Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alternatiba

  • Les Camps climat sont de retour : formons-nous pour agir

    Alors qu’un deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron commence, des milliers de citoyen·nes cherchent à se mobiliser pour le climat et la justice sociale. Cet été, iels auront plusieurs occasions de rejoindre le mouvement: les Camps climat reviennent sur déjà 10 territoires !

    Nous sommes convaincu·es : cet été, le mouvement climat a besoin de se rassembler, d’accueillir les nouvelles et nouveaux, pour renforcer le contre-pouvoir citoyen au néolibéralisme et à l’extrême droite – et rebondir en force à la rentrée !

    Organisés par Alternatiba, ANV-COP21 et les Amis de la Terre, les Camps climat permettront de poursuivre la montée en puissance du mouvement climat partout en France, renforcer notre résilience, et nous doter des outils permettant de construire le monde plus soutenable et juste qui permet de relever le défi climatique. Ancrés dans leurs territoires, les Camps climat sont l’occasion de mieux comprendre l’urgence climatique et sociale, de découvrir les stratégies de mobilisation, et d’intégrer un groupe qui agit concrètement sur son territoire !

    photo_2022-07-11_14-44-08-1.jpg

    Lire la suite

  • Le mouvement climat empêche la tenue de l’AG de TotalEnergies et exige sa sortie des énergies fossiles

    Depuis 8h20 ce matin, 250 militantes et militants du mouvement climat bloquent l’Assemblée générale de TotalEnergies à Paris, avec leurs corps et leur détermination. Ils réclament des engagements concrets et immédiats de Patrick Pouyanné, président directeur général sur le retrait de TotalEnergies de Russie et la fin de tout nouveau projet d’énergies fossiles, tels qu’EACOP en Ouganda et Mozambique LNG. Ils dénoncent le danger que représente la stratégie de TotalEnergies pour le climat, la paix et les droits humains, ainsi que le soutien que lui apportent pourtant Emmanuel Macron et son gouvernement.

    Alors que l’ancien monde devait se réunir, ils et elles sont venu·es en nombre afin de rappeler l’urgence de sortir des énergies fossiles qui détruisent le climat, attisent les conflits et financent en ce moment même la guerre de Vladimir Poutine. Sous l’impulsion d’Action Non-Violente COP21, Alternatiba Paris, les Amis de la Terre France, et Greenpeace France ; et avec le soutien d’autres organisations du mouvement climat [1], les militantes et militants ont bloqué l’entrée de la salle Pleyel où devait se tenir l’Assemblée générale annuelle des actionnaires de TotalEnergies. Banderoles, rubalise, pancartes ont été déployées, avec les messages suivants : « Pas de retrait, pas d’AG » et « Total danger climatique ». Des activistes français et internationaux sont également sur place pour témoigner du danger que représente TotalEnergies à travers le monde.

    Lire la suite

  • Top 7 des arguments pour aller voter aux élections législatives

    Communiqué d'Alternatiba

    Pendant la campagne des législatives et au-delà, nous nous attelons à construire un mouvement de masse, populaire et non-violent, pour changer le système et pas le climat. Cela passe par nous mobiliser dans la rue, mais également dans les urnes ! Les élections législatives sont une opportunité importante pour obtenir un contre-pouvoir face aux politiques mortifères d’Emmanuel Macron. A nous de construire la suite et nous préparer pour les 5 ans à venir. Les 12 et 19 juin prochain auront lieu les élections législatives, cruciales pour l’avenir démocratique de notre pays. Ces élections enregistrent un trop fort taux d’abstention depuis les 30 dernières années, et pourtant elles permettent de reprendre de manière locale le pouvoir national. C’est pourquoi, dans cet article, tu vas trouver 7 arguments afin de convaincre toi et tes proches de se rendre aux urnes afin d’élire les député·es qui vont nous représenter les 5 prochaines années.

    Argument 1

    Pour avoir une Assemblée Nationale sociale et écologique, avec un maximum de député·es qui portent nos valeurs (577 sièges en tout). C’est à nous d’élire des député·es qui défendent la justice sociale et climatique. Ces élections permettent d’assurer un contre-pouvoir législatif qui remettrait au centre les questions écologiques et sociales. 

    Argument 2

    Pour faire adopter des lois en faveur d’un monde plus juste et soutenable ou au contraire, de bloquer l’adoption de lois climaticides ou discriminatoires : ces pouvoirs appartiennent aux député·es. Et en plus, ce sont les député·es qui font des propositions de lois : si nous voulons des lois efficaces pour lutter contre le dérèglement climatique et les discriminations, élisons des député·es qui défendent la justice climatique et sociale. 

    Argument 3

    Pour que l’écologie et la justice sociale pèsent sur ce scrutin : ces élections enregistrent un fort taux d’abstention depuis plus de 30 ans. Le 18 juin 2017, lors du second tour des dernières législatives, 57,36 % des électeurs et électrices inscrit·es ne se sont pas rendu·es aux urnes. Ne laissons pas les autres décider pour nous, votons pour des député·es avec des valeurs fortes en faveur du climat et de la justice sociale ! 

    Lire la suite

  • A un mois de l’élection présidentielle, les marches « Look Up » imposent le climat dans la campagne

    Communiqué d'Alternatiba.

    Paris – Samedi 12 mars 2022 – Ce samedi, 80 000 personnes ont marché dans plus de 135 territoires en France pour réclamer plus de justice climatique et sociale. A un mois du premier tour de la présidentielle, cette mobilisation massive vient rappeler aux candidats qu’ils ne peuvent plus ignorer l’urgence climatique et qu’il est temps d’agir radicalement. Pour maintenir la pression, une nouvelle journée de marche est prévue le 9 avril, la veille du premier tour.

    Portées par 573 organisations, dont Alternatiba, les Amis de la Terre, 350.org, Attac, Zero Waste, Fondation Abbé Pierre et bien d’autres, les marches climat « Look Up » du 12 mars ont rallié de nombreux citoyens inquiets de l’inaction climatique des décideurs, mais déterminés à ne pas les laisser faire. Cette mobilisation s’est faite partout sur le territoire : 32000 personnes ont marché à Paris et 8000 à Lyon. Un signal fort, à la veille du Débat du Siècle entre les candidats organisé dimanche à 16h par les 4 ONG de l’Affaire du Siècle.  

    À Paris, le cortège s’est élancé à 14 heures de la place de la Nation. Des milliers de personnes ont défilé dans une ambiance rythmée par les slogans lancés au mégaphone et les nombreuses fanfares. Plusieurs banderoles évoquaient la guerre en Ukraine en appelant à la paix le plus rapidement possible. « Nous sommes évidemment solidaires de toutes les victimes de cette guerre », a tenu à rappeler Gabriel Mazzolini, porte-parole pour les Amis de la Terre France. « Cette guerre nous rappelle notre extrême dépendance aux énergies fossiles, dont il faut se débarrasser au plus vite pour aller vers un monde plus stable et apaisé ».

    Lire la suite

  • Le plus grand Festival climat en juillet 2022 à Lyon

    La lutte contre le dérèglement climatique a désormais son festival : du 8 au 10 juillet 2022, les mouvements de mobilisation citoyenne Alternatiba et ANV-COP21 organisent le « Festival Alternatiba » , plus grand festival climat en France. L’objectif : réunir des dizaines de milliers de participants autour d’une programmation musicale grand public et d’un vaste village des alternatives associatif, afin de montrer les solutions pour mettre fin aux causes du dérèglement climatique et d’inciter chacun à passer à l’action. 

    Des dizaines de milliers de festivaliers venus de toute la France se retrouveront du 8 au 10 juillet 2022 au Grand Parc Miribel Jonage à Lyon. À l’affiche : des concerts bien sûr, pour tous les publics, sur les deux grandes scènes principales, auxquels s’ajouteront une centaine d’ateliers et de conférences sur les enjeux de la crise climatique et ses solutions, mais aussi danse, arts de rue, expositions, projections et même formations à l’action non-violente. Un grand village des alternatives invitera les têtes de réseau et acteurs du monde associatif, syndical, intellectuel ou de l’entreprenariat social et solidaire à présenter pendant les trois jours leurs solutions pour une transition écologique et sociale. 

    Lire la suite

  • Vélorutions en France : les citoyens se mobilisent pour des transports soutenables !

    Communiqué d'Alternatiba le 25.09.2021

    Samedi 25 septembre – Dans le cadre d’une journée de mobilisation nationale organisée par Alternatiba, Action Non-Violente COP21 et le Réseau Action Climat, des déambulations militantes à vélo (vélorutions) se sont tenues sur 27 territoires partout en France ce samedi. Les citoyens demandent à leurs élus locaux d’accélérer le développement des mobilités actives (vélo, marche à pied) et des transports en commun, pour créer des espaces de vie plus apaisés, plus sains et participer à endiguer la crise climatique.

    A Lyon, Marseille, Lille ou encore à Rosny-sous-Bois, les citoyens se sont rassemblés à vélo pour revendiquer un changement dans les politiques locales de transport, dans une ambiance festive et familiale. Partout en France, plus de 3 600 citoyens ont appelé leurs élus à favoriser les transports actifs ainsi que les transports en commun tout en réduisant la place de la voiture. Cette journée de mobilisation nationale a été organisée par Alternatiba, Action Non-Violente COP21 et le Réseau Action Climat, et est soutenue par le Pacte pour la Transition, Greenpeace, la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, les Amis de la terre et le Secours Catholique.

    Des territoires vivants : soutenables, justes et conviviaux

    Des zones à faible émission ambitieuses excluant les véhicules polluants, des itinéraires cyclables sécurisés et continus, la piétonnisation des espaces notamment proches des écoles, un budget pour les infrastructures vélo par an et habitant d’au moins 30 €, … voilà les demandes des citoyens pour une politique de transport soutenable et ambitieuse qui aura de nombreux bénéfices pour les territoires tout en participant à endiguer la crise climatique (1).

    “Repenser nos transports nous permet d’imaginer des espaces de vie plus désirables : dans nos rues, nous pourrions créer des espaces de rencontre et de convivialité, des espaces d’interaction entre les citoyens qui se déplacent, plus calmes, plus verts, plus sains, plus agréables pour tous ses habitants.”, résume Rebecca Wangler, porte-parole d’Alternatiba. 

    Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient de diviser par 4 le seuil maximal d’exposition à la pollution de l’air recommandé basculant alors Lyon et Paris dans le rouge vif d’alerte pollution, une politique transport plus soutenable permettra d’agir directement pour la santé des habitants (2). Les modes de transport actifs incitent aussi à bouger plus – un atout pour la santé supplémentaire. Par ailleurs, favoriser les mobilités actives et les transports en commun implique aussi de rendre ces mobilités accessibles aux personnes précaires et assurer donc un accès plus juste à la mobilité, via des tarifs solidaires pour les transports en commun ou des aides facilitant la location de vélos.

    Lire la suite

  • Cap sur 2022 : Alternatiba et ANV-COP21 dans les starting blocks

    L’adoption parlementaire de la loi climat, qui aura une fois de plus montré le décalage criant entre les paroles et les actes du gouvernement, n’a pas laissé le mouvement climat en état de sidération. Au contraire, les militant·es climat d’Alternatiba et ANV-COP21 mettent les bouchées doubles et se préparent pour les mois à venir. Techniques d’animation efficaces à l’appui, pas moins de 101 militant·es venant de 23 territoires se sont réuni·es dans leur groupe local ainsi qu’en ligne samedi 29 et dimanche 30 mai lors de la 22e Coordination du mouvement Alternatiba/ANV-COP21. 

    Quels sont les scénarios d’alliances partisanes en vue des élections présidentielles 2022 ? Exiger la mise en place d’une sécurité sociale élargie permettra-t-elle de galvaniser un front écolo-populaire assez puissant pour peser sur les candidat·es ? Comment lancer de nouvelles dynamiques hexagonales autour d’un projet de métamorphose des territoires ? Comment anticiper dès maintenant l’après-présidentielles afin d’accélérer la construction d’une majorité populaire écolo-sociale ? 

    Lire la suite