Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Accusée de « délit de solidarité », Martine est reconnue innocente !

    Ce vendredi 13 juillet, Martine Landry, militante d’Amnesty International France et de l’Anafé, poursuivie pour aide à l’entrée irrégulière sur le territoire français, a été reconnue innocente. Une décision juste.

    Martine avait été accusée d’« avoir facilité l’entrée de deux mineurs étrangers en situation irrégulière ».

    Elle avait accueilli du côté français de la frontière deux adolescents guinéens qui, auparavant, avaient été expulsés de manière illégale par les autorités françaises.

    Cette décision est un véritable soulagement pour Martine et pour ses proches près d’un an après les faits qui lui étaient reprochés.

    Des mois de procédure pendant lesquels des dizaine de milliers de personnes et des associations lui ont manifesté leur soutien.

    Lire la suite

  • Le 14 juillet à Vouziers

    Après leur passage à Blaise, Condé et Chestres, les participants aux cérémonies du 14 juillet se sont rassemblés en fin de matinée en bas de la rue de l'Aisne. Là le cortège s'est formé pour remonter cette rue vers la rue Chanzy et gagner la place Carnot.

    Avec le marché en arrière-plan, la cérémonie a pu se dérouler devant le Monument aux Morts. Plusieurs dizaines de personnes étaient présentes, et ont renforcé l’effectif des participants à cette commémoration.

    Le Maire, accompagné de sa première adjointe, a déposé une gerbe puis il a ravivé la flamme.

    Après l'exécution de l'hymne national, les personnalités ont salué les porte-drapeaux.

    Le cortège conduit par l'Harmonie Municipale s'est ensuite rendu à la salle des fêtes. Yann Dugard a pris la parole, essentiellement pour remercier l'escadron de la Gendarmerie Mobile de sa présence. Un véhicule et du personnel de l'escadron étaient positionnés sur la place lors de la matinée. Le Maire a souligné les liens entre Vouziers et l'escadron 33/7. Il a rappelé son rôle dans les secours aux personnes, en particulier lors du passage de la tempête Irma aux Antilles.

    Le Maire a ensuite invité les présents à partager le verre de l'amitié, pour clore cette célébration de la Fête Nationale.

    Lire la suite

  • Mode detox : où en est le secteur textile ?

    Il y a sept ans, Greenpeace lançait sa campagne Detox. Le but : dénoncer l’utilisation de produits chimiques toxiques par l’industrie textile et l’inciter à adopter des pratiques plus respectueuses des consommateurs et de l’environnement. Même si d’importants progrès restent à faire, des avancées majeures ont été obtenues grâce à votre mobilisation !

    En 2011, les marques de vêtements que nous avons contactées nous ont dit que les produits chimiques dangereux étaient indispensable à la fabrication de nos vêtements, qu’elles ne connaissaient pas vraiment leurs sous-traitants et qu’aucun changement ne serait possible. Nous avons décidé de ne pas baisser les bras, et vous avez décidé de relever le défi “Detox” à nos côtés.

    Lire la suite

  • Les festivités du 13 juillet à Vouziers

    Vendredi 13 juillet 2018 
    à la salle des fêtes de Vouziers, à 18h : 

    Concert symphonique par l’orchestre du festival « Boult-aux-Bois et cordes » 
    Concert de clôture du festival, 45 musiciens présenteront des œuvres de Mendelssohn, Prokofiev, Hisaishi et une création de Loïc Le Cotillec et Yann Stoffel. 
    Réservation recommandée. Entrée libre avec participation volontaire. 
    Infos et réservations : lesartsauxchamps@laposte.net 

     Au stade municipal

    à partir de 19h : buvette et restauration rapide assurées par l'Amicale des sapeurs pompiers de Vouziers
    21h : bal animé par Tony Doré
    21h30 : rassemblement au stade de l’Harmonie municipale, des sapeurs pompiers, des Vouzinois pour la retraite aux flambeaux
    Distribution de lampions aux enfants, départ du cortège pour le défilé dans les rues de Vouziers
    22h30 : distribution de brioches aux enfants
    23h : Feu d’artifice 

     

    Lire la suite

  • Jusqu'à quand la France approuvera-t-elle l'enfermement des enfants ?

    Alors que le projet de loi Asile et Immigration est examiné en nouvelle lecture par l’Assemblée nationale à partir de demain, le 11 juillet, nos 14 associations réitèrent leur demande de mettre fin à l’enfermement d’enfants en famille en rétention administrative ou en zone d’attente. Depuis le début de l’année, au moins 124 enfants ont déjà été placés en rétention en métropole, et à la date du 8 juillet, 8 enfants, dont un bébé de 5 mois, étaient enfermés.

    La rétention des enfants a fait l’objet de vifs échanges entre les sénateurs et avec le gouvernement à l’occasion des discussions au Sénat. La solution proposée par la commission des lois et adoptée contre l’avis du gouvernement en séance publique de limiter à 5 jours le délai de rétention des familles est dangereuse et ne permettra pas que la France se mette en conformité avec ses engagements internationaux.

    Lire la suite

  • Révélations inquiétantes sur la pollution de Sanofi à Lacq

    Pointée du doigt il y a quelques années lors du scandale de la Dépakine*, l’entreprise Sanofi fait de nouveau parler d’elle. Cette-fois, ce sont les colonnes de son site chimique de Mourenx, dans le bassin industriel de Lacq, qui posent question : un rapport met en évidence des rejets de matières dangereuses à des taux astronomiques, bien loin des seuils autorisés. La santé des riverains est directement menacée, tout comme l’environnement. France Nature Environnement et la Sepanso 64 demandent l’arrêt immédiat des pollutions, quitte à envisager la fermeture administrative du site

    Pollution massive de l’air et manquements graves de l’industriel

    Le bassin industriel de Lacq regroupe des industries chimiques, dont une vingtaine d’installations Seveso qui émettent plus de 140 polluants dans l’air. Sanofi, premier industriel à s’être implanté sur la plateforme de Mourenx dès sa création en 1975, a l’autorisation de rejeter 5 composés organiques volatils (bromopropane, toluène, isopropanol, valéonitrile et propène) dans l’air dans la limite globale de 110 mg/m3. Or, il en émet en réalité 770 000 mg/m3… soit 7 000 fois plus que la norme autorisée.

    Parmi ces 5 substances, le bromopropane, qui entre dans la fabrication du Valporate de Sodium (Dépakine), se démarque dangereusement. Sa valeur limite d’émission est fixée à 2mg/m3, mais en octobre dernier ce sont 180 000 mg/m3 qui ont été envoyés dans l’air. La situation a empiré en mars, avec un rejet de 380 000 mg/m3. Ces deux contrôles ponctuels ont révélé un dépassement de 90 000 fois et 190 000 fois la norme sur deux colonnes d’abattages (qui traitent les gaz avant de les rejeter dans l’air).

    Lire la suite