Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

macron

  • Macron doit prendre la parole demain.

    IND_18_48_03.png

    Dessin de Xavier Gorce pour Le Monde

  • Affaire Benalla : l’Elysée ne peut impunément cacher un délit

    Communiqué LDH le 20 07 2018

    L’intervention violente et hors de tout cadre légal d’un collaborateur du président de la République lors d’une manifestation, le refus d’en saisir la justice et la succession de révélations qui mettent en évidence la volonté de dissimuler ces faits soulèvent de graves inquiétudes.

    Le traitement réservé par la présidence de la République, le gouvernement et la préfecture de police de Paris aux faits portés à leurs connaissances confirment une succession de manquements au plus haut niveau de l’Etat. Il remet en cause le rôle et le fonctionnement régulier de chaque institution par le recours à des prérogatives prétoriennes et illégales.

    Lire la suite

  • Tout le monde nous aime ?

     

    Kroll (Belgique / Belgium), Le Soir

    Dessin de Kroll (Belgique ) pour  Le Soir
  • Entrainement intensif

    sine mensuel 04.2018.jpg

    Dessin de LB pour Sine Mensuel

  • 20 juillet 2017 – « Macron, Netanyahou, Orban et Soros »

    Tribune de Michel Tubiana, président d’honneur de la LDH, parue dans  Mediapart  le 20 juillet 2017.

    Les points communs entre ces quatre personnes n’ont rien d’évident. C’est plutôt au croisement de plusieurs actualités que se situe l’intérêt de leur rapprochement : la position de la France dans le conflit israélo-palestinien, les postures autoritaires et antisémites d’Orban, le talon de fer que subissent les Palestiniens et un financier international qui a initié une ONG qui appuie les luttes pour la démocratie et contre les discriminations. Et, au-delà de ces événements factuels, ce sont les signifiants qu’ils véhiculent qui font sens.

     Les faits sont connus. Le président de la République française juge bon d’inviter B. Netanyahou à la commémoration du Vél’d’Hiv au cours de laquelle il mélange, au grand plaisir de son invité, antisionisme et antisémitisme. Orban tente de fermer l’Université libre initiée par Soros (et dans laquelle il avait étudié…) et s’en prend à ce dernier dans une forme si manifestement antisémite que cela fait réagir la communauté juive de Hongrie, laquelle, initialement soutenue par l’ambassade d’Israël dans ce pays, est ensuite désavouée par Netanyahou qui ne voit dans Soros que celui qui soutient les ONG israéliennes opposées à sa politique.

    De cela on peut tirer quelques enseignements.

     

    Lire la suite

  • Deuxième tour des élections présidentielles à Vouziers

    Il aura fallu beaucoup de patience aux Vouzinois venus à la salle des Fêtes pour la proclamation des résultats de l'élection présidentielle. Alors que les chiffres nationaux étaient divulgués depuis longtemps, ce n'est qu'à plus de 21 h que le Maire a annoncé les chiffres locaux. Il ne restait plus à ce moment-là qu'une petite trentaine de personnes présentes. Cette longue attente était la conséquence des nombreux bulletins blancs et nuls. Le code électoral oblige la ventilation précise des cas de nullité, et chaque enveloppe, chaque bulletin blanc ou nul doit être signé et contresigné par les membres du bureau.

    Outre ce nombre élevé de blancs et de nuls, on doit souligner la faible participation des Vouzinois à ce deuxième tour, 2216 votants pour 2954 inscrits (25 % d'abstention).

    Les résultats montrent un score très élevé du Front National, Marine Le Pen obtenant 909 voix, alors qu’Emmanuel Macron totalise 1020 voix.

    Voici les chiffres détaillés par bureau :

    Lire la suite

  • Pour le deuxième tour, quelle attitude adopter ?

    La consultation des sympathisants de "La France insoumise" sur les préférences de vote au deuxième tour de l'élection présidentielle sont connus, pour les 243 128 « insoumis » qui se sont exprimés :

       87 818 insoumis, soit 36,12 %, pour un vote blanc ou nul

       84 682 insoumis, soit 34,83 %, pour un vote Emmanuel Macron

       70 628 insoumis, soit 29,05 %, en faveur d’une abstention

    Rappelons que cette consultation ne déterminera pas le choix d'une consigne de vote officielle de la part de ce mouvement, et que le vote Le Pen n'était pas proposé en option parmi les votes possibles.

    Ces choix sont peu surprenants, le mouvement ayant rapidement tourné la page des Présidentielles pour se tourner vers les Législatives où il espère renouveler le bon résultat de Mélenchon du dimanche 23 avril.

    Les arguments mis en avant visent bien entendu le programme libéral présenté par Macron, avec en particulier la réforme du Code du Travail.

    Devant le danger d'une percée majeure, voire d'une victoire, de Le Pen, les appels à voter Macron se multiplient par ailleurs. Parmi ceux-ci, on retient des noms comme Christiane Taubira, François Ruffin (Film "Merci Patron"), José Bové, Yanis Varoufakis (ancien ministre grec des Finances), tous peu suspects de complaisance pour l’ultra-libéralisme.

    Chaque camp a ses arguments, mais l'existence et la persistance des deux positions montrent qu'aucune des deux options ne fera l'unanimité.

    Afin d'échanger sur l'attitude à adopter au deuxième tour (et même au-delà ), la section de Vouziers de la LDH organise une soirée débat le jeudi 04 mai au FJEP, rue du Champ de Foire.

    Venez-en débattre librement.

     

    Lire la suite