Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chine

  • « Il est du devoir de la communauté internationale de faire pression sur le gouvernement chinois pour éviter une répression sanglante »

    LETTRE OUVERTE LDH, Acat, ECPM, Mémorial 98 et Solidarité Chine

    à Emmanuel Macron, président de la République, Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, et François Croquette, ambassadeur pour les droits de l’Homme chargé de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire.

    Le 12 août 2019,

    « Il est du devoir de la communauté internationale de faire pression sur le gouvernement chinois pour éviter une répression sanglante »

    Depuis plus de deux mois la population de Hong Kong réclame en masse dans la rue que le pouvoir mis en place par Pékin respecte les accords concernant la cession à la Chine de l’ancienne colonie britannique et des Nouveaux Territoires. Depuis ce mardi 6 août 2019, elle se voit menacée d’une intervention armée qui, au regard de toutes les situations semblables, récentes ou passées, risque forcément d’être meurtrière.

    Devant la menace d’une répression sanglante, nous demandons au gouvernement français ainsi qu’aux autres gouvernements européens d’affirmer avec force et au plus vite leur vive réprobation d’une solution militaro-policière violente et d’exiger le respect par la Chine du droit au suffrage universel énoncé dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme.

    Lire la suite

  • Les camps d’internement qualifiés de « formations professionnelles »

    Publié le 17.10.2018 par Amnesty International.

    Environ un million de personnes, musulmanes pour la plupart, seraient détenues dans des camps d’internement au Xinjiang. Le gouverneur de la région a décrit ces camps comme des centres de « formations professionnelles gratuites ».

    838_chine_7_preneurs_d_otage_abattus_12293_hd.jpgLes commentaires du gouverneur contredisent tous les éléments de preuve disponibles et sont une insulte à ceux qui souffrent dans les camps et aux familles des personnes internées.

    Aucun effet de langage ne saurait dissimuler le fait que les autorités chinoises mènent une campagne de répression systématique dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, jusqu'à un million de personnes étant détenues de manière arbitraire.

    Les camps d'internement en masse sont avant tout des lieux de sanction et de torture, pas d'apprentissage.

    Lire la suite

  • Virage écolo en Chine

    10-CHAPPATTE-CHINE-ENVIRONNEMENT-XI-JINPING-LIBERTE-EXPRESSION-HD-NZZ-am-Sonntag-171022-e1509095256507.jpg

    Dessin de Chapatte pour le NZZ am Sonntag (Suisse)

  • Peine de mort : les secrets mortels de la Chine

    Communiqué d'Amnesty International le 11.04.2017

    Alors que la Chine ne cesse d'affirmer qu'elle est plus en plus transparente en matière judiciaire, le pays maintient le plus grand secret autour du nombre d’exécution. Enquête

    Malgré les demandes réitérées, depuis plus de quarante ans, de la part des Nations unies et de la communauté internationale, et malgré les engagements des autorités chinoises elles-mêmes en faveur d'une meilleure transparence, des milliers de personnes sont exécutées et condamnées à mort chaque année dans le pays.

    Des milliers d’exécutions tenues secrètes

    Chaque année, nous publions un rapport sur la peine capitale, qui fournit des données chiffrées sur les exécutions et les condamnations à mort à travers le monde et analyse les grandes tendances pour l’année écoulée.

    Jusqu’à 2009, ces rapports présentaient les chiffres des cas enregistrés en Chine. Toutes les statistiques relatives au recours à la peine de mort demeurant classées secret d'État dans le pays, les données étaient collectées principalement à partir de sources publiques, telles que les journaux ou les décisions de justice rendues publiques - donc très en deçà de la réalité. En 2009, nous avons découvert que les autorités chinoises utilisaient nos chiffres et les manipulaient pour démontrer l'efficacité des politiques du gouvernement visant à diminuer le recours à la peine de mort dans le pays.

    f4eee764332f6ce715c3a92e8f38e5e97adfc4d5_pdm5.jpg

    Lire la suite

  • Chine : la fin de l'enfant unique

    1215-Coco-Chine.jpg

    Dessin de Coco pour Charlie-hebdo

  • Tianjin: la tragédie n’est pas terminée et pourrait se reproduire ailleurs

    Communiqué de Geenpeace.

    L’accident chimique qui a eu lieu dans la zone portuaire de Tianjin n’est pas encore sous contrôle; la Chine devra longtemps lutter contre ses conséquences. Une équipe de Greenpeace effectue des mesures sur place et a enquêté dans d’autres ports chinois.

    L’équipe de Greenpeace en Chine accumule les nuits blanches derrière elle. Depuis plusieurs jours, des collaborateurs de l’organisation sont sur place à Tianjin. Ils prélèvent des échantillons d’eau provenant de flaques localisées autour du site des explosions et de la rivière Haihe où l’on a retrouvé de grandes quantités de poissons morts. L’objectif : évaluer les impacts environnementaux possibles suite à l’accident chimique catastrophique de mercredi 12 août 2015. L’explosion dans le port de cette métropole de 7,5 millions d’habitants a coûté la vie à 114 personnes au moins. Environ 70 autres sont portées disparues.

    Lire la suite

  • Chine : où sont les responsables ?

    CHINE-PORT-550.jpg

    Dessin de Plantu dans Le Monde