Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité vouzinoise

  • Sorcières de mères en filles

    Le 25 novembre marque la Journée internationale de lutte pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. A Vouziers, la Ligue des Droits de L'Homme a organisé plusieurs événements  à cette occasion, rappelons que la violence contre les femmes est un problème mondial : jusqu’à 70% des femmes sont victimes de la violence, à divers niveaux, au cours de leur vie.

    Un stand a été installé place Carnot dans la matinée, avec distribution de documents. Les lycéens ont particulièrement été ciblés dans ces tractages, car c'est auprès des jeunes que l'information est la plus nécessaire. Le message est bien passé auprès d'eux, et plusieurs se sont regroupés ensuite devant le stand de la place pour écouter la chorale. Celle-ci a interprété des chants mettant en valeur la lutte des femmes, hier comme aujourd'hui. Le soutien aux femmes d'Iran, en révolte contre la dictature des mollahs, n'a pas été oublié avec l'interprétation de leur chanson de résistance.

    P1600017.JPG

    Lire la suite

  • A Vouziers, pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

    LDH 25 novembre 2022.jpg

    Lire la suite

  • La nécropole nationale de Chestres entre guerre et paix.

    Le 11 novembre, Vouziers commémore, comme toutes les communes de France, la fin de la première Guerre Mondiale. L'hommage aux morts et à tous les combattants se déroule aux monuments aux Morts des différentes collectivités qui forment désormais la commune nouvelle de Vouziers. A ces places, il faut ajouter la nécropole nationale de Chestres et le monument de Bobo, qui sont des lieux qui rappellent la participation des volontaires tchécoslovaques à la libération du territoire.

    Le 11 novembre au matin, ce parcours a été effectué par les personnalités, dont l'ambassadeur de Slovaquie et l'attaché militaire de la Tchéquie. La mémoire des combattants tchécoslovaques est intacte à Vouziers, dont le lycée porte le nom de Thomas Masaryk , premier président de la République tchécoslovaque. Les légionnaires tchécoslovaques combattaient  à côtés de troupes françaises, ils se battaient aussi pour la création d'état indépendant.  Ils sont associés à la 53e division d’infanterie française envoyée en Argonne ou ils contribuent en octobre à la victoire après de violents combats près des communes de Vouziers, Chestres, Vandy et Terron-sur-Aisne. Les pertes y sont importantes : 27 officiers et 1157 hommes.

    Depuis 2018, des Jardins de la Paix sont implantés près des lieux de mémoire du conflit de 1914-1918. Ils offrent une approche différente, sensible et complémentaire aux lieux de mémoire : des douves du château de Péronne à celles des fortifications Vauban à Le Quesnoy, de la Clairière de l’Armistice en forêt de Compiègne au Vieux-Craonne sur le Chemin des Dames, en passant par la Targette à Neuville-Saint-Vaast, Arras, Thiepval, Vimy, Notre-Dame-de-Lorette, Richebourg, Noyelles- sur-Mer, Braine, Vouziers ou encore à Passchendaele en Belgique. Réalisés grâce au soutien des collectivités territoriales d’implantation, ces Jardins de la Paix créent des espaces de repos et de retour à soi-même, proposant un regard alternatif sur notre devenir et sur cette paix toujours remise en question. La particularité de ces lieux dédiés à la paix est qu’ils sont imaginés par des paysagistes ou des architectes originaires de pays protagonistes de la Première Guerre mondiale. "L’idée que l’on avait, explique Gilbert Fillinger, P1590945.JPGle directeur d’Art et Jardins, était d’inviter les artistes venus de cette trentaine de nations – parfois il s’agissait de nations colonisées - qui ont participé au conflit. Et de donner existence à tous ces gens, tous ces pays, par le biais des artistes paysagistes et de leur donner cette possibilité de mener une réflexion autour de la question la paix."Les lieux choisis ont aussi un lien avec les pays protagonistes. "C'est très important, estime Gilbert Fillinger. Un endroit comme Vimy (Pas-de-Calais), où les soldats canadiens sont enterrés est un lieu de la mémoire du Canada. C'est donc là que l'on a fait le jardin canadien. À Vouziers (Ardennes), 200 soldats tchèques et slovaques sont enterrés, il y a donc un jardin tchèque et slovaque."

    Le jardin est conçu comme un chemin qui mène à travers un étroit fossé et mène à un endroit entouré de 282 bouleaux. Chacun d'entre eux symbolise un légionnaire tchécoslovaque qui a perdu la vie ici

     

    Lire la suite

  • Pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

    Communiqué LDH

    Depuis 1999, le 25 novembre marque, à l’initiative de l’ONU, la Journée internationale de lutte pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Vingt-trois ans plus tard, les violences patriarcales restent massives et aucune partie du monde n’y échappe. En témoignent ces Iraniennes qui, tous les jours, descendent dans la rue, rejointes dans leur combat pour la liberté par de nombreux hommes. Ce 25 novembre 2022 doit être l’occasion de rendre hommage à ces femmes qui, les premières et avec un incroyable courage, ont affronté le régime meurtrier des mollahs, protestant contre l’obligation qui leur est faite de porter le hijab.

    Depuis cinq ans aussi, le mouvement #MeToo, a permis que dans de nombreux pays, soit enfin entendue la parole de femmes qui dénoncent les violences sexuelles ou sexistes dont elles ont été victimes et qui les ont souvent brisées, physiquement ou psychologiquement. L’opinion publique ouvre les yeux, parfois avec douleur, sur des pratiques trop longtemps tues ou acceptées et qui prennent des formes diverses : publicités dégradantes, pornographie, prostitution, coups, violences, agressions, harcèlement, violences économiques…

    A plusieurs reprises, les pouvoirs publics ont déclaré vouloir faire de l’égalité entre les femmes et les hommes une grande cause nationale. A ce titre, la lutte contre les violences sexuelles et sexistes doit être une priorité. Cela nécessite que des dispositions concrètes soient prises pour améliorer la prise en charge des femmes concernées par la police, par la justice, par les associations qui œuvrent dans ce champ. Cela implique aussi la mise en place d’un travail éducatif et préventif, en direction des filles mais aussi des garçons, afin que ces nouvelles générations prennent toute leur place dans un changement global de rapports entre les femmes et les hommes.

    La LDH (Ligue des droits de l’Homme) appelle toutes et tous à participer aux mobilisations qui auront lieu un peu partout en France à l’occasion de ce 25 novembre 2022.

    Paris, le 15 novembre 2022

    Pour voir les actions prévues à Vouziers, lire la suite de la note

    Lire la suite

  • Cérémonie du 11 novembre à Vouziers

    La commémoration du 11 novembre a débuté ce jour à midi sur la place Carnot, après que le cortège officiel soit passé dans les sites associés ( Blaise, Condé, Terron, Vrizy et Chestres).

    La température clémente et la présence du soleil ont rendu ce long périple plus agréable que certaines années où le froid mordant engourdissait les doigts des musiciens.

    Cette année, les partenaires tchèques étaient représentés par une forte délégation conduite par le nouveau maire de Ratíškovice.

    La cérémonie a gardé son déroulement classique, avec le renfort des musiciens tchèques au côté de l'Harmonie Municipale.

    Des collégiens de Vouziers ont lu des lettres de Poilus avant que la Sous-préfète ne lise le message officiel, dont voici un extrait ;

    La guerre est finie, mais pour les survivants commence un funeste décompte, celui d’un million quatre cent mille soldats français tombés au champ d’honneur, de quatre millions de nos militaires blessés ou mutilés, ces braves aux « gueules cassées » qui plongent la Nation entière dans l’effroi et l’émotion. 
    Le traumatisme est mondial. En tout, ce sont près de 10 millions de soldats qui ont été tués, 3 millions de veuves et 6 millions d’orphelins. Les morts sont presque aussi nombreux parmi les civils.
    Ceux qui sont revenus des combats racontent la puanteur des tranchées et le fracas des obus. Ils expliquent la peur avant les charges, le courage qu’il faut pour sortir des abris et donner l’assaut aux lignes ennemies sous la mitraille. Ils disent l’horreur du spectacle de leurs frères d’armes qui tombent à leurs côtés. 

    Après le dépôt de gerbes par les personnalités, des enfants de l école Dora Lévi ont à leur tour déposé une fleur devant le monument aux Morts.

    Puis ce fût le ravivage de la Flamme, suivi de la Sonnerie « Aux Morts » et de la Minute de Silence.

    Les hymnes nationaux ont clôturé cette cérémonie, avec une Marseillaise jouée par les musiciens tchèques.

    Un défilé a amené les nombreux participants à la salle des fêtes où un vin d'honneur était proposé.

    Vous pourrez voir ci-dessous des photos de cette cérémonie, et des vidéos sont postées sur le site Facebook de l'Anvert

    Lire la suite

  • Les sites Natura 2000 et autres joyaux naturels de l'Argonne Ardennaise

    Le jeudi 10 novembre à 18h, à la salle des fêtes, venez découvrir les joyaux naturels de l'Argonne Ardennaise, dont les sites Natura 2000, les habitats et espèces prioritaires ainsi que les actions engagées pour préserver la biodiversité !

    Entrée gratuite 

    Les sites Natura 2000 ont pour objec­­­­­­­­tif de préser­­­­­­­­ver les espèces et leurs habi­­­­­­­­tats tout en main­­­­­­­­te­­­­­­­­nant, voire en déve­­­­­­­­lop­­­­­­­­pant les acti­­­­­­­­vi­­­­­­­­tés humaines qui leur sont favo­­­­­­­­rables. En Argonne Arden­­­­­­­­naise, la Commu­­­­­­­­nauté de communes assure l’ani­­­­­­­­ma­­­­­­­­tion des mesures de gestion sur 6 sites clas­­­­­­­­sés Natura 2000, en parte­­­­­­­­na­­­­­­­­riat avec les agri­­­­­­­­cul­­­­­­­­teurs et les natu­­­­­­­­ra­­­­­­­­listes. Après une phase d’in­­­­­­­­ven­­­­­­­­taires et d’éla­­­­­­­­bo­­­­­­­­ra­­­­­­­­tion de docu­­­­­­­­ments d’objec­­­­­­­­tifs, c’est désor­­­­­­­­mais le temps de l’ac­­­­­­­­tion !

    En Argonne Arden­­­­­­­­naise, les actions Natura 2000 sont pilo­­tées par la Commu­­­­­­­­nauté de communes.

    Le dispo­­­­­­­­si­­­­­­­­tif est piloté par le Préfet des Ardennes et financé à hauteur de 50% par l’État et 50% par les fonds euro­­péens FEDER.

    Divers parte­­naires tech­­niques locaux accom­­pagnent le service au quoti­­dien, afin de mener à bien les missions d’études, de suivi d’es­pèces ou d’ha­bi­­tat, ou bien encore d’ani­ma­­tions. 

    Lire la suite

  • Des femmes ardennaises remarquables, conférence le 18 novembre au CPR

    Le vendredi 18 novembre à 20 heures au CPR rue de l’Agriculture, plusieurs conférenciers de « Terres ardennaises » présenteront des femmes qui ont servi de nobles causes dans les Ardennes ou y ont pratiqué des activités remarquables.

    L’ASPV à travers cette soirée rend un hommage général aux femmes.

     

    couverture_150.jpg

    Sommaire
    Femmes résistantes

    - Lidia Collin-Alessi-Anghini (Marie France Barbe)
    - Marie Hélène Cardot Jacquemin (Marie France Barbe)
    - Marguerite Fontaine (Robert Pascolo)
    - Cécilia Gazanaire (Guy Patoureaux)
    - Eva Thomé (Marie France Barbe)
    - Léa Quatreville Millet (Sylvie Laverdine)
    Pacifistes et féministes
    - Hélène Brion (Alain Chiron)
    - Jeanne Mélin (Jacques Lambert)
    Femmes dans la guerre ou dans les guerres
    - Marie Louis Dromart Grès (Guy Lépine)
    - Mireille Miltsztayn (Mireille Miltsztayn)
    Pionnières
    - Yvonne Dauby (Jacques Lambert)
    - Yvonne Edmond Foinant (Claire Hugerot)
    - Monique Gentil Drapier (Jean Pierre penisson)
    - Marguerite Lebrun Nivoit (Claire Hugerot)
    - Elisabeth Lion (Claire Hugerot)
    - Alexandrine Pommery Mélin (Françoise Parizel)
    - Geneviève Robida (Jean Pierre Pénisson)
    - Andrée Viénot Mayrish (Marie France Barbe)
    Artistes
    - Jeanne Marie Darré (Jacques Lambert)
    - Elisabeth de la Mauvinière (Sylvie Laverdine)
    - Marie Madeleine Petit Falaize (Sylvie Laverdine)
    - Marguerite Sarazin (Sylvie Laverdine)
    - Edmée Schmittel Nicaise (Sylvie Laverdine)
    - Henriette Tirman (Françoise Parizel)
    Tableaux généalogiques par Alain Chapellier

    Lire la suite