Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

écologie

  • Bure : Menace d’expulsion du Bois Lejuc

    Menace d’expulsion du Bois Lejuc : le Réseau “Sortir du nucléaire“ réaffirme son soutien aux occupant.e.s

    Communiqué du réseau "Sortir du nucléaire" du 27 avril 2017.

    Le Réseau “Sortir du nucléaire“ réaffirme son soutien aux personnes qui occupent le Bois Lejuc, près de Bure, et qui en sont désormais expulsables à tout moment suite à une décision de justice.

    Depuis neuf mois, des dizaines de militant.e.s habitent ce bois, en le préservant ainsi de la destruction et de la reprise des travaux préparatoires à la construction de la poubelle nucléaire CIGÉO. L’Agence pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) prévoit en effet de le raser et d’y construire les accès aux galeries et les puits d’aération pour l’évacuation des gaz radioactifs. Face à un projet imposé dangereux et démentiel, et face au comportement de l’Andra, qui avait commencé en 2016 à y entreprendre des travaux illégaux, cette action légitime et courageuse doit être saluée.

    Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce cette décision d’expulsion illégitime. L’Andra oserait-elle expulser les militant.e.s alors que sa propriété sur le Bois Lejuc est remise en question, la justice ayant déclaré illégale la délibération à l’issue de laquelle la commune de Mandres-en-Barrois lui a cédé ce terrain ? Persisterait-elle à vouloir reprendre des travaux dans un bois qui pourrait ne plus lui appartenir du tout si les conseillers municipaux en décident ainsi ?

    Une expulsion par la force, en catimini, alors que l’attention des médias est rivée sur le feuilleton présidentiel, constituerait par ailleurs un procédé particulièrement déloyal. François Hollande, qui s’est targué de renforcer la démocratie environnementale, oserait-il finir son quinquennat sur un acte aussi lâche ?

    Le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à soutenir les personnes qui occupent le Bois Lejuc et, en cas d’expulsion, à rejoindre la manifestation qui sera organisée deux semaines plus tard.

    Lire la suite

  • Françaises, Français, en cette année électorale "Parlons Vélo" avec les candidats !

    Communiqué de FNE

    A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, la FUB et ses partenaires mobilisent les Français et demandent aux candidats de se prononcer sur leur stratégie vélo. Le site web dédié « Parlons Vélo » images?q=tbn:ANd9GcQR8P49bCNNF4987XFY4MybbQp-Lj7DJPdCONY-hATNXQASzCwwrappelle les leviers pour développer la solution vélo, informe du programme cyclable des onze candidats. Une campagne neutre et transparente pour parler sérieusement vélo, car la France en a besoin !

    Les candidats à l’élection présidentielle se préparent à relever les défi s auxquels la France est confrontée. Nos concitoyens vivent chaque jour les implications concrètes de ces enjeux nationaux : coût de la mobilité qui grève le pouvoir d’achat, sédentarité et pollution qui affectent la santé et le bien-être, étalement urbain qui déstructure les territoires et tue le petit commerce, difficulté d’accès à l’emploi faute de systèmes de mobilité plus inclusifs. Nos pratiques de transports et de mobilité sont aussi la première source d’émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique global.

    Pour répondre à ces enjeux, nous souhaitons attirer l’attention des candidats sur un levier encore largement sous-exploité en France : les modes actifs et particulièrement le vélo. Si plusieurs de nos voisins européens[1] ont une stratégie nationale pour le développement de l’usage du vélo, ce n’est pas un hasard. Qu’il s’agisse de santé, de tourisme, d’économie, d’environnement ou de cadre de vie, le vélo est selon eux une réponse efficace et peu coûteuse pour moderniser leur pays et améliorer le quotidien des citoyens.

    Lire la suite

  • Festival Les Burlesques - date à réserver !

    Informatif, festif et inventif, le festival du 11 au 13 août 2017 est ouvert à tous, familles, amis, habitants d’ici et de plus loin... et se veut un grand moment d’échanges, d’envies et de projets, de réflexions, de musiques et de spectacles, de pratiques militantes et de solidarités.

    Pourquoi ?
    A Bure (sud Meuse), le projet Cigéo de stockage souterrain de déchets nucléaires se prépare malgré des risques technologiques inouïs et parfaitement connus, contre l’avis de milliers de personnes opposées, dont les riverains qui n’ont jamais été consultés. Pourtant ce territoire de vie, en se transformant en méga-poubelle radioactive subirait une mutation irréversible.

    blsq_visusite.png

    Ne laissons pas détruire, bâtissons l’avenir !
    Mais Cigéo n’est ni autorisé, ni construit et n’est pas une fatalité ! Réunissons-nous, informons-nous, organisons-nous pour continuer à le contrer. Consolidons et projetons des initiatives positives et dynamisantes pour ce territoire rural bien vivant !

    Ce festival est porté pas un collectif d’habitant-es, de sympathisants et d’associations. Rejoignez-nous !

    Dans la foulée : Journée de mobilisation mardi 15 août
    Restauration et camping

    Lire la suite

  • Notre Dame des Landes 2017 : appel à bénévoles

    L'évènement Facebook est ouvert : https://www.facebook.com/events/1650662631895518/

    Les équipes travaillent.

    Chaque grand rassemblement sur Notre-Dame-des-Landes doit en partie sa réussite à l'engagement sans faille de très nombreux bénévoles qui sont notre premier axe de communication : cela sera encore une fois vrai pour le rassemblement Notre-Dame-des-Landes 2017 des 8 et 9 juillet !

    Le besoin de bénévoles est très important vu l'ampleur souhaitée de l'évènement pour augmenter la pression et obtenir l'abandon définitif du projet d'aéroport !

    abc7c98b4ddfae4816b74e0d2fd932d2_L.jpg

     

    Lire la suite

  • Nucléaire : le scandale des anomalies prend une nouvelle ampleur

    Une enquête menée par les journalistes de France inter pour l’émission « Secrets d’info » vient de révéler qu’EDF, AREVA et l’ASN savaient depuis au moins 2005 que l’usine Creusot Forge d’AREVA n’était pas en capacité de produire des pièces conformes. C’est pourtant l’usine où ont été fabriquées de nombreuses pièces de réacteurs qui comportent des anomalies, dont celles de l’EPR de Flamanville.

    Affaire des anomalies : ce que révèle l’enquête de France inter

    Décembre 2005. Soit il y a plus de dix ans. C’est la date à laquelle l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN)  a envoyé un courrier à EDF pour l’alerter sur l’état déplorable de l’usine du Creusot qui connaissait des dysfonctionnements importants.

    Cette usine, c’est celle où ont été forgées un nombre considérable de pièces pour des réacteurs en France et à l’étranger. C’est aussi l’usine qui a été choisie pour forger le fond et le couvercle de la cuve de l’EPR de Flamanville.

    L’obsession de redorer le blason de l’industrie nucléaire française a pris le pas sur le maintien de la sûreté en France

    En effet, dans les plans des industriels, l’EPR devait être la vitrine d’une équipe de France du nucléaire EDF-AREVA pour de nombreux projets d’exportation. Si en 2005-2006, ces informations avaient été publiques, l’EPR aurait perdu tout son intérêt. EDF et AREVA ont souhaité sacrifier les impératifs de sûreté nucléaire pour laisser croire au renouveau de la filière.

    Lire la suite

  • Décret d’autorisation de création de l’EPR prorogé de 3 ans : une marge illusoire pour un réacteur à abandonner d’urgence

    Communiqué du réseau “Sortir du nucléaire“

    Par un décret lapidaire du 24 mars 2017, le gouvernement a prorogé de trois ans le délai de construction prévu par le décret d’autorisation de création de l’EPR de Flamanville pour effectuer le premier chargement en combustible du réacteur. Le Réseau “Sortir du nucléaire“ conteste fortement cette énième concession à une industrie nucléaire en déroute et envisage d’attaquer ce décret en justice. Cher, inutile et dangereux, l’EPR doit être abandonné !

    Une marge supplémentaire pour un réacteur dangereux

    Publié le 11 avril 2007, le décret d’autorisation de création de l’EPR de Flamanville spécifiait que le premier chargement en combustible du réacteur devait être effectué dans les dix ans à compter de cette date. À défaut, il serait caduc et EDF devrait initier une nouvelle procédure comprenant une enquête publique afin d’obtenir un nouveau décret d’autorisation de création.

    Lire la suite

  • Initiation au Land'art le 12 avril 2017 à Boult-aux-Bois

    Le land art est une tendance de l'art contemporain utilisant le cadre et les matériaux de la nature (bois, terre, pierres, sable, eau, rocher, etc.). Le plus souvent, les œuvres sont en extérieur, exposées aux éléments, et soumises à l'érosion naturelle ; ainsi, certaines œuvres ont disparu et il ne reste que leur souvenir photographique et des vidéos.

    Avec les artistes du land art, la nature n'est plus simplement représentée : c'est au cœur d'elle-même (in situ) que les créateurs travaillent. Ils veulent quitter les musées et les galeries avec leurs tickets d'entrée et heures d'ouverture afin de véritablement « sortir des sentiers battus ». L'œuvre doit être non plus une valeur marchande vouée à une élite mais une véritable expérience liée au monde réel. (source Wikipédia).

    forest-land-art-nature-spencer-byles-110.jpg

    Lire la suite