Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 novembre

  • Cérémonie du 11 novembre à Vouziers

    Le centenaire de la Guerre de 1914-1918 continue de donner une importance particulière aux cérémonies du 11 novembre. Les Vouzinois sont traditionnellement  nombreux à s'associer à cette commémoration, et ce fut le cas pour 11 novembre 2016.

    La participation de délégations de l'ex-Tchécoslovaquie est également habituelle, puisque les volontaires tchécoslovaques se sont battus dans le secteur, en particulier à Chestres, Terron sur Aisne et Vandy. Des représentants de la ville jumelée de Ratiskovice avaient fait le déplacement, ainsi que l'attaché culturel de l'Ambassade de la République Tchèque.

    L'histoire de la guerre et celle de la ville de Vouziers font que de nombreux monuments commémoratifs sont à honorer en ce jour : Blaise, Condé, Terron, Chestres avec son cimetière militaire et le monument de Bobo. Parti depuis 9h30, le cortège est revenu sur la place Carnot  à 11h30 pour un dépôt de gerbes, l'appel aux Morts et les messages officiels ainsi que les lettres lues par des collégiens de Vouziers.

    Le message des associations patriotiques a été lu par Jean-Piere Daumont. Le lien y était fait avec la situation que l'on vit actuellement  :

    "Voici que la France, comme de nombreux autres pays, est engagée sur son territoire dans une guerre qui ignore délibérément tous les principes humanitaires pour s’attaquer aux êtres sans défense. Elle n’est pas seule dans ce combat, mais elle ne peut compter sur d’autres pour faire régner la paix sur son sol.
    Face à cet ennemi qui espère nous soumettre par la terreur et nous imposer son idéologie totalitaire, affirmons les qualités qui ont permis à notre pays de vaincre en 1918."

    C'est le Sous-préfet de Vouziers, Alain Lizzit qui a lu le message ministériel. Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, qui insiste dans son propos sur le devoir de mémoire :

    "Commémorer le 11 novembre, c’est répondre à la nécessité du souvenir, de l’hommage aux morts et de l’expression de notre reconnaissance. L’année mémorielle 2017 en sera une nouvelle occasion alors que nous nous apprêtons à commémorer l’offensive du Chemin des Dames, à témoigner notre amitié aux Etats-Unis, entrés en guerre le 6 avril 1917, et aux Canadiens qui se sont illustrés dans la prise de Vimy le 9 avril de cette même année.
    Commémorer le 11 novembre, c’est aussi comprendre les droits des anciens combattants hérités de cette guerre et l’indispensable structure d’aide, de soutien et d’accompagnement."

    L'énumération de la longue liste des "Morts pour la France" est toujours impressionnante, elle constitue un temps fort de cette journée en faisant prendre conscience de l'importance du sacrifice de toute une génération.

    Autre symbole voulu par la Municipalité de Vouziers, l'hommage conjoint avec les représentants de Ratiskovice devant le Monument aux Morts.

    C'est en défilant dans la rue du Chemin Salé que les participants ont gagné la salle des fêtes. Yann Dugard y a remercié tous les participants qui contribuent au bon déroulement de cette journée.  Le représentant de Ratiskovice a pris la Parole à l'invitation du Maire de Vouziers, et le Sous-Préfet a également prononcé une brève allocution, au cours de laquelle il a fait le lien entre la guerre de 1914-1918 et celle de 1939-1945 qui l'a suivi peu de temps après.

    Voici des clichés de cette matinée :

     

    Lire la suite

  • 11 novembre à Vouziers : comme un air de printemps de Prague

    Il est de tradition à Vouziers d'associer des représentants tchèques et slovaques aux manifestations commémoratives du 11 novembre.

    Il s'agit de rendre ainsi hommage aux volontaires tchécoslovaques qui se sont battus en 1918 aux côtés des troupes françaises pour libérer le secteur. De violents combats se sont déroulés en octobre 1918, en particulier à Chestres, Terron et Vandy. Plusieurs centaines de combattants laissèrent leur vie dans cette bataille, et le cimetière militaire de Chestres regroupe dans un carré dédié la plupart des tombes de ces volontaires venus mourir en terre étrangère.

    Ce 11 novembre 2014 n'a pas failli à la tradition, un diplomate tchèque et un slovaque étaient présents, ainsi qu'une délégation de la ville jumelle de Ratíškovice, conduite par sa première magistrate, tout nouvellement élue. Plus exceptionnelle était la météo, avec une température très douce et un ensoleillement bien présent dans la matinée. On était bien loin des commémorations au cours desquelles les doigts des musiciens gelaient, en essayant de tirer un son d'instruments mouillés.Il régnait une véritable ambiance de printemps de Prague, météorologiquement parlant, en ce 11 novembre 2014 à Vouziers.

    Voici quelques images de cette journée :

    11 novembre 2014 037.jpg

    Au monument tchécoslovaque de Bobo

    11 novembre 2014 023.jpg

    Claude Ancelme, l'ancien maire de Vouziers reçoit une médaille des mains de l'attaché militaire slovaque.

    11 novembre 2014 027.jpg

    Le monument de Bobo fleuri par les représentants des ambassades tchèque et slovaque.

    11 novembre 2014 044.jpg

    Le Maire de Vouziers dépose une gerbe au Monument aux Morts de Chestres

    11 novembre 2014 058.jpg

    A Chestres, pendant l'exécution de la Marseillaise par l'Harmonie Municipale.

    11 novembre 2014 067.jpg

    L'arrivée au cimetière militaire de Chestres

    11 novembre 2014 091.jpg

    Devant la stèle au carré tchécoslovaque.

    11 novembre 2014 167.jpg

    Le rassemblement devant le Monument aux Morts de Vouziers

    11 novembre 2014 154.jpg

    Jean-Pierre Daumont ravive la flamme au nom de l'UNC

    11 novembre 2014 176.jpg

    Lecture de lettres de Poilus par des collégiennes de Vouziers

    11 novembre 2014 187.jpg

    Le Sous-préfet de Rethel qui assure l'intérim à Vouziers, lit le message officiel du Ministre.

    11 novembre 2014 209.jpg

    En cortège vers la salle des fêtes.

    11 novembre 2014 227.jpg

    Le Sous-préfet et le Maire arrivent à la salle des fêtes.

    11 novembre 2014 249.jpg

    La Maire de Ratíškovice a remercié la Ville pour son accueil et a invité les Vouzinois à se rendre à  Ratíškovice pour y rencontrer ses habitants.

     

     

     

  • 11 novembre à Vouziers: la belle idée et label centenaire.

    A Vouziers la commémoration de l'armistice du 11 novembre prend depuis des années un caractère particulier.

    Lors des semaines qui ont suivi la libération de la ville le 12 octobre 1918, de violents combats se sont déroulés sur la rive droite de l'Aisne où se tenaient les troupes allemandes. Parmi les participants à cette offensive, qui sera une des dernières de cette guerre, se trouvaient les volontaires tchécoslovaques. Leurs régiments se sont illustrés à Vouziers, Terron et Chestres. De nombreuses victimes de ces batailles reposent au cimetière militaire de Chestres.

    Ces combats ont contribué à forger l'état tchécoslovaque, sous l'impulsion de Thomas Masaryk.

    C'est donc en honneur de ces combattants que la ville de Vouziers associe pleinement les représentants tchèques et slovaques aux manifestations commémoratives de la victoire de 1918.

    Encore cette année, des représentants des deux ambassades étaient présents à Vouziers, ainsi qu'un représentant de la ville jumelle de Rasticovice en Tchéquie . On notait aussi la présence d'une délégation de la ville allemande de Gräfenroda emmenée par son maire.

    Ces personnalités étaient donc associées au cortège officiel qui devait parcourir les 4 monuments aux morts de la ville (à Blaise, Condé, Chestres et Vouziers)  et se recueillir également au monument tchécoslovaque de Bobo et au cimetière militaire de Chestres.

    Les participants sont arrivés un peu frigorifiés au monument aux morts de Vouziers où se terminait leur périple.

    La participation des habitants de la ville était importante, comme habituellement en cette occasion.

    La cérémonie officielle comportait l'appel des Morts pour la France, les dépôt des gerbes, l'exécutionlabel_centenaire_carre.jpg des hymnes nationaux et la lecture du message officiel par le Sous-préfet. De jeunes vouzinoises ont également lu des lettres de "Poilus", témoignages émouvants des horreurs de cette guerre.

    A l'issue de cette partie officielle, tous sont montés dans le grand salon de l'Hôtel de Ville, où les personnalités ont pris la parole.

    On retiendra le discours du Sous-préfet, annonçant en particulier la mise en place du dispositif de commémoration du centenaire de la Grande Guerre. Des manifestations particulièrement remarquables seront labellisées au niveau national. Le dossier présenté par la ville de Vouziers en lien avec la présence des combattants tchécoslovaques a été retenu dans ce cadre.

    Le Sous-préfet a félicité les représentants de la ville pour la qualité du dossier présenté.

    En attentant les 4 prochaines commémorations qui devraient prendre un caractère exceptionnel, voici quelques photos illustrant cette journée :

    centenaire 1914 1918, vouziers, terron ,chestres, combattants tchécoslovaques, tchèques, slovaques,11 novembre

    La mairie pavoisée pour la circonstance.

    centenaire 1914 1918, vouziers, terron ,chestres, combattants tchécoslovaques, tchèques, slovaques,11 novembre

    Les officiels saluent les délégations militaires présentes.

    centenaire 1914 1918, vouziers, terron ,chestres, combattants tchécoslovaques, tchèques, slovaques,11 novembre

    La flamme ravivée éclaire la longue liste des Morts pour la France

    centenaire 1914 1918, vouziers, terron ,chestres, combattants tchécoslovaques, tchèques, slovaques,11 novembre

    Les salons de la Mairie décorés aux couleurs tchèques et slovaques

    centenaire 1914 1918,vouziers,terron,chestres,combattants tchécoslovaques,tchèques,slovaques,11 novembre

    Lors de la prise de parole du Sous-préfet.

    centenaire 1914 1918, vouziers, terron ,chestres, combattants tchécoslovaques, tchèques, slovaques,11 novembre

    Le Maire de Vouziers entouré de celui de Gräfenroda (à droite) et de l'adjoint au maire de Rasticovice.

    centenaire 1914 1918, vouziers, terron ,chestres, combattants tchécoslovaques, tchèques, slovaques,11 novembre

    Le verre tchèque de l'amitié

     

     

  • Vouziers une cémonie du 11 novembre internationale

    Cette année, le  11 novembre ne rend plus uniquement hommage aux morts de la première guerre mondiale mais également à tous les "Morts pour la France"

    Ainsi en a décidé le précédent gouvernement dans un texte de loi voté en 2011. Malgré tout la date du 11 novembre reste liée à l'armistice de 1918, et c'est bien cet événement qui était commémoré ce jour à Vouziers. La présence de représentants des ambassades tchèques et slovaques en apportait un fort témoignage : les volontaires tchécoslovaques ont participé aux combats de 1918 dans les environs de Vouziers.

    On notait aussi la présence des Maires de Gräfenroda et de Rasticovice, villes allemande et tchèque jumelées avec Vouziers.

    11 novembre 2012 022.jpg

    Le message officiel lu par le Sous-préfet n'évoquait que brièvement les morts récents en Afghanistan. Les familles de ces soldats avaient été invitées à la cérémonie parisienne par François Hollande.

    L'appel des Morts a repris la trop longue listes des Vouzinois victimes du premier conflit mondial.

    Des jeunes de la commune ont lu des lettres de soldats retraçant les terribles épreuves de la guerre. Un des témoignage reprenait le récit d'un fusillé par l'armée française, condamné pour abandon de poste, alors qu'il s'était échappé après avoir été capturé par les Allemands.

    11.11 p.JPG

    L'Harmonie municipale était présente et a joué en particulier les hymnes nationaux français tchèque et slovaque. Les Vouzinois étaient relativement nombreux sur la place Carnot, avec une présence remarquée des Sapeurs-pompiers, ainsi que des gendarmes et représentants des autres armes.

    A l'issue de la cérémonie, des discours ont été prononcés dans le salons de l'Hôtel de ville. Le Maire a souligné les terribles épreuves imposées pendant ces 4 années de conflit, et l'omniprésence de la peur qui rodait dans les tranchées, souvent suivie de près par la mort.

    Le Sous-préfet a montré le chemin parcouru depuis ce conflit, et a salué (en allemand) le Maire de Gräfenroda, voulant démontrer que cette journée est celle du souvenir et aussi celle de la Paix retrouvée.

    Les représentants des ambassades ont remercié la ville pour l'invitation à participer à cette cérémonie et se sont déclaré émus de leur présence ce jour.

    11.11 d.JPG

    C'est autour d'un verre, geste compris dans tous les pays que cette commémoration s'est achevée.

     

     Album de photos de cette journée


    Cliquer sur l'image, ou voir dans la colonne de gauche l'onglet "album" pour des images en plus grand format.
  • Les fusillés pour l'exemple de 1914-1918 doivent être réhabilités

    C’est maintenant que les fusillés pour l’exemple doivent être collectivement réhabilités


    Dès la fin de la guerre de 1914-1918, la Ligue des Droits de l’Homme et la Libre Pensée, soutenues enimages?q=tbn:ANd9GcTHusWGvkybaKmXYLQppfOZpCMYB3RZIeIVZQDbMdz986u4oDaJ cela par plusieurs organisations nationales, ont engagé un opiniâtre combat pour la réhabilitation collective des 650 fusillés pour l’exemple. Ceux-ci ont été condamnés par des tribunaux militaires implacables où régnait l’arbitraire. Ces tribunaux ont fait fusiller des soldats de leur propre pays sous divers prétextes pour "maintenir le moral des troupes" et éviter l’envie de fraternisation entre combattants des deux camps.

     


    ldh.gifDe nombreux livres et films ont traités de ce sujet : Pour l’exemple, Les sentiers de la gloire, Blanche Maupas, Un long dimanche de fiançailles…
    Sachons que les fusillés pour l’exemple britanniques ont été réhabilités dans le cadre d’une loi (un mémorial leur a même été consacré), que ceux du Canada ont été honorés, que ceux de Nouvelle Zélande ont été réhabilités. Retenons qu’il n’y a pas eu de fusillé dans l’armée américaine !
    En France, nous devons malheureusement toujours devoir réclamer la vérité et la justice face à cette honteuse tache dans notre mémoire collective. Nous pouvons cependant nous féliciter de l’attitude de 13 conseils généraux (dont celui de Corrèze sous la présidence de François Hollande), des conseils régionaux de Corse, du Limousin, et tout récemment de Champagne-Ardenne, qui ont adopté des voeux réclamant une loi de réhabilitation collective. Dans tout le pays de nombreux conseils municipaux les ont rejoints, adoptant des voeux allant dans le même sens, à l'image de ceux de Charleville-Mézières et Nouzonville.


    Depuis de nombreuses années, le 11 novembre, sont programmées dans plusieurs villes et départements plus de 80 initiatives, dont plus de 50 rassemblements, la plupart du temps à l’initiative de la Libre Pensée et de la Ligue des Droits de l’Homme. Celles-ci veulent faire savoir que des hommes ont le droit d’avoir peur, de se révolter contre la barbarie de la guerre et de refuser de se faire massacrer. Gardons en mémoire cette citation d’Anatole France : "On croyait mourir pour la Patrie, on mourrait pour des marchands de canons".


    Dans les Ardennes, pour la première fois, la LDH et la Libre Pensée organisent ce 11 novembre 2012 à 15 heures, un rassemblement à REVIN près de l’espace Jean Vilar, devant le buste de JEAN JAURES
    Au-delà du sentiment de vouloir la réparation d’une profonde injustice commise contre 650 innocents, nous voulons faire reconnaître le droit à la désobéissance devant les ordres délirants d’un commandement militaire borné.

  • Un nouvel album photo

    Voici des clichés de la cérémonie du 11 novembre à Vouziers. Pour tourner les pages, cliquer sur le coin inférieur d'une page.

     

    Vous pouvez également accéder à ces photos par la rubrique "albums photos" dans la colonne de gauche, elles sont visibles en format plus grand.

  • Vouziers : un 11 novembre de tradition malgré tout

    Ce matin la cérémonie devant le monument aux morts place Carnot s'est déroulée de la même manière  que les années précédente, malgré la dernière lubie de Nicolas Sarkozy.


    Le président a en effet décidé en accord avec lui-même que cette journée serait désormais dédiée à tous les « morts pour la France », et en particulier pour 2011 à ceux qui sont morts dans l'année en cours.

    Dans notre note d'hier, nous avons montré que ce choix était politicien, et qu'il aboutissait à faire perdre le sens des événements, noyant tout dans une sorte d'héroïsme intemporel, et niant tout contexte historique aux différentes guerres.

     

     Malgré cela, Vouziers a continué a honorer les morts de la première guerre mondiale dans les différents lieux de mémoire de la commune : monuments aux morts (Blaise, Condé, Chestres et Vouziers), monument tchécoslovaque à BoBo, cimetière militaire à Chestres.

    A Vouziers des enfants du collège ont lu des extraits de lettres de « poilus » racontant les interrogations des soldats, leurs peurs, leur courage, et même des moments de fraternisation en cachette de la hiérarchie militaire.

    D'autres enfants des écoles primaires ont été associés au dépôt des gerbes par les personnalités.

    Le Sous-préfet, représentant de l'Etat a lu le message du président de la République dans lequel le nouveau sens de cette journée est indiqué.

     

    Des représentants des ambassades tchèques et slovaques étaient présents devant l'Hôtel de Ville où flottaient les drapeaux de ces deux pays, encadrant celui de la France, Les trois hymnes ont été joués par l'Harmonie Municipale, au sein de laquelle les musiciens avaient affronté le froid de novembre depuis le début de matinée.

    Voici quelques clichés de cette matinée.

     

    11 novembre,vouziers,tchéchoslovaque

    L'Harmonie municipale en action

     

    11 novembre,vouziers,tchéchoslovaque

    Les personnalités françaises, tchèques et slovaques.

     

    11 novembre,vouziers,tchéchoslovaque

    L'Hôtel de Ville pavoisé

     

    11 novembre,vouziers,tchéchoslovaque

    Les sapeurs pompiers sont remerciés pour leur participation