Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

culture

  • Retour sur l'exposition Chamboult'ou 2017

    Nous vous avons présenté en son temps l'exposition artistique Chamboult'ou 2017 (cliquer ici pour voir la note). Un retour en images et en installations est proposé actuellement à l'espace exposition des Tourelles. Le vernissage avait lieu ce jour, en présence du Maire de Boult-aux-Bois, du coordinateur de la manifestation et d'artistes ayant participé à l'exposition. Ils ont été accueillis par le Président et le Coordonnateur culturel de l'association" Les Tourelles". Cette exposition rétrospective pourra être proposée dans d'autres communes, et des partenariats pourront être mis en place, sous la forme "adopte une œuvre".

    Chamboult'ou a trouvé son créneau dans la vie culturelle locale, s'appuyant sur des partenariats privilégiés avec des artistes locaux. L'originalité de cette démarche en milieu rural n'a pas échappé aux partenaires qui soutiennent cette initiative. Le Président des Tourelles, Sylvain Machinet, a souligné que la période de Noël voyait une fréquentation élevée du cinéma, et que les familles pourront découvrir l'exposition à l'occasion du visionnage d'un film proposé dans les salles du centre culturel.

    Voici quelques clichés de ce vernissage.

    Lire la suite

  • Mega-cratère de la cote 108 : la science a tranché.

    L'association pour la Sauvegarde du Patrimoine du Vouzinois ( ASPV ) organisait vendredi 17 novembre une conférence sur la géographie de la guerre 14-18. Pierre Taborelli, de l'université de Reims porte un regard neuf avec les outils les plus modernes sur les traces de ce conflit centenaire. Il termine une thèse sur "les conditions géographiques et l'organisation spatiale de la zone de front durant la Grande Guerre en Champagne-Ardenne".

    En fait, il étudie en géographe les bouleversements liés à la Grande Guerre, en partant de la réalité du front durant le conflit, jusqu'aux traces encore perceptibles aujourd'hui.

    La salle du CPR s'est révélée trop petite pour le nombre de personnes intéressées par cette soirée. Le conférencier s'est montré passionné et passionnant, illustrant son propos d'images et d'exemples très concrets. Sa zone d'étude couvre l'ancienne région Champagne-Ardenne, qui a financé une partie du projet.

    On a ainsi appris que le méga-cratère de Berry-au-Bac ne date pas de 1915, comme il était couramment indiqué jusqu'à maintenant. Il résulte de l'emploi de 60 à 70 tonnes d'explosif, dans la guerre des mines qui s'est déroulée lors de la stabilisation du front, en particulier entre 1915 et 1918. Le méga-cratère de Berry-au-Bac, mesure 76 mètres de diamètre, et a une profondeur de 22 mètres. Le travail des chercheurs a permis de dater sa création à 1918, lors d'une des dernières grandes offensives dans ce secteur.

    Pierre Taborelli et ses collaborateurs ont particulièrement étudié le système des tranchées. Celles-ci sont très fortement liées au conflit 1914-1918, période dans laquelle le front a peu bougé pendant de très longs mois. Ces tranchées mettaient en partie les combattants à l'abri des tirs, en particulier d'artillerie. L'année 1914, avec sa guerre de mouvement et donc des déplacements à découvert pour les troupes, a été très meurtrière avec des journées terribles (plus de 500 000 morts entre août 1914 et janvier 2015).

    Les tranchées sont apparues progressivement, à partir du simple trou individuel jusqu'au réseau le plus complexe. Il y a eu 10 000 Km de tranchées et de boyaux sur le 90 Km de front situés en Champagne-Ardenne. Les réseaux étaient le plus souvent constitués de 4 lignes, permettant le repli en cas d'attaque ennemie.

    Si les traces sont encore bien perceptibles en zone forestière, du moins au sol, elles sont parfois presque totalement effacées en zone cultivées. Dans ces deux situations, des techniques modernes (utilisant avion et ordinateurs puissants) peuvent permettre de retrouver les localisations des différents ouvrages. Les cartes militaires de l'époque complètent et confirment ces investigations.

    En plus de l'intérêt historique, ces travaux ont des implications actuelles. Ils sont très utiles lors de grands chantiers, en permettant de guider les travaux de terrassement en fonction des zones de combats. (zone Farman à Reims).

    De nombreux obus chimiques n'ayant pas explosé, la localisation précise des secteurs les plus bombardés permet de définir des zones à risques de pollution des nappes phréatiques.

    Une soirée très enrichissante grâce à un conférencier qui a su faire la liaison entre un travail universitaire et une vulgarisation attrayante, et faire également le lien entre les bouleversements créés par le conflit et les conséquences encore perceptibles de nos jours.

    Lire la suite

  • L'art contemporain s'éclate dans le Vouzinois.

    Le FRAC Champagne-Ardenne a pour vocation d'agir en faveur de la création et de la promotion de l'art contemporain. Basé à Reims, ce fonds régional d'art contemporain se décentralise régulièrement. Actuellement, des œuvres d'artistes contemporains sont visibles à Attigny et à Vouziers. Le vernissage des expositions a permis aux personnes présentes de bénéficier des explications du responsable du fonds rémois. Il est vrai que pour des néophytes, l'abord de ces œuvres n'est pas évident.

    Voici la présentation de l'exposition telle qu'elle est faite sur le site du frac :

    "Au cœur de ses mémoires, l’aviateur Roland Garros, enterré à Vouziers, évoque un vol en solitaire « face au soleil couchant », lors duquel les contingences matérielles lui avaient semblé disparaître pour laisser place à l’aventure et au rêve, dans un sentiment de puissante fusion avec la nature environnante. C’est ce même horizon que contemple l’exposition présentée par le FRAC Champagne-Ardenne dans différents lieux de Vouziers et Attigny : désir d’un ailleurs onirique, dépassement des frontières de la réalité quotidienne et regard renouvelé sur le paysage et la nature qui nous entourent."

    Lors du vernissage, des remerciements ont été adressés aux artistes et aux responsables du frac, ainsi qu'au Sous-préfet de Vouziers qui s’est fort impliqué dans cette décentralisation culturelle.

    P1370646.JPG

    Lire la suite

  • La Hulotte : le numéro 106 arrive ...

          Le Lierre

            • Pour quelle raison le Lierre adore-t-il le Merle et déteste-t-il le Pigeon ramier ?
            • Tout le monde sait que le Lierre peut monter dans un arbre –mais peut-il en redescendre ?
            • Le Lierre "bourreau des arbres" : info ou intox ?
            • Bébé-Lierre traîne parfois 30 longues années en forêt, sans jamais réussir à grimper dans un arbre : qu'est-ce qui l'en empêche ?
            • Certains laboratoires sont prêts à signer un contrat avec le Lierre. Sur quoi lorgnent-ils ?

            Dans son numéro 106, la Hulotte vous révèle les secrets extraordinaires de la plus étonnante liane de France.


            36 pages, 108 dessins

            › Commander le numéro 106 de la Hulotte

    106-plus.jpg

    Lire la suite

  • Semide pendant la Grande Guerre

    Le village de Semide  a organisé ce dernier dimanche (12 novembre) une série d'événements commémorant l'occupation allemande de 1914-1918. Les habitants ont vécu difficilement ces années, comme dans toutes les communes des Ardennes. L'Ardenne à Paris nous résume cette période en quelques lignes :

    "De 1914 à 1918, les Ardennais ont subi l'occupation allemande, avec son lot d'humiliations, de privations, mais aussi d'incendies, de bombardements, de massacres des habitants, et ce, pendant les 4 années qu'a duré la guerre. Le Grand Quartier Général de l'armée allemande avait son siège à Charleville.

    Seul département français occupé à 100%, les Ardennes ont subi d'importants dommages tant en ce qui concerne ses immeubles (détruits ou endommagés à 90%), ses routes, ses ponts, ses viaducs, ses canaux et ses écluses que ses industries (bâtiments détruits, machines envoyées en Allemagne ou sabotées) et son agriculture (en particulier, bovins, ovins et chevaux, eux aussi envoyés en Allemagne)."

    Semide  a été le lieu d'installation d'un gros canon allemand, qui devait viser Sainte-Menehould. Le site de cette pièce d'artillerie a été nettoyé et a reçu la visite de nombreux curieux.

    planmaxbeton.gif

    Plusieurs conférences ont été données sur l'histoire de ce canon, et sur celle de chemins de fer allemands installés dans les Ardennes pour amener tous les matériaux utiles aux combattants.

    Une riche exposition était installée dans les salles de la mairie, voici quelques illustrations tirées de ce travail de lycéens vouzinois.

     

    Lire la suite

  • Patrick Kabré de retour dans les Ardennes

    De retour dans les Ardennes, l'artiste burkinabé Patrick Kabré, séjourne 2 semaines dans notre département.
    L'association Argonne Manengouba a organisé une série d'interventions de l'artiste dans des établissements scolaires et des centres sociaux, ainsi que 3 concerts
    Ces concerts sont donnés au profit des réfugiés maliens qui se trouvent dans 2 camps au Nord du Burkina Faso.


    Très engagé pour l’alphabétisation des enfants burkinabè, Patick Kabré a fondé l‘Association des Arts Solidaires (2AS) avec ses musiciens et collaborateurs afin de rendre son combat durable, grâce à des concerts de solidarité, des ventes artisanales et des recherches de volontaires au cours de ses tournées. En 2015, il crée Atelier Silmandé, structure dédiée au développement des jeunes à travers l'art et la musique.

    Parallèlement à sa carrière de musicien professionnel, Patrick Kabré a développé une réelle expertise de musicien intervenant afin d'animer des ateliers auprès d'enfants, mais également dans les écoles de musique, hôpitaux, institutions spécialisées, etc.
    De l’individuel au collectif, l’enjeu est avant tout d’accompagner les citoyens de demain à l’appropriation de l’art et de la culture comme moteurs et résultats positifs du développement personnel et plus largement de la cohésion sociale.
    Via le prisme des différents domaines artistiques, l’accent est mis sur la valorisation de la diversité culturelle, du dialogue interculturel et sur la promotion des droits humains et des valeurs universelles.

    Lire la suite

  • Festival cine ATTAC 2017

    attac 08,cine attacATTAC 08 organise son festival cinéma le vendredi 17, le samedi 18 et le dimanche 19 novembre 2017 au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières.
    Le programme apparaît ci-dessous.

    Voici les tarifs :
    1 film : 6 €
    3 films : 15 €
    5 films : 23 €

    C'est bien entendu ouvert à toutes et à tous.
    Nous espérons vous y retrouver !

     

    Lire la suite