Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

humour

  • La « guerre du blé »

    Edito du Jeudi 9 juin 2022 de Cartooning for peace.

    Les conséquences de cette tragique guerre en Ukraine, vouée à s’enliser il faut le craindre, dépassent les frontières européennes et concernent le monde entier.

    Son impact sur les secteurs de l’énergie et de l’alimentation est préoccupant et l’on assiste actuellement à une véritable « guerre du blé » : l’Ukraine et la Russie figurent parmi les premiers exportateurs mondiaux. Le blocus russe de la mer Noire empêche Kiev d’exporter des millions de tonnes de céréales et prive ainsi de nombreux pays du pourtour méditerranéen et de l’Afrique de s’approvisionner. C’est d’ailleurs pourquoi Macky Sall, président sénégalais et président en exercice de l’Union africaine, a rendu visite la semaine dernière au président russe. Partout, l’on constate une hausse drastique des prix sur les denrées alimentaires et l’on peut craindre une crise alimentaire mondiale, prévient l’ONU depuis plusieurs semaines.

     

    Lire la suite

  • L’option du pire en Ukraine

    L220223c-small.jpg?itok=MbLBuQqh

    Dessin de Chappatte pour "Le Temps"

  • Dernière corvée

    6b64311_1648721043172-chappatte.jpg

    Dessin de Chappatte pour Le Monde

  • Libérés du nazisme !

    L220226c-small.jpg?itok=ozpYJiNP

    Dessin de Chappatte dans Le Temps

  • Guerre en Ukraine : la menace nucléaire

    Edito de Cartooning for Peace du Jeudi 10 mars 2022.

    Depuis que le président russe a brandi la force de dissuasion nucléaire en riposte aux sanctions économiques des pays occidentaux, l’inquiétude est montée d’un cran.
    Le 4 mars dernier, des tirs russes ont provoqué l’incendie d’un bâtiment administratif de la centrale nucléaire de Zaporojie, la plus grande d’Europe, et a fait craindre le pire. La menace de fuite a heureusement été vite écartée mais le danger demeure.
    Chantage nucléaire ou crainte justifiée ? Les Etats-Unis et la plupart des experts semblent relativiser le degré de la menace, mais le jeu est très dangereux : la Russie est la première puissance nucléaire mondiale et celui qui la dirige est aussi impitoyable qu’imprévisible…

    Lire la suite

  • JO d’hiver de Pékin : des Olympiades sous cloche

    Edito de Cartooning for Peace du Jeudi 03 février 2022.

    Coup d’envoi, ce vendredi 4 février, de la 24e édition des JO d’hiver à Pékin !

    Pandémie de Covid-19 oblige, la compétition sportive se déroulera dans une stricte bulle sanitaire, à huis clos et sous très haute surveillance (sanitaire mais pas que…).

    Pour dénoncer les nombreuses attaques aux droits de l’homme (persécution des Ouïghours en tête) perpétrées par le régime chinois, les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et l’Australie boycottent diplomatiquement l’événement, tandis que Vladimir Poutine sera l’invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture.

    Inutile d’épiloguer davantage sur les enjeux géopolitiques de ces Jeux qui, pour couronner le tout, se dérouleront à 100 % sur de la neige artificielle. La Chine a beau vouloir rassurer sur le respect de l’environnement, on est sérieusement en droit d’en douter… Et vive le sport !

    Lire la suite

  • Royaume-Uni : fin de « party » pour « Bojo » ?

    Edito du Vendredi 21 janvier 2022 de Cartooning for Peace.

    Accusé d’avoir organisé l’année dernière plusieurs « pots » à Downing Street alors que le Royaume-Uni était en plein confinement, et bien qu’il ait reconnu les faits et qu’il se soit excusé, Boris Johnson est sous le feu des critiques pour son manque d’exemplarité et, plus généralement, pour sa gestion du pays.
    Les échanges au Parlement cette semaine ont été houleux et le premier ministre a osé se défendre avec un argument peu convaincant : « Personne ne m’a dit que cela contrevenait aux règles »… No comment!
    Les appels à la démission du premier ministre, dont la popularité est au plus bas, se multiplient y compris dans le camp conservateur et pourraient conduire à un vote de défiance de sa propre majorité. To be continued!

    Lire la suite