Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

culture

  • Charlie-Hebdo, 4 ans plus tard...

    Voici un extrait de l'éditorial de Riss du 05.01.2019 :

    Quatre ans après, beaucoup se sont déjà lassés. Parler du 7 janvier et de Charlie . «Encore!» «C’est pas fini, vos histoires ?» «Faudrait peut-être passer à autre chose !» C’est parfois ce que nous sommes obligés d’entendre. «Tiens, je croyais qu’il avait été tué, celui-là ?» a-t-on pu même lire sur les réseaux sociaux à propos de l’un d’entre nous. Reste que, derrière cette apparente désinvolture, on sent pointer autre chose. L’émergence de l’islamisme mais aussi la résurgence des populismes s’inscrivent dans un mouvement plus général de remise en cause des valeurs sur lesquelles se sont construites nos démocraties et qui trouvent leurs origines dans ce qu’on a coutume d’appeler «les Lumières». Aucune des libertés dont nous bénéficions aujourd’hui n’aurait vu le jour sans ce courant philosophique qui a commencé par défier Dieu avant de faire vaciller ses serviles serviteurs que furent rois et monarques.

    La suite à lire dans Charlie n°1381 du 05.01.2019

     

    Lire la suite

  • Tiers-Lieux en milieu rural, une idée à creuser.

    Les Tiers-Lieux peuvent se définir comme des endroits où se réunissent des personnes volontaires, et où se déroulent des activités de différentes natures, avec comme caractéristique principale la valorisation ducapture_94-220x167.jpg partage. Cet échange entre les participants donne vie à l'ensemble, et dynamise le fonctionnement des différentes activités hébergées. Celles-ci peuvent être très diverses artisanales, artistiques, culturelles, sociales, touristiques, éducatives, agricoles, ... , la seule limite étant l'imagination et l'engagement du porteur de projet.

    De tels structures sont possibles en milieu rural, et plusieurs sont en gestation ou en réflexion dans notre territoire.

    Afin de faire un premier point sur ce sujet, une réunion a eu lieu mardi 4 décembre à la salle des fêtes de Vouziers. A la demande du GAL de l'Argonne Ardennaise (support du programme européen LEADER), l'association Citoyens et Territoires a animé cette soirée. Ils écrivent sur leur site : "Les Tiers-Lieux se développent en milieu urbain mais également désormais en milieu rural ou plus diffus. Cela répond à un souhait de renouveler ou compléter les actions en faveur du dynamisme économique, culturel, social des territoires. Espaces de coworking, fab lab, lieux de création, de coopération, de formation, d'innovation... Les Tiers Lieux proposent un nouveau modèle de production et sont des réponses aux mutations du travail, y compris en milieu rural. Citoyens et Territoires s'intéresse à la question !"

    Lire la suite

  • Patrick Kabré en concert le 1er décembre à Boult aux Bois

    Méfiez-vous des apparences ! Derrière ce sourire et cette mine radieuse, c’est une énergie volcanique qui sommeille et se réveille à chaque concert. Patrick Kabré déploie un rock solaire, déchaîné et loin des clichés sur les musiques du monde.
    Solidement enraciné dans les rythmes Mossis du Burkina Faso, il impose un son unique et sans équivalent dans le paysage actuel, entre ballades folk engagées, morceaux funk-rock aux refrains accrocheurs, et grooves electro-rock.
    La voix incroyablement performante de Patrick Kabré le rapproche des grands songwriters du continent et au-delà, et ses textes sans compromis le placent parmi les nouvelles figures qui comptent en Afrique de l’Ouest.
    53fbca_0e5c64c5e04f45eab1cd9b2094a7a234~mv2_d_1772_1772_s_2.jpgLe parcours musical de cet artiste est jalonné par la sculpture, l'écriture, les créations chorégraphiques, les rôles au théâtre et les collaborations.
    A 12 ans, il fabrique lui-même sa propre guitare en sculptant du bois et en utilisant des câbles de vélo pour faire les cordes. Puis il s'inscrit au conservatoire de musique de Ouagadougou où il monte son premier groupe.
    Très engagé pour l’alphabétisation des enfants burkinabè, il fonde l‘Association des Arts Solidaires (2AS) et organise des concerts de solidarité, des ventes artisanales et des recherches de volontaires au cours de ses tournées. En 2015, il crée Atelier Silmandé, structure dédiée au développement des jeunes à travers l'art et la musique.
    Avec les réfugiés du Mali, avec les enfants et les détenus du Burkina Faso, entre Keziah Jones, Fela Kuti et Bombino, Patrick Kabré mène le combat rock de la nouvelle Afrique.

    Lire la suite

  • Le Curieux Vouzinois hors-série n°XVII est disponible

     

    Une armée pour un état.

    «Des Tchèques et des Slovaques, citoyens autrichiens et hongrois, ont tout fait, dès le mois d'août 1914, pour rejoindre la France et se battre aux côtés des Alliés contre leur patrie et contre l'Allemagne. Ils vont réussir, en se mobilisant par dizaines de  milliers, à  constituer une armée indépendante et à s'engager dans la Grande Guerre avec l'espoir, en cas de victoire, d'obtenir la création d'un État indépendant : la Tchécoslovaquie.

    Slider_Conf_MCoistia.jpg

    Michel Coistia raconte l'épopée incroyable et méconnue de ces valeureux légionnaires qui se sont battus sur tous les fronts.

    Ils ont livré leurs ultimes combats, en octobre 1918, à Vouziers et dans la proche vallée de l'Aisne, en libérant Terron-sur-Aisne, Vandy et Chestres. Ce livre vous fera découvrir une facette ignorée de la guerre de 1914 à 1918.»

    Extrait du Curieux Vouzinois n°XVII

    Lire la suite

  • Les combattants tchécoslovaques, fer de lance du retour de leur nation.

    100 années après les faits, Michel Coistia a relaté ce premier novembre l'épopée des volontaires tchécoslovaques lors de la Première Guerre mondiale, et leur engagement à Vouziers, Chestres, Terron et Vandy.

    C'est dans la grande salle des Tourelles, bien remplie pour l'occasion, que la conférence a été donnée, vouziers,chestres,terron,vandy,guerre 1914 1918,volontaires tchecoslovaquespermettant la projection des documents cartographiques et photographiques sur le grand écran du cinéma. Grace à un long travail de recherche, l'orateur a pu faire découvrir au public vouzinois de rares et précieux clichés, venant en particulier des archives militaires tchèques.

    Michel Coistia a résumé l'histoire de ces peuples slaves, privés pendant des siècles de leur souveraineté en étant inclus dans l'Empire austro-hongrois. C'est pour cela que beaucoup de Tchèques et de Slovaques furent incorporés de gré ou de force dans l'armée autrichienne en 1914. Ils combattirent principalement sur les fronts est (Russie) et sud (Italie). Des prisonniers "retournés" y formeront une grande partie des légions tchécoslovaques.

    Lire la suite

  • Conférence "L'engagement des Tchèques et des Slovaques dans la Grande Guerre"

    Jeudi 1er novembre 2018 à 20h
    Centre culturel Les Tourelles, salle A. Girardot

     

    Vouziers et les villages de la rive droite de l’Aisne, Chestres, Vandy, Terron-sur-Aisne ont été libérés en octobre 1918 par les troupes de la 4ème armée commandées par le général Gouraud dont deux régiments de chasseurs tchécoslovaques à qui il est rendu hommage chaque année au 11 Novembre.
    En 2018, l’année du centenaire de ces combats, les célébrations à Vouziers auront lieu le 3 novembre et revêtiront un caractère exceptionnel avec la présence de 5 ambassadeurs. Dans le cadre de ce centenaire, la rédaction du Curieux Vouzinois a demandé à Michel Coistia de mener des recherches sur l’engagement des Tchèques et des Slovaques dans la guerre de 1914 à 1918.

    timbre.jpg


    Cela a exigé deux ans de travail. Peu de personnes savent en effet pourquoi des Tchèques et des Slovaques citoyens austro-hongrois donc à priori alliés des Allemands se sont battus aux côtés des Alliés de la Triple Entente : France, Grande-Bretagne, Russie, tout au long de la guerre de 1914 à 1918. Les Tchèques et les Slovaques constituaient des minorités slaves qui subissaient depuis des siècles la domination des Germains et des Magyars.

    Lire la suite

  • Francine Saint Ramond et les croix des chemins

    Francine Saint Ramond est une historienne spécialiste de l"histoire militaire, qui a passé sa thèse sur la campagne d'Orient ( 1915-1919). C'est d'une campagne plus proche qu'elle a choisi de parler ce vendredi auP1410759.JPG CPR de Vouziers, à l’invitation de l'ASPV. Le thème de sa conférence portait sur les croix et chapelles de la Meuse et des Ardennes.

    Elle a su retenir l'attention de la trentaine de personnes présentes, dont beaucoup de férus de patrimoine qui ont pu apporter leur contribution au sujet traité.

    Les croix et chapelles de nos campagnes sont souvent implantées sur des sites repérés avant la christianisation du pays. Les premiers évangélistes se sont installés près des villages, sur des sites particuliers (près d'une source, d'un arbre remarquable, ... ). Le lieu de leur séjour a parfois été le site d'implantation d'une chapelle.

    Les croix  et chapelles ont été longtemps des lieux de pèlerinage, pas toujours bien vus de l'Eglise qui y voyait une concurrence et  parfois une réminiscence de rites païens.

    Lire la suite