Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

politique locale

  • Pôle scolaire de Vouziers : acte 1, scène 3

    L'été n'est pas une saison propice au démarrage de gros chantiers de construction. Le pôle scolaire de Vouziers n'échappe pas à cette règle, et les travaux sont en pause depuis plusieurs semaines. Dans notre note de fin mai, nous vous avons montré la démolition des bâtiments existants, après désamiantage. Depuis, ont eu lieu le broyage des éléments en béton, et le diagnostic archéologique. Le broyage a été réalisé sur place par une machine spécialisée, et de gros tas de béton broyé ont été constitués. Les fouilles archéologiques n'ont, a priori, pas fait apparaître d'éléments intéressants.

    Rappelons que l'objectif fixé par la municipalité est l'ouverture du nouveau pôle scolaire à la rentrée 2018. Nous ne disposons pas du planning de ce chantier, nous ne pouvons donc pas vous préciser si les prévisions sont respectées.

    Voici quelques clichés de l'avancement du chantier.

    Lire la suite

  • Les lycéens de Masaryk font œuvre de mémoire.

    La grande salle du cinéma "Les Tourelles " était fort bien remplie ce jeudi pour la projection du court-métrage "Destination : Pitchipoï".

    A plusieurs titres, cette projection a pu attirer les spectateurs vouzinois. Le film retrace un épisode tragique de la vie de Hélène Cymanski et de Dora Levi. Ces deux jeunes filles, une rethéloise, l'autre vouzinoise, ont été arrêtées en 1944 dans le cadre des rafles contre les Juifs. Après être passées au camp de Drancy, elles ont été déportées en camp d'extermination, et n'en sont jamais revenues.

    Manuel Sanchez, le réalisateur, a voulu par ce film faire œuvre de mémoire, et donner un visage à Dora Levi dont on ne connaît aucune photographie. Par contre, il existe des témoins de ces moments dramatiques de notre histoire. Le scénario s'appuie aussi sur des documents d'époque, comme cette lettre de dénonciation envoyée aux autorités par un Vouzinois "bien-pensant". Le film ne prétend pas être fidèle en tout point à l'Histoire, mais il nous replonge dans cette atmosphère particulièrement pesante et il nous fait prendre conscience des conséquences terribles des petites lâchetés des collaborateurs de l'époque.

    L'autre raison qui explique le nombre élevé de spectateurs présents, est la participation d'élèves du lycée Masaryk à cette réalisation. Le point de départ du projet est un enseignement littérature et société au sein de classes de seconde. Cet enseignement tend à montrer aux élèves l’intérêt, l’utilité sociale et la diversité des débouchés d’une formation humaniste à travers un programme structuré autour des Lettres et de l’histoire-géographie (référence ONISEP).

    Les lycéens ont pu s'investir depuis le scénario, jusqu'à la préparation technique du film, puis à la participation au tournage proprement dit. Celui-ci s'est déroulé à Vouziers en seulement deux journées, obligeant le réalisateur à utiliser au mieux le temps imposé.

    Les lycéens ont bénéficié d'une découverte d'une grande école cinématographique à Paris dans le cadre de ce projet. Au total, ils auront pu redécouvrir par eux-mêmes un épisode de l'Histoire locale, et, au-delà, un versant particulièrement abject de notre Histoire commune.

    Comme souvent le passé résonne avec les événements actuels. L'intolérance, le rejet de l'autre qui se manifestent de plus en plus ouvertement aujourd'hui font craindre que des comportements aussi lâches et indignes que ceux de l'époque de l'occupation puissent se reproduire. Plusieurs questions et remarques ont été faites à ce sujet lors des questions-réponses avec les spectateurs présents.

    Lire la suite

  • Parc éolien du Mont des 4 Faux : une version finale un peu plus pâle

    Avec 71 éoliennes de grande taille, le projet de parc du Mont des 4 Faux faisait partie des installations les plus importantes de ce genre. L'étude a commencé dès 2005, et en 2012 une première enquête publique avait donné un avis favorable. Mais un problème d'interférence avec un radar de l'armée de l'air a bloqué le projet pendant plusieurs années. Une solution a été trouvée pour remédier à cette difficulté, et les études ont repris avec un nouveau partenaire, EDF Energies Nouvelles.

    projet-c3a9olien-junivillois.jpg

    Une nouvelle enquête publique était alors nécessaire, elle s'est déroulée du 23 janvier au 24 février 2017. Les conclusions de cette enquête ont été publiées le 13 avril dernier, avec un avis défavorable. Cet avis n'est qu'indicatif, le Préfet des Ardennes a seul le pouvoir d'accorder ou non les permis de construire. Le 26 juin dernier, Pascal Joly, le Préfet des Ardennes a signé un arrêté autorisant l'installation de 63 éoliennes par la société "Parc éolien du Mont des 4 Faux".

    Comment peut-on expliquer ce passage d'un projet flamboyant à 71 unités à une deuxième version plus pâlotte à 63 éoliennes ? Il faut se plonger dans le rapport de la commission d'enquête, dans la réponse du demandeur et dans l'arrêté préfectoral pour comprendre cette décision. Mais le rapport comporte 220 pages, la réponse du pétitionnaire en compte 558 (il donne une réponse à toutes les observations faites à l'occasion de l'enquête publique)  , et l'arrêté préfectoral tient en "seulement" 22 pages.

    Peut-on résumer tout ceci en quelques lignes ? Il au moins possible d'essayer de le faire.

    Lire la suite

  • Deux points noirs vont être résorbés à Vouziers

    Le Conseil municipal qui s'est tenu ce soir à Vouziers ne comportait pas de points majeurs à son ordre du jour. Les débats ont été réduits, voire inexistants, soulignant l'aspect technique et peu politique des délibérations prises. La séance a d'ailleurs été brève, 45 minutes montre en main, libérant les conseillers avant l'averse orageuse qui a rafraîchi l'air en début de soirée.

    Les informations données par le Maire en début de Conseil ont été cette fois encore plus riches en données utiles aux Vouzinois que les débats proprement dits.

    Avant que la séance débute, une minute de silence a été observée en mémoire de René Lebrun, ancien employé communal, décédé au début de ce mois.

    Parmi les informations données par Yann Dugard, on retiendra que le réseau d'assainissement de la ville a été jugé conforme par les services de la Préfecture.

    Le Maire a présenté les aménagements réalisés pour les personnes à mobilité réduite. Il s'agit des emplacements de stationnement qui leur sont réservés, ainsi que des abaissements des bordures de trottoir en regard des passages piétonniers.

    Le Maire a aussi annoncé la suppression de deux points dangereux pour les habitants de la ville.

    Le premier se situe rue de Condé, où une maison empiète sur la chaussée, interrompant le passage des piétons sur un trottoir sécurisé. Le stationnement va être transféré de ce côté de la rue, avec une discontinuité pour créer un cheminement piéton. Les personnes descendant ou remontant au parking du Champ de Foire n'auront plus à marcher sur la chaussée à hauteur de cet immeuble (frappé d'alignement). Le nombre de places de parking créées devrait être supérieur à celui existant, du fait de l'entrée de la place Bondon située sur l'autre côté de la rue.

    Lire la suite

  • Conseil municipal de Vouziers le mardi 27 juin 2017

    Le conseil municipal de Vouziers se réunira le mardi 27 juin 2017 à 19 heures dans la grande salle de l'hôtel de ville. 

    Ordre du jour : 

    Adoption du Procès-Verbal du 23 mai 2017 et du 30 mai 2017 

    Affaires financières 
    Tarifs scolaires et périscolaires rentrée 2017 

    Affaires d’urbanisme
    Exercice du Droit de Préemption Urbain (DPU) sur la vente d’une parcelle située route de Sainte-Marie
    PPRI (Plan de Prévention du Risque d’inondation)

    Affaires générales
    Création d’un service commun d’instruction des documents d’urbanisme
    Schéma de mutualisation

    Affaires de personnel
    Remboursement des frais de déplacement et d’hébergement de M. DUGARD et Mme LESUEUR
    Tableaux des emplois

    Réunion ouverte au public.

    Lire la suite

  • Vouzinois : le comité"En Marche" immobilisé

    Après l'élection d'Emmanuel Macron à la Présidence de la République, une crise s'est ouverte entre le comité "Vouzinois En Marche" et les instances nationales du mouvement. Les responsables locaux du groupe n'ont pas approuvé la désignation de Christelle Vorillon comme candidate pour la 3e circonscription des Ardennes. Ils n'ont surtout pas accepté la méthode mise en œuvre, considérant  " que ces candidates, choisies par la direction du Mouvement sans aucune concertation ou consultation des comités locaux et des acteurs présents sur le terrain, ne remplissent pas les critères fondamentaux pour pouvoir prétendre nous représenter."

    Logiquement, le comité local n'a pas participé à la campagne de Christelle Vorillon, affirmant au sujet de la gestion des élections législatives que " nous refusons de la cautionner en faisant campagne et préférons affirmer clairement nos regrets face à l'immense déception qu'elle a engendrée chez les modestes acteurs locaux que nous sommes."

    Il est difficile de savoir si cette décision a eu un impact important sur le résultat final. La candidate "En Marche" a recueilli 16,5%  des suffrages à Vouziers, 13,07% à Sedan et 14,51% sur la circonscription. C'est une des rares candidates "En Marche" a ne pas avoir été qualifiée pour le deuxième tour.

    Lire la suite

  • Deuxième tour des législatives à Vouziers

    Photo "L'AN VERT", Droits Réservés.

     

     Les Ardennes auront trois députés de droite. Le dernier bastion, la première circonscription, était déjà perdue depuis le premier tour. Les candidats "En Marche" n'ont pas réussi à percer lors de ce scrutin. Les causes en sont, bien entendu, multiples : bonne implantation des candidats LR, choix des candidats EM, poids du FN, et effacement de la gauche"modérée". Malgré tout, certains élus se positionnent proches de la majorité présidentielle, ce qui marque une évolution (une fracture ?) parmi la droite ardennaise.

    Parmi ceux-ci, on note Jean-Luc Warsmann, qui bat largement son opposante FN, avec près de 75 % des suffrages exprimés. Ses 21 années de mandat n'auront pas usé l'indéboulonnable représentant de la 3e circonscription des Ardennes.

    Les résultats de Vouziers sont conformes à ceux de la circonscription. A noter les 158 bulletins blancs ou nuls, contre 40 au premier tour.

    Lire la suite