Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'AN VERT de Vouziers : écologie et solidarité.

  • Assemblée générale de l'ASPV le 31 janvier à 20heures.

    ASPV.png

    Nos réunions en soirée commencent toujours à 20 heures précises. Vous savez combien nous tenons à la ponctualité par respect pour celles et ceux qui y participent. L’Assemblée générale se tiendra en salle B du CPR, rue de l’Agriculture. Ce sera l’occasion, en préalable, de renouveler ou de prendre votre adhésion dont les tarifs n’ont pas varié - individuelle : 10 euros ; couple : 15 euros.

    Toutes les activités de 2019 seront évoquées par un diaporama et celles du programme 2020 présentées de la même façon. Suivra un large débat permettant de répondre à vos curiosités et d’entendre vos attentes, vos propositions et critiques éventuelles.

    L’association a besoin de vous pour vivre et mener à bien son action. Pour échapper à la routine, pour renouveler ses initiatives, l’ASPV a besoin de tous ses membres. Votre engagement ne doit pas relever du sacerdoce mais consister en une contribution raisonnable pas trop exigeante en temps passé, en efforts et contraintes. Venez donc nous épauler, nous vous le demandons ! Le bilan financier 2019 et le budget prévisionnel 2020 précéderont les élections de renouvellement du conseil d’administration. Rendez-vous le vendredi 31 janvier. L’AG débutera à 20 heures.

    Lire la suite

  • France : l'observatrice Camille Halut relaxée

    Publié le 16.01.2020 par Amnesty International.

    Aujourd’hui, le tribunal correctionnel de Montpellier a prononcé la relaxe de Camille Halut, observatrice pour la Ligue des droits de l’Homme (LDH).

    Des observateurs persécutés par la police

    Dans un contexte nationale sensible où émergent de nombreux cas d’usage illégal et disproportionné de la force par les forces de l’ordre, la mission des observateurs est essentielle. Elle contribue à garantir le respect des droits humains dans le maintien de l’ordre et l’exercice de la liberté d’expression. Pourtant, tout comme de nombreux observateurs de manifestations, Camille a fait l’objet de pressions, intimidations et violences de la part de la police. Depuis avril 2019, elle a déjà subi trois arrestations, passé cinquante-six heures en garde à vue et fait face à deux procès.

    Après une relaxe lors d’un premier procès en octobre 2019, ce second verdict confirme que les charges de la police contre la jeune femme ne tiennent pas, et entravent sa mission d’observation.

    Lire la suite

  • Journée mondiale des zones humides 2020 : Zones humides et biodiversité

    Les milieux humides couvrent environ 6 % des terres émergées et figurent parmi les écosystèmes les plus riches et les plus diversifiés de notre planète (Skinner & Zalewski, 1995). Ils abritent une très grande variété d’espèces animales et végétales.

    Le secrétariat de la convention de Ramsar choisit, pour chaque édition de la Journée mondiale des zones humides, un thème qui met en évidence un des nombreux rôles ou services rendus par les milieux humides pour le bien-être des gens et de la planète, dans le but de sensibiliser le public sur l’importance des zones humides.

    Les zones humides jouent un rôle majeur dans l’état de la biodiversité

    Le thème «Zones humides et biodiversité» retenu pour l’édition 2020 représente une occasion unique de mettre en avant la richesse des milieux humides, l’importance et l’état de leur biodiversité; ainsi que de promouvoir des actions pour stopper le déclin observé des nombreuses espèces qui y vivent.

    wwd20_logo_f_horiz_rvb.jpg

    Lire la suite

  • Ce que la ZAD a… permis de construire

    Le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes étant abandonné, le devenir terrain reste un enjeu majeur, et sa gestion ne peut faire l'impasse sur l'histoire récente. De nombreuses personnes qui ont participé à la lutte de ces dernières années continuent à vouloir construire un avenir alternatif sur cette zone.

    Voici un communiqué daté du 15 janvier, qui présente leur projet et les difficultés rencontrées face aux responsables locaux.

    Aujourd’hui, sont déposés dix permis de construire, sur les communes de Vigneux-de-Bretagne, Notre-Dame-des-Landes et Granchamps-des-Fontaines, afin de reconstruire sur le bocage certaines fermes et maisons détruites par le projet d’aéroport et d’y intégrer des bâtis liés aux activités qui s’y sont développées. D’autres suivront d’ici la fin du mois. Cependant un certain nombre d’autres bâtiments existants ne correspondent pas aux règles actuelles du nouveau Plan local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI), qui ne prend pas encore en compte la particularité de ce qui s’est créé ici.

    Le 18 décembre 2019, le PLUI a été adopté par la Communauté de Communes Erdre et Gesvres (CCEG), qui rassemble 12 communes, dont les quatre où se déploie la ZAD. Ce PLUI entérine que la Zone A Défendre (ZAD) n’est plus une future zone aéroportuaire du point de vue du droit de l’urbanisme.

    Pris de court par l’abandon du projet d’aéroport quelques mois avant la finalisation de ce document, les élus ont préféré simplement remettre en place le zonage d’avant 2006 restreignant l’usage des parcelles soit à l’agriculture, soit à l’exploitation forestière, tout en faisant disparaître du cadastre un certain nombre de constructions et habitats détruits par le projet d’aéroport,. Ce classement ne reconnaît ni les multiples activités que nous avons développées, ni notre engagement et nos efforts pour prendre soin de ce bocage tout en l’habitant.

    Lire la suite

  • L’ASN met en demeure EDF de transmettre certaines analyses liées à la protection de l’environnement

    Publié le 13/01/2020 à 15:50

    Note d'information

     

    Le 7 janvier 2020, l’ASN a mis EDF en demeure de transmettre certains éléments requis par sa décision du 16 juillet 2013 relative à la maîtrise des nuisances et de l’impact sur la santé et l’environnement des installations nucléaires de base pour les sites du Blayais, du Bugey, de Chinon, de Chooz, de Cruas, de Gravelines, et de Saint-Laurent.

    La décision du 16 juillet 2013 requiert que l’exploitant d’une installation nucléaire de base joigne au rapport de réexamen périodique de chaque installation :

    • une analyse des performances des moyens de prévention et de réduction des effets et nuisances engendrés par l’installation au regard de l’efficacité des meilleures techniques disponibles ;
    • une analyse de l’état chimique et radiologique de l’environnement portant sur l’installation et son voisinage.

    EDF n’a pas joint ces éléments aux rapports de réexamens périodiques de certaines de ses installations transmis entre décembre 2015 et novembre 2018, dans les premières années suivant l’entrée en vigueur de ces dispositions. Ces rapports concernent les réexamens périodiques de sept installations définitivement arrêtées ou en démantèlement ainsi que le troisième réexamen périodique de sept réacteurs en fonctionnement. EDF s’est engagée à établir et transmettre les éléments requis au plus tard en juin 2021.

     

    Lire la suite

  • A Mayotte, encore trop d’enfants interdits d’école !

    Communiqué du Collectif migrants Outre Mer (Mom)

    Les organisations signataires ont interpellé le Défenseur des droits sur des atteintes au droit fondamental à l’éducation à Mayotte. Elles dénoncent les exigences abusives qui figurent dans les dossiers d’inscription scolaire et les listes de documents de certaines mairies. Ces pratiques qui font obstacle à la scolarisation des enfants des familles les plus démunies ou en situation de grande précarité sont discriminatoires.

    Un enfant a le droit d’être admis dans un établissement scolaire « soit dans la commune où ses parents ont une résidence, soit dans celle du domicile de la personne qui en a la garde » (art. L.131-5 code de l’éducation). Les personnes responsables de sa scolarisation sont « soit ses parents (…) soit ceux qui ont la charge de l’enfant, soit qu’ils en assument la charge à la demande des parents, du tuteur ou d’une autorité compétente, soit qu’ils exercent sur lui, de façon continue, une autorité de fait » (art. L.131-4 code de l’éducation).

    En application de ces textes, les mairies peuvent seulement exiger des justificatifs de l’identité de la personne responsable et de l’enfant ainsi et la preuve par tous moyens que leur lieu de vie se situe sur la commune. En l’absence d’un document attestant que ses vaccinations obligatoires sont à jour, l’enfant doit néanmoins bénéficier d’une admission provisoire à l’école, à charge pour les personnes responsables de les faire réaliser dans un délai de trois mois (art. R.3111-8 du code de la santé publique).

    Lire la suite

  • Repas des anciens de Vouziers : la dinde voit rouge

    Ce dimanche, plus de 250 anciens se sont réunis à la salle des fêtes pour partager le repas offert par la ville. Compte tenu de la proximité des élections municipales, la politique s'est faite discrète lors de cette assemblée. Françoise Payen, l'adjointe en charge du social a prononcé quelques mots de bienvenue pour les convives et de remerciements pour les personnes impliquées dans la préparation de la journée. Yann Dugard a également été très concis en saluant les personnes présentes et en rappelant l'importance du partage et la place essentielle que doit garder l'hommage aux anciens.

    Seul Jean-Luc Warsmann a tenu un discours politique, en annonçant notamment un projet local de méthanisation : plusieurs agriculteurs devraient mettre en œuvre une unité de taille majeure dans notre secteur. Le député a laissé entendre que cette installation pourrait à terme fournir assez de gaz pour les besoins de la population locale. Il a également annoncé qu'une réunion se tiendrait fin janvier pour expliquer les modalités d'arrivée de la fibre à Vouziers, avancée technologique qui va largement améliorer les connexions internet, en particulier dans les communes périphériques de l’arrondissement.

    Après ces quelque propos, l’apéritif a été servi, premier temps d'une après-midi bien remplie.

    Le repas était préparé par Hervé Buffet et son équipe, et le service assuré par les élus et les membres de la commission sociale de la ville.

    L’animation avait été confiée au groupe Dan'S'ing de Montgon. L'accordéoniste et ses 2 chanteuses ont pu faire danser nos anciens, dont beaucoup attendaient avec impatience cette occasion de retrouver l'ambiance de leurs jeunes années.

    Les aînés de Vrizy et de Terron ont pu se joindre à ceux de la commune historique de Vouziers, pour cette journée toujours fort appréciée.

    Voici quelques souvenirs photographiques de cette rencontre.

    Lire la suite