Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

concert - Page 3

  • Le concert des Eratomanes, en hommage à Marguerite Vandevelde : droit aux chœurs !

    Le hall du lycée Masaryk était rempli d’auditeurs venus écouter le concert que proposait la formation musicale des Eratomanes, en hommage à Marguerite Vandevelde, pianiste de talent, membre de  ce groupe de musiciens amateurs qui se produisit pendant de nombreuses années dans la région.

    Son fils, Jean-Christophe Chanot, évoqua en quelques mots , la passion musicale de sa mère avant que les chorale, concert, eratomanes, marguerite vanderveldequatre saxophonistes du groupe Art Go On Sax n’ouvrent le concert par un morceau de jazz et un tango du maitre argentin Astor Piazzola. La chorale Cécilia que Marguerite Vandevelde dirigea pendant 27 années, jusqu’en 2005, offrit alors, un concert au répertoire composé pour l’essentiel de chansons de l’entre-deux-guerres. Sous la direction de Gilles Déroche, « la boîte à chansons » s’ouvrit de façon magistrale. L’auditoire ravi, écouta, nostalgique, « la Vie en rose », avec le sourire « un monsieur attendait », avec émotion « Prendre un enfant par la main », avec entrain « Quand un soldat » de Francis Lemarque et « L’Aventure » de Jacques Brel et enfin, avec humour, le fantasque « Aragon et Vanille » de Bobby Lapointe. Après la fantaisie et la légèreté distillées par la  généreuse chorale Cécilia, ce fut un intense moment d’émotion que la chorale Saint Léger offrit à l’auditoire, subjugué. Sous la direction sensible de Pierre Rigoulot, accompagnée à l’orgue par Vincent Depaquis, un musicien non-voyant exceptionnel, la chorale sedanaise interpréta brillamment une pièce religieuse « Les sept paroles du Christ en croix ». Les trois solistes, Nathalie Velin, soprano, Eric Fayard, ténor et Nicolas Cochard, basse furent remarquables dans leurs partitions respectives. L’interprétation nuancée et  vibrante du chœur suscita une vive émotion partagée par tout  l’auditoire qui remercia chaleureusement les interprètes par des applaudissements nourris. Au cours de cet après-midi ce fut un bien bel hommage musical qui vivifia  le souvenir de Marguerite Vandevelde, musicienne  généreuse, passionnée et exigeante.

    Eratomanes 2014 la chorale Saint Léger de Sedan sous la direction de Pierre Rigoulot.JPG

    la chorale Saint Léger de Sedan sous la direction de Pierre Rigoulot

    Eratomanes 2014 Les solistes, Eric Fayard, ténor, à gauche et Nicolas Cochard, basse.JPG

     Les solistes, Eric Fayard, ténor, à gauche et Nicolas Cochard, basse.

    Eratomanes 2014 Nathalie Velin soliste soprano.JPG

     Nathalie Velin soliste soprano.

    chorale,concert,eratomanes,marguerite vandervelde

    La chorale Cécilia

    chorale,concert,eratomanes,marguerite vandervelde

    Les auditeurs dans le hall du lycée Masaryk

  • Concert le dimanche 11 mai en hommage à Marguerite Vanvevelde

    Concert des Eratomanes
    Hommage à
    Marguerite VANDEVELDE

     

     

    Avec:


    Cédric CHANOTMarguerite Vandervelde.JPG


    Gilles DEROCHE


    Régine SICARD


    ART GO ON SAX


    Chorale CECILIA


    Chorale SAINT LEGER
    Dirigée par Pierre RIGOULOT

     

     

     

    Dimanche 11 mai 2014
    15 heures
    Hall du Lycée Masaryk

    Entrée libre

  • Concert des Eratomanes

    Le dimanche 3 février, à 15 h, à la salle Bellevue de Vouziers.

    Cabaret Jazz et chansons françaises des Eratomanes

    Ce groupe d'amateurs organise tous les ans une animation musicale, avec des invités de qualité. L'entrée est gratuite, car tous se produisent bénévolement.

    Ils seront accompagnés cette année de la chorale Cécilia de Vouziers. Cete dernière formation fêtera par la même occasion son anniversaire de création.

    eratomanes,musique,concert,vouziers

    Lors d'un concert précédent des Eratomanes

  • Magnifica à Vouziers : des cuivres étincelants

    Le quintette "Magnifica" et l'Harmonie municipale se produisaient ce samedi à Saint-Maurille.

     

    L'église était pleine pour accueillir cette formation fort renommée. Et ses membres ont vite démontré que cette réputation n'était pas imméritée.

    L'Harmonie municipale a eu l'honneur de débuter la soirée, en interprétant "Oregon" sous la direction de son chef, Jean-Sébastien Martin.

     

    Puis les artistes de Magnifica se sont joints aux musiciens locaux pour interpréter une pièce de François Gonzales Saint-Maurille 10.2010.jpgRauber.

    Ils ont d'ailleurs eu l'occasion de souligner qu'ils avaient tous débuté au sein d'une telle formation. De quoi motiver les plus jeunes membres de l'harmonie vouzinoise.

    On peut signaler que le tromboniste de Magnifica, Pascal Gonzales, est un peu vouzinois et  qu'il garde des attaches locales. Le voici en photo, jouant l'Ave Maria de Caccini, l'éclairage étant réduit à quelques bougies.

     

    Lors des deux parties du concert, les spectateurs ont été sous le charme. Le quintette a varié les genres, du classique au plus moderne et jusqu'au jazz.

    De bout en bout, ils ont fait preuve d'une maîtrise parfaite, sans que jamais la difficulté technique n'apparaisse. Ils ont su faire passer une émotion, que le cadre choisi contribuait à transmettre du premier au dernier rang.

    Une telle démonstration a vraiment de quoi susciter des vocations, souhaitons que de nouveaux talents continuent à éclore à Vouziers.

     

    Concert Saint-Maurille 10.2010 087.jpg

    Le quintette Magnifica

     

  • Concert de clarinettes dimanche

    Ce dimanche 31 janvier, le FJEP de Vouziers accueillera l'ensemble "Les Anches Hantées" pour un après midi musical.

     

     

    clarinette.jpgLe concert prévu à l'église de Vouziers se replie rue du champ de foire, siège du foyer des jeunes et d'éducation populaire, pour cause de grand froid. La température qui règne à l'intérieur de Saint-Maurille ne permet de proposer un confort suffisant aux spectateurs et aux interprètes.

    Ceux-ci font parti de l'harmonie SNCF de Charleville, et on retrouve dans le quintette une Vouzinoise d'origine : Nathalie Cordier.

    C'est pour nous l'occasion de rendre hommage à son père, Jacques Cordier. Il a occupé une place essentielle dans la vie associative vouzinoise, en particulier au sein du FJEP, que sa fille va donc retrouver  très certainement avec beaucoup d'émotion.

    Jacques Cordier a été de longues années un des responsables du foyer, autant actif que discret. Sa disparition précoce a laissé un vide qui n'est toujours pas comblé. Son nom a été donné à la pièce centrale du bâtiment qui l'a vu si souvent à l'œuvre, tant à l'animation du club aero qu'à la gestion des comptes.

    On ne pourra pas ne pas penser à lui en écoutant les notes de clarinettes envahir les salles du FJEP dimanche.