Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

confédération paysanne

  • Marché du beurre : Urgence à la régulation des marchés et à la souveraineté alimentaire

    Communiqué de la Confédération paysanne le 30.10.2017

    Cet épisode de flambée des prix du beurre et de pénurie dans les magasins est symptomatique duLogo_conf%C3%A9d%C3%A9ration_paysanne.jpg fonctionnement absurde de la filière laitière et de notre système alimentaire.

    Premièrement, cette situation met en évidence la mainmise des industriels sur les orientations de la filière ainsi que l'opacité de l'industrie laitière. Les paysan.ne.s et consommateurs devraient subir sans broncher les choix stratégiques des entreprises, opportunistes et court-termistes : aller à l'export ou sur le marché spot, réorienter les fabrications vers les fromages… tout cela sans aucune concertation démocratique.

    Lire la suite

  • Bure : Jean Pierre Simon condamné, toutes et tous coupables de nos convictions !

    CONF%2BST-vectoCMJN-2-01.pngCe mardi 24 octobre, Jean Pierre Simon, paysan de la Conf’, a été reconnu coupable par le Tribunal correctionnel de Bar le Duc d’avoir prêté un tracteur et sa remorque aux opposants au projet d’enfouissement de déchets nucléaires de l’ANDRA à Bure. La condamnation à 2 mois d’emprisonnement avec sursis assortie de 6 années de mise à l’épreuve est lourde de signification pour les paysans et habitants de ce territoire.

    En suivant globalement l’avis du procureur, le juge a sanctionné un acte de bienveillance et d’entraide, coutumier dans le monde agricole et, au-delà, les convictions d’un lanceur d’alerte.

     

    Lire la suite

  • PAC 2018 : La trahison gouvernementale !

    Communiqué de la Confédération paysanne le 27.07.2017

    Après un simulacre de consultation des acteurs agricoles, le gouvernement a clairement laissé la FNSEA* arbitrer la PAC* 2018. Il fait donc le choix dangereux de léser la grande majorité des paysans au bénéfice d'une minorité. Il n'aura pas fallu longtemps pour que les promesses de campagne du candidat Macron soient enterrées par les lobbies !

    L'Etat français s'apprête en effet à porter un coup fatal à l'emploi agricole, en ne majorant pas davantage les 52 premiers hectares, et donc en défavorisant les fermes les plus pourvoyeuses d'emploi. Il met également en grand danger tous les paysans installés en zone de handicap naturel en n'anticipant absolument pas les besoins de financement de l'ICHN ( L'indemnité compensatoire de handicaps naturels) liés à l'extension prochaine du zonage. Il va ensuite sacrifier l'agriculture biologique en retirant ses financements à l'aide au maintien. Comme si cela ne suffisait pas, il compte laisser un trou budgétaire béant dans le financement des mesures agro-environnementales et climatiques, mettant en péril un dispositif qui permet concrètement aux paysans de s'engager progressivement dans la transition vers une agriculture plus écologique.

    Lire la suite

  • Les 30 ans de la Conf'

    Venez fêter les 30 ans de la Conf' du 18 au 20 août 2017 à Alloue !

    Ne manquez pas LA grande fête de la décennie, en soutien à la Confédération paysanne !

    Les OGM, la malbouffe, la biodiversité? Des paysans nombreux et des campagnes vivantes, ça vous dit quelque chose ? La Confédération paysanne, c'est 30 ans d'histoire syndicale, 30 ans de propositions politiques, pour la défense des paysannes et des paysans, pour un projet de société où l'agriculture est un bien commun dont le devenir nous concerne tous !
    Trente bougies, ça se fête ! Trente années de luttes et de victoires aussi ! C'est pour cela que nous vous convions à cet anniversaire, afin de partager nos envies pour les 30 prochaines années. Et aussi de rencontrer des paysannes et des paysans – des vrai-e-s ! -, autour d'une bonne bière et de bonne bouffe.
    Trente ans que ça dure, et c'est pas fini ! Fortes de ses succès et de votre soutien, la Conf continuera à se battre pour un monde meilleur. Un monde où les paysans et paysannes seront nombreux, où l'alimentation de qualité sera accessible à tous, où les campagnes seront dynamiques, vivantes et attractives, où les multinationales ne dicteront plus la loi aux gouvernements, où l'agriculture paysanne sera reconnue comme seule capable de nourrir la planète sans la détruire. Autant dire qu'il y a du pain sur la planche ! Mais avec vous, portés par nos engagements communs, nous pouvons y parvenir !

    Lire la suite

  • A Mazagran pour une agriculture paysanne, contre les projets inutiles.

    A l'appel de la Confédération Paysanne, de Nature et Avenir, d'Alternatiba 08 et du groupe Ecologie-Solidarité de Vouziers, un rassemblement s'est déroulé ce jour au rond-point de Mazagran. Ce lieu avait été choisi pour marquer la convergence des luttes, qu'elles soient régionales ou plus lointaines. La menace d'expulsion qui pèse sur les occupants "historiques" de Notre-Dame des Landes a réactivé le soutien local du groupe ardennais. Mais les sujets  de préoccupations locaux ne manquent pas, que se soit à Bure (enfouissement de déchets nucléaires) ou à Leffincourt (ferme usine des 7 000 porcs).

    Toutes ces causes ont un dénominateur commun, qui consiste en une vision écologiste au sens large de la société et en un espoir d'une relation sociale basée sur la solidarité et non pas sur la logique financière.

    Ce sont donc une centaine de personnes qui se sont réunies à Mazagran, avec pour les plus courageux une présence depuis 12 heures, avec l'aide d'un pique-nique solidaire pour affronter le froid.

    L'ambiance était donc conviviale et chaleureuse, et les organisateurs étaient agréablement surpris du succès rencontré par cette initiative mise sur pied en quelques jours.

    L'opposition à la ferme-usine des 7 000 porcs reste entière malgré la fin de l'enquête publique. Les conclusions du commissaire enquêteur seront bientôt connues, mais un avis négatif de sa part serait une grosse surprise. L'étude attentive du dossier fait apparaître des omissions importantes et des procédures cavalières. Le recours au tribunal administratif est donc envisagé, et la lutte contre ce projet n'est donc pas terminée.

    Voici la reproduction du discours prononcé par le responsable de la Confédération Paysanne à l'occasion du rassemblement de ce jour.

    Lire la suite

  • Non aux expulsions à Notre Dame des Landes

    Mobilisation sympathisante et de soutien contre les menaces d'expulsion à Notre Dame des Landes

     

    Rassemblement le 17 janvier au carrefour de Mazagran

    à 12h autour d'un pique-nique convivial

    ou à 14h pour le café

     

    Un appel à mobilisation nationale a été lancé pour le 9 janvier par les membres de la "coordination de lutte contre l'aéroport de NDDL".

    En effet, 4 paysans et 11 familles doivent passer au tribunal le 13 janvier pour expulsion suite au projet de construction de l'aéroport de NOTRE DAME DES LANDES sur une surface de 2000 ha de terrains agricoles.

    Quel avenir pour la ruralité et l'agriculture paysanne ? !!!!

    Sachant qu'en France, l'équivalent du département des Ardennes (522 000 ha) est bétonné en 7 ans (zones industrielles et commerciales, routes, parking, ....).

    Lire la suite

  • Ferme des Bouillons : La force publique contre l’alternative

    Communiqué de la Confédération paysanne.

    19.08.2015 Ce matin, les forces de l'ordre sont intervenues pour déloger les habitants de la Ferme des Bouillons, dans la banlieue de Rouen. Pour la Confédération paysanne, cette intervention violente inadmissible est le reflet d'une volonté politique de faire taire les alternatives.

    Logo_Ferme_Bouillons.pngLe projet collectif de la Ferme des Bouillons est issu d'une mobilisation pour empêcher l'artificialisation de l'une des dernières fermes de la banlieue rouennaise, alors vouée à devenir un centre commercial. Les services de l'Etat ont aujourd'hui admis que ces terres devaient garder leur vocation agricole. Justement, elles sont cultivées et des animaux y sont élevés !

    La Confédération paysanne apporte tout son soutien aux paysans et militants de la Ferme des Bouillons. Les combats menés pour la sauvegarde des terres agricoles, aux Bouillons, à Notre-Dame-des-Landes et partout ailleurs, sont indispensables pour l'avenir. A l'heure où le système agricole va dans le mur, les alternatives doivent être soutenues, et non écrasée par la force !