anes Art Gonne"
    Vous êtes cordialement invités à participer à cette représentation, avec l'artiste musicien burkinabé Patrick KABRE


    Entrée adulte: 5 € ; gratuit pour les enfants (jusqu'au collège)

    53fbca_02e162644b424fbb8e2bf1e9c925c4df~mv2_d_5616_3744_s_4_2.jpg

    Lire la suite

  • La Hulotte n°104 : La caverne du père Chabot

    La Hulotte, c’est la revue qui vous raconte la vie des animaux sauvages, des arbres et des fleurs d’Europe.
    À la fois amusant et très rigoureusement documenté, le journal le plus lu dans les terriers émerveille aussi bien les enfants que leurs parents.

    Une véritable petite encyclopédie des bois et des champs, introuvable en kiosque ou en librairie.

    Pour les fêtes de fin d'année, ou juste pour se faire plaisir, découvrez les offres de la Hulotte

     

    chabot.jpg

    Lire la suite

  • Exposition de Marion Ancelme à Vouziers : des racines et des aides

    C'est à la SIETAM, dans un bâtiment industriel en friche depuis des années, que Marion Ancelme expose ses œuvres jusqu'au 23 décembre. Ce choix peut surprendre, mais ce lieu singulier convient à la mise en valeur du travail de l'artiste.  Lors du vernissage de l'exposition vendredi soir, les nombreuses personnes présentes ont pu apprécier non seulement le talent de la plasticienne, mais aussi les prouesses des services techniques de la ville : il a fallu s'adapter au site et réaliser une mise en place sans aucune référence à une telle installation.

    Marion Ancelme a travaillé sur le "thème du voyage involontaire, contraint. Il est question dans cette exposition de s’arrêter pour porter un regard sur ces voyages qui ne sont pas un choix, mais une nécessité. Le déplacement pour échapper, pour fuir, pour se sauver." C'est ainsi que sont présentés sa réflexion et son parcours sur le site de l'association "Les Tourelles", partenaire de cet événement.

    Outre la ville de Vouziers, la Région "Grand'Est" a soutenu également l'artiste, et Madame Noiret-Richet, Conseillère Régionale, représentait le Président de la Région à ce vernissage. Elle a pris la parole après l’introduction faite par Sylvain Machinet, Président de l'association "Les Tourelles".

    Mais la plus loquace a été sans conteste l'artiste elle-même, et encore elle s’est contenue !

    affiche_web.JPG

    Lire la suite

  • Vauquois 1914-1918 : des généraux qu'aucune stratégie ne rebute

    Monsieur et Madame Genand, de l’association des amis de Vauquois et sa région, sont venus vendredi dernier à Vouziers pour parler des combats qui ont rayé de la carte ce village lors de la guerre 1914-1918.

    A l'appel de l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Vouzinois (ASPV), les curieux d'histoire avaient rempli la salle du CPR où se tenait la conférence. Sans être historiens, les deux conférenciers se sont vauquois,aspv,vouziers,guerre 1914-1918appuyés sur leur expérience et sur celle de leur association pour retracer l'histoire du village de Vauquois. Situé sur un promontoire, le village comptait 168 habitants avant 1914 , vivant de l'agriculture en grande majorité. Ils ont été évacués dès le début de la guerre, et des combats se sont déroulés entre  septembre 1914 et septembre 1918. La ligne de frontvauquois,aspv,vouziers,guerre 1914-1918 entre les troupes allemandes et les troupes française n'a pratiquement pas bougé pendant ces 4 années.

    Cet immobilisme est loin d'être lié à une absence de combats. Le point haut constitué par la butte de Vauquois présentait un intérêt stratégique majeur, sa possession permettant d'observer et de contrôler plus facilement un grand secteur environnant.

    Lire la suite