Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bure

  • Cigeo/Bure - Cession du bois Lejuc : Derrière le vote, la main de l'ANDRA

    Les associations appellent à renforcer la résistance contre CIGÉO

    Ce 18 mai, le conseil municipal de Mandres-en-Barrois était convoqué pour voter sur le sort du Bois Lejuc, suite à l’annulation par le tribunal administratif de Nancy de la délibération qui s’était tenue le 2 juillet 2015 à bulletins secrets dans des conditions irrégulières. Sous « surveillance » policière massive, la cession du Bois Lejuc à l’Andra a été votée par 6 voix contre 5.

    Les associations dénoncent un simulacre de démocratie, la militarisation du territoire et l’action de l’Andra pour acheter les consciences. Des recours sont annoncés pour mettre en lumière les conflits d’intérêts qui affectent plusieurs conseillers municipaux.

    Le scrutin a vu le village de Mandres se militariser et se couvrir de barrages anti-émeutes, le nombre de 1494355022-D9s.jpggardes mobiles dépassant celui des habitants. Dans une ambiance tendue, la police a fait usage de gaz lacrymogènes et a chargé violemment des militants à plusieurs reprises. La « protection » des conseillers municipaux n’est qu’un alibi : ce déploiement de force, révélateur de la militarisation du territoire qui accompagne l’implantation de CIGÉO, était avant tout destiné à impressionner les conseillers et dissuader les habitant.e.s et militant.e.s d’assister au vote. Nous saluons le courage de ceux qui ont osé voter contre l’échange du bois dans ce contexte.

    Lire la suite

  • Bure : Menace d’expulsion du Bois Lejuc

    Menace d’expulsion du Bois Lejuc : le Réseau “Sortir du nucléaire“ réaffirme son soutien aux occupant.e.s

    Communiqué du réseau "Sortir du nucléaire" du 27 avril 2017.

    Le Réseau “Sortir du nucléaire“ réaffirme son soutien aux personnes qui occupent le Bois Lejuc, près de Bure, et qui en sont désormais expulsables à tout moment suite à une décision de justice.

    Depuis neuf mois, des dizaines de militant.e.s habitent ce bois, en le préservant ainsi de la destruction et de la reprise des travaux préparatoires à la construction de la poubelle nucléaire CIGÉO. L’Agence pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) prévoit en effet de le raser et d’y construire les accès aux galeries et les puits d’aération pour l’évacuation des gaz radioactifs. Face à un projet imposé dangereux et démentiel, et face au comportement de l’Andra, qui avait commencé en 2016 à y entreprendre des travaux illégaux, cette action légitime et courageuse doit être saluée.

    Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce cette décision d’expulsion illégitime. L’Andra oserait-elle expulser les militant.e.s alors que sa propriété sur le Bois Lejuc est remise en question, la justice ayant déclaré illégale la délibération à l’issue de laquelle la commune de Mandres-en-Barrois lui a cédé ce terrain ? Persisterait-elle à vouloir reprendre des travaux dans un bois qui pourrait ne plus lui appartenir du tout si les conseillers municipaux en décident ainsi ?

    Une expulsion par la force, en catimini, alors que l’attention des médias est rivée sur le feuilleton présidentiel, constituerait par ailleurs un procédé particulièrement déloyal. François Hollande, qui s’est targué de renforcer la démocratie environnementale, oserait-il finir son quinquennat sur un acte aussi lâche ?

    Le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à soutenir les personnes qui occupent le Bois Lejuc et, en cas d’expulsion, à rejoindre la manifestation qui sera organisée deux semaines plus tard.

    Lire la suite

  • Joël, la surveillance au quotidien

    Un reportage de Julia Mourri pour la Chronique d'Amnesty International.

    Militant écologiste de la première heure, l’engagement de Joël lui a valu d’être assigné à résidence au moment de la COP21. Maintenant constamment surveillé, il nous raconte son quotidien.

    Le soleil perce les nuages et inonde le bourg de Bure (Meuse). Joël Domenjoud, 34 ans, grand blond aux cheveux en bataille, traverse les ruelles désertes, deux pains de campagne sous le bras. Il ouvre la porte vitrée d’une grange où ont été placardés les mots : « Maison de résistance à la poubelle nucléaire », point de ralliement des opposants au stockage des déchets nucléaires sur le site de Bure. Militant écologiste de la première heure, l’engagement de Joël lui a valu d’être assigné à résidence au moment de la Conférence de Paris sur le climat, qui s’est tenue du 30 novembre au 12 décembre 2015. Alors que le gouvernement a instauré l’état d’urgence, Joël sort de chez lui et sent qu’il est suivi. « J’ai tourné en rond dans le quartier, quelqu’un me collait aux fesses », se souvient-il. Pris de panique, il saute dans un bus et démonte son téléphone portable. Quand il finit par le rallumer deux heures plus tard, sa voisine l’appelle, affolée : une vingtaine de policiers est alignée dans la cage d’escalier de l’immeuble et le cherche. Joël se rend au commissariat, on l’y informe que, pendant trois semaines, il ne pourra plus sortir de Malakoff (92), où il habite.

    Lire la suite

  • Bure : le Tribunal administratif de Nancy reconnaît l’irrégularité de la cession du Bois Lejuc à l’Andra !

    Communiqué de presse commun du Réseau “Sortir du nucléaire“, Bure Stop 55, Bure Zone Libre, Les Habitants Vigilants de Gondrecourt, Meuse Nature Environnement, MIRABEL-Lorraine Nature Environnement le 28 février 2017

    En décembre 2015, quatre habitants du village de Mandres-en-Barrois, près de Bure, avaient attaqué en justice la décision de leur conseil municipal de céder à l’Andra le Bois Lejuc, cette forêt où l’Agence, quelques mois après, avait débuté des travaux préparatoires à CIGÉO. La délibération permettant cette cession s’était en effet déroulée dans des conditions scandaleuses, au mépris du droit et de la démocratie locale.

    En 2013, à l’issue d’une consultation, 50 habitants sur 86 avaient refusé de céder à l’Andra le Bois Lejuc, leur forêt communale où ils avaient coutume de se promener, chasser et effectuer les affouages. Or le 2 juillet 2015, un conseil municipal a été convoqué à 6h du matin pour voter à bulletins secrets la cession du Bois Lejuc à l’Andra !

    Parmi les conseillers municipaux, plusieurs étaient en état de conflit d’intérêt latent en raison des liens qu’ils entretenaient avec l’Andra : certains comptaient des membres de leur famille employés par l’Agence ou ses sous-traitants, d’autres s’étaient vu octroyer grâce à elle des baux de chasse ou des baux agricoles précaires. Il est évident que ces personnes qui pouvaient faire l’objet de pressions de la part de l’Andra, n’auraient pas dû prendre part au vote.

    siteon0-d5d37.png

    Lire la suite

  • Soutien à la mobilisation contre le projet CIGÉO à Bure

     

    Communiqué du réseau " Sortir du nucléaire " du 20 février 2017

    Suite aux journées de mobilisation contre le projet de poubelle nucléaire Cigéo qui ont été organisées du 14 au 18 février, le Réseau “Sortir du nucléaire“ réaffirme son soutien à toutes celles et ceux engagé-e-s dans la4ed3c504580a391a49e68907139dd72c.jpg lutte à Bure et aux personnes arrêtées ce samedi.

    L’appel à actions décentralisées lancé il y a quelques semaines, a reçu un large écho et de nombreuses actions ont été organisées partout en France (Valence, Montpellier, Grenoble, La Turballe...), marquant une amplification de la lutte contre l’enfouissement des déchets nucléaires au niveau national.

    Lire la suite

  • Plus Bure sera leur chute …

    Communiqué de la coordination Burestop

    Dimanche 18 février 2017 : appel à converger nombreux-ses à Bure pour une grande manifestation en direction du bois Lejuc !

    À cette saison où les nuits s’étendent langoureusement, offrant aux claires étoiles la scène de leurs illuminations, l’ennemi rôde encore ; croit-il la forêt enfin éteinte et vulnérable ? Il s’avance à pas lourds sur le béton dur des tribunaux, il s’avance escorté de ses soldats de plombs, violant sans remords les doux rêves d’harmonie des arbres endormis. Lui, délirant, rêve d’apocalypse, de troncs broyés et de grands puits crevant les entrailles de la terre, vomissant des déchets qui jamais – au fond il le sait – ne sauront sagement rester tapis sous son déni. Mais chouettes et hiboux guettent !

    Lire la suite

  • Mur ouvert au bois Lejuc

    cropped-bzl.jpg

    Dimanche 25 septembre, l’Andra lance sa grande campagne de communication et ouvre son laboratoire au public sous haute surveillance de ses vigiles. L’occasion, pour nous, de rappeler que la forêt est toujours ouverte depuis la chute du mur et d’inviter les visiteurs à s’y promener pour découvrir ces ruines de béton, abandonnées à même le sol, comme de pauvres vestiges de la civilisation nucléaire…

    rubon453-ff31e.jpg

    Lire la suite