Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'AN VERT de Vouziers : écologie et solidarité. - Page 2

  • Des cordons sanitaires autour des écoles pour interpeller les candidats aux élections municipales sur la mobilité

    Ce mardi 21 janvier, des citoyens engagés dans la campagne Alternatives Territoriales, portée par Alternatiba, ANV-COP21 et le Réseau Action Climat, en partenariat avec Greenpeace France, le Pacte pour la Transition et UNICEF France, ont réalisé des cordons sanitaires autour d’écoles situées en zones polluées. L’objectif était de donner à voir l’urgence climatique et sanitaire face à la menace que représente l’usage immodéré des transports polluants, en particulier pour les enfants, et la nécessité de développer des mobilités alternatives.

    Ainsi, à Grenoble et à Lyon un espace sans voiture a été installé permettant de créer une zone de récréation pour les enfants. A Paris, 120 activistes ont proposé des activités dans le but de sensibiliser petits et grands à l’importance d’une mobilité douce et non-polluante dans la ville, pendant que les militants et bénévoles brandissaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire des messages de sensibilisation comme “3 enfants sur 4 respirent un air malsain en France”. Une action réussie grâce à une coalition entre différents acteurs : les citoyens d’Alternatives Territoriales et du Pacte pour la Transition étaient aux côtés des groupes de Greenpeace engagés dans une campagne contre la pollution de l’air ; cette mobilisation était également soutenue par UNICEF France, mobilisé pour défendre le droit des enfants à respirer un air sain. A leurs côtés, parents, enfants, médecins, professeurs et usagers étaient présents.

    Lire la suite

  • Algérie : main dans la main avec le peuple algérien pour la démocratie et la liberté

    Communiqué commun

    Le peuple algérien se révolte. Pacifiquement, et depuis le 22 février 2019, il réclame jour après jour le passage à un ordre démocratique, la garantie de tous les droits humains, la liberté d’expression, l’égalité et la fin de la corruption.

    En réponse, les autorités algériennes organisent la répression avec l’aide d’une justice qui leur est inféodée. Ce sont plusieurs centaines d’hommes et de femmes, dont de nombreux défenseurs des droits humains et syndicalistes autonomes, qui sont poursuivis, condamnés et emprisonnés. Ces femmes et ces hommes n’ont commis aucun crime, aucun délit, ils ont simplement exprimé leur refus d’un système qui les piétine et détruit leur pays.

    Nous taire serait une forme de complicité et en exprimant notre solidarité au peuple algérien et à celles et ceux victimes de la répression nous ne faisons que réaffirmer notre attachement à l’universalité des droits humains, en Algérie comme ailleurs.

    Lire la suite

  • Assemblée générale de l'ASPV le 31 janvier à 20heures.

    ASPV.png

    Nos réunions en soirée commencent toujours à 20 heures précises. Vous savez combien nous tenons à la ponctualité par respect pour celles et ceux qui y participent. L’Assemblée générale se tiendra en salle B du CPR, rue de l’Agriculture. Ce sera l’occasion, en préalable, de renouveler ou de prendre votre adhésion dont les tarifs n’ont pas varié - individuelle : 10 euros ; couple : 15 euros.

    Toutes les activités de 2019 seront évoquées par un diaporama et celles du programme 2020 présentées de la même façon. Suivra un large débat permettant de répondre à vos curiosités et d’entendre vos attentes, vos propositions et critiques éventuelles.

    L’association a besoin de vous pour vivre et mener à bien son action. Pour échapper à la routine, pour renouveler ses initiatives, l’ASPV a besoin de tous ses membres. Votre engagement ne doit pas relever du sacerdoce mais consister en une contribution raisonnable pas trop exigeante en temps passé, en efforts et contraintes. Venez donc nous épauler, nous vous le demandons ! Le bilan financier 2019 et le budget prévisionnel 2020 précéderont les élections de renouvellement du conseil d’administration. Rendez-vous le vendredi 31 janvier. L’AG débutera à 20 heures.

    Lire la suite

  • France : l'observatrice Camille Halut relaxée

    Publié le 16.01.2020 par Amnesty International.

    Aujourd’hui, le tribunal correctionnel de Montpellier a prononcé la relaxe de Camille Halut, observatrice pour la Ligue des droits de l’Homme (LDH).

    Des observateurs persécutés par la police

    Dans un contexte nationale sensible où émergent de nombreux cas d’usage illégal et disproportionné de la force par les forces de l’ordre, la mission des observateurs est essentielle. Elle contribue à garantir le respect des droits humains dans le maintien de l’ordre et l’exercice de la liberté d’expression. Pourtant, tout comme de nombreux observateurs de manifestations, Camille a fait l’objet de pressions, intimidations et violences de la part de la police. Depuis avril 2019, elle a déjà subi trois arrestations, passé cinquante-six heures en garde à vue et fait face à deux procès.

    Après une relaxe lors d’un premier procès en octobre 2019, ce second verdict confirme que les charges de la police contre la jeune femme ne tiennent pas, et entravent sa mission d’observation.

    Lire la suite

  • Journée mondiale des zones humides 2020 : Zones humides et biodiversité

    Les milieux humides couvrent environ 6 % des terres émergées et figurent parmi les écosystèmes les plus riches et les plus diversifiés de notre planète (Skinner & Zalewski, 1995). Ils abritent une très grande variété d’espèces animales et végétales.

    Le secrétariat de la convention de Ramsar choisit, pour chaque édition de la Journée mondiale des zones humides, un thème qui met en évidence un des nombreux rôles ou services rendus par les milieux humides pour le bien-être des gens et de la planète, dans le but de sensibiliser le public sur l’importance des zones humides.

    Les zones humides jouent un rôle majeur dans l’état de la biodiversité

    Le thème «Zones humides et biodiversité» retenu pour l’édition 2020 représente une occasion unique de mettre en avant la richesse des milieux humides, l’importance et l’état de leur biodiversité; ainsi que de promouvoir des actions pour stopper le déclin observé des nombreuses espèces qui y vivent.

    wwd20_logo_f_horiz_rvb.jpg

    Lire la suite

  • Ce que la ZAD a… permis de construire

    Le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes étant abandonné, le devenir terrain reste un enjeu majeur, et sa gestion ne peut faire l'impasse sur l'histoire récente. De nombreuses personnes qui ont participé à la lutte de ces dernières années continuent à vouloir construire un avenir alternatif sur cette zone.

    Voici un communiqué daté du 15 janvier, qui présente leur projet et les difficultés rencontrées face aux responsables locaux.

    Aujourd’hui, sont déposés dix permis de construire, sur les communes de Vigneux-de-Bretagne, Notre-Dame-des-Landes et Granchamps-des-Fontaines, afin de reconstruire sur le bocage certaines fermes et maisons détruites par le projet d’aéroport et d’y intégrer des bâtis liés aux activités qui s’y sont développées. D’autres suivront d’ici la fin du mois. Cependant un certain nombre d’autres bâtiments existants ne correspondent pas aux règles actuelles du nouveau Plan local d’Urbanisme Intercommunal (PLUI), qui ne prend pas encore en compte la particularité de ce qui s’est créé ici.

    Le 18 décembre 2019, le PLUI a été adopté par la Communauté de Communes Erdre et Gesvres (CCEG), qui rassemble 12 communes, dont les quatre où se déploie la ZAD. Ce PLUI entérine que la Zone A Défendre (ZAD) n’est plus une future zone aéroportuaire du point de vue du droit de l’urbanisme.

    Pris de court par l’abandon du projet d’aéroport quelques mois avant la finalisation de ce document, les élus ont préféré simplement remettre en place le zonage d’avant 2006 restreignant l’usage des parcelles soit à l’agriculture, soit à l’exploitation forestière, tout en faisant disparaître du cadastre un certain nombre de constructions et habitats détruits par le projet d’aéroport,. Ce classement ne reconnaît ni les multiples activités que nous avons développées, ni notre engagement et nos efforts pour prendre soin de ce bocage tout en l’habitant.

    Lire la suite