Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chine - Page 4

  • Chine : délit d'opinion

    Un dissident chinois vient d'être condamné à 11 ans de prison.

     

    Liu Xiaobo, un professeur de 53 ans est considéré comme l'un des auteurs de la charte 08 qui demande plus de démocratie dans la société chinoise. Cela suffit pour être traité comme un dangereux criminel et se retrouver accusé de subversion.

    Les autorités chinoises accusent les étrangers qui s'intéressent à cette histoire de "grossière ingérence dans les affaires internes à la justice du liu-xiaobo.jpgpays".

    On retrouve des méthodes bien connues, qui font que le soutien de l'extérieur devient une preuve de la subversion contre son pays. Ce régime confond volontairement les critiques contre un parti et un gouvernement antidémocratiques et une attaque contre le pays lui-même, qui devient vite une tentative de subversion.

    Le gouvernement chinois se sent malgré tout obligé de justifier son comportement . Il déclare :

     

    Cité par l'agence officielle Chine Nouvelle, le tribunal a affirmé "avoir suivi strictement la procédure judiciaire dans cette affaire et protégé pleinement les droits à la défense de Liu".

    "Le procès était ouvert au public. Deux avocats ont défendu Liu et sa famille était présente", a ajouté un communiqué du tribunal, cité par Chine Nouvelle.

    Les journalistes et diplomates étrangers n'ont pas pu assister au procès mercredi, ni à la lecture du verdict vendredi.

     

    Malheureusement, dans ce pays, suivre strictement la procédure judiciaire n'est pas du tout synonyme de respect des règles du droit international.

     

    La Chine continue de progresser à grande vitesse vers une place de géant économique, il lui reste beaucoup à faire pour atteindre un rang honorable dans le domaine du fonctionnement démocratique.

  • Chine : Liu Xiaobo doit être libéré !


    Communiqué LDH
    liuxiaoboLa Ligue des droits de l’Homme condamne avec la plus grande fermeté la décision des autorités chinoises datée du 9 décembre de poursuivre pour « tentative de subversion du pouvoir d’État », au titre de l’article 105 du Code pénal, Liu Xiaobo
    (photo ci-contre). Cet universitaire est détenu sans motif officiel depuis le 8 décembre 2008, veille de la diffusion de la Charte 08, texte qu’il avait inspiré et que le Bureau de la Sécurité qualifie de « crime majeur ».

    Une telle qualification entraîne une condamnation à un minimum de cinq ans d’emprisonnement. La Charte, signée par quelque huit mille personnes en Chine même, demande notamment le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, l’instauration du multipartisme et la séparation des pouvoirs.

    La LDH sait que les termes de la Charte 08 sont en tout point conformes aux principes de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, ceux-là même que le gouvernement chinois refuse de respecter.

    En détenant illégalement Liu Xiaobo, en prononçant éventuellement une lourde condamnation, à l’identique de celles que subissent de très nombreux démocrates chinois, il fait la preuve du mépris dans lequel il tient d’une part sa propre constitution dont l’article 35 affirme la liberté d’expression et d’autre part la DUDH que la Chine a signée et le pacte international sur les droits civils et politiques (PIDCP) qu’elle n’a pas ratifié.

    Pour le gouvernement chinois, les textes sont des chiffons de papier. La LDH soutient tous les démocrates, avocats et militants chinois qui veulent en faire des droits.

  • 4 juin 1989 le jour qui n'existe pas

    A la veille du 20ème anniversaire de la répression sanglante de la place Tiananmen, Amnesty International revient sur ces tragiques journées et sur ce qui en est suivi:



    Amnesty International commémore les vingt ans de la répression du mouvement pro-démocratique de la place de Tiananmen survenue les 3 et 4 juin 1989 à Pékin.


    La répression militaire de la place Tiananmen en 1989 a entraîné la mort de centaines de personnes et la détention d’autres alors qu’elles manifestaient pacifiquement pour des réformes démocratiques et pour plus de respect des droits humains les plus fondamentaux.
    A ce jour, aucune enquête exhaustive, impartiale et indépendante n’a été diligentée pour déterminer les présumés responsables de ce massacre tiananmen_tank_1.sized.jpget les proches des victimes pour certains n’ont toujours pas eu d’indemnités.
    Dans le flot de la répression, les autorités chinoises ont arrêté, torturé et détenu, à l’issue de procès inéquitables, de nombreuses personnes dont certains sont toujours emprisonnées.



    20 ans après Tiananmen, 20 ans de déni du gouvernement

    Le gouvernement chinois cultive un total déni du mouvement pro-démocratique de 1989 en le faisant disparaître de la mémoire collective; si bien que les jeunes chinois ignorent tout de ce mouvement revendicatif des droits humains.

    Une censure s’abat sur les sites internet qui affichent «Tiananmen» ou «4 juin 1989» et les militants qui osent s’y référer sont poursuivis, harcelés et même détenus.

  • Aucun rapport

    Le Dalaï-Lama arrive en France pour une visite au cours de laquelle l'accueil officiel est réduit au minimum . Il sera reçu au Sénat, mais sans le honneurs, et aura le droit à la présence de Carla lors d'une cérémonie religieuse . Cette présence permet à N. Sarkozy d'être officiellement dalai-lama_7098.jpgabsent mais officieusement présent aux côté du leader tibétain . Cette attitude est tout à fait hypocrite . Il avait déclaré que personne ne lui dicterait la tenu de son agenda : pourtant, c'est bien pour ne pas indisposer la Chine qu'il ne rencontrera pas le Dalaï-Lama . Un sommet entre les deux hommes est déjà annoncé dans les prochains mois, ce qui prouve bien que le renoncement actuel à une rencontre est opportuniste et tactique.

    On apprend par ailleurs qu'EDF vient de finaliser un contrat avec la Chine pour la construction de deux centrales nucléaires de type EPR . J-Pierre Raffarin a déclaré à ce sujet :

    "Je pense qu'il y a un lien entre la présence de Nicolas Sarkozy, ses discussions avec le président chinois et le contrat très important que vient de conclure EDF "Centrale%2520nucleaire.jpg

    "C'est une grande victoire d'EDF. Le mérite en revient d'abord à EDF mais je crois qu'il n'est pas indépendant de l'action politique de Nicolas Sarkozy" .

     

    Les deux informations n'ont bien sûr aucun lien entre elles, et tous ceux qui penseraient que la signature du contrat passait avant la défense des droits de l'Homme en Chine seraient des mauvais esprits .

  • liberté en Chine

    071708-0005.jpg?t=6378Cet après-midi se sont rassemblés au parc Bellevue des Vouzinois à l'appel de la section locale de la Ligue des Droits de l'Homme .

    Cette manifestation faisait écho à celle appelée au même moment à Paris par la LDH nationale . Il s'agissait, au moment où les J.O. de Pékin débutaient, de monter que les violations des libertés dans la Chine n'étaient pas oubliés . L'endroit était choisi par rapport à l'arbre de la Liberté planté en 1989 pour le bicentenaire de la Révolution française .

    La présidente de la section locale de la LDH a rappelé l'existence en Chine d'atteintes répétées aux droits de l'Homme : peine de mort (un des pays qui la pratique le plus avec les USA), mauvais traitements contre les718773-0003.jpg?t=3432 opposants, non respect de la liberté d'opinion, ...

    Une vingtaine de personnes étaient présentes, montrant ainsi leur préoccupation vis à vis de la situation en Chine et leur soutien à ceux qui osent se lever dans le pays pour réclamer plus de liberté .

  • Manifestation demain (rappel)

    Alors que débutent les Jeux Olympiques, la répression contre les dissidents et le défenseurs des Droits de L'Homme se poursuit en Chine . Ce pays obtiendrait probablement la médaille d'or dans la catégorie "peine de mort", ce qui n'est pas glorieux . Dans beaucoup de domaines qui se rapportent aux Droits de l'Homme, la Chine est citée comme un mauvais exemple (Amnesty International entre autres) .

    Les Jeux ne doivent ni cacher ni faire oublier ces faits . C'est pourquoi L'An Vert soutient l'initiative de la Ligue des Droits de l'Homme, qui appelle à manifester le jour de la cérémonie d'ouverture . A Vouziers, la section locale LDH s'associe à cet appel national . Nous reproduisons ci-dessous leur appel :

    Logo_LDH.jpg

     

     

     

     

    JEUX OLYMPIQUES DE PEKIN

    Appel à manifester

    au moment même où commencera la cérémonie d’ouverture des JO à Pékin

    le 8 août à 13 heures

    Arbre de la liberté

    Parc Bellevue à Vouziers

    N’oublions pas les dissidents chinois derrière les barreaux !

  • Sarkosy et la Chine

    N. Sarkozy précise dans un entretien publié par l'agence "Chine nouvelle" sa vision du pays organisateur des Jeux Olympiques :pekin-2008-logo.gif

    "MÉDAILLE D'OR" À PÉKIN

    Dans un entretien mercredi à l'Agence Chine nouvelle, diffusé par l'Elysée, Nicolas Sarkozy a préféré adresser "à cette Chine qui réussit chaque jour davantage", "un message chaleureux d'amitié ; une amitié historique, indéfectible et inébranlable, qui lie le peuple français au peuple chinois". "Ma présence à Pékin le confirmera une nouvelle fois : l'amitié entre la France et la Chine est un axe fondamental de la politique étrangère de la France. Elle répond aux aspirations profondes de nos deux peuples, elle est indispensable à la construction d'un ordre international plus juste, plus sûr, plus harmonieux", insiste-t-il en évoquant sa venue en Chine pour la cérémonie d'ouverture des JO, vendredi.

    lama13607_wideweb__470x344,0.jpgDans cet entretien, le chef de l'Etat n'évoque pas le sujet sensible des droits de l'homme ni celui du Tibet. La tenue des JO à Pékin "consacre la reconnaissance de ce qu'est la Chine du XXIe siècle : une puissance moderne, d'envergure mondiale", qui "a retrouvé son rang parmi les plus grandes nations" et "qui a a désormais la capacité d'apporter une contribution décisive à l'émergence d'un monde de développement et de paix", glisse-t-il. "Si l'organisation des JO était un sport, je suis sûr que vous seriez d'accord avec moi pour qu'on attribue à la Chine la médaille d'or !" estime-t-il par ailleurs.

     

    On apprend par ailleurs qu'il n'a pas l'intention de rencontrer le Dalaï-Lama lors de sa prochaine visite en France . La raison invoquée est quephoto-133801.jpg ce dernier n'aurait pas demandé à rencontrer le président .

    Il semble bien que la dure réalité a pris le dessus sur les intentions et prétentions de faire plier Pékin sur sa politique au Tibet . Sarkozy va se rendre aux JO. sans rien obtenir en échange dans le domaine des droits de l'Homme en général et sur la situation au Tibet en particulier. on est loin de ses attitudes de donneur de leçons d'il y a quelques semaines .