Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alternatiba

  • Une stratégie imposée par la force

    Communiqué d'Alternatiba Paris le 27.09.2019.

    Samedi 21 septembre, à Paris, la Marche pour le climat et la justice sociale a été perturbée par des affrontements violents, pour la première fois depuis le début de la dynamique des marches. Nous avons immédiatement dénoncé les violences complètement disproportionnées de la police à l’égard des manifestant-e-s. Mais ce jour-là, nous avons tou.te.s aussi subi les agissements d’une minorité qui a imposé son choix tactique à l’ensemble de la mobilisation.

    Plus de 90 organisations diverses impliquées dans l’organisation et appelant à la marche ont fait le choix d’un consensus non-violent de mobilisation, qui a été publié sur les réseaux sociaux avant chaque marche. C’est par ce dispositif que des familles, des enfants, des personnes âgées, des personnes nouvellement engagées peuvent participer en toute confiance à ces événements.

    Mais ce 21 septembre à Paris, la marche pour le climat a été infiltrée par des centaines de Black blocs venus délibérément imposer par la force leur propre stratégie d’affrontements violents, de manière anti-démocratique, à des dizaines de milliers de personnes qui n’étaient pas consentantes. Ces Black blocs ont semble-t-il répondu à des appels explicites à déborder les manifestations que nous organisons (1).

    Alternatiba et ANV-COP21 n’ont jamais cherché à empêcher d’autres mouvements de développer d’autres types de stratégies que la nôtre. Mais nous ne pourrons jamais accepter que d’autres mouvements nous imposent par la force leur propre stratégie.

    Les affrontements violents qui ont perturbé cette marche pour le climat ont mis en danger de très nombreuses personnes dont la plupart n’étaient absolument pas préparées à ce type de situation.

    Pris dans un mouvement de foule, confinées sur le boulevard Saint Michel, gazées, empêchées de se mettre à l’abri, familles, enfants, jeunes et personnes âgées ont été la cible des forces de l’ordre qui ont déclenché une répression disproportionnée et généralisée sur l’ensemble des participant-e-s en se saisissant du prétexte des incidents. Il sera difficile pour un certain temps de faire revenir ces personnes qui étaient venues en faisant confiance au cadre non-violent des marches.

    Lire la suite

  • Camp Climat 2019 : le mouvement climat confirme sa montée en compétence

    Communiqué d'Alternatiba le 13.09.2019

    Le Camp Climat organisé par Alternatiba, les Amis de la Terre et Action Non-Violente COP21 (ANV-COP21) à Kingersheim (Alsace) s’achève sur un bilan extrêmement positif : pendant douze jours de formations, plus de mille participants, majoritairement jeunes, ont suivi un programme axé sur la mise en pratique immédiate et le partage de stratégies. Ce pari audacieux confirme la montée en puissance et en compétence du mouvement climat. Dans un contexte de catastrophes climatiques qui marquent l’été 2019 (incendies massifs, tempêtes de grêle au Mexique…), l’exercice aura permis de préparer une rentrée militante qui s’annonce chargée.

    300 sessions de formations 

    Du 1er au 10 août, les participants ont pu assister à des formations assurées par 155 intervenants bénévoles sur différentes thématiques de la mobilisation climat. Un programme diversifié allant des techniques de blocage non-violentes à l’élaboration d’une stratégie, en passant par l’usage des réseaux sociaux ou la réalisation de banderoles. Ces ateliers étaient complétés par des tables rondes politiques, où différentes personnalités comme Didier Lestrade, fondateur d’Act Up-Paris, ou encore Cyril Dion, réalisateur, ont pu échanger sur la désobéissance civile, la construction d’un récit mobilisateur ou encore les luttes locales. Grâce à une organisation collective minutieuse, le Camp Climat a fonctionné sur la base du bénévolat de tous les participants, permettant notamment de servir en moyenne 1 800 repas par jour, d’assurer une ambiance bienveillante et de proposer un programme ouvert à tous chaque soir.

    Lire la suite

  • G7 : Appel à une marche des portraits

    Dimanche 25 août à 10h dans le centre ancien de Bayonne

    Les mouvements Alternatiba, ANV-COP21 et Bizi organisent une “marche des portraits” pour le climat et la justice sociale le dimanche 25 août à 10h00 dans le centre ancien de Bayonne, à l’occasion de la tenue du G7 à Biarritz.

    Nous appelons toutes les personnes exigeant des politiques cohérentes avec les grands et beaux discours sur le climat et la justice sociale, et prêtes à se mobiliser de manière exclusivement non-violente, à participer à cette marche. Elle convergera vers une conférence de presse géante qui se tiendra à 10h30 dans un lieu du centre ancien qui sera rendu public à 10h00 (suivre le hashtag #DécrochonsMacron ou rester attentifs aux messages diffusés ce matin-là dans le centre ancien).

    Lire la suite

  • Climat: l’heure de vérité

    Extraits d'un article publié par Alternatiba.

    (…)

    On a planté

    Si le dérèglement climatique gagne inexorablement du terrain, c’est parce que ses responsables sont encore en position de force. Or, il n’y a malheureusement pas de haricot magique permettant de faire pousser d’un claquement de doigts un mouvement apte à renverser la table et à construire une alternative pérenne. C’est pour ça que ces dernières années, il a fallu travailler le terreau, l’amender, semer et planter les graines permettant l’éclosion d’un tel mouvement. Construire le rapport de force est un travail de longue haleine, souterrain et silencieux. C’est ce qui le rend en grande partie invisible. On pourrait rétorquer : “mais face à l’urgence climatique, nous ne pouvons pas nous payer le luxe de la patience !” C’est vrai, et c’est ce dosage entre urgence et nécessité de construire des bases solides qu’il convient sans cesse de trouver. Car pour inverser des situations qui nous sont défavorables sans épuiser ressources et militant⋅e⋅s et sans se solder par un échec, il faut faire une analyse honnête de la situation, et des paliers à franchir. On ne gravit pas l’Himalaya d’une traite sans reprendre des forces au camp de base.

    Or, en 2013, le mouvement climat français cuvait une “gueule de bois” post-Copenhague. Malgré une forte mobilisation internationale pour le climat à la COP15 de Copenhague en 2009, aucun accord n’avait été trouvé, ce qui avait démobilisé et démoralisé bon nombre de militant⋅e⋅s. C’est dans ce contexte de Berezina climatique qu’est née la dynamique Alternatiba. Le mot d’ordre ? “Changeons le système, pas le climat” pour affirmer la nécessité d’un changement radical du système actuel, premier responsable du dérèglement climatique. Le pari ? Impulser de nouvelles mobilisations populaires sur le climat en organisant 10, 100, 1000 “villages des alternatives” partout sur le territoire en amont de la COP21 de 2015. Ces événements permettaient non seulement de montrer le jour J que les alternatives pour lutter contre le système existaient, mais leur préparation était également l’occasion de renforcer les liens, sur chaque territoire, entre les porteurs d’alternatives, pour donner corps à une nouvelle dynamique collective. Puis, une deuxième branche a poussé avec la naissance du mouvement ANV-COP21, dont l’objectif était d’organiser des actions de désobéissance civile de masse sur le climat en affirmant une ligne 100 % non-violente. Deux ramifications qui se voulaient complémentaires au précieux travail mené par nos alliés.

    (…)

    Dans ce terreau pouvaient ainsi être semées plusieurs graines. Grâce aux nombreux villages, mais aussi aux deux Tours Alternatiba qui ont sillonné le territoire, à des événements ponctuels ou à l’établissement de lieux alternatifs, les “alternatibases” servant de hub et de base arrière aux mobilisations, des groupes militants sont nés, se sont structurés et renforcés dans tous les territoires. Une attention particulière a été (et est toujours) dédiée à la montée en compétence de tou⋅te⋅s : par la pratique, évidemment, mais aussi grâce à un programme de formation continue, aux camps de formation estivaux (Camps Climat) et aux coordinations européennes, qui sont autant de temps de rencontre, de débat et de discussion au sein du réseau sur les objectifs du mouvement.

    En parallèle, un travail de fond est mené pour transformer les territoires : formation au plaidoyer, stratégies gagnantes pour agir sur les politiques locales et renforcer le rapport de force citoyen sont en train d’être déployés un peu partout. Enfin, la résistance est constitutive de la genèse du mouvement. Que ce soit pour arracher le changement de politique d’une banque, ou pour faire grandir le rapport de force, nos stratégies intègrent le passage à la désobéissance civile 100 % non-violente en proposant plusieurs niveaux d’engagement pour permettre à chacun⋅e de contribuer en fonction de ses appétences et contraintes. Le récent blocage inédit de la Défense par 2030 citoyen⋅ne⋅s et plusieurs organisations fut l’occasion de démontrer que la massification de la désobéissance civile est possible. La multiplication des décrochages de portraits de Macron dans les mairies, loin d’être un jeu, est l’opportunité de taper où ça fait mal : en s’attaquant aux symboles, ce qui a provoqué une répression judiciaire disproportionnée, les militant⋅e⋅s ont dénoncé la vacuité de la politique gouvernementale et popularisé les véritables mesures qu’il faudrait mettre en place, même si le coût à payer se compte en gardes à vue et en procès.

    Lire la suite

  • le Tour Alternatiba est arrivé à Bayonne après 4 mois de mobilisation !

    Bayonne, le 6 octobre, à 18h30 – Après 4 mois de mobilisation, les vélos à trois et quatre places  du Tour Alternatiba ont achevé leur périple au milieu de la foule réunie à Bayonne pour l’occasion. Alors que Valérie Masson-Delmotte, membre du comité scientifique du GIEC, a confirmé, en duplex depuis la Corée du Sud, que le rapport 1,5 °C a été accepté par tous les pays du monde, le bilan du Tour Alternatiba révèle  la détermination citoyenne à agir contre le dérèglement climatique, à mettre en œuvre dès aujourd’hui les alternatives concrètes permettant de l’enrayer, et à s’opposer aux projets et politiques climaticides.

    Pari réussi haut la main pour le Tour Alternatiba : pendant près de 4 mois, les triplettes et quadruplettes symboles de l’effort collectif pour la transition écologique et sociale ont sillonné la France et quatre pays frontaliers sur 5800 kilomètres. Parti de Paris le 9 juin, le Tour Alternatiba s’est achevé à Bayonne à 17h, au milieu d’une foule venue de partout pour l’accueillir, après avoir mobilisé des dizaines de milliers de personnes sur son passage . Déjà 3 500 personnes ont été comptabilisées lors de cette première partie de journée, un grand concert gratuit devant se tenir à partir de 19h .

    Chacune des 200 étapes fut en effet l’occasion de fédérer les porteurs locaux des alternatives concrètes permettant de lutter contre le dérèglement climatique. Projets d’énergie citoyenne 100 % renouvelable, épargne solidaire, monnaies locales, agriculture biologique, locale et paysanne, solidarité avec les migrants, transports alternatifs, projets de métamorphose écologique et sociale du territoire,… : qu’elles soient individuelles ou collectives, les alternatives concrètes sont présentes partout.

    Lire la suite

  • Du 8 septembre au 8 octobre, faisons des alternatives la norme !

    Pour cette rentrée 2018, la mobilisation climat accélère ! Ce n’est pas un jour, ni un week-end, ou une semaine, mais bien un mois de mobilisation entier qui se profile ! A vos agendas : du 8 septembre au 8 octobre, date de la publication du rapport spécial du GIEC, on s’mobilise pour le climat !

    Du 8 septembre au 7 octobre : dernier mois du Tour Alternatiba

    Le Tour Alternatiba poursuivra sa route pendant encore un mois pour mettre en lumière, à chaque étape, les solutions qui permettent de lutter contre le dérèglement climatique sur les territoires. Chaque soir sera donnée la conférence “Climat est-ce déjà trop tard? Alternatives et Résistances pour agir concrètement” pendant laquelle seront évoquées les alternatives existantes après un rapide état des lieux de l’urgence climatique.

    Rejoins-nous sur une étape : http://etapes.tour.alternatiba.eu/

    Du 15 au 30 septembre : Fête des possibles

    Le projet de société juste et soutenable auquel une grande majorité des citoyens aspire s’écrit jour après jour depuis des dizaines d’années. Des milliers d’initiatives concrètes se développent sur nos territoires et constituent de nouvelles habitudes de vie, de nouveaux modes de consommation et de production.

    La Fête des Possibles aspire à faire connaître et grandir ce chemin vers un monde plus juste, plus écologique et plus humain, au travers d’événements près de chez vous pour rencontrer celles et ceux qui agissent au quotidien. Les étapes du Tour Alternatiba qui se dérouleront du 15 au 30 septembre s’inscrivent dans le cadre de la Fête des Possibles.

    On s’y retrouve donc du 15 au 30 septembre 2018 pour continuer à fêter et amplifier cette dynamique citoyenne sans précédent !

    Plus d’informations : https://fete-des-possibles.org/

    Lire la suite

  • Alternatiba dans les Ardennes

    Mercredi premier août à Charleville

    Faites les derniers kilomètres de l'étape Couvin-Charleville avec les cyclistes du Tour Alternatiba ! 7km en pente douce descendante pour promouvoir la mobilité douce.

    Rendez-vous au rond-point de la Grange-Aux-Bois à 17h30 pour rejoindre la place Ducale à 19h.

    Vous pourrez tester la triplette ou la quadruplette, emblème du Tour.

    Une balade depuis le Village des Alternatives place Ducale partira à 16h30 pour rejoindre le départ de la Vélorution.

    37402414_1775298805853138_2442133153423294464_n.jpg?_nc_cat=0&oh=1e30413025e269c3968b538e88a4e75d&oe=5C03B177

    Rendez-vous le 2 août à Attigny pour le passage du Tour Alternatiba !

    > 11h : Participez à la Vélorution de l'étape du tour Alternatiba qui passe à Givry. Cette étape est ouverte à tous les moyens de locomotion doux (vélo, tandem, VTT, fixies, trottinette, ...)

    > 12h : Arrivée de la Vélorution rue André Dhôtel à Attigny. Venez partager un repas et discuter avec les associations présente dans le village alternatif

    Lire la suite