Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cartooning for peace

  • Royaume-Uni : fin de « party » pour « Bojo » ?

    Edito du Vendredi 21 janvier 2022 de Cartooning for Peace.

    Accusé d’avoir organisé l’année dernière plusieurs « pots » à Downing Street alors que le Royaume-Uni était en plein confinement, et bien qu’il ait reconnu les faits et qu’il se soit excusé, Boris Johnson est sous le feu des critiques pour son manque d’exemplarité et, plus généralement, pour sa gestion du pays.
    Les échanges au Parlement cette semaine ont été houleux et le premier ministre a osé se défendre avec un argument peu convaincant : « Personne ne m’a dit que cela contrevenait aux règles »… No comment!
    Les appels à la démission du premier ministre, dont la popularité est au plus bas, se multiplient y compris dans le camp conservateur et pourraient conduire à un vote de défiance de sa propre majorité. To be continued!

    Lire la suite

  • Pourparlers tendus sur fond de crise ukrainienne

    Edito de Cartooning for peace du vendredi 14 janvier 2022

    Une semaine dense en discussions diplomatiques sur la crise ukrainienne vient de s’achever. A Genève puis Bruxelles, des entretiens ont eu lieu entre Moscou et Washington d’abord, puis entre la Russie et l’OTAN ensuite.
    Bilan ? Les divergences demeurent et les tensions persistent.
    Américains et européens dénoncent le déploiement de soldats russes à la frontière ukrainienne et craignent le conflit armé. Moscou dément toute intention d’attaquer l’Ukraine mais défend ce que la Russie considère comme sa « zone d’influence » et refuse toute intégration de l’Ukraine à l’OTAN.
    Des pourparlers qui tournent en rond… mais des pourparlers quand même, c’est déjà ça !

    Lire la suite

  • COVID-19 : c’est reparti pour un tour ?

    Edito du Vendredi 26 novembre 2021 de Cartooning for Peace.

    La pandémie repart de plus belle en Europe. Cette semaine, l’OMS s’est inquiétée de cette nouvelle flambée sur le vieux continent et craint 700 000 morts d’ici le printemps 2022.
    Face à ce constat redouté, la plupart des pays européens ont dû réintroduire de nouvelles restrictions sanitaires : l’Autriche reconfine sa population. Dans plusieurs Etats, le pass sanitaire redevient obligatoire, tout comme le port du masque, le télétravail… et la 3e dose de vaccin, bien souvent plébiscitée par les dirigeants européens.
    La perspective de ces contraintes sanitaires a ravivé tensions et violences, comme aux Pays-Bas, en Belgique ou en Guadeloupe (France). Le sentiment d’abattement est général et la situation mine en profondeur les sociétés, de plus en plus écartelées entre vaccinés et non-vaccinés.

    Les fêtes de fin d’année s’annoncent de nouveau sous le signe de la pandémie et nos hôpitaux risquent d’être mis à rude épreuve, une fois de plus..

    Lire la suite

  • Pandora Papers

    Edito  de Cartooning for peace du Jeudi 07 octobre 2021

    Le 3 octobre 2021, cinq ans après les « panama papers« , la nouvelle enquête du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), menée en partenariat avec 150 médias internationaux, provoque un retentissement planétaire : après la fuite de 11,9 millions de documents confidentiels sur l’évasion fiscale, plusieurs milliers de personnalités politiques, publiques et de monarques à travers le monde sont mis en cause : du roi Abdallah II de Jordanie à l’ancien premier ministre britannique Tony Blair, en passant par le premier ministre tchèque Andrej Babis ou les présidents Nicos Anastasiades (Chypre) et Denis Sassou Nguesso (République du Congo), mais aussi Dominique Strauss-Kahn, l’ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI), ou encore les chanteurs Julio Iglesias et Shakira parmi tant d’autres…

    Comme l’indique le ICIJ, « ces documents révèlent que de nombreux acteurs puissants qui pourraient aider à mettre fin au système offshore en ont au contraire profité, en cachant des actifs dans des sociétés secrètes et des fiducies alors que leurs gouvernements ne font pas grand-chose pour ralentir un flux mondial d’argent illicite qui enrichit les criminels et appauvrit les nations ».

    Lire la suite

  • Joe Biden face à la crise migratoire

    05-Amorim-Bre%CC%81sil-2-e1616750422992.jpg

    Lire la suite

  • Syrie : 10 ans de tragédie

    b14948ca-rayma-venezuela.jpg

    Dessin de Rayma (Venezuela)

    Lire la suite

  • America, great again?!

    Edito du 07 janvier 2021 de Cartooning for peace.

    Il avait prévenu : « Cela va être sauvage » (« It’s going to be wild »)… C’est le mot qui qualifie le mieux les images proprement hallucinantes des émeutiers pro-Trump qui ont pris d’assaut le Capitole à Washington, mercredi 6 janvier, lors de la cérémonie de certification de la victoire de Joe Biden.
    Les partisans du président sortant, issus pour la plupart des mouvances suprémacistes et complotistes d’extrême droite, arborant tenues paramilitaires, drapeaux confédérés et slogans d’un autre âge (« Dieu, des Armes et Trump »), ont semé le chaos après avoir été chauffés à blanc par celui que l’on appelle désormais le « pompier pyromane » ou le Néron de la Maison-Blanche.
    Par son déni et sa radicalisation populiste, Donald Trump aura, jusqu’au bout, porté la responsabilité de l’affaiblissement de la démocratie américaine (le parti républicain est dévasté) et de la division de sa société, en général.
    Dans la même journée, les élections sénatoriales en Georgie donnaient au Sénat américain une majorité démocrate. Heureusement, les institutions américaines tiennent encore bon…

    Lire la suite