Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

politique internationale - Page 4

  • Israel : la reprise de la colonisation ou le mépris du droit international

    Communiqué d'Amnesty International le 06.02.2017

    Le 1er février dernier, Ies autorités israéliennes ont annoncé la construction de 3 000 nouveaux logements dans des colonies illégales en Cisjordanie occupée. Il s’agit de la quatrième annonce de ce type depuis quelques semaines.

    Depuis début 2017, les autorités israéliennes ont fait clairement savoir qu'elles comptent accélérer la construction de colonies illégales et confisquer de nouvelles terres palestiniennes, en violation flagrante du droit international.

    Au cours des semaines précédentes, elles ont annoncé la construction de 3 219 logements supplémentaires en Cisjordanie occupée, dont 719 à Jérusalem-Est.

    Ce déluge d'annonces indique que le gouvernement israélienne ressent plus le besoin de dissimuler les violations des droits de la population des territoires palestiniens occupés .

    Lire la suite

  • Nous combattrons le projet de Donald Trump visant à fermer les frontières des Etats-Unis

    Communiqué d'Amnesty International le 27 01 2017

    Le président Donald Trump a signé plusieurs décrets relatifs à l’immigration, prévoyant notamment l’édification d’un mur à la frontière mexicaine, la construction de nouveaux centres de détention et la suppression des financements fédéraux accordés aux villes sanctuaires.

    Nous combattrons ce dangereux projet avec tous les moyens dont nous disposons.  Ce mur reviendrait à dire que les personnes qui viennent de l’étranger, en particulier d’Amérique latine, doivent être craintes et évitées – or, c’est totalement faux.

    Les membres et sympathisants d’Amnesty International USA vont demander au Congrès de protéger les personnes en quête d’asile, y compris celles qui fuient des violences en Amérique latine. Nous ne laisserons pas le président Donald Trump créer des camps de réfugiés le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique, comme nous l’avons vu en Grèce, en Australie et dans d’autres pays.

    Lire la suite

  • Un insupportable harcèlement dans la vallée de la Roya

    Communiqué LDH

    Cédric Herrou, interpellé pour la troisième fois depuis le mois d’août, est actuellement en garde à vue. Une fois de plus, il lui est reproché de venir en aide à des migrants en grande détresse dans la vallée de la Roya. Le soutien dont il a bénéficié lors de son procès à Nice, le 4 janvier, montre qu’il est devenu la figure emblématique d’un large mouvement de solidarité envers des femmes et des hommes que la guerre ou la pauvreté ont jetés sur les routes de l’exil, au péril même de leur vie. Rappelons aussi que parmi ceux qui sont aidés par les habitants de cette vallée, il se trouve des mineurs dont la prise en charge par l’aide sociale à l’enfance ne devrait poser aucun problème, conformément aux engagements internationaux pris par la France.

    Lire la suite

  • Ciné-débat d'ATTAC 08 le mardi 24 janvier 2017

     
    A cette occasion, le film "Democracy" sera projeté.

    Il s'agit d'un film allemand de 2015 qui a reçu un certain nombre de récompenses.
     
    Ce film traite principalement de deux thématiques :
    - le processus démocratique au niveau de la Commission Européenne. Comment se fait une loi ? Le rôle joué par les lobbies, etc.
    - la protection des données des individus. Et oui, un cookie n'est pas qu'un biscuit ;-)
    Sur le lien suivant, vous pouvez voir un extrait :


    http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19566314&cfilm=239138.html

    Mardi 24 janvier 2017 à 20 h au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières.
     
    A la suite du film, il y aura un débat.
    Les intervenants seront :
    - Maryse ARTIGUELONG de la Ligue des Droits de l'Homme France
    - Fabrice PERISSEL et Laurent SPAGNOL de l'Association ILArd, Informatique Libre en Ardennes.
    Bref, on risque d'apprendre des choses ! Et des choses qui nous concernent toutes et tous !

    BandDemocracy_Plakat_300dpi.jpg

    Lire la suite

  • Antiterrorisme en Europe des lois orwelliennes

    Communiqué d'Amnesty International (extraits)

    Paris, Berlin, Nice… de nombreuses villes européennes ont fait face ces dernières années à des actions terroristes. Trop souvent les gouvernements en retour mettent à mal l’état de droit qu’ils prétendent défendre. Etat des lieux de la sécurité nationale en Europe.

    Des centaines de personnes ont été tuées et blessées dans une série d'attaques violentes qui ont frappé des États de l'Union européenne (UE) entre janvier 2015 et décembre 2016. Elles ont été abattues par des hommes armés, ont explosé lors d'attentats-suicides et ont été écrasées délibérément alors qu'elles marchaient dans la rue.

    Ces crimes ne visaient pas que des individus ; il s'agissait également d'attaques contre des sociétés, des modes de vie et des modes de pensée. Il va de soi qu'il est urgent de protéger la population contre de telles violences gratuites. Faire respecter le droit à la vie, permettre aux individus de vivre librement, de se déplacer librement, de penser librement… ce sont là les missions essentielles de tout gouvernement.

    On ne protège pas les libertés en les supprimant

    Elles ne peuvent cependant pas être accomplies par quelque moyen que ce soit, d'autant que ce ne sont pas des missions qui doivent, ou qui peuvent, être accomplies en foulant aux pieds les droits mêmes que les gouvernements prétendent faire respecter.

    Ces deux dernières années ont cependant vu se dessiner un changement radical à travers l'Europe : l'idée selon laquelle le rôle du gouvernement est d'assurer la sécurité afin que la population puisse jouir de ses droits a laissé place à l'idée que les gouvernements doivent restreindre les droits de la population afin d'assurer la sécurité.

    La conséquence de ce changement a été une redéfinition insidieuse de la frontière entre les pouvoirs de l'État et les droits des personnes. Certains États membres de l'UE, ainsi que des organes régionaux, ont réagi aux attaques en proposant, en adoptant, ou en mettant en œuvre des vagues successives de mesures de lutte contre le terrorisme qui ont sapé l'État de droit, renforcé les pouvoirs exécutifs, mis à mal les contrôles judiciaires, restreint la liberté d'expression et exposé l'ensemble de la population à la surveillance du gouvernement.

    Lire la suite

  • Huit personnes possèdent autant que la moitié la plus pauvre de la population mondiale

    Nouveau rapport sur les inégalités par OXFAM. Voir le rapport, ou son résumé en cliquant sur le lien

    Le rapport « Une économie au service des 99 % », publié aujourd’hui par Oxfam en amont de la rencontre annuelle de l’élite économique et politique à Davos, révèle que huit personnes détiennent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de l’humanité.

    images?q=tbn:ANd9GcQqYhskUkAxxUh1_NIr5qHdRHlv_HBrJsFKhwnPXVR6yrNYfygSgACe rapport illustre en détail comment les grandes entreprises et les individus les plus riches exacerbent les inégalités, en exploitant un système économique défaillant, en éludant l’impôt, en réduisant les salaires et en maximisant les revenus des actionnaires. Le rapport préconise un nécessaire changement de paradigme, vers une économie centrée sur l’humain, qui bénéficie à l’ensemble de la population, et non à une poignée de privilégiés seulement.

    Nos économies concentrent les richesses aux mains d’une élite, aux dépens des couches les plus pauvres de la société qui sont majoritairement des femmes. Les plus fortunés accumulent ces richesses à un tel rythme que le premier « super-milliardaire » du monde pourrait voir son patrimoine dépasser le millier de milliards de dollars dans 25 ans à peine. Pour mettre ce chiffre en perspective, Oxfam a calculé qu’il faudrait débourser un million de dollars par jour pendant 2 738 ans pour pouvoir dépenser 1 000 milliards de dollars.

    Lire la suite

  • Contraindre Israël à respecter les résolutions de l’ONU

    Communiqué du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens

    La résolution 2334 du 23 décembre 2016 adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU (avec le vote positif de la France) a condamné la colonisation de la Palestine par Israël, les activités de peuplement de Territoires palestiniens y compris à Jérusalem-Est.

    Le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et israéliens (CNPJDPI) se félicite de ce vote dont l’importance se mesure à la réaction du gouvernement de Benyamin Netanyahou qui annonce déjà son intention de ne pas appliquer la résolution.

    C’est dans ce cadre que la campagne menée par le Collectif demandant la suspension de l’accord d’association UE/Israël prend toute sa place.

    Lire la suite