Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aspv

  • Les faïenceries d'Argonne présentées à Vouziers

    Il y a encore beaucoup à découvrir sur les faïenceries d'Argonne. Elles ont été actives aux 18e et 19e siècles, et de nombreuses pièces sont parvenues jusqu'à nous. Dans sa conférence donnée au CPR ce vendredi, image.jpgSylvain Druet, professeur d'histoire et spécialiste de la question, a présenté l'état des connaissances sur le sujet. Des fouilles ont pu être exploitées par différentes techniques qui ont pu conduire à une meilleure connaissance de l'origine et de la date de fabrication des faïences.

    Les ouvriers spécialisés étaient mobiles, et pouvaient avoir travaillé dans plusieurs sites, en Argonne ou en dehors cette zone de production. Chaque site avait cependant sa signature, par son style, ses images ou ses techniques de décoration.

    Le conférencier est non seulement un spécialiste, mais aussi un passionné de cette industrie. Il a participé à la rédaction de plusieurs ouvrages sur le sujet. Il est également collectionneur et chargé de mission par la ville de Ste Menehould pour le projet de réhabilitation du Musée municipal.

    Lire la suite

  • Chanzy : un brillant militaire mais aussi un humaniste

    290182939.jpgUne bise glaciale a découragé une partie des auditeurs habituels des conférences qu’organise l’Association de sauvegarde du patrimoine vouzinois. C’est devant une quarantaine de personnes que Gilles Déroche, a donné sa conférence consacrée à « Chanzy, un Ardennais dans l’Histoire », ce vendredi 23 février, en soirée dans une salle du CPR rue de l’Agriculture à Vouziers. L’historien maîtrise parfaitement son sujet et c’est sans notes qu’il relate la riche biographie du natif de Nouart. Ses propos, précis, incisifs avec des notes d’humour, soutenus par un diaporama distillé par Denise Carles, ont intéressé l’auditoire qui a découvert l’incroyable carrière de ce militaire que les souvenirs scolaires réduisent au commandement de l’armée de la Loire en 1870. Chanzy a géré avec habileté et intelligence une carrière pendant laquelle il est apparu souvent comme un homme providentiel au service de la France ce qui a forgé une véritable popularité.

    Lire la suite

  • Chanzy - un Ardennais dans l'Histoire

    Chanzy - un Ardennais dans l'Histoire      

    Conférence de Gilles Déroche

     Vendredi 23 février à 20h30 

    CPR rue de l’Agriculture, à Vouziers

    Entrée libre et gratuite.

    L'auteur dédicacera son livre à cette occasion.

    Gilles Déroche, historien bien connu dans l’Argonne vient d'écrire un ouvrage sur Chanzy. Si le nom du général est connu dans notre région, sa carrière l'est moins. Ce livre est l'occasion de (re)découvrir la vie de ce personnage incontournable  du 19e siècle.

     Voici  un extrait d'une critique de cette biographie.

    « La lecture de ce livre ne séduira pas seulement les passionnés de l'histoire ardennaise, qui pourront redécouvrir ainsi la biographie d'un de leurs illustres compatriotes, elle apportera beaucoup aussi à tous les spécialistes de l'histoire de la France au XIXe siècle, que les pages à la fois documentées et très vivantes de Gilles Déroche nous permettent de revisiter à travers la carrière de Chanzy. »

    Lire la suite

  • Assemblée générale de l'ASPV

    356638243.png

    L’assemblée générale ordinaire se tiendra le vendredi 26 janvier à 20h30 au CPR rue de l’Agriculture, à Vouziers.
    Un accueil sera assuré dès 20 heures pour le renouvellement ou/et la prise des adhésions.
    De plus, diverses nouvelles productions de l’ASPV, réalisées en 2017, seront en vente.
    L’A.G. respectera l’habituel déroulement avec des diaporamas pour rappeler les activités de 2017 et annoncer le programme de celles de 2018, en projet.

    Lire la suite

  • Assemblée générale de l'ASPV

    356638243.png

    L’assemblée générale ordinaire se tiendra le vendredi 26 janvier à 20h30 au CPR rue de l’Agriculture, à Vouziers.
    Un accueil sera assuré dès 20 heures pour le renouvellement ou/et la prise des adhésions.
    De plus, diverses nouvelles productions de l’ASPV, réalisées en 2017, seront en vente.
    L’A.G. respectera l’habituel déroulement avec des diaporamas pour rappeler les activités de 2017 et annoncer le programme de celles de 2018, en projet.

    Lire la suite

  • Mega-cratère de la cote 108 : la science a tranché.

    L'association pour la Sauvegarde du Patrimoine du Vouzinois ( ASPV ) organisait vendredi 17 novembre une conférence sur la géographie de la guerre 14-18. Pierre Taborelli, de l'université de Reims porte un regard neuf avec les outils les plus modernes sur les traces de ce conflit centenaire. Il termine une thèse sur "les conditions géographiques et l'organisation spatiale de la zone de front durant la Grande Guerre en Champagne-Ardenne".

    En fait, il étudie en géographe les bouleversements liés à la Grande Guerre, en partant de la réalité du front durant le conflit, jusqu'aux traces encore perceptibles aujourd'hui.

    La salle du CPR s'est révélée trop petite pour le nombre de personnes intéressées par cette soirée. Le conférencier s'est montré passionné et passionnant, illustrant son propos d'images et d'exemples très concrets. Sa zone d'étude couvre l'ancienne région Champagne-Ardenne, qui a financé une partie du projet.

    On a ainsi appris que le méga-cratère de Berry-au-Bac ne date pas de 1915, comme il était couramment indiqué jusqu'à maintenant. Il résulte de l'emploi de 60 à 70 tonnes d'explosif, dans la guerre des mines qui s'est déroulée lors de la stabilisation du front, en particulier entre 1915 et 1918. Le méga-cratère de Berry-au-Bac, mesure 76 mètres de diamètre, et a une profondeur de 22 mètres. Le travail des chercheurs a permis de dater sa création à 1918, lors d'une des dernières grandes offensives dans ce secteur.

    Pierre Taborelli et ses collaborateurs ont particulièrement étudié le système des tranchées. Celles-ci sont très fortement liées au conflit 1914-1918, période dans laquelle le front a peu bougé pendant de très longs mois. Ces tranchées mettaient en partie les combattants à l'abri des tirs, en particulier d'artillerie. L'année 1914, avec sa guerre de mouvement et donc des déplacements à découvert pour les troupes, a été très meurtrière avec des journées terribles (plus de 500 000 morts entre août 1914 et janvier 2015).

    Les tranchées sont apparues progressivement, à partir du simple trou individuel jusqu'au réseau le plus complexe. Il y a eu 10 000 Km de tranchées et de boyaux sur le 90 Km de front situés en Champagne-Ardenne. Les réseaux étaient le plus souvent constitués de 4 lignes, permettant le repli en cas d'attaque ennemie.

    Si les traces sont encore bien perceptibles en zone forestière, du moins au sol, elles sont parfois presque totalement effacées en zone cultivées. Dans ces deux situations, des techniques modernes (utilisant avion et ordinateurs puissants) peuvent permettre de retrouver les localisations des différents ouvrages. Les cartes militaires de l'époque complètent et confirment ces investigations.

    En plus de l'intérêt historique, ces travaux ont des implications actuelles. Ils sont très utiles lors de grands chantiers, en permettant de guider les travaux de terrassement en fonction des zones de combats. (zone Farman à Reims).

    De nombreux obus chimiques n'ayant pas explosé, la localisation précise des secteurs les plus bombardés permet de définir des zones à risques de pollution des nappes phréatiques.

    Une soirée très enrichissante grâce à un conférencier qui a su faire la liaison entre un travail universitaire et une vulgarisation attrayante, et faire également le lien entre les bouleversements créés par le conflit et les conséquences encore perceptibles de nos jours.

    Lire la suite

  • Découverte de la chartreuse du Mont-Dieu lors des Journées européennes du patrimoine.

    Visite de la première Chartreuse du Royaume de France.
    Les 16 et 17 septembre, dans le cadre des journées européennes du patrimoine, les propriétaires et l'ASPV vous invitent à découvrir la chartreuse du Mont-Dieu et à y passer d'agréables moments artistiques et musicaux.

    Venez découvrir dans une clairière de la forêt du Mont-Dieu, une Chartreuse dont subsistent aujourd'hui de beaux bâtiments du XVIIe siècle.

    La Chartreuse du Mont-Dieu, entre 1132, début de sa construction, et aujourd'hui a connu une histoire mouvementée. À travers un parcours de découverte aménagée dans le domaine et une visite commentée, cette histoire ainsi que la présentation de l'ordre des Chartreux sont dévoilées aux visiteurs. La Chartreuse au-delà de ses fonctions religieuses et théologiques a constitué une entité économique de première importance.

    Source: Ministère de la Culture
    Age : de 6 à 99 ans.
    Informations
    Visite en groupes constitués à l'entrée du domaine. Se présenter à une heure de départ d'un groupe (14h, 15h30 et 17 heures les samedi et dimanche). Visites gratuites. Les visites libres ne sont possibles qu'à l'issue des visites groupées.
    Période
    Du Samedi 16 à 14h00 au Dimanche 17 Septembre 2017 à 18h00
    Prochaines dates
    Le samedi 16 septembre 2017 de 14h00 à 15h00 / 15h30 à 16h30 / 17h00 à 18h00
    Le dimanche 17 septembre 2017 de 14h00 à 15h00 / 15h30 à 16h30 / 17h00 à 18h00

     

    Lire la suite