Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

culture

  • One for U2 en concert à Toges samedi 25 juin

    One for U2 est le dernier projet artistique lancé par l’AME; le pôle des pratiques actuelles du territoire Ardennais.

    L’objectif ambitieux et singulier de cette initiative novatrice est de proposer à un large public la force émotionnelle et créative que représente le mélange de la musique classique et du rock au sein d’un trio acoustique et à travers les créations d’une formation historique, au parcours artistique riche, et magnifiquement populaire; le groupe U2.
    Un véritable travail de réarrangements de leurs titres phares et moins connus a été engagé par les trois musiciens qui ont intégré ce projet, avec une volonté forte d’y associer l’image et l’esthétique, par le biais de la projection de vidéos conceptuelles.

    One for U2 c’est la promesse d’un voyage unique à travers des paysages sonores et visuels dont le public ne pourra ressortir indifférent.

    Le%CC%81a-Blaszczynski-site-internet-1024x682.pngOlivier-Nicart-site-1024x682.pngCork-site-internet-1024x682.png

    Lire la suite

  • la petite ferme dans la prairie

    La ferme des animaux est un des livres les plus connus de Georges Orwell. Son adaptation théâtrale a été jouée mercredi dernier à la MARS de Boult aux Bois.

    La prairie attenante au bâtiment de l'association constituait un cadre idéal pour cette représentation, en bénéficiant d'une belle soirée de juin. L'histoire dénonce la prise de pouvoir par Staline et l'abandon des principes de la révolution russe par le successeur de Lénine.

    Orwell a publié son livre en 1945, en pleine période de gloire pour Staline "père des peuples" , "soleil illuminant tout le pays"  et " généralissime de l'Union soviétique", grade spécialement créé pour lui.

    La pièce tirée du livre dénonce plus généralement l'usage malfaisant du pouvoir confisqué par quelques-uns au détriment de l'immense majorité. On peut donc l'entendre comme un message politique, en dehors du contexte initial de l'écriture de l'ouvrage de G. Orwell.

    C'est la compagnie "Les ombres du soir" qui proposait ce spectacle, dans le cadre d'une tournée estivale en Argonne ardennaise. Les spectateurs ont répondu présent en nombre pour cette soirée, et ils se sont retrouvé partie prenante du spectacle, en particulier lors de la grande bataille de la ferme.

    La compagnie vient de Strasbourg et elle a été créée en 2016 par Youssouf Abi-ayad, comédien et metteur en scène.

    La transcription de l'histoire en drame animalier permet toutes les outrances, les caricatures et les traits d'humour, dont les comédiens ne se sont pas privé.  Leur performance collective (et quasi-collectiviste) a été grandement appréciée par le public, qui a pu les retrouver dans d'autres lieux pour d'autres propositions sur le territoire du Vouzinois.

    Lire la suite

  • Les lycéens de Masaryk s’intéressent aux Galápagos et partagent leurs découvertes

    Les activités humaines, l’introduction d’espèces exotiques et le réchauffement climatique compromettent la conservation de la faune sauvage de l’archipel des Galápagos, situé dans le Pacifique, 1000 km à l’ouest des côtes de l’Équateur. La dispersion vers les eaux marines de Toxoplasma gondii, parasite intestinal du chat, vient-il encore noircir le tableau ? C’est la question que se pose Juan Mosquera, jeune chercheur équatorien, qui conduit sa thèse de doctorat au laboratoire de parasitologie de l’Université de Reims Champagne Ardenne (URCA).

    Au premier trimestre de l’année scolaire, sa directrice de thèse, Marie-Lazarine Poulle, ingénieure de recherche rattachée au_DSC4898_DXO.jpg CERFE (Boult aux Bois) et au laboratoire de parasitologie de l’URCA, est allée aux Galápagos pour assister Juan dans la collecte de données sur les otaries. Elle était accompagnée de son fils Frantz, élève de 1er au lycée Masaryk. En contrepartie d’une autorisation d’absence exceptionnelle, il devait rendre compte quasi quotidiennement de son séjour à ses camarades du lycée, via des messages, photos et vidéos postés sur l’environnement numérique de la cité scolaire.

    Lire la suite

  • 26 juin : journée du patrimoine de pays à Bayonville et environs

     

    Accueil des visiteurs à partir de 13h30 salle  des fêtes, près de la mairie

    À la salle des fêtes : Exposition  d’œuvres et de productions d'artistes et d'artisans

    Photographies et cartes postales évoquant la vie du village

    Buvette et restauration rapide

    Au lavoir :  Exposition de photographies présentant les différents types de lavoirs en Argonne ardennaise

    À Chennery :  Observez les linteaux sculptés des portes des maisons de ce hameau

    Visites guidées

    Le château de Landreville (propriété privée) : les extérieurs de l'édifice, le parc - se présenter à l'entrée du parc  à 14h, 15h30 et 17h.

    L'église Notre-Dame à Bayonville, reconstruite en 1958. Œuvres d'artistes contemporains -  se présenter sur le parvis à 14h, 15h30 et 17h.

    Le parc d'élevage des daims : présentation de cet élevage à 14h, 15h, 16h et 17h

    L'atelier de l'artiste anglais Paul-David Wright : découvrez les créations de ce plasticien diplômé du Royal College of Art de Londres. Accueil à 14h, 15h, 16h et 17h

    Animation festive de clôture: Bal musette de la fête patronale et de l'après-midi patrimonial

    Vous pouvez télécharger le dépliant de cette journée.

     

    Lire la suite

  • Concert Rétina "Mille Chœurs pour un regard" avec la chorale Cécilia

    LOGO-1000ch%C5%93urs-193x300.gif« Mille chœurs pour un regard » est devenu le premier événement choral dans notre pays. Il permet au plus grand nombre de chorales et de chœurs, seuls ou rassemblés, de chanter bénévolement leur répertoire lyrique, sacré, populaire ou classique à l’occasion de concerts donnés dans toute la France au profit de RETINA FRANCE. Ces concerts permettent de financer des programmes et bourses de recherche et de mieux faire connaître au public les maladies de la vue.

    Placé sous le haut patronage des Ministres de la Culture, de la Santé et de l’Education Nationale, Mille chœurs pour un regard réunit de nombreuses chorales qui, dans toutes les régions de France, se regroupent chaque année pour donner des centaines de concerts entre le 1er mars et le 31 mai.

    Lire la suite

  • Comment transmettre l'indicible ?

    P1560863.JPGL’expérience vécue par les déportés dans les camps nazis est presque impossible à transmettre. L'horreur y a atteint un tel degré que les mots sont souvent impuissants à la décrire. Et puis, les survivants peuvent-ils trouver le courage de se replonger dans cet univers concentrationnaire, et ceux qui ne l'avaient pas connu voulaient-ils savoir ou étaient-ils capables de l'entendre ?

    Juliette Cheriki-Nort est venue à Vouziers pour évoquer la mémoire de Ceija Stojka. Membre d'une famille Rom vivant en Autriche, elle a été déportée comme beaucoup de "tziganes". On estime que 220 000 membres des différentes communautés de "gens du voyage" sont morts dans les camps lors de la 2e guerre mondiale.

    Ceija Stojka a commencé tard à témoigner de son expérience. Il semble que la mort d'un deP1560867.JPG ses fils et la rencontre avec une documentariste aient constitué le facteur déclenchant à la libération de sa mémoire, dans les années 1980. Elle utilise la peinture, le récit et aussi la chanson comme outils pour laisser une trace de la tragédie des camps.

    Juliette Cheriki-Nort utilise cette diversité de matériaux pour évoquer par touches successives la vie de Ceija Stojka, avant, pendant et après sa déportation.

    Avant, c'était la vie errante dans les roulottes tirées par les chevaux au travers de la nature et au sein d'une communauté unie. Pendant, ce n'est plus que la faim, la maladie, la brutalité, l’humiliation à un degré extrême dans un monde où le temps n'existe plus, mais où l'humour et la tendresse maternelle survivent malgré tout.

    P1560868.JPGJuliette Cheriki-Nort utilise les projections d'images et de films pour évoquer ce parcours, elle le confronte à d'autres témoignages (Simone Veil, Germaine Tillion, Boris Cyrulnik). Ces autres récits confortent les mémoires de Ceija Stojka, que ce soient ses écrits ou ses productions artistiques.

    Les expériences traumatiques, surtout de cette ampleur, demandent souvent du temps pour cicatriser, comme l'indiquait la conférencière, pouvoir mettre les souvenirs dans les archives de sa mémoire. Il n'est pas question d'oubli, mais de laisser ces moments les plus terribles d'une vie dans un dossier encore accessible, mais à une distance suffisante pour continuer à vivre parmi les autres.

    Quelques ouvrages avaient paru peu de temps après la libération des camps ("L'univers P1560869.JPGconcentrationnaire" de David Rousset en 1945 ou "Si c'est un homme" de Primo Levi en 1947) mais d'autres on attendu des années avant de témoigner à leur tour ( "l'écriture ou la vie" de Jorge Semprun date de 1994).

    Malheureusement; tous ces témoignages résonnent encore avec l'actualité de notre monde, ce qui prouve bien la nécessité de les faire connaître, afin que personne n'ignore où peuvent mener la haine et le rejet de l'autre.

     

    Les tableaux reproduits sur cette page sont de Juliette Cheriki-Nort.

    Vous trouverez ci-dessous des photographies de cette conférence.

     

     

    Lire la suite

  • Ceija Stojka, témoin et artiste, à découvrir ce vendredi 29 avril au CPR de Vouziers (rappel)

    Un moment proposé par la Ligue des droits de l’Homme - section de Vouziers

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, les nazis et leurs alliés déportèrent une grande partie de la population Rom dans des camps de concentration et d’extermination. Environ 500 000 y moururent.

    1995273643.jpg

     

    Lire la suite