Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cérémonie officielle

  • Cérémonie du 14 juillet à Vouziers.

    Après être passés à Condé, Chestres Vrizy et Blaise, les participants aux cérémonies du 14 juillet se sont retrouvés rue Bournizet au niveau de l'ancienne gendarmerie. Ils ont défilé jusqu'à a place Carnot pour se réunir devant le monument aux morts.

    Le déroulement de la cérémonie a été très classique. Le maire de Vouziers et le sous-préfet de l’arrondissement ont déposé une gerbe devant le monument. Après la sonnerie aux morts et le refrain de la Marseillaise, la flamme du souvenir a été ravivée par Yann Dugard.

    Une remise de galons et de diplômes a eu lieu pour 3 sapeurs-pompiers.

    P1670112.JPG

    La cérémonie s'est achevée avec les remerciements aux porte-drapeaux, devant un public assez restreint.

    Un cortège s'est reformé pour rejoindre la salle des fêtes, où ont eu lieu les prises de paroles des officiels.

    Le maire de Vouziers a remercié les participants, en particulier l'harmonie municipale et les sapeurs-pompiers, avec un hommage particulier aux sapeurs-pompiers belges présents pour cette journée.

    Le sous-préfet a rappelé l'origine de cette journée, et il a insisté sur l’importance de la devise nationale, Liberté Égalité et Fraternité devant rester les valeurs essentielles qui fondent notre société.

    Vous trouverez ci-dessous quelques clichés de cette matinée de célébration de la fête nationale.

    Lire la suite

  • Cérémonie pour les victimes et héros de la déportation

    Ce dimanche marquait la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation.

    A Vouziers, la cérémonie s'est déroulée en fin de matinée, devant le monument aux morts. Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées pour cette occasion, la cérémonie étant présidée par le sous-préfet de Vouziers.

    Celui-ci à lu le message officiel des associations de déportés, en voici la conclusion : "Restons mobilisés contre le fanatisme, contre la résurgence des idéologies de haine et d’exclusion et unissons dans un même hommage tous ces êtres humains dont les vies furent broyées en raison de leur résistance, de leur croyance, de leur origine ou de leur orientation sexuelle, au nom d’un régime raciste, expansionniste et dominateur.
    Plus que jamais, notre combat est celui de la liberté et de la paix."

    L'appel aux morts a rappelé que des Vouzinois ont aussi été victimes de la barbarie nazie, la jeune Dora Levi en étant le symbole qui reste dans les mémoires.

    L'harmonie municipale a joué La Marseillaise, et la flamme de souvenir a été ranimée par le représentant des associations patriotiques.

    La cérémonie s'est terminée par l'interprétation du Chant des marais par l'harmonie municipale.

    Les personnalités présentes ont ensuite salué les porte-drapeaux.

    Voici quelques clichés de cette cérémonie.

    Lire la suite

  • Cérémonie de commémoration de la libération de Vouziers

    Ce 31 août s'est tenue la cérémonie qui commémore la libération de Vouziers par les troupes américaines le 31 août 1944.

    C'est sous une pluie continue qu'elle s'est déroulée, obligeant les musiciens de l'harmonie municipale à se réfugier à l'entrée de la mairie.

    En l'absence prolongée de sous-préfet de Vouziers, la cérémonie était présidée par Lætitia Kulis, directrice de cabinet du préfet des Ardennes, qui a rang de sous-préfet.

    Elle a été accueillie par Yann Dugard, avant de rejoindre les personnalités présentes.

    Après l'appel aux Morts et le dépôt de gerbes, l'harmonie a joué la Marseillaise puis le Chant des partisans.

    Les Vouzinois étaient peu présents à cet hommage aux morts et aux libérateurs de Vouziers, il est vrai que les conditions météorologiques n'étaient pas favorables.

    Vous trouverez ci-dessous quelques clichés de l'événement.

    Lire la suite

  • Cérémonie du 14 juillet à Vouziers

    En l'absence du maire et de la première adjointe, c'est Dominique Carpentier, le deuxième adjoint qui présidait ce jour aux cérémonies du 14 juillet. Après un passage dans les anciennes communes rattachées, les participants se sont regroupés en bas de la rue de l'Aisne.

    Un défilé conduit par l'harmonie municipale les a amenés jusqu'à la place Carnot. C'est là que s'est déroulée la cérémonie principale.

    La sonnerie aux morts et le dépôt de gerbe (pour la ville uniquement, l'état n'étant pas représenté) et le ravivage de la flamme ont précédé l'exécution de La Marseillaise par l'harmonie. Les personnalités ont salué les porte-drapeaux, puis un cortège s'est à nouveau formé en direction de la salle des fêtes.

    Une centaine de personnes étaient présentes pour la prise de parole de Dominique Carpentier. Celui-ci a remercié les participants à cette journée. Il a souligné l'engagement des personnes civiles et militaires au sein du défilé à Paris, en les opposant au comportement des jeunes qui ont participé aux manifestations violentes de ces derniers jours.

    Il a donné ensuite la parole au responsable des sapeurs-pompiers qui a salué la présence de collègues belges, en expliquant la raison de leur venue : Un pompier belge réside à Ballay et a pris contact avec les pompiers de Vouziers pour exprimer sa solidarité avec ses camarades.

    La cérémonie s'est achevé par un apéritif partagé entre les participants.

    Voici ci-dessous quelques clichés de cette cérémonie marquant la fête nationale.

    Lire la suite

  • Commémoration de l'appel du 18 juin à Vouziers.

    C'est devant une assistance réduite que s'est déroulée la cérémonie de commémoration de l'appel du 18 juin ce matin à Vouziers. Une vingtaine de personnes étaient présentes derrière les officiels réunis devant le monument aux morts de la place Carnot.

    La message du Général de Gaulle a été déclamé par Daniel Servais. Il l'a fait de vive voix devant les officiels, en l'absence de micro.

    Il a enchaîné par la lecture du message officiel de Patricia Miralles, secrétaire d’État auprès du ministre des Armées, chargée des Anciens combattants et de la Mémoire. En voici un extrait ;

    " En moins de 400 mots ciselés, il s’adresse aux sentiments des Français comme à leur raison. Le diagnostic est lucide, la prédiction raisonnée, l’appel pressant, le message sans équivoque : « Quoi qu'il arrive, la Flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas ».

    Sans doute, bien peu de Français l’entendirent ce 18 juin. Mais le lendemain, comme ce jour-là, le général parlerait à la radio de Londres. Faisant de ses ondes, même interdites par Vichy, même brouillées par l’ennemi, les fils qui rattacheraient les Français libres aux Français occupés, qui uniraient les résistants à la France et à la République qui, hors du sol national, se maintenaient.

    Très vite aussi, les échos de l’Appel du 18 Juin servirent de point de ralliement à ceux qui étaient déjà entrés dans la voie de la résistance ou s’apprêtaient à le faire, parfois sans l’avoir attendu, parfois sans l’avoir entendu, alors que tant d’autres entraient dans la voie de la collaboration."

    La cérémonie s'est poursuivie par les dépôts de gerbe, la sonnerie aux Morts et la Marseillaise interprétées par l'harmonie municipale.

    Après le salut aux porte-drapeaux, signant la fin de cette commémoration, les participants se sont séparés sous une lourde chaleur annonciatrice d'orage.

    Voici des clichés de cette matinée.

    Lire la suite

  • Cérémonie du 8 mai 2023 à Vouziers

    Ce matin, une cérémonie officielle s'est déroulée à Vouziers pour commémorer l'armistice qui a mis fin à la 2e guerre mondiale.

    Après un premier rassemblement au carré militaire du cimetière, les participants se sont rendus place Carnot pour poursuivre cette journée du souvenir.

    Le message des associations d'anciens combattants a été lu par Jean-Pierre Daumont. La cérémonie s'est poursuivie par le dépôt de gerbe et l'appel aux morts. On a pu remarquer l'absence de représentant de l'état à cette journée nationale, le sous-préfet de Rethel assurant l'intérim de Vouziers avait au même horaire une  célébration identique dans sa cité.

    L'harmonie municipale a interprété la Marseillaise, et les personnalités ont salué les porte-drapeaux pour clore la partie officielle.

    Un cortège s'est ensuite formé pour rejoindre la salle des fêtes. Le maire de Vouziers a remercié les participants à cette commémoration. Il a en particulier salué la présence de l'harmonie municipale, et il a donné la parole à son président. Laurent Bacquenois a souligné l'engagement des musiciens, qui pour beaucoup viennent de l'extérieur de Vouziers.  Il a mis en avant la présence de nouveaux arrivants dans l'harmonie, des jeunes pour qui il s'agissait de la première sortie officielle. Il n'a pas oublié de saluer l'engagement des plus anciens, toujours fidèles aux différents rendez-vous.


    Il a aussi fait un appel au public pour le 170e anniversaire de l'harmonie, afin de collecter des documents sur sa longue histoire.

    Le verre de l'amitié a été partagé entre les présents, avant que se termine cette matinée du souvenir.

    Vous trouverez ci-dessous des illustrations de cette cérémonie.

     

    Lire la suite

  • Cérémonie du 11 novembre à Vouziers

    La commémoration du 11 novembre a débuté ce jour à midi sur la place Carnot, après que le cortège officiel soit passé dans les sites associés ( Blaise, Condé, Terron, Vrizy et Chestres).

    La température clémente et la présence du soleil ont rendu ce long périple plus agréable que certaines années où le froid mordant engourdissait les doigts des musiciens.

    Cette année, les partenaires tchèques étaient représentés par une forte délégation conduite par le nouveau maire de Ratíškovice.

    La cérémonie a gardé son déroulement classique, avec le renfort des musiciens tchèques au côté de l'Harmonie Municipale.

    Des collégiens de Vouziers ont lu des lettres de Poilus avant que la Sous-préfète ne lise le message officiel, dont voici un extrait ;

    La guerre est finie, mais pour les survivants commence un funeste décompte, celui d’un million quatre cent mille soldats français tombés au champ d’honneur, de quatre millions de nos militaires blessés ou mutilés, ces braves aux « gueules cassées » qui plongent la Nation entière dans l’effroi et l’émotion. 
    Le traumatisme est mondial. En tout, ce sont près de 10 millions de soldats qui ont été tués, 3 millions de veuves et 6 millions d’orphelins. Les morts sont presque aussi nombreux parmi les civils.
    Ceux qui sont revenus des combats racontent la puanteur des tranchées et le fracas des obus. Ils expliquent la peur avant les charges, le courage qu’il faut pour sortir des abris et donner l’assaut aux lignes ennemies sous la mitraille. Ils disent l’horreur du spectacle de leurs frères d’armes qui tombent à leurs côtés. 

    Après le dépôt de gerbes par les personnalités, des enfants de l école Dora Lévi ont à leur tour déposé une fleur devant le monument aux Morts.

    Puis ce fût le ravivage de la Flamme, suivi de la Sonnerie « Aux Morts » et de la Minute de Silence.

    Les hymnes nationaux ont clôturé cette cérémonie, avec une Marseillaise jouée par les musiciens tchèques.

    Un défilé a amené les nombreux participants à la salle des fêtes où un vin d'honneur était proposé.

    Vous pourrez voir ci-dessous des photos de cette cérémonie, et des vidéos sont postées sur le site Facebook de l'Anvert

    Lire la suite