Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

concert

  • Patrick Kabré de retour dans les Ardennes

    De retour dans les Ardennes, l'artiste burkinabé Patrick Kabré, séjourne 2 semaines dans notre département.
    L'association Argonne Manengouba a organisé une série d'interventions de l'artiste dans des établissements scolaires et des centres sociaux, ainsi que 3 concerts
    Ces concerts sont donnés au profit des réfugiés maliens qui se trouvent dans 2 camps au Nord du Burkina Faso.


    Très engagé pour l’alphabétisation des enfants burkinabè, Patick Kabré a fondé l‘Association des Arts Solidaires (2AS) avec ses musiciens et collaborateurs afin de rendre son combat durable, grâce à des concerts de solidarité, des ventes artisanales et des recherches de volontaires au cours de ses tournées. En 2015, il crée Atelier Silmandé, structure dédiée au développement des jeunes à travers l'art et la musique.

    Parallèlement à sa carrière de musicien professionnel, Patrick Kabré a développé une réelle expertise de musicien intervenant afin d'animer des ateliers auprès d'enfants, mais également dans les écoles de musique, hôpitaux, institutions spécialisées, etc.
    De l’individuel au collectif, l’enjeu est avant tout d’accompagner les citoyens de demain à l’appropriation de l’art et de la culture comme moteurs et résultats positifs du développement personnel et plus largement de la cohésion sociale.
    Via le prisme des différents domaines artistiques, l’accent est mis sur la valorisation de la diversité culturelle, du dialogue interculturel et sur la promotion des droits humains et des valeurs universelles.

    Lire la suite

  • Concert de solidarité le samedi 16 septembre 2017

    Soirée café-concert avec le groupe Try’M, et les «Scarabés verts»
    (groupes locaux de rock, folk, variétés françaises...)
    Les bénéfices de la soirée seront reversés intégralement à l’association Huntington France (maladie qui se traduit par une dégénérescence neurologique), représentée par son antenne locale Ghislaine Gaté et Romain.


    La maladie de Huntington est une maladie génétique neurodégénérative héréditaire pour laquelle il n’existe à ce jour aucun traitement curatif.
    En France, cette maladie atteint environ une personne sur 10 000, ce qui représente environ 6 000 malades et 12 000 porteurs du gène défectueux provisoirement indemnes de signes cliniques.
    L’association, dotée d’un conseil scientifique, de délégations régionales et d’antennes de proximité, compte environ 1 100 adhérents et donateurs.



    Cette soirée aura lieu en présence du président de l’AHF et de Romain qui a écrit le livre « Ça m’fait un bien fou » sous l’impulsion d’Emmanuel Petit, parrain de l’AHF .

    Samedi 16 septembre 2017, salles des fêtes de Vouziers à partir de 20h30
    Entrée : 10 € (une boisson offerte). En-cas sucrés/salés
    Sur réservation à partir du 20 août au 06 60 19 29 02 ou chez G. Gaté, 10 rue Jean Jaurès, Vouziers.

    Lire la suite

  • Les Musicales de Louvergny 2017

    Informations tirées du site "musicales-louvergny.com"

    Depuis 1994, au fil des résidences d’artistes et des concerts, la musique classique envahit chaque été, au début du mois d’août, le petit village de Louvergny et ses environs.

    Prolonger cette tradition, promouvoir la musique classique en territoire rural, c’est ce que propose l’association « Les Musicales de Louvergny ».

    Plus de 1 300 spectateurs ont encore partagé l’année passée de très belles émotions musicales.

    Dès le 5 août 2017 se déroulera donc la traditionnelle résidence d’artistes, grâce à la complicité de musiciens et chanteurs de renommée internationale, familiers des lieux, et amateurs de ces rencontres.

    C’est dans un cadre champêtre que se côtoieront alors artistes, habitants et amis de la musique et que prendront forme des concerts de qualité.

    Ces concerts sont un moment privilégié des échanges musicaux tels que les conçoit notre association. A cette occasion, les artistes vous invitent à venir apprécier l’aboutissement de tout le travail qu’ils auront réalisé durant leur résidence.

    Lire la suite

  • Boult-aux Bois et cordes : le festival décentralisé à Vouziers.

    Jusqu'où iront-ils ? La question se pose en constatant la montée en puissance de cette 3e édition du festival Boult-aux-Bois et cordes. La promotion 2017 compte 45 membres ! Ce changement quantitatif ne se fait pas au détriment des qualités qui caractérisent cette manifestation : jeunesse et virtuosité, enthousiasme et convivialité.

    Dans son petit discours d'introduction, Claire Menissier, la présidente d'Art aux champs, a rappelé les conditions dans lesquelles ces journées sont organisées : les jeunes musiciens sont logés et nourris pendant dix jours par des habitants de Boult-aux-Bois. Les artistes donnent 5 représentations dans le village et les répétitions sont ouvertes au public. Le passage à 45 musiciens n'a pas empêché  que ces conditions continuent d'exister. Mais la taille de la salle communale ne permet pas de recevoir la formation au complet ; c'est pourquoi cette année deux concerts sont donnés à l'extérieur de Boult, un à Vouziers et un à Stenay.

    La progression se manifeste aussi dans le répertoire, puisque la taille de l'orchestre permet d'offrir aux auditeurs des symphonies ou des concertos : on a pu entendre la 1e symphonie de Prokofiev et la Fantaisie pour piano et orchestre de Schumann avec Guillaume Masson en soliste.

    Les morceaux interprétés ont été variés, puisque le programme comprenait également la suite de danses "Estancia" du compositeur argentin Alberto Ginastera, et deux créations composées spécialement pour le festival. Il s'agit d' "Au bout des bois" de Jean-François Jung et du concerto pour marimba et orchestre de Thibault Lepri ( le percussionniste de l'orchestre). A noter que dans ce concerto, tous les instrumentistes participaient, y compris l'accordéoniste et la joueuse de cornemuse.

    La question qui se posait à la fin du concert était de savoir qui semblait le plus comblé et le plus satisfait de cette expérience riche et originale : le public ou les jeunes artistes ?

    A défaut de retranscription sonore, voici quelques clichés de ce concert :

    Lire la suite

  • Concert à Toges le samedi 18 juin

    La commune de Toges accueille à nouveau la compagnie "Le Masque" pour une représentation unique de musique baroque.

    Créé à Strasbourg en 1996 par Marc HERVIEUX, « Le Masque » est un ensemble d’instrumentistes et de chanteurs passionnés par le répertoire des Nations Européennes des 17ème et 18ème siècles.

    Du trio instrumental à une dizaine de musiciens, « Le Masque » explore les styles et les goûts musicaux de cette époque.

    Conservant une unité à travers sa formation, son répertoire et les lieux où il se produit, « Le Masque », fidèle à la tradition baroque de lier les Arts, associe également à son travail et au concert d’autres formes d’expression : théâtre, danse, arts graphiques, gastronomie,…

    Voici le programme de la soirée :

    Autour de Jean de La Fontaine

     

    Samedi 18 juin 2016

    Eglise catholique de Toges (Ardennes)

    • Alain Moussay, comédien
    • Aniella Zins, soprano
    • Marc Hervieux, flûte à bec
    • Chantal Baeumler, viole de gambe
    • Jean Sébastien, Kuhnel, théorbe et guitare

    Lire la suite

  • Concert à Toges le 30 mai avec "Le Masque"

    Créé à Strasbourg en 1996 par Marc HERVIEUX, "Le Masque" est un ensemble d'instrumentistes et de chanteurs passionnés par le répertoire des Nations Européennes des 17ème et 18ème siècles.

     Les musiciens de la compagnie seront donc à Toges ce samedi pour interpréter le programme suivant :

    Destins Croisés ou l'Univers de Jacob van Eyck

    Aniella ZINS, soprano
    Marc HERVIEUX, flûtes à bec
    Isabelle Haro, viole de gambe
    Jean-Sébastien KUHNEL, luth, théorbe, guitare


    Le programme proposé par le Masque nous plonge dans l'univers musical de Jacob van Eyck. Cet illustre carillonneur de la cathédrale d'Utrecht laisse une prodigieuse œuvre pour son instrument, la flûte à bec. Témoin de son époque, il a collectionné plus d'une centaine de mélodies, empruntées à des auteurs célèbres comme John Dowland ou Etienne Moulinié, d'autres entendues dans les rues ou dans les tavernes, des airs à danser, des hymnes, des airs de cour français, des mélodies sur des psaumes luthériens chantés à l'église, ...  Devenu aveugle, ce virtuose de la flûte à bec dicte ces airs qui sont édités en 1646 dans le recueil Der Fluyten Lust-Hof, où se croisent le populaire et le savant, le profane et le sacré.

    Lire la suite

  • Vouziers : concert de printemps de l'Harmonie municipale

     

    Dimanche 19 avril 2015 à 15h à la salle des fêtes,

    CONCERT DE PRINTEMPS

    par l'Harmonie municipale de Vouziers

    Entrée libre et gratuite

    DSC08849.JPG