Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'AN VERT de Vouziers : écologie et solidarité.

  • Le chômage repart à la hausse en août

    "Au mois d’août, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c’est-à-dire sans aucune activité, a augmenté de 50 200 par rapport au mois de juillet, soit une hausse de +1,4 %. Cette hausse concerne toutes les classes d’âge." Voici ce qu'indique le communiqué ministériel publié ce jour. Comme toujours, Myriam El Khomri trouve des explications, qui lui permettent de qualifier "l’augmentation atypique du mois d’août (comme) sans rapport avec l’évolution générale de la conjoncture". En fait, pour elle l'augmentation du nombre des chômeurs ne devrait pas se réaliser pour ce mois. Mais la réalité est têtue, il ne sert à rien de chercher à dissimuler une mauvaise nouvelle. La ministre reste de mauvaise foi quand elle cite le rapport récent de l'UNEDIC :"Selon les dernières prévisions de l’Unedic, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A devrait diminuer de 124 000 en 2016" Elle oublie juste la suite de ces prévisions qui tablent sur une inversion de la courbe, avec une nouvelle augmentation du chômage en 2017.

    Voici ce qu'écrit l'UNEDIC :

    En 2017, la conjoncture se dégraderait sous les effets du Brexit

    Du fait du Brexit, les perspectives d’activité pour 2017 seraient plus faibles qu’en 2016, avec +1,2 % de croissance du PIB. De plus, avec l’atténuation des effets des politiques d’emploi, les créations d’emploi affilié ralentiraient par rapport à 2016 (76 000 postes supplémentaires). L’augmentation de la masse salariale et des recettes de contributions ralentirait légèrement sur l’année (+2,3 %).

    Le taux de chômage se stabiliserait en 2017 avant de connaître une légère remontée en fin d’année (9,5 % fin 2017). Le nombre de chômeurs indemnisés n’augmentant que sur les derniers mois de l’année (+0,6 % sur l’année), la hausse des dépenses d’allocations serait limitée à +0,9 %.

    Voici les chiffres officiels :

     

    Lire la suite

  • VOUZ'ROCK Vendredi 28 et samedi 29 octobre 2016 à la salle des fêtes de Vouziers

    Vendredi 28 octobre 2016 à 20h30 - Salle des Fêtes

    Tournée générale / Chansons françaises festives et engagées


    Le Groupe

    Quatre ans après son dernier album studio « Demain c’est quand » et une tournée des 10 ans plébiscitée, Tournée Générale revient avec son nouvel album « Pause ».
    Le groupe a principalement fait ses premières armes dans un nombre incalculable de lieux de vie et de rassemblements populaires. Il s’est ainsi forgé son identité et son caractère bien trempé.
    Cette école a aussi permis d’acquérir cette présence scénique incontestable et cet art tout particulier de faire adhérer un public à sa cause !

    IMG_4373-1-768x512.jpg

    Lire la suite

  • Mur ouvert au bois Lejuc

    cropped-bzl.jpg

    Dimanche 25 septembre, l’Andra lance sa grande campagne de communication et ouvre son laboratoire au public sous haute surveillance de ses vigiles. L’occasion, pour nous, de rappeler que la forêt est toujours ouverte depuis la chute du mur et d’inviter les visiteurs à s’y promener pour découvrir ces ruines de béton, abandonnées à même le sol, comme de pauvres vestiges de la civilisation nucléaire…

    rubon453-ff31e.jpg

    Lire la suite

  • Un décret qui met en danger le patrimoine

    Un décret d'application peut modifier profondément la direction donnée par une loi. Ainsi le décret de mai 2016 inverse la charge de la preuve, concernant l'opportunité d'une isolation par l'extérieur des bâtiments anciens. Cette obligation prévue par la loi sur la transition énergétique excluait les constructions possédant des spécificités architecturales et patrimoniales de leur  bâti. Le décret d'application demande au propriétaire de faire la preuve de l’inopportunité esthétique et patrimoniale d’une telle isolation, en chargeant un architecte de dresser un argumentaire. Le propriétaire se voit donc dans l'obligation de mettre en œuvre une démarche coûteuse et au résultat aléatoire : rien de mieux pour décourager toute tentative de recours.

    Les associations de défense du patrimoine sont mobilisées contre ce décret, voici la réaction de l'ASPV

    Depuis octobre 2014, les associations et fédérations nationales de sauvegarde du patrimoine se mobilisent contre l’obligation de travaux extérieurs d’isolation prévus en cas de restauration de bâtiment par la loi sur la Transition énergétique.
    Votée le 17 août 2015, la loi rendait obligatoire l'Isolation Thermique par l'Extérieur (ITE) en cas de ravalement de façade des bâtiments, exceptés ceux présentant des spécificités énergétiques et architecturales. Les associations nationales de protection du patrimoine dont Patrimoine-Environnement à laquelle adhère notre association, regroupées dans le G8 Patrimoine, avaient obtenu qu'un décret précise les catégories de bâtiments concernés et ceux exemptés (en fonction de la date de leur construction ou des matériaux mis en œuvre).
    Or le décret du 30 mai 2016 avec application au 1er janvier 2017 généralise l'ITE à tous les bâtiments !
    Ce décret, relatif aux "travaux embarqués" (c’est-à-dire rendus obligatoires à l’occasion d’autres travaux) confirme les craintes des associations. Ce texte complexe - malgré les protestations émises lors de la consultation du public - est à la fois irrespectueux de la loi qu’il entend appliquer, coûteux pour les propriétaires, inutile et désastreux pour la qualité architecturale.

     

    Et voici la réaction  de Vieilles maisons françaises

    Lire la suite

  • Action citoyenne pour les sols : top départ

    Communiqué de FNE

    Un million de signatures en un an, c’est l’objectif que s’est fixé People4soil, un réseau européen de plus de Sol.jpg350 organisations européennes, dont 31 françaises, pour qu’enfin les sols soient protégés en Europe. Aujourd’hui FNE, coordinatrice française de People4soil participe au lancement de cette action au Salon international du Goût « Terra Madre » organisé par Slow Food à Turin (It).

    Les sols, un milieu à protéger de toute urgence

    En dépit du rôle primordial des sols sains dans notre vie, c’est un milieu qui n’est toujours pas protégé à l’échelle européenne ou nationale. Les sols sont le fondement de notre alimentation, mais nous les épuisons par des pratiques agricoles intensives et nous recouvrons nos terres les plus fertiles sous nos villes et nous infrastructures de transport. Chaque année 1000 km2 sont recouverts d’asphalte en Europe, soit près de 500 terrains de foot par jour. Alors que l’Union Européenne avait pour objectif dès ses origines de promouvoir la sécurité et la souveraineté alimentaire, elle ne protège toujours pas ce milieu, et alimente son marché grâce à l’exploitation intensive de terres en dehors de l’Europe, mettant en péril les paysans locaux.

    Lire la suite

  • Un conseil municipal vite expédié

    Il aura suffi de trente minutes chrono pour épuiser l'ordre du jour du conseil municipal qui s'est tenu mardi 20 septembre.

    Si les points à étudier étaient peu nombreux, on aurait cependant pu s'attendre à quelques interrogations ou débats au cours de la séance. En dehors de quelques remarques venant d'élus de l'opposition, les délibérations ont été prises pratiquement sans interventions des élus, après la présentation faite par le Maire, un adjoint ou le Directeur des services.

    Il avait été prévu la signature du livre d'or de la commune, à l'occasion de la création de la commune nouvelle de Vouziers. Mais l'absence du Sous-préfet a nécessité le report de ce préambule programmé.

    P1330531.JPG

    Lire la suite

  • Colloque Andrée et Pierre Viénot le 08 octobre à Rocroy

    Andrée Viénot a été une figure majeure dans la vie politique ardennaise et nationale, en particulier après le décès de son mari, Pierre Viénot. Celui-ci a été député des Ardennes de 1932 à 1940 et également sous-secrétaire d'État aux Affaires étrangères de 1936 à 1937. Il disparait en 1944, à son retour de Londres où il avait occupé de hautes fonctions auprès du général de Gaulle.

    Andrée Viénot a eu après guerre une longue carrière politique : voici le résumé qu'en fait Wikipédia :

    À la Libération, Andrée Viénot devient conseillère générale du canton de Rocroi puis la première femme membre du gouvernement dans le Gouvernement provisoire et sous la IVe République, responsable du sous-secrétariat d’État à la Jeunesse et aux Sports du 24 juin 1946 au 22 janvier 1947, où elle s’est notamment occupée du développement des colonies de vacances et des équipements sportifs, notamment en créant les « Inspecteurs de la jeunesse et des sports » et en essayant de laïciser les associations. Elle est soutenue dans son accession à ce poste par Madeleine Léo-Lagrange et l'ancienne équipe de Léo Lagrange. Elle est une des trois femmes membres des gouvernements de la IVe République, avec Germaine Poinso-Chapuis et Jacqueline Thome-Patenôtre.

    À la fin des années 1950, elle s’oppose à la politique de Guy Mollet en Algérie (ainsi qu'à la crise de Suez) et démissionne de la SFIO. Elle déclare : « Aujourd’hui, il ne m’est plus possible de rester dans un parti dont les dirigeants, ayant accédé au gouvernement, ont renié non seulement les promesses faites aux électeurs, mais toute leur morale et toute la tradition du socialisme et ont fini, pour dissimuler l’échec de leur politique en Algérie, par se lancer dans une guerre qui, malgré toutes les fautes de Nasser, est apparue au monde entier comme une guerre d’agression ».

    Elle fonde en 1957 les « Comités d'action socialiste » qui se fondent au sein du Parti socialiste autonome (PSA) lors de sa création, en 1958. Elle rejoint ensuite le Parti socialiste unifié quand le PSA fusionne avec l'Union de la gauche socialiste. Elle continue en parallèle à s'investir dans les mouvements de jeunesse. Fervente anti-colonialiste, elle lutte au sein du « Mouvement socialiste pour les États-Unis d'Europe », et entre en 1958 au Comité central de la Ligue des droits de l'homme. Elle s'oppose à la création de la Ve République.

    Elle se présente sans succès aux élections sénatoriales de 1959. En 1963, elle accueille à Rocroi le général de Gaulle mais déclare s'adresser plus à l'ancien chef de la Résistance française qu'à celui de la République qu'elle rejette. Elle soutient activement François Mitterrand à l'élection présidentielle de 1965. Alors qu'elle avait quitté son poste de députée en 1947 pour s'occuper de ses enfants, elle quitte son poste de conseillère générale en 1970. Elle refuse de se présenter aux élections législatives de 1968 alors que son parti le lui demande. Elle visite la Chine en mai 1973 et décède le 20 octobre 1976 à Charleville-Mézières. Les œuvres d'art familiales sont léguées à la Croix-Rouge.

    Lire la suite