Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

histoire locale - Page 3

  • Les chevaux de Rimbaud ou l'homme aux sabots de vent.

    Dans le cadre des rencontres de la Fontaine qui bruit, Alexandre Blaineau, professeur d’Histoire et Géographie, viendra présenter son dernier ouvrage intitulé « Les chevaux de Rimbaud » publié chez « Actes Sud ».

    Cette rencontre avec l’auteur se déroulera :
    le samedi 14 septembre à 16h30, à Bar lès Buzancy,
    Dans « ce trou de verdure où chante une rivière… »

    Voici la présentation de l'ouvrage par son éditeur :

    Alexandre Blaineau s'est immergé dans les archives de Rimbaud pour découvrir et exhumer cette partie inconnue de sa vie, sa relation aux chevaux.
    Rimbaud en cavalier : cela ne va pas de soi de le concevoir ainsi… En effet, la marche est à l’évidence le prolongement de son être, ses pas marquant les chemins de l’Ardenne, d’Europe et d’ailleurs comme autant d’empreintes construisant par touches impressionnistes cette figure du passant considérable. Et pourtant, il devint cavalier dans la deuxième partie de sa vie, alors qu’il arpentait en tous sens les terres immenses de l’Afrique orientale. Malgré ces promesses de crépuscule, Rimbaud à cheval s’emploie à poursuivre sa route, à la recherche de l’autre, à la recherche de soi, et c’est ce que ce livre tente d’appréhender.

    Et voici un extrait de la critique du blog cheval d'aventure :

    Remarquablement écrit, d’une plume poétique à la frontière du littéraire et de l’historique, l’ouvrage d’Alexandre Blaineau mérite l’attention de tous les cavaliers voyageurs. Et même s’il s’adresse à un public exigeant, point n’est besoin, pour l’apprécier, d’être spécialiste en géographie africaine ou en poésie rimbaldienne…
    Au-delà de son érudition et de son intelligence, ce texte hors du commun offre une réflexion inspirée sur la découverte du monde et sur le voyage - fût-il à pied ou à cheval... Mais aussi un autre regard sur l’auteur des "Illuminations", « cet en-allé, homme de cheval sans frontières, combattant l’horizon afin de ne pas se compromettre, refusant le fixe, vénérant l’instable, s’effrayant de l’ennui. Libre, définitivement ». 

    Lire la suite

  • Les Journées européennes du patrimoine des 21 et 22 septembre.

    32466716-30260503.jpg?v=1562663154

     

    Voici le programme de ces journées proposé par l'ASPV

     Le samedi 21 après-midi à 15 heures : Chestres découverte de la jolie petite église de la reconstruction et d’un artiste ardennais, Henri Louis, qui y a laissé des œuvres. Ensuite, présentation de l’oppidum et de son enceinte pré romaine. Présentation du chantier de la fontaine. Rendez-vous à 15 heures devant l’église.

    Le dimanche 22 après-midi à 15 heures : Blaise, l’église Saint Clément et son superbe mobilier liturgique issu de l’église de Théline détruite en 1786. Ensuite, promenade jusqu’à la butte de Théline, tertre de cette dernière église. Rendez-vous à 15 heures devant l’église St Clément.

    356638243.png

     

    Lire la suite

  • Le patrimoine et l'ermite.

    L'édition 2019 ( la 22e) des journées Patrimoine de Pays a permis la découverte des richesses du village d'Autry, mis en valeur par ses habitants par l'ASPV.

    L'église trône sur la butte féodale qui accueillait jadis le château. A l'intérieur, on pouvait découvrir le travail de peintres locaux, de brodeuses et du vitrailliste Jean-Marc Paguet. 

    Le lavoir communal est remarquablement conservé, il était "meublé" pour l'occasion, avec les boites à laver et les accessoires d'antan.

    Sur la place, se tenait le stand de l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Vouzinois, avec de nombreux ouvrages proposés à la vente, dont le numéro spécial du "Curieux Vouzinois" consacré à Autry. Un osiériste y faisait également découvrir son travail.

    Plusieurs visites guidées étaient organisées à la chapelle Saint-Lambert et au cimetière, éloignés de quelques centaines de mètres du village. Des groupes se sont donc succédé pour écouter les explications détaillées de Michel Coistia.

    Lire la suite

  • 22e édition des journées du patrimoine de pays

    Les Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins mettent à l’honneur le bâti traditionnel, les sites et paysages régionaux et le patrimoine immatériel français.

    « Naturellement durable »


    À l’occasion de la 22ème édition des JPPM, les 22 et 23 juin 2019, nous vous proposons ce thème fondamental pour faire (enfin) reconnaitre le patrimoine culturel comme source, moteur et levier du développement durable.
    Notez bien le changement de weekend du mois de juin !
    Afin de ne plus être en doublon avec les Journées nationales de l’archéologie, nous fêtons désormais le petit patrimoine le 4ème weekend du mois de juin, et non le 3ème.

    Les Journées ont pour objectif de faire découvrir et sensibiliser un large public au patrimoine régional, de pérenniser le travail des acteurs de la culture, de partager les savoir-faire et traditions des régions et de sauvegarder l’héritage commun.
    Près de 120 000 visiteurs participent chaque année aux 1200 animations ! visites de sites, randonnées, circuits de découverte, conférences, expositions, démonstrations de savoir-faire et dégustations, ateliers encadrés par des professionnels, animations pour le jeune public et spectacles.

    Affiche-JPPM-2019-carree-HD12.jpg

    Lire la suite

  • Quel avenir pour les galeries Carnot ?

    P1440825.JPGPlus de 1 000 personnes ont visité le bâtiment du Bazar de l'Hôtel de Ville (les Galeries Carnot) pendant les 4 jours de la foire. C'est bien la preuve que ce magasin occupe une place centrale pour les Vouzinois, et cela n'est pas dû simplement à son emplacement. Entièrement remis au propre pour la circonstance, la structure apparaît en très bon état de conservation, les cabines d'essayage semblant toujours attendre le prochain client.

    Les poutres rivetées selon la technique de Gustave Eiffel et les ferronneries de l'escalier double sont les témoins de la maîtrise technique des architectes et des artisans de l'époque.

    La visite était commentée à la demande par un membre de l'ASPV, association quivouziers,bazar de l'hotel de ville,galeries carnot,commerce,architecture organisait cette visite. Les souvenirs et anecdotes d'anciens clients ou employés ont enrichi la connaissance du fonctionnement du magasin.

    Divers documents dont des photographies d'époque illustraient l'histoire du bazar de l'hôtel de ville devenu Prisunic, puis Galeries Carnot. Un cahier recueillait les avis des visiteurs quant à l'avenir à donner au bâtiment. Beaucoup de personnes souhaitent la réouverture de ce site emblématique de Vouziers. Si une reprise semble si importante à tous, elle pourrait s'envisager sous P1440822.JPGdifférentes formes, avec des activités complémentaires réunies dans un même lieu.

    On entend parler depuis quelque temps de projet en gestation, souhaitons qu'une réalisation concrète se réalise bientôt.

     

    Lire la suite

  • (Re)découvrez le bazar de l’hôtel de ville de Vouziers

    Pendant la prochaine foire de l’Ascension, les 30-31 mai et 1er et 2 juin, l'association pour la sauvegarde du patrimoine vouzinois (ASPV) présentera tous les après-midi, entre 14h et 19heures, au rez-de-chaussée des Galeries Carnot, Place Carnot à Vouziers, une exposition consacrée à la construction métallique du bazar de l’hôtel de ville, nom initial de ce magasin reconstruit en 1923 suite à sa destruction par un incendie en juillet 1918.

    L’architecture métallique, avec l’usage du fer et de la fonte dans la construction, a connu son âge d’or entre 1825 et 1930. Gustave Eiffel et sa tour construite pour l’exposition universelle de 1889 témoigne de cette vitalité. Entre les deux guerres, avant d’être supplantée par le béton, la construction métallique est un signe de modernité.

    personal2.png

    Lire la suite

  • Commémoration de la capitulation du 08 mai 1945

    Le 8 mai 1945 est la date retenue officiellement pour la signature de la capitulation de l'Allemagne nazi devant les alliés. C'est à Reims, au lycée Roosevelt, qu'une première signature a été apposée par les belligérants le 7 mai, mais les Soviétiques ont demandé que cet acte soit répété le lendemain à Berlin. Cette deuxième signature a eu lieu en fin de journée, à l'heure de Moscou  on était le 09 mai au petit matin. On peut donc retenir ces trois dates, le 7 mai, le 8 mai et le 9 mai comme correspondantes à la signature de la capitulation allemande.

    En France, c'est bien le 8 mai qui est pris comme référence, et une cérémonie officielle s'est déroulée ce matin devant le Monument aux Morts de Vouziers.

    Après une première cérémonie au carré militaire du cimetière communal, un cortège s'est formé pour rejoindre la place Carnot.

    La lecture du message national du Ministre des Anciens combattants a été faite par Alain Lizzit, le Sous-préfet de Vouziers. On retiendra ces deux passages :

    "Après tant de combats, de victimes et de destructions, le nazisme est abattu. C’est la victoire sur une idéologie totalitaire, raciste et criminelle qui a mené la violence jusqu’à sa plus effrayante extrémité".

    (…)

    "Aujourd’hui, nous nous remémorons les déchirures de notre continent et l’ampleur du désastre humain et moral. Ainsi, rassemblés, nous mesurons la valeur de la paix. Elle est notre héritage. Elle est la clé de voûte de la construction européenne. Elle est notre raison de vivre ensemble. Préservons-là ! "

    Après les dépôts des gerbes, l'Appel des Morts et la cérémonie de la flamme, une minute de silence a précédé La Marseillaise jouée par l'Harmonie municipale.

    Un cortège s'est reformé après le remerciement traditionnel aux porte-drapeaux. L'Harmonie municipale était suivie par les Sapeurs-pompiers, puis les porte-drapeaux et les personnalités. D'assez nombreux Vouzinois qui avaient suivi la cérémonie ont également gagné la salle des fêtes, où une réception était donnée par la municipalité de Vouziers.

    Lire la suite