Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

attac

  • Apple et BNP Paribas veulent bâillonner Attac

    Un article repris du site d'ATTAC

    L’année des 20 ans d’Attac débute par deux procès inédits face à Apple, la plus grande multinationale du monde et BNP Paribas, la première banque européenne.

    Mardi 6 février à 8 h 30, Nicole Briend, militante d’Attac, est convoquée devant le tribunal de Carpentras, à la suite d’une plainte déposée par BNP Paribas. Son tort : avoir participé à une action symbolique de réquisition citoyenne de chaises pour pointer le rôle de la banque dans l’industrie de l’évasion fiscale.
    Une semaine plus tard, lundi 12 février à 13 h 30, Attac est convoquée devant le tribunal de grande instance de Paris à la suite d’une assignation en référé déposée par Apple. La raison : empêcher les actions futures dans les Apple Store, telles que celles menées le 2 décembre 2017. Avec la campagne #ApplePayeTesImpôts, Attac dénonce l’évasion fiscale massive pratiquée par la marque à la pomme, exige le versement définitif de l’amende de 13 milliards d’euros infligée par la Commission européenne et demande à Apple de payer sa juste part d’impôts.

    Ces deux actions en justice obéissent à la même logique : essayer de bâillonner Attac et nous empêcher de mener de nouvelles actions citoyennes pour dénoncer l’évasion fiscale des multinationales. Pour ne pas se retrouver une nouvelle fois sous le feu des projecteurs, BNP Paribas ne sera même pas présente à Carpentras mais n’a pas retiré sa plainte. De son côté, Apple, elle-même visée par une plainte pour l’obsolescence programmée de ses iPhone, nous accuse de « vandalisme » et d’ « atteinte à la sécurité » pour demander une astreinte de 150 000 € en cas de future action d’Attac, alors que nos actions sont symboliques, non-violentes, menées à visage découvert et sans aucune dégradation matérielle.

    Lire la suite

  • Prochain ciné-débat d'ATTAC ARDENNES mardi 16 mai à 20 h au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières.

    Au programme :

    • projection du film "une douce révolte"
    • échanges ensuite avec des membres du SEL'ARDEN de Villers-Semeuse et du REPAIR CAFE de Gedinne

    "Une douce révolte" est un reportage sorti en 2017. Il relate plein d'expériences et d'initiatives qui germent ici et ailleurs.
    Notre monde ne va pas bien... Des citoyens s'associent pour créer concrètement un nouveau projet de société. On ne combat plus un système, on en crée d'autres qui sont plus humains, plus justes, plus équilibrés.
    Plus d'infos sur le film : http://www.unedoucerevolte.com
    Après le film, nous aurons le plaisir d'échanger avec des membres du :

    •  SEL'ARDEN de Villers-Semeuse

    SEL veut dire «Système d'Echange Local». C'est une association dont les membres échangent entre eux des Services, des Savoirs et des biens. Les échanges sont mesurés dans une unité autre que l'argent, les Soleils, dans le désir d'évoluer vers plus de citoyenneté et de solidarité.
    http://selarden.communityforge.net

    • REPAIR CAFE de Gedinne. Réparer ensemble, c’est la fonction principale d’un Repair Café, dont l’entrée est ouverte à tous.

    Il se donne pour mission de réintroduire la pratique courante de la réparation des objets ; de préserver et transmettre le savoir-faire en matière de réparation ; d’offrir des occasions de rencontres et d’échange dans le cadre de manifestations locales ouvertes à tous ; de réduire la consommation de matières premières et d’énergie nécessaire à la fabrication de nouveaux objets, et ainsi de lutter contre le réchauffement climatique.
    Et si, vous-mêmes, vous participez à une initiative ou que vous souhaitez justement en lancer une, n'hésitez pas à vous joindre à nous ! Ce sera l'occasion de la présenter.

    Lire la suite

  • Festival ciné annuel d'attac08 2016

    Il aura lieu le vendredi 18, le samedi 19 et le dimanche 20 novembre au cinéma Métropolis de Charleville.

    Au programme de ces 3 jours : 5 films et 4 débats. En voici le programme détaillé :

    Vendredi 18 novembre : vies de réfugiés !

    A 20 h : projection de 2 moyens-métrages lors de la même séance

    - « Nulle part en France » (2016 – 32min), un documentaire remarquable de Yolande Moreau qui nous plonge dans ce que furent les jungles de Calais et de Grande-Synthe.

    - « Loza » (2016 – 32min), reportage qui a attiré notre attention par l'humanité qu'il dégage

    A la suite de ces films, nous pourrons échanger avec un militant de la Cimade. Il nous décryptera les derniers événements et nous donnera le point de vue de son association.

    B4P-Illus-10_1280-559.jpg

     

    Dessin tiré du site de la CIMADE

     

    Lire la suite

  • Prochain ciné-débat d'ATTAC ce mardi 20 septembre à 20h


    A cette occasion, le dernier film de Michael Moore sera projeté au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières. Il s'agit de "Where to Invade Next".
    Dans ce film, le réalisateur de "Roger et moi", "Bowling for Columbine", "Fahrenheit 9/11" s'amuse à envahir certains pays, mais à sa manière. Envoyé par les Etats-Unis d'Amérique, il se rend alors dans une dizaine de destinations en Europe, ainsi qu’en Tunisie, pour en extraire des idées auxquelles les Etats-Unis feraient bien de s’inspirer pour s’améliorer.
    Ce film drôle pousse à la réflexion... à quelques semaines des élections présidentielles aux Etats-Unis et à quelques mois de l'échéance française de 2017. Il nous interroge sur le type de société que nous voulons.
    Comme d'habitude, le film sera suivi d'un débat. L'intervenant sera Jérôme Jamin, professeur de science politique et co-directeur de la Maison des Sciences de l'homme de l'Université de Liège. C'est notamment un spécialiste de l'Europe et des Etats Unis d'Amérique.

    Lire la suite

  • Prochain Cine ATTAC le 8 mars

    Mardi 8 mars: Ciné-débat à 20 h 00 au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières avec

    "La Domination Masculine” Film de Patric JEAN - 2009 

    A l’issue de la projection, un débat sera proposé avec des membres de l'association FEMMES RELAIS 08

    L'avis de "Arte" lors de la projection du film sur la chaîne franco-allemande :

    Dans une clinique, un jeune homme se réveille satisfait : il s'est acheté quelques centimètres de virilité en plus. Réunis autour de livres pour enfants, des petits tournent les pages et y vont de leurs commentaires : "La maman c'est pour les tâches ménagères et les hommes ils font des choses un peu plus difficiles." Et puis il y a les femmes. Certaines évoquent le monde du travail avec ses inégalités salariales, le cantonnement à des activités peu valorisantes, et un taux de chômage plus élevé alors que leur niveau de qualification et d'éducation est supérieur en moyenne à celui des hommes. Submergées par l'émotion, d'autres racontent les violences infligées par leurs conjoints, qu'elles soient physiques ou morales.

    Lire la suite

  • Festival ciné d'attac08

    Le prochain festival ciné d'attac08 aura lieu les vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 novembre au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières.
    Durant 3 jours, nous vous proposons 5 films et 3 débats :

    Vendredi 20, ouverture du festival sur le thème de

    « Changeons le système, pas le Climat ! ».
    À 20H, à quelques jours de la COP21, nous projetterons « la Glace et le Ciel »,
    le documentaire français de Luc Jacquet qui a clôturé le dernier festival de Cannes, et en sortie
    dans les salles actuellement.
    http://laglaceetleciel.com
    Ce film sera suivi d'un débat animé par Martino Nieddu,
    chercheur en bioéconomie à l'Université de Reims.

    Lire la suite

  • Prochain Cine Attac le 24 mars à Charleville

    Ciné-débat le Mardi 24 Mars à 20 h au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières..

    Le film projeté sera : « « Sud, eau, nord, déplacer », un documentaire réalisé en 2014 par Antoine Boutet.

     

    Le Nan Shui Bei Diao – Sud Eau Nord Déplacer – est le plus gros projet de transfert d’eau au monde, entre le sud et le nord de la Chine. Sur les traces de ce chantier national, le film dresse la cartographie mouvementée d’un territoire d’ingénieur où le ciment bat les plaines, les fleuves quittent leur lit,  les déserts deviennent des forêts, où peu à peu des voix s’élèvent, réclamant justice et droit à la parole. Tandis que la matière se décompose et que les individus s’alarment, un paysage de science-fiction, contre-nature, se recompose.

     

    Lire la suite