Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'AN VERT de Vouziers : écologie et solidarité.

  • Conseil de planification écologique : réaction de Greenpeace France à la vidéo d’E. Macron


    Pour Greenpeace France, cette vidéo remplie d’autosatisfaction sonne creux, désolant mélange de procrastination et techno solutionnisme.

    Avec cet énième point d’étape, alors que 2030 est tout proche, le Président ne fait que retarder encore des mesures qui sont connues et qui devraient être appliquées immédiatement, comme s’il n’était pas au pouvoir lors des conclusions de la Convention citoyenne sur le climat et des alertes des rapports du GIEC et du HCC. Sans parler du lancement de la procédure de l’Affaire du Siècle qui a abouti à la condamnation de France pour inaction climatique.

    Si un nouveau plan de sobriété est plutôt une bonne chose sur le papier, dans la mesure où il intègrerait enfin une juste répartition des efforts demandés, les affirmations du Président se heurtent au réel :

    Lire la suite

  • Urgence Algérie : contre la répression, solidarité internationale

    La dégradation de la situation des droits humains en Algérie est plus que jamais préoccupante. Tous les faits établis et documentés par des organisations locales et internationales attestent d’une dégradation permanente et de violations manifestes des droits et libertés fondamentaux, depuis le 21 juin 2019, avec une aggravation et une accélération depuis mars 2020, au début de la pandémie du Covid-19.

    A travers cette vague répressive les autorités algériennes tentent de briser définitivement la dynamique émancipatrice, citoyenne et pacifique que constitue le mouvement populaire dit « Hirak » depuis le 22 février 2019. Pour ce faire, les autorités n’ont eu de cesse de diversifier le spectre de la répression à l’égard de toutes les citoyennes et tous les citoyens : de celle ou celui qui exprime son opinion, notamment sur les réseaux sociaux, jusqu’au dirigeant associatif ou politique, sans oublier la mise en détention, au prix d’allégations fallacieuses ou arbitraires, de journalistes, d’avocats, de syndicalistes et de défenseurs des droits humains. Toutes les catégories sociales, toutes les professions sont ciblées dans toutes les régions d’Algérie. La pénalisation de tout engagement citoyen touche en fait toutes les organisations autonomes, indépendantes du régime (associations de la société civile, notamment de défense des droits humains, partis politiques de l’opposition démocratique) et leurs responsables incarcérés et condamnés pour leurs engagements au sein du mouvement citoyen, le Hirak.

    Lire la suite

  • « Malfaiteurs » de Bure : une relaxe quasi générale en appel

    Extraits de l’article de Fabienne Loiseau pour Reporterre

    Quatre ans d’enquête, des écoutes, des fouilles d’ordinateurs, une équipe de gendarmerie spécialement missionnée, un juge d’instruction et un procureur mobilisés quasiment à temps plein… Les énormes moyens débloqués — 1 million d’euros — dans l’affaire des opposants au projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires, à Bure (Meuse), apparaissent bien démesurés au regard du verdict prononcé ce 26 janvier par la cour d’appel de Nancy (Meurthe-et-Moselle).

    Les juges ont décidé de relaxer quatre des sept militants antinucléaires poursuivis depuis 2018. Les trois autres sont condamnés à quatre mois de sursis simple pour participation à un attroupement, avec mention au casier judiciaire. Ils risquaient des peines allant de huit mois de prison avec sursis à douze mois de prison ferme.

    Lire la suite

  • Comptage des oiseaux des jardins : bilan de 10 ans de sciences citoyennes

    Lancé en 2012, l’Observatoire des oiseaux des jardins, géré par la LPO et l’équipe Vigie-nature (Muséum national d’Histoire naturelle et Office français de la biodiversité) est aujourd’hui le plus important dispositif français de sciences participatives impliquant le grand public. Les résultats de la première décennie de ce suivi citoyen des populations d’oiseaux communs complètent et confirment les tendances observées dans la nature par les experts.

     

    Le comptage national des oiseaux des jardins est organisé deux fois par an, lors des derniers week-ends de janvier et de mai afin de disposer d’éléments de comparaison à des périodes aux particularités très différentes en termes d’effectifs et de comportements : l’hivernage et la reproduction. Il suffit alors de consacrer une heure de son temps à recenser les différentes espèces présentes chez soi puis de transmettre ses observations sur la plateforme en ligne. La prochaine édition aura lieu les 28 et 29 janvier 2023.

    La participation croît chaque année au point d’avoir été multipliée par plus de 10 depuis 2012 pour atteindre le chiffre record de 24 048 contributeurs lors du dernier comptage de janvier 2022. En 10 ans, l’opération a été effectuée au moins une fois dans près de 100 000 jardins répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain, de Leffrinckoucke (Nord) à Cerbère (Pyrénées-Orientales) et du Conquet (Finistère) jusqu’à Furiani (Haute-Corse). Environ 6,5 millions d’oiseaux ont ainsi été comptabilisés pendant près de 115 000 heures d'observation !

    Cette base de données inédite permet aujourd’hui aux scientifiques d’étudier les dynamiques des populations d’oiseaux communs fréquentant les jardins, et de les comparer aux tendances constatées par les programmes de suivis ornithologiques menés par des experts.

    Lire la suite

  • Débat public sur le nucléaire : le Réseau "Sortir du nucléaire" et Greenpeace France claquent la porte

    12e17deca111a55296a145b70add14.png?1674572376

    Communiqué commun Greenpeace France/ Réseau "Sortir du nucléaire"

    Paris, le 24 janvier 2023

    Face au passage en force d’un projet de loi d’accélération du nucléaire présenté par le gouvernement et actuellement voté au Sénat, Greenpeace France et le Réseau "Sortir du nucléaire" annoncent quitter le débat public sur l’éventuelle relance de la filière nucléaire française et le projet de construction de nouveaux réacteurs nucléaires. Les associations dénoncent une mascarade démocratique et un sabotage en règle du débat public par le gouvernement.

    En octobre 2022, la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a lancé une consultation en réaction au projet de relance du nucléaire porté par le gouvernement. Ce débat, initialement centré sur le projet d’installation de deux premiers réacteurs EPR2 sur le site de Penly (Normandie), a été élargi à la construction de six, et a fortiori de 14 nouveaux réacteurs nucléaires sur le territoire français. Malgré les efforts et alertes des organisateurs du débat public, le gouvernement s’est employé à saper le travail de consultation pour mieux faire passer en force son programme nucléaire, en particulier à travers le projet de loi d’accélération du nucléaire.

    Lire la suite

  • Remettre l’humain et le droit au cœur de l’action des CAF

    Plusieurs organisations de lutte contre la pauvreté et de défense des droits (Collectif “Changer de cap”, Secours catholique, Fondation Abbé Pierre, ATD Quart Monde, LDH, Apiced) ont rencontré le 17 janvier Nicolas Grivel, directeur général de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), et les responsables de plusieurs services pour leur présenter six propositions destinées à remettre l’humain et le droit au cœur de l’action des Caisses des allocations familiales (Caf).

    En effet, ces organisations constatent chaque jour les conséquences désastreuses, à travers l’accompagnement de milliers d’allocataires des Caf d’une dématérialisation « hors sol » de plus en plus aux mains d’opérateurs privés et d’une gestion tournée vers la diminution du volume des prestations et les suppressions de postes, quoi qu’il en coûte humainement. Il en résulte une désorganisation des Caf, un non-recours accru des ayants droits les plus pauvres, une maltraitance institutionnelle des allocataires les plus vulnérables et une souffrance au travail de très nombreux agents des Caf.

    Pour redresser la barre, six changements d’orientations majeurs, immédiatement et dans la prochaine Convention d’objectifs et de gestion liant la Cnaf et sa tutelle, doivent être apportés au fonctionnement actuel :

    – sortir de l’illégalité des pratiques et des contrôles ;

    – restaurer la transparence en publiant les circulaires internes et informations qui ont des effets notables sur les droits des personnes et les pratiques les affectant, approfondir les exigences du contradictoire, restaurer la possibilité d’obtenir justice ;

    – humaniser les relations et les pratiques en restaurant l’accueil physique des usagers par des agents formés et qualifiés, ce qui nécessite un plan massif d’embauche d’au moins 3000 agents ;

    – changer d’état d’esprit en développant des logiques de confiance et de coconstruction, notamment avec les allocataires ;

    – mettre les capacités du numérique au service de la relation humaine par sa réappropriation en interne dans un esprit de service public ;

    – en finir avec l’affaiblissement de la protection sociale et l’objectif de recul du volume des prestations.

    Lire la suite

  • Maison de Santé Pluriprofessionnelle : une dynamique se crée

    L'inauguration de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle (MSP) ce samedi a été l’occasion de découvrir ce lieu qui a ouvert très récemment. Comme l'a rappelé Yann Dugard lors de sa prise de parole, c'est l'aboutissement d'un long travail qui est valorisé par cette inauguration. Il aura fallu plusieurs années pour mener à bien cette structure, qui vient se greffer sur le bâtiment de l'ancienne école maternelle Avetant.

    Il aura fallu réunir les professionnels de santé, construire un projet de santé et le faire valider par les instances, structurer en société type SISA les professionnels participants, attendre la libération de l'école par l’Éducation Nationale, et enfin réaménager le bâtiment pour le rendre conforme à son nouvel usage.

    P1600573.JPGLa construction a été mené sous l'égide de la Communauté de Communes, qui a pris la compétence nécessaire pour prendre le relais de la ville de Vouziers.

    C'est donc son président, Benoît Singlit, qui a accueilli les invités, et qui a pris la parole en remerciant son prédécesseur, Francis Signoret. Il a souligné que le chantier s'est bien déroulé et dans les délais rapides qui étaient prévus. La MSP a reçu des subventionnements importants, le coût résiduel pour la communauté de communes est modeste. Sa part sera compensée par le loyer reçu des utilisateurs.

    Guillaume Mauffré, responsable de l'ARS pour les Ardennes, a salué cette réalisation qui entre parfaitement dans les objectifs de l'Agence. Il a mis l'accent sur le dynamisme du territoire, avec de nombreux projets réalisés ou en cours, malgré une conjoncture difficile.

    Pour les professionnels de santé, ce sont Marie Poncin-Pascual et Adèle Singlit, les cogérantes de la SISA, qui ont présenté laP1600588.JPG structure. Elles ont présenté un petit historique de la mise en place de ce projet, et annoncé les différents professionnels associés. A noter qu'on y compte déjà deux nouveaux kinésithérapeutes, une nouvelle orthophoniste et bientôt une orthodontiste. Le bâtiment s'avère déjà un peu juste en taille pour y recevoir de nouveaux arrivants, alors que des demandes semblent se préciser.

    Nicolas Villenet, suppléant du député Jean-Luc Warsmann, a pris la parole en connaisseur du dossier, puisqu'il a été le responsable local de l'ARS. Il a rappelé la place essentielle d’une MSP dans le maillage territorial.

    C'est à la représentante de l’État, la sous-préfète Guylaine Baghioni, qu'il revenait de conclure ces prises de paroles. Elle a félicité les porteurs de cette réalisation, P1600613.JPGqui prend une place importante dans le tissu sanitaire local. Elle a assuré que le territoire pourrait bénéficier de cet équipement pour améliorer le bien-être de ses habitants.

    Après avoir coupé le ruban symbolique, les personnalités et les invités ont visité cette MSP dont la rénovation donne satisfaction à ses utilisateurs.

     

    Lire la suite