Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

histoire locale

  • Commémoration de l'armistice de 1918 à Vouziers

    Huit jours après le temps fort du 03 novembre, c'est dans un format réduit que se sont déroulées les cérémonies du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. L'Harmonie municipale a été laissée au repos, et aucune délégation étrangère n'était présente.

    Après avoir parcouru les étapes habituelles (Blaise, Condé, Chestres et Terron) les officiels se sont réunis sur la place Carnot. Devant le Monument aux Morts, une foule assez modeste était rassemblée. Le dépôt de gerbe et le ravivage de la Flamme ont précédé l'appel aux Morts, toujours aussi impressionnant par le nombre de victimes originaires de la commune.

    Lire la suite

  • Le Curieux Vouzinois hors-série n°XVII est disponible

     

    Une armée pour un état.

    «Des Tchèques et des Slovaques, citoyens autrichiens et hongrois, ont tout fait, dès le mois d'août 1914, pour rejoindre la France et se battre aux côtés des Alliés contre leur patrie et contre l'Allemagne. Ils vont réussir, en se mobilisant par dizaines de  milliers, à  constituer une armée indépendante et à s'engager dans la Grande Guerre avec l'espoir, en cas de victoire, d'obtenir la création d'un État indépendant : la Tchécoslovaquie.

    Slider_Conf_MCoistia.jpg

    Michel Coistia raconte l'épopée incroyable et méconnue de ces valeureux légionnaires qui se sont battus sur tous les fronts.

    Ils ont livré leurs ultimes combats, en octobre 1918, à Vouziers et dans la proche vallée de l'Aisne, en libérant Terron-sur-Aisne, Vandy et Chestres. Ce livre vous fera découvrir une facette ignorée de la guerre de 1914 à 1918.»

    Extrait du Curieux Vouzinois n°XVII

    Lire la suite

  • Cérémonie du centenaire de l'armistice de 1918

    Les cérémonies de commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale ont été préparées Affiche_3_novembre_logos.jpglongtemps en avance dans tout le pays, et également  à Vouziers .

    Les élus de Vouziers ont décidé de fixer ce temps fort au 03 novembre, afin de ne pas entrer en concurrence avec les manifestations nationales du 11 novembre. Les représentants des pays combattants, invités à se joindre à cette journée ont pu ainsi inscrire dans leur agenda leur venue en Argonne.

    Ce sont les Tchèques et les Slovaques qui composaient la délégation la plus importante, avec des représentants officiels de l'Ambassade de leur pays, mais aussi des élus nationaux, des élus locaux, des militaires, des associations de mémoire, des musiciens et de simples citoyens. La Russie était aussi officiellement représentée, ainsi que l'Allemagne, la présence d'officiels allemands marquant le caractère irréversible de la réconciliation entre les anciens ennemis.

    C’est à la nécropole de Chestres que se sont déroulées dès le matin les cérémonies les plus marquantes. Ce lieu renferme les corps de plus de 2000 soldats français, mais aussi de plusieurs centaines de combattants tchécoslovaques et russes. La nécropole de Chestres se situe à quelques centaines de mètres de la cote 153 où périrent de nombreux légionnaires tchécoslovaques partis à l'assaut d'un fort point de défense allemand.

    Ce qui fait également de ce lieu un endroit de mémoire particulier, c'est la coexistence d'un cimetière militaire allemand où 1843 soldats reposent. Depuis plusieurs dizaines d'années, la séparation végétale entre les deux parties a été enlevée, créant un espace uni pour les repos des anciens ennemis.

    Lire la suite

  • Les combattants tchécoslovaques, fer de lance du retour de leur nation.

    100 années après les faits, Michel Coistia a relaté ce premier novembre l'épopée des volontaires tchécoslovaques lors de la Première Guerre mondiale, et leur engagement à Vouziers, Chestres, Terron et Vandy.

    C'est dans la grande salle des Tourelles, bien remplie pour l'occasion, que la conférence a été donnée, vouziers,chestres,terron,vandy,guerre 1914 1918,volontaires tchecoslovaquespermettant la projection des documents cartographiques et photographiques sur le grand écran du cinéma. Grace à un long travail de recherche, l'orateur a pu faire découvrir au public vouzinois de rares et précieux clichés, venant en particulier des archives militaires tchèques.

    Michel Coistia a résumé l'histoire de ces peuples slaves, privés pendant des siècles de leur souveraineté en étant inclus dans l'Empire austro-hongrois. C'est pour cela que beaucoup de Tchèques et de Slovaques furent incorporés de gré ou de force dans l'armée autrichienne en 1914. Ils combattirent principalement sur les fronts est (Russie) et sud (Italie). Des prisonniers "retournés" y formeront une grande partie des légions tchécoslovaques.

    Lire la suite

  • Mutualisation des services entre la ville et la communauté de communes.

    Le dernier Conseil municipal s'est déroulé le 23 octobre dans la salle Bellevue. Ce lieu inhabituel s'explique par les travaux de rénovation de la Mairie. Un sérieux coup de jeune était nécessaire pour le bâtiment, en particulier pour la grande salle du conseil. Les travaux ont été prévus à plusieurs reprises et sous différents mandats, mais toujours repoussées pour des raisons budgétaires.

    La venue de délégations étrangères de haut rang pour fêter le 100e anniversaire de l'armistice de 1918 a motivé le vote d'un financement suffisant pour mener à bien cette rénovation.

    Le programme de cette célébration du 03 novembre a constitué l'essentiel des informations données par le Maire en début de séance. En voici l’essentiel :

    Matinée

    - Cérémonie à la nécropole de Chestres avec la présence des représentants des ambassades des nations tchèque, slovaque, belge, russe et allemande, l'harmonie municipale, les délégations des différents pays...
    - Cérémonie au monument aux morts, place Carnot. Accueil de la flamme de la victoire pour le centenaire de la libération et passage de la flamme aux communes de la vallée de l'Aisne.

    Après-midi

    - Cérémonie au monument aux morts de Terron-sur-Aisne avec toutes les délégations.
    - Cérémonie au monument tchécoslovaque de Bobo, de Chestres (RD 977).
    - Cérémonie au cimetière allemand, rue de Syrienne.

     

    En information, Yann Dugard est revenu sur la polémique liée à la création de l'association Club Omnisports Vouziers Argonne Ardennaise, qui est chargée par la ville d'assurer les animations de la pose scolaire de midi.

    Le Maire a assuré que toutes les dispositions légales étaient bien assurées. Il a regretté la démission du président de cette association en déclarant que ce retrait était lié au fait que le président de l'association ne voulait pas être mêlé à une polémique politique.

     

    Lire la suite

  • Conférence "L'engagement des Tchèques et des Slovaques dans la Grande Guerre"

    Jeudi 1er novembre 2018 à 20h
    Centre culturel Les Tourelles, salle A. Girardot

     

    Vouziers et les villages de la rive droite de l’Aisne, Chestres, Vandy, Terron-sur-Aisne ont été libérés en octobre 1918 par les troupes de la 4ème armée commandées par le général Gouraud dont deux régiments de chasseurs tchécoslovaques à qui il est rendu hommage chaque année au 11 Novembre.
    En 2018, l’année du centenaire de ces combats, les célébrations à Vouziers auront lieu le 3 novembre et revêtiront un caractère exceptionnel avec la présence de 5 ambassadeurs. Dans le cadre de ce centenaire, la rédaction du Curieux Vouzinois a demandé à Michel Coistia de mener des recherches sur l’engagement des Tchèques et des Slovaques dans la guerre de 1914 à 1918.

    timbre.jpg


    Cela a exigé deux ans de travail. Peu de personnes savent en effet pourquoi des Tchèques et des Slovaques citoyens austro-hongrois donc à priori alliés des Allemands se sont battus aux côtés des Alliés de la Triple Entente : France, Grande-Bretagne, Russie, tout au long de la guerre de 1914 à 1918. Les Tchèques et les Slovaques constituaient des minorités slaves qui subissaient depuis des siècles la domination des Germains et des Magyars.

    Lire la suite

  • Francine Saint Ramond et les croix des chemins

    Francine Saint Ramond est une historienne spécialiste de l"histoire militaire, qui a passé sa thèse sur la campagne d'Orient ( 1915-1919). C'est d'une campagne plus proche qu'elle a choisi de parler ce vendredi auP1410759.JPG CPR de Vouziers, à l’invitation de l'ASPV. Le thème de sa conférence portait sur les croix et chapelles de la Meuse et des Ardennes.

    Elle a su retenir l'attention de la trentaine de personnes présentes, dont beaucoup de férus de patrimoine qui ont pu apporter leur contribution au sujet traité.

    Les croix et chapelles de nos campagnes sont souvent implantées sur des sites repérés avant la christianisation du pays. Les premiers évangélistes se sont installés près des villages, sur des sites particuliers (près d'une source, d'un arbre remarquable, ... ). Le lieu de leur séjour a parfois été le site d'implantation d'une chapelle.

    Les croix  et chapelles ont été longtemps des lieux de pèlerinage, pas toujours bien vus de l'Eglise qui y voyait une concurrence et  parfois une réminiscence de rites païens.

    Lire la suite