Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

écologie

  • Haute mer : le traité de la dernière chance

    C’est une opportunité historique qui se présente à nous : les négociations onusiennes sur le Traité mondial sur la haute mer vont enfin s’ouvrir. Greenpeace s’est battue pendant des années pour qu’un tel traité soit adopté. Les enjeux sont immenses. Les scientifiques parlent de “la dernière chance pour les océans”. Et c’est exactement de cela dont il s’agit.

    Pourquoi l’adoption de ce traité est-elle si importante ?

    C’est incroyable mais vrai : à l’heure actuelle, l’espace océanique se situant au-delà des frontières nationales (aussi appelé la haute mer) ne fait l’objet d’aucune protection. C’est le far west. Il existe différents textes et organisations portant sur la haute mer, mais ils régulent principalement son exploitation et n’ont pas pour objet de la protéger.

    Aujourd’hui, nous avons une chance de changer cela : un traité mondial pourrait rendre possible la création d’un vaste réseau d’aires marines protégées, couvrant au moins 30% des océans d’ici à 2030.

    Les océans sont un immense réservoir de nourriture pour les animaux marins et les êtres humains. Sans eux, nous ne pourrions pas survivre sur cette planète. Ce ne sont pas seulement d’immenses réserves d’eau salée. C’est tout un monde grouillant de vie qui s’étend à perte de vue, l’habitat d’une biodiversité exceptionnelle, dont des tortues, des baleines, des requins, des dauphins, et tellement plus. Au plus profond, sur le plancher océanique, des récifs coralliens et des jardins d’éponges foisonnent dans l’obscurité, offrant ainsi un refuge pour les poissons d’eaux profondes et de nombreuses autres créatures. Nous commençons à peine à explorer ce monde mystérieux, mais une chose est d’ores et déjà claire : si nous ne le protégeons pas dès maintenant, nous le perdrons avant même d’avoir vraiment fait sa connaissance

    Lire la suite

  • Démission de Nicolas Hulot : sincèrement triste, regrettablement juste

    France Nature Environnement prend acte de la décision de Nicolas Hulot et salue son engagement et de ses efforts sincères tout au long de l'année écoulée.

    Pour Michel Dubromel, président de France Nature Environnement, « nous partageons l’analyse de Nicolas Hulot : les enjeux écologiques ne sont pas suffisamment pris en compte par le gouvernement, dans lequel le ministre de la Transition était trop souvent isolé dans ses orientations exigeantes. Malgré ses efforts, le bilan de la première année est maigre sur le plan concret. L’écart entre l’urgence et la gravité des problèmes, dont nous constatons chaque jour la réalité, et les timides avancées, voire parfois les régressions, est trop fort ».

    Lire la suite

  • Les sorties du ReNArd

    LOGO-RenardAssos-FINAL.pngLe REgroupement des Naturalistes ARDennais  (RENARD) organise des sorties nature, gratuites et ouvertes à tous, et encadrées par des spécialistes. Voici les prochaines dates :

     

     

    A l’occasion des Journées européennes de la migration, nous vous proposons de découvrir ce phénomène majeur du cycle biologique de l’avifaune.


    Rendez-vous : 9h, château d’eau (Coulomme-et-Marqueny)
    Durée : environ 3h
    Inscription : non obligatoire
    Prix : gratuite et ouverte à tous

     

    Oiseaux hivernants ou migrateurs viennent chaque année se reposer et s’alimenter sur ce site, l’un des plus attractifs dans les Ardennes. Venez les observer !


    Rendez-vous : 9h, devant l'église (Douzy)
    Durée : environ 3h
    Inscription : non obligatoire
    Prix : gratuite et ouverte à tous

    Venez découvrir les espèces qui fréquentent le lac de Sedan. Nombreux sont les oiseaux qui font étape ou s'installent sur les grands plans d'eau !


    Rendez-vous : 9h, parking de l'école maternelle à côté de la piscine (Sedan)
    Durée : environ 3h
    Inscription : non obligatoire
    Prix : gratuite et ouverte à tous

    Lire la suite

  • Le cabaret toujours plus vert

    C'est parti pour l’édition 2018 du Cabaret Vert. Au delà de la programmation musicale, la démarche des organisateurs s'inscrit dans une perspective de développement durable. Une des actions dans ce sens se retrouve dans la végétalisation du site.

    "Sans site, pas de festival ! Alors nous avons décidé d’en prendre soin en le revégétalisant progressivement :
    – Des haies végétales ont été plantées sur la plaine de la macérienne cette année : en tout cela représente 36 arbres. Les choix s’est porté sur des essences d’arbres locales et adaptées au sol et au climat ardennais : 12 aulnes, 12 charmes et 12 hêtres vous apporterons bientôt le confort de leur ombre.
    – Les célèbres lettres « Cabaret Vert » sont un lettrage végétal. Si elles sont visibles uniquement pendant le festival, du chèvrefeuille persistant couvre-sol y a été planté de manière permanente.
    – Adopte un arbre : notre projet de reboisement du camping 1 pour lequel nous avons lancé une campagne de financement participatif s’inscrit dans notre volonté de revégétaliser le site. Si tout va pour le mieux, cent arbres seront plantés en novembre 2018.

    Dans le cadre de notre engagement en faveur du développement durable, nous souhaitons poursuivre dans cette voie, la végétation permet de lutter contre la dégradation des sols et absorbe des émissions de gaz à effet de serre tout en rendant le cadre plus agréable et bucolique."

    plus-quun-titre-ou-design-vegetal-760x380.jpg

    Lire la suite

  • Contre les moustiques, faites une place aux hirondelles !

    logo_lpo.svgUne seule hirondelle peut en manger 3000 par jour ! Découvrez quelques gestes pratiques pour faire (re)venir chez vous ces oiseaux menacés.

    En France, on trouve cinq espèces d’hirondelles, toutes migratrices : celles que vous reconnaitrez le plus souvent sont l’Hirondelle rustique et l’Hirondelle de fenêtre, à ne pas confondre avec le Martinet noir, un peu plus grand et entièrement noir. Vous êtes désormais nombreuses et nombreux à laisser une place chez vous à ces voltigeuses, une simple planchette posée sous le nid suffisant à éviter les salissures.

    Que ce soit par amour de la nature, pour faire découvrir à vos enfants le spectacle comique des jeunes hirondelles sortant la tête du nid, ou encore par fascination pour le ballet gazouillant des adultes au crépuscule, les raisons de l’aider sont multiples.

    Mais les hirondelles sont aussi des insectivores voraces, en particulier quand elles ont une niché à nourrir ! Elles réduisent donc les populations de mouches, moustiques, taons, pucerons…

    Lire la suite

  • Nuit de la chauve-souris 2018

    Les chauves-souris, ces mammifères discrets virevoltant à la tombée de la nuit, sont partout autour de nous. Toutes les espèces de chiroptères, autre nom désignant l’ordre des chauves-souris, utilisent des biotopes et des gîtes variés, et ce, sur tout le territoire. Il est donc assez aisé, pour qui sait attendre, de les observer le soir à la tombée de la nuit à la sortie de leurs gîtes. Le spectacle qu’elles offrent alors est merveilleux ! Se dirigeant avec une grande rapidité dans les airs, elles chassent tout au long de la nuit les insectes qui croisent leur passage.

    Depuis 3 ans, Batlife désigne une espèce « Chauve-souris de l’année ». Cette année, les feux des projecteurs sont tournés sur le Petit rhinolophe, une des plus petites chauves-souris européennes qui affectionne particulièrement les milieux anthropiques comme les caves des maisons. Il est donc tout à fait représentatif du thème de cette année à savoir la cohabitation Homme - chauves-souris.

    4-bechstein_vol_lierre.jpg?itok=qnurqyKe

    Lire la suite

  • Sortie nature nocturne à Boult aux Bois

    logo.jpg?t=1531843197Notre soirée astronomie approche : dimanche 12 août de 21h30 à minuit, nous vous accueillons à la Maison de la Nature pour une nuit des étoiles filantes des Perséides, en espérant un ciel dégagé !
    Au programme : apprendre à reconnaître les constellations (carte du ciel fournie), observer les étoiles filantes et autres planètes clinquantes du ciel d'août (Mars, Jupiter, Saturne) mais pas que... nous aurons peut-être aussi la chance d'écouter les chants des chouettes et autres cris d'animaux voire de croiser le chemin de chevreuils...

    Passionnant et surtout à ne pas manquer !

    Lire la suite