Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aspv

  • Le patrimoine linguistique vouzinois

    Dans sa série patrimoine en ligne, l'ASPV nous propose ce jour un test pour sonder votre connaissance du patois local.

    Voici la présentation qui en est faite :

    "Le patrimoine linguistique, c'est une invitation aux voyages dans l'espace et aussi dans le temps. Quand on visite un pays, une région, apprenons à découvrir les mots comme on découvre les monuments ! Les dialectes, les parlers ou patois font partie de notre patrimoine. C'est un patrimoine vivant, mais vulnérable qui a aussi besoin d'être protégé." (association Lexilogos)
    Nous vous invitons à retrouver le sens de quelques mots de "patois ardennais" sous forme de jeux. Vous pouvez à la fois chercher dans vos souvenirs personnels, questionner votre voisinage tout en utilisant votre esprit de déduction !
    Les définitions sont tirées du livre  TOUS LES PATOIS ARDENNAIS d'Albert VAUCHELET édité en 1939 par la Société des écrivains ardennais.

    Pour voir la série de tests, allez sur le site de l'ASPV, rubrique patrimoine en ligne

    Lire la suite

  • Gargouilles et chimères

    En ces temps de Covid, la mise en valeur du patrimoine local devient difficile pour les associations qui organisent habituellement des visites guidées sur site. L'ASPV a mis en place sur son site internet une rubrique "Patrimoine en ligne" qui permet d'assurer la continuité du travail engagé.

    Voici un extrait de la dernière rubrique publiée ce jour.

    "Les gargouilles

    Vouziers.pngUne gargouille (du latin garg, gorge, et de l’ancien français goule, gueule) est, dans le domaine de l’architecture, une partie saillante d’une gouttière destinée à faire écouler les eaux de pluie à une certaine distance des murs. Ce type d’ouvrage sculpté, généralement en pierre, est souvent orné d’une figure animale ou humaine typique de l’art grotesque roman puis surtout gothique.

    Certaines gargouilles étaient en métal, généralement du plomb, mais rares sont celles d'avant le XVIe siècle à nous être parvenues."

    Lire la suite

  • Balade historique au bord de l'eau le dimanche 20 septembre 2020

    Balade historique au bord de l’eau : du parvis de l’église Saint-Maurille jusqu’à l’Aisne à Condé

    Départ à 15heures du parvis de l’église Saint-Maurille.

     

    Le pont et Albert Caquot puis les bords de l’Aisne et l’évocation du quartier du port, les gares, le port, le barrage et le moulin Saint-Paul, l’écluse et  le canal des Ardennes et enfin l’Aisne à Condé.

    Des voitures seront stationnées préalablement à Condé pour assurer le retour à Vouziers des personnes fragiles ou/et ayant des difficultés de déplacement.

    Le port du masque sera nécessaire. Cette balade en plein air pourra être annulée en cas de forte pluie ou d’intempéries météorologiques.

    Animation gratuite ouverte à tous.

    Organisation : Association de Sauvegarde du Patrimoine Vouzinois

    Lire la suite

  • AG de l'ASPV

    Ce vendredi s'est tenue l’Assemblée Générale de l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine du Vouzinois. Devant une salle du CPR remplie jusqu'au dernier rang, le président Laurent Dardoise a ouvert l'A.G. par le rapport moral. Le rapport d'activité a été présenté sous forme de diaporama par Denise Carles, les différentes photographies rappelant les sorties de l'année écoulée.
    Le programme de l'année à venir a été dévoilé, avec les habituels rendez-vous de découverte du patrimoine local et régional.
    Le rapport financier a montré un bon équilibre des comptes, en mettant également en évidence l'importance de l'apport du bénévolat dans le fonctionnement de l'association.
    Cette partie réglementaire de l'A.G. s'est terminée par le renouvellement du tiers sortant du conseil d'administration, qui n'a pas reçu le renfort de nouveaux membres malgré l'appel lancé par les responsables de l'association.

    aspv,galeries carnot,patrimoine,vouziers

    Lire la suite

  • Des écailles et des hommes

    Guy Pleutin est venu à Vouziers ce vendredi 15 novembre pour tenir une conférence sur l'ardoise à Rimogne. ardoisière,ardoise,guy pleutin,aspv,conférence,rimogneC'est à l'invitation de l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Vouzinois (ASPV), que ce spécialiste de la question a rencontré le public argonnais, plus habitué à la gaize qu'au schiste.

    Le conférencier a développé brièvement un rappel géologique et géographique, mais son propos a plus particulièrement porté sur les hommes. Scailleteux est le nom donné à l'ouvrier des ardoisières dans les Ardennes, rappelant l’écaille de pierre qu'il tire de la masse rocheuse.

    Cette extraction est très ancienne, et a connu un développement aux 18e et 19e siècles et jusqu'au début du 20e. Les encyclopédistes, avec Diderot et d'Alembert, ont consacré un article aux ardoisières, reposant en partie sur l'étude du site de Rimogne (voir ci-dessous)

    Ce rude métier s'exerçait en grande partie sous terre, avec tous les dangers liés à l'obscurité, à l'étroitesse des galeries, à la présence des poussières de schiste et à celle de l'eau qu'il fallait pomper en continu.

    Guy Pleutin a pu rencontrer les derniers survivants de ce monde particulier, qui laisse encore des traces profondes dans le paysage et dans la mémoire des hommes. Il a pu, grâce à son expérience de spéléologue, parcourir des galeries encore accessibles, avec l'autorisation des propriétaires, mais à ses risques et périls.

    L'exploitation souterraine a cessé depuis 1971, seule persiste une mine à ciel ouvert qui alimente une usine où l'ardoise est broyée pour la transformer en poudre et paillettes à l'usage de l'industrie chimique.

    Lire la suite

  • L’ardoise à Rimogne, paroles d'ardoisiers par Guy Pleutin le 15 novembre au CPR de Vouziers

    L'ASPV vous invite à une conférence le 15 novembre au CPR, rue de l'Agriculture à Vouziers à 20 h précises

    L’ardoise à Rimogne, paroles d'ardoisiers par Guy Pleutin

    Attachée à son patrimoine, Rimogne milite pour conserver l’héritage de son passé ardoisier tout en s’ouvrant aux nouvelles technologies. Cette vitalité se caractérise notamment par la création et la dynamisation de la Maison de l’Ardoise.

    A partir d’une approche pragmatique en géologie, de la lecture des traces encore lisibles en surface, d’images souterraines de lieux l’extraction, de témoignages humains, nous irons à la recherche de cette histoire.

    Nous essaierons d’illustrer comment ces mines d’ardoise ont marqué les scailleteux, leur santé, l’habitat, l’organisation sociale, l’architecture et les techniques d’extraction. Guy Pleutin façonne la rigueur de son exposé à la manière d’un conteur ce qui le rend passionnant. À ne pas manquer !

    background.jpg

     

    Lire la suite

  • De retour au Moyen Âge avec Jacky Lusse.

    Pour Jacky Lusse, se retrouver au Moyen Âge n'est pas une expression péjorative. Ce docteur en histoire est maître de conférence en histoire médiévale à l'université de Lorraine, Nancy II. Spécialiste de cette période qui s’étend de la fin de l'empire romain au début de la Renaissance, il en connaît la réputation d'époque trouble et rudimentaire.

    Lors de sa conférence donnée ce vendredi au CPR de Vouziers, à l'invitation de l'ASPV, il a pu démontrer qu'au Moyen Âge s'étaient développés des progrès techniques, des productions culturelles, et donc un développement de civilisation qui n'a rien à envier à d'autres périodes historiques. Son propos portait plus précisément sur "histoire et vestiges de sites médiévaux du Vouzinois et des environs". Ce thème a réuni de nombreux curieux et passionnés d'histoire locale, la salle du CPR s'avérant trop petite pour que les retardataires y trouvent une place assise.

    Le conférencier a développé son exposé autour de 4 thèmes : les châteaux, les maisons fortes, les abbayes et les villes neuves.

    Le modèle du château médiéval est représenté localement par Bourcq. L'éperon rocheux qui domine la vallée de l'Aisne est surmonté d'une une motte haute de 7 à 8 m et large à la base de 40 à 50 m. Cette butte représente le vestige du château installé sur cette position quasi-imprenable. A noter que Baudouin de Bourcq, mort en 1131, fils du comte Hugues de Rethel, a été lors des croisades deuxième Roi de Jérusalem de 1118 à 1131.

    Des maisons fortes ont existé dans presque tous les villages. De dimension modeste, ces constructions défensives étaient entourées d'un fossé rempli d'eau. Parfois, aucune trace ne persiste sur le terrain, seuls les cadastres anciens et la toponymie attestent de leur existence. C'est le cas à Challerange, où les derniers fossés ont été comblés au début du 20e siècle.

    Les abbayes ont été très nombreuses dans la région. Beaucoup ont été détruites lors des guerres ou à la Révolution. On peut encore voir des sites remarquables comme à Belval Bois des Dames ou Chatel-Chéhéry.

    Plusieurs villages ont été fondés à cette époque, dont Le Chesne et Belleville sur Bar. La disposition actuelle des rues et le parcellaire découlent encore du "lotissement" originel.

    Jacky Lusse a également évoqué la résidence royale d'Attigny, fréquentée par plusieurs souverains carolingiens. Cette résidence devait se situer sur la commune de Sainte-Vaubourg, près de l'église de ce village.

    Cette conférence était illustrée par des documents anciens et des photographies récentes, voici une représentation d'un château médiéval, avec son donjon et sa basse-cour.

    vouzinois,histoire locale,moyen age,jacky lusse,aspv

     

    Et voici quelques photographies de cette conférence.

    Lire la suite