Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'AN VERT de Vouziers : écologie et solidarité. - Page 8

  • De la lutte contre l’esclavage aux rassemblements antiracistes

    Communiqué LDH

    Le 23 mai 1998, il y a vingt ans, une marche rendait hommage à la mémoire des victimes de l’esclavage colonial. De la place de la République à celle de la Nation, quarante mille personnes s’étaient mobilisées pour que l’esclavage, et surtout l’esclave, intègre la mémoire nationale et son système commémoratif. La République française, patrie des droits de l’Homme, décidait d’honorer les victimes de ce système inhumain, qu’elle qualifia de crime contre l’humanité en 2001.

    m2318-2.jpg

    Lire la suite

  • Mortalité des abeilles : les apiculteurs ont besoin d’un soutien fort pour continuer leur métier

    03.05.2018 La Confédération paysanne soutient la marche organisée cette semaine en Bretagne pour dénoncer les effets nocifs des pesticides sur les abeilles et la situation désespérée des apiculteurs et apicultrices. Ce convoi mortuaire de ruches finira son trajet à Rennes, ce vendredi, devant la chambre d'agriculture régionale où la Confédération paysanne sera présente.

    Depuis plus de 20 ans, les apiculteurs et apicultrices dénoncent les effets délétères des pesticides systémiques. Ce printemps, ils sont nombreux à constater une hécatombe de leurs colonies. Les pertes sont comprises entre 50 et 100% des cheptels, ce qui est intolérable !

    Les hypothèses avancées pour expliquer cette hécatombe sont le butinage à l'automne sur cultures dérobées à fleurs implantées après une céréale traitée néonicotinoïde mais aussi le traitement de colza au printemps avec néonicotinoïde associé à un pyréthrinoïde. Comment se fait-il qu'il ne soit toujours pas interdit d'implanter une culture dérobée à fleurs derrière une culture de céréale enrobée néonicotinoïde, les fleurs devenant alors un piège mortel pour les pollinisateurs ? Il est incompréhensible que dans le cadre de l'Observatoire des mortalités et des affaiblissements de l'abeille mellifère (OMAA), l'État ait jusqu'à présent refusé de procéder aux analyses toxicologiques nécessaires pour confirmer ou infirmer ces hypothèses.

    Lire la suite

  • Immigration et asile : des objets d’inquiétude ou des sujets de droit ?

    Communiqué LDH

    L’Assemblée nationale vient de voter en première lecture le texte de loi « pour une immigration maîtrisée et pour un droit d’asile efficace ». La Ligue des droits de l’Homme (LDH) tient ce texte pour le plus rigoureux de toute l’histoire de la Ve République contre les migrantes et les migrants. Jamais, en effet, un gouvernement n’aura été aussi loin dans la maltraitance des personnes étrangères, systématiquement perçues comme indésirables et comme sources de problèmes.

    Hiérarchisation entre migrants, enfermement des mineurs, prolongation de la durée de la rétention, maintien du délit de solidarité, procédures rapides rendant plus difficiles les demandes d’asile, suspicion généralisée à l’encontre des parents d’enfants français… Rien n’aura été épargné pour compléter un portrait du migrant comme danger social, rien n’aura été de trop pour satisfaire au désir d’ordre de ceux qui camouflent leur inhumanité en efficacité ordonnée, au mépris des droits fondamentaux reconnus à chacun. La LDH rappelle que les demandes d’asile sont au nombre de cent mille par an. Pourtant les débats parlementaires ont été l’occasion d’une surenchère injustifiée au regard des faits statistiques les plus robustes, telle la stabilité des flux migratoires.

    Lire la suite

  • Seulement 9 pays européens reconnaissent qu'un rapport sexuel sans consentement est un viol

    Communiqué d'Amnesty International

    Dans l’Union européenne, environ neuf millions de femmes âgées de 15 ans ou plus ont été violées. Ce chiffre est choquant. Mais il est tout aussi alarmant de constater que peu de pays européens considèrent ce crime avec la gravité qui s’impose – en droit comme en pratique.

    Seuls neuf pays européens sur les 33 de l'espace économique européen (en prenant en compte séparément les trois systèmes juridiques du Royaume-Uni) reconnaissent cette simple vérité : un rapport sexuel sans consentement est un viol.

    Quel est le message envoyé aux agresseurs ? Comment est-il reçu au sein de nos sociétés, où les victimes sont encore très largement tenues pour responsables des agressions sexuelles dont elles font l’objet ?

    Lire la suite

  • La Hobette : état des lieux avant le massacre

    Pour information, voici une vue de  La Hobette avant l'intervention des nettoyeurs. Il s'agit d'une capture d'écran de Google Maps datant de mai 2016.

    la hobette,écologie,falaise

    Avant ....

    la hobette,écologie,falaise

    Après ...

  • Les anciens déportés incitent à rejeter les manifestations de haine de l'autre

    Ce dernier dimanche d'avril est l'occasion à Vouziers comme dans tout le pays de rendre hommage aux déportés victimes de la barbarie nazie. Il s'agit de ne pas laisser tomber dans l'oubli ces faits parmi les plus tragiques de notre histoire, et par là même de combattre le retour possible de telles théories avec leurs conséquences criminelles. Malgré l'importance du message, très peu de Vouzinois étaient présents sur la place Carnot en cette matinée. Deux filles des jeunes sapeurs-pompiers ont lu des poèmes relatant les souffrances des déportés. Le message officiel des associations d'anciens déportés portait un regard clair sur la situation actuelle et les risques engendrés par le rejet des autres. En voici des extraits.

    (...)
    La journée nationale a aussi pour but de rendre hommage aux victimes et de rappeler l’engagement de celles et ceux qui ont choisi de poursuivre dans la résistance la lutte contre l’ennemi et son idéologie.
    Nous pensons avec beaucoup d’émotion à ces disparus, femmes et hommes qui ne sont pas revenus de la tragédie qui a frappé tant de combattants et auxquels nous devons une part de notre liberté.
    Leur combat pour le respect de la dignité humaine est particulièrement chargé de sens en cette année du 70ème anniversaire de l’adoption de la déclaration universelle des Droits de l’Homme.
    Le travail de mémoire n’est jamais achevé. L’acharnement des déportés à transmettre a valeur d’exemple et s’explique par la force d’un engagement qui ne tolère ni l’érosion de l’âge ni les difficultés de la vie.
    Ce sacrifice, ils veulent le donner en partage aux générations suivantes afin de les inciter à rejeter toute manifestation de haine, inspirée de considérations ethniques, religieuses, culturelles ou nationalistes.
    Le message d’aujourd’hui se veut un appel à œuvrer pour un monde de paix dont l’Europe doit demeurer le symbole.
    Ce message a été rédigé conjointement par :
    La Fondation pour la Mémoire de la Déportation (FMD)
    L’Union Nationale des Associations de Déportés, Internés et Familles de disparus – Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (UNADIF – FNDIR)
    La Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes (FNDIRP)

    Avec le concours des Associations de mémoire des camps et de la déportation

    Lire la suite

  • Massacre à la Hobette : le point sur l'enquête


    Les automobilistes qui fréquentent la route Vouziers-Stenay-Luxembourg ont pu s'interroger sur ce qui s'était passé au parking du lieu-dit «  La Hobette  ». Toutes les hypothèses sont actuellement étudiées. On évoque la possibilité du largage accidentel d'une bombe mais les poteaux délinéateurs auraient été couchés par le souffle. Une sortie de route d'un convoi exceptionnel pourrait également être à l'origine de ces dégâts, mais aucune trace de véhicule n'est visible dans l'accotement. Une manifestation qui aurait dégénérée  ? Nous n'avons retrouvé ni grenade lacrymogène usagée, ni restes de cocktails Molotov. Des sources fiables n'écartent pas la possibilité d'un attentat destiné à dégrader l'image de l'Argonne Ardennaise.
    Nous avons tenté d'interroger des oiseaux nicheurs mais il nous a été impossible de trouver le moindre nid intact.
    Tout témoignage permettant de résoudre cette inquiétante affaire est à nous transmettre. L'anonymat est garanti.
    En attendant nous suggérons au propriétaire des lieux de terminer le travail en recoupant au ras du sol les tiges, les arbustes repousseront et le paysage sera moins dramatique.

    Frédéric Mathias

    Lire la suite