Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

premier mai

  • Un rassemblement contre l’extrême droite à Vouziers.

    Le premier mai est la journée qui célèbre les luttes des travailleurs, en particulier tous les mouvements qui ont eu lieu pour imposer la journée de huit heures. Que ce soit à Chicago ou à Fourmies, ces journées de revendication ont été marquées par des répressions sanglantes à la fin du 19e siècle. C'est aussi en commémoration de ces événements que cette journée a finalement été reconnue comme chômée, sous la pression des syndicats et des organisations de gauche.

    A Vouziers, le premier mai a longtemps été l'occasion d'un rassemblement à l'Hôtel de Ville. Ce premier mai 2017, les circonstances politiques ont motivé un rassemblement contre l'extrême-droite et ses idées. Il s'est déroulé au parc Bellevue, devant l'arbre de la Liberté, planté lors des cérémonies du bicentenaire de la Révolution Française.

    Plus de 50 personnes étaient présentes, et ont écouté le texte lu par le Président de la section locale de la Ligue des Droits de l'Homme. C'est cette section qui était, entre autres, à l'origine de l'appel à la mobilisation. Le texte lu était celui adopté par de nombreuses associations nationales et publié la veille dans le JDD. En voici un extrait :

    Lire la suite

  • Vouziers : un premier mai entre craintes et espoirs

    La mobilisation était visible ce matin dans la grande salle de la mairie de Vouziers

     

    Il a fallu ajouter rapidement des chaises pour accueillir les participants à la réunion traditionnelle du premier mai. 60 personnes étaient présentes, alors que la fréquentation moyenne des années précédente tournait autour de 30.

    premier mai, vouziers

     

    Le Maire a débuté la réunion par une brève intervention, avant de donner la parole dans la salle. Le contexte électoral explique en bonne partie cette participation élevée, le résultat du premier tour a suscité un large débat, principalement autour du score du Front National. La diffusion des ces thèses d'exclusion, en particulier auprès des jeunes, a soulevé de nombreuses inquiétudes et interrogations. Certains jeunes n'hésitent pas à se revendiquer adeptes des principes hitlériens. Le manque de repères et d'identité sociale  sont parfois à l'origine du phénomène mais il ne peut excuser ce comportement.

    Il a été signalé que le Vouzinois n'accueille pratiquement aucun étranger venant d'Afrique du Nord , d'Asie ou d'Afrique noire. Mais certains vivent dans une peur d'un envahissement plus imaginaire que réel. Ils trouvent parfois un étranger de substitution, qui est  dénoncé comme coupable des malheurs actuels : ce peut être le chômeur, le jeune, le rom, le handicapé ou le bénéficiaire des aides sociales.

    Le thème du jour n'a pas été oublié, puisque le premier mai  reste le jour de la fête des travailleurs et de la commémoration de leurs luttes.

    La situation à l'hôpital reste difficile avec un déficit budgétaire qui vient en grande partie du site de Rethel. En conséquences de nombreux postes sont occupés par des personnes non titulaires, totalement dépendantes du bon vouloir de la direction pour le renouvellement de leur contrat. Les équipes travaillent en effectif minimum, avec des répercussions sur la qualité du service, et des tensions pour les remplacements (congés annuels ou maladie).

    L'autre grande entreprise de la ville A.M.I. est une entreprise du privé. Elle connaît elle aussi des problèmes, en particulier avec ses locaux. Le liquidateur de la société APM qui occupait précédemment les locaux n'est toujours pas disposé à les céder pour un prix raisonnable. Il fait durer la procédure d'expropriation pour utilité publique en faisant appel.

    L'entreprise semble continuer à avoir un carnet de commandes satisfaisant, mais la période de grands froids de février a vu les ouvriers travailler avec des températures glaciales. Ces conditions de travail dégradées ont été à l'origine d'un vif mécontentement pour les personnels concernés.

    Si le contexte local et national est loin d'être rassurant, la perspective d'une victoire du candidat de gauche dimanche prochain soulève un espoir fort de changement, bien entendu encore plus intensément du côté des militants du PS.

    Après ces échanges, une partie de l'assistance s'est rendue au cimetière municipal pour un hommage aux militants disparus.

    premier mai, vouziers

    Un instant de recueillement devant la tombe du Dr Denis

  • Le premier mai à Vouziers

    Le maire, Claude Ancelme, invite tous les Vouzinois à la traditionnelle rencontre du 1er mai qui se déroulera dans les salons de l'hôtel de ville à 10h30.

    50258730rose-rouge-jpg.jpgLa présence de chacun témoignera de son attachement aux valeurs que nous défendons, au respect des luttes antérieures qui sont à l'origine d'acquis sociaux majeurs. 

    Un verre de l'amitié clôturera cette rencontre.

    Comme chaque année, celles et ceux qui le désireront accompagneront la délégation d'élus qui ira, vers midi, fleurir les tombes des militants vouzinois, fidèles dans leurs engagements aux valeurs symbolisées par le 1er mai.

    Le groupe Ecologie-Solidarité de Vouziers déposera une fleur en souvenir des nos amis disparus, J. Loizon, D. Warnet et R. Goury.

  • Pour le premier mai, unité syndicale

    Réunies en intersyndicale, le 16 avril, les les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires et Unsa affirment leur volonté de faire du 1er Mai 2012, une journée de solidarité internationale du monde du travail, une forte journée de mobilisation en faveur du progrès social.


    Dans cette période de crise en France et en Europe, les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, Unsa affirment leur volonté de faire du 1er Mai 2012, journée de solidarité internationale du monde du travail, une forte journée de mobilisation, de manifestations et d’expressions revendicatives pour :

     - faire entendre les priorités sociales et les préoccupations des salariés, des demandeurs d’emploi, des jeunes et des retraités, en France et en Europe ;

     - exprimer la défense des droits fondamentaux et des libertés partout dans le monde ;

     - faire reculer la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme.

    Dans beaucoup de pays européens, les populations subissent des politiques d’austérité et des réformes réduisant les droits des travailleurs et leur protection sociale.

    La crise ne peut être le prétexte pour remettre en cause nos systèmes sociaux. Il faut une véritable politique de croissance, prenant en compte les enjeux écologiques, qui passe par l’amélioration du pouvoir d’achat et la création d’emplois.

    La pression sur les salaires et l’assouplissement des règles de licenciement ne peuvent que fragiliser la croissance économique.

    S’il y a un manque de compétitivité des entreprises, elle est notamment due à la rémunération excessive  du capital au détriment de l’investissement dans l’emploi, la formation, la recherche et l’innovation.

    En ce 1er mai, nous voulons faire écho aux revendications portées par les salariés dans cette période premier-mai-deux.preview.JPGde crise :

     - priorité à l’emploi, en particulier des jeunes, alors que le nombre de chômeurs ne cesse d’augmenter depuis de longs mois et que les restructurations, les licenciements et les fermetures d’entreprises sont le quotidien de nombreux salariés,

     - lutte contre la précarité qui touche un nombre croissant de salariés, en particulier jeunes et femmes, et provoque des situations de pauvreté intolérables ;

     - la promotion des salaires et du pouvoir d’achat doit être une priorité. Il n’y a aucune raison de laisser les inégalités salariales perdurer, notamment entre les femmes et les hommes.

    Nous réaffirmons avec le syndicalisme européen notre opposition à ces politiques et au nouveau traité qui, en faisant l’impasse sur la croissance, ne fera que renforcer l’austérité et la crise.

    Nous voulons dans les mobilisations du 1er mai réaffirmer le besoin d’une Europe solidaire affirmant sa dimension sociale, ce qui impose de :

     - développer les droits des salariés et assurer des services publics de qualité,

     - mettre un terme à la concurrence sociale et fiscale entre pays de l’Union européenne qui tire les garanties des travailleurs vers le bas. Il faut une autre répartition des richesses et mettre un terme à la spéculation financière,

     - faire respecter la place et le rôle de la démocratie sociale, de la négociation collective et du dialogue social.

    La CFDT, la CGT, la FSU, Solidaires et l’Unsa appellent leurs organisations à se rencontrer dans les territoires pour déterminer les modalités concrètes d’organisation des initiatives et manifestations du 1er Mai sur ces objectifs.

     
    Le 16 avril 2012
  • Vouziers : débat et recueillement pour le premier mai

    La journée du premier mai a connu deux temps forts à Vouziers

     

    Ce matin dans les salons de l'Hôtel de Ville, une trentaine de personnes ont débattu sur le thème des luttes et combats, d'hier et d'aujourd'hui.

    Des élus, des syndicalistes ont échangé leur point de vue sur la difficulté à mener un combat syndical. Cela peut être lié à l'entreprise qui décourage par tous les moyens la création d'un syndicat, à la lassitude des ouvriers et employés qui ne voient pas souvent un résultat concret, à la situation économique qui freine les possibilités de se mettre en grève, ou à bien d'autres raisons.

    En introduction, un petit film avait rappelé la responsabilité des financiers dans la crise actuelle, et dans ce domaine comme dans d'autres les raisons de se révolter ne manquent pas.

    premier mai..2011 002.jpg

     

    Après ce débat, une partie de l'assistance s'est rendue au cimetière municipal pour rendre hommage aux militants disparus. La liste s'allonge malheureusement ,avec cette année le décès d'Edith Wernimont qui a été conseillère municipale.

    Le Docteur Denis, figure de la gauche vouzinoise, a été honoré et sa tombe a été fleurie comme à chaque année.

    premier mai..2011 015.jpg

     

     

    

  • Dimanche 1er mai 2011 : mobilisons-nous et participons aux manifestations unitaires

     

    Appel repris du blog du syndicat CGT du Conseil Général des Ardennes.


    Le 1er mai, journée de solidarité internationale du monde du travail, prend un relief particulier dans un monde marqué par des évolutions majeures.

    Les organisations CFDT - CGT – FSU – Solidaires – UNSA expriment leur soutien aux peuples des pays200904301569_w350.jpg arabes qui se soulèvent pour la dignité et la liberté. Partout dans le monde, cette onde de choc salutaire bouscule les dictatures et porte un message d’espoir de liberté, de démocratie et de progrès social.

    Elles font aussi du 1er mai une journée de solidarité européenne en dénonçant les politiques d’austérité imposées par les Etats membres de l’Union et les Institutions européennes pour « assainir » les dépenses publiques. Les salarié(e)s ne doivent pas payer le coût d’une crise dont ils ne sont pas responsables.

    En France, le 1er mai 2011 se déroule dans un contexte de crise économique et sociale qui creuse les inégalités et mine la cohésion sociale, un contexte de tension sociale toujours forte liée aux préoccupations des salariés en matière d’emploi, de salaires et de conditions de travail qui se sont exprimées fortement dans les mobilisations de 2009 et 2010 face à la crise et à la réforme des retraites.

     

    Partout participons aux manifestations unitaires pour :

     

    -Donner la priorité à l’emploi par des politiques économiques et sociales prenant appui sur une réelle politique industrielle qui réponde aux impératifs écologiques et des services publics de qualité, favorisant la réduction des inégalités. Prioriser des mesures en faveur des jeunes. Mettre fin au non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

    -Améliorer les salaires, les pensions et le pouvoir d’achat, permettre à chacun de vivre dans la dignité en garantissant le droit pour toutes et tous à une protection sociale solidaire et de haut niveau tout au long de la vie. Faire reculer les inégalités entre les femmes et les hommes.

    -Améliorer les conditions de travail et faire reconnaître la pénibilité.

    -Lutter pour l’égalité des droits et contre toutes les discriminations, notamment concernant tous les travailleurs migrants.

    -L’exigence d’une vie meilleure faite de justice sociale, du respect des droits fondamentaux, d’un travail décent, reconnu et valorisé doit se faire entendre.

     

    Mobilisons-nous pour le « vivre ensemble », la solidarité entre les salariés et l’égalité des droits, le choix de la paix, le choix du social. C’est de cette façon que reculeront l’exclusion, le racisme, le rejet de l’autre.

     

    Nos organisations appellent tous les salariés, les chômeurs et les retraités à participer aux manifestations unitaires organisées dans toute la France

  • Vouziers, l'hommage aux disparus

    A la suite de la réunion de l'Hôtel de Ville, une délégation s'est rendue au cimetère municipal.

     

    Les élus et militants vouzinois tiennent à saluer en ce jour la mémoire des disparus, avec qui ils avaient partagé des combats communs.

    Le Docteur Denis, militant politique et très impliqué dans le social, est un peu le symbole de tous ces anciens dont la lutte n'est pas oubliée.

    387364-0030.jpg?t=7127
    Le maire et la délégation rendent hommage au Dr Denis

    Notre groupe "Ecologie-Solidarité" n'a pas été épargné ces dernières années par des disparitions d'amis et camarades.
    Nous nous sommes recueillis avec les autres militants présents devant les tombes de Jacky Loison, Daniel Warnet et Raymond Goury.

    616071-0033.jpg?t=6757
    La tombe de Raymond Goury, fondateur de L'An Vert, est fleurie.