Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fne - Page 9

  • Pollution de l’air : Avec ou sans circulation alternée, nos poumons restent sous pression

    Communiqué de FNE, jeudi 08 décembre 2016

    Depuis une semaine, presque l’intégralité de l’Europe est en alerte « Pollution de l’air ». C’est le plus haut pic de pollution de l’année. Entre le froid et le beau temps, les émissions augmentent de tous les côtés. Comme à chaque fois, les solutions mises en place au moment du pic sont sans effet alors qu’un déclenchement des différentes mesures, comme la circulation alternée, en amont du pic permettrait sans doute de l’éviter.

    Le bilan sanitaire est lourd

    La qualité de l’air est l’une des premières préoccupations  des citoyens. Asthme, bronchites aiguës ou chroniques, cancers des voies respiratoires et broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO), maladies cardio-vasculaires, multiplication et aggravation des allergies, hypertension artérielle, bronchiolites... L’impact sur notre santé est inquiétant. Des études montrent aussi les liens qui existeraient entre un air dégradé et certaines maladies neuro-dégénératives (Parkison et Alzheimer). A l’échelle européenne, 93 % des citoyens sont exposés à des seuils de pollution supérieurs aux recommandations de l’OMS. Les premières victimes sont les populations les plus vulnérables : les malades, les personnes âgées, les femmes enceintes, les nourrissons et les enfants. Chaque année en France, 52 000 décès prématurés sont liés à la pollution de l’air, soit 145 personnes par jour. Pour couvrir le coût sanitaire (hospitalisations, consultations médicales, dépenses en médicaments…), les Français doivent s’acquitter d’une facture annuelle de plus de 100 milliards d’euros.

    Lire la suite

  • Quand l’Europe privilégie des bioénergies climato-incompatibles

    Les ONG européennes Bird-life et T&E révèlent aujourd’hui de nouvelles preuves à charge à propos de l’impact sur le climat de la politique européenne en ce qui concerne les énergies issues de la biomasse (ou bioénergies). Fondé sur une synthèse scientifique et des investigations concernant des projets à travers toute l’Europe, elles publient le Livre Noir des Bioénergies. Cette publication présente de nombreuses études de cas qui illustrent parfaitement le revers de la médaille des bonnes intentions de la politique énergétique européenne.

    Des bioénergies, destructrices de notre environnement

    Les bioénergies représentent 65% des énergies renouvelables en Europe. Les énergies issues de la biomasse peuvent être bien utilisées et dans des volumes raisonnables qui impactent peu la biodiversité, l’eau ou encore le climat. Malheureusement, il ne faut pas se laisser bercer par l’idée simpliste que les bioénergies sont durables quelles qu’elles soient. Certaines ne sont pas le rêve vert que nous espérons et aggravent parfois plus le dérèglement climatique que les énergies fossiles, sans parler de leurs conséquences sur l’environnement et la biodiversité.

    Lire la suite

  • Ecotaxe En France, les transporteurs routiers font la politique des transports

    Suite à la saisine du Conseil d’Etat par Alsace Nature pour la mise en application de l'écotaxe et aux conclusions favorables du rapporteur public du Conseil d’Etat, le gouvernement n’a pas jugé utile d’attendre les conclusions de la plus haute juridiction administrative. Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, lors du congrès de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), a annoncé hier qu’un amendement serait déposé qui ferait « purement et simplement disparaître l'existence législative de l’écotaxe ».

    Cédant ainsi aux pressions des lobbies routiers, le gouvernement n'a pas traîné : l'amendement est passé à l'assemblée nationale cette nuit ! Nos gouvernants montrent une nouvelle fois leur incapacité à arbitrer en faveur de l’intérêt général face aux intérêts privés.

    Lire la suite

  • Trashed : bouleversant documentaire sur nos déchets

    345 milliards de kilos : c'est le poids de déchets que nous générons chaque année en France. Un chiffre gargantuesque, difficilement concevable pour un cerveau humain. Avec le documentaire Trashed, l'acteur Jeremy Irons parcourt le monde pour mettre en lumière les effets de notre boulimie de déchets mais aussi les initiatives porteuses permettant d’inverser la tendance. France Nature Environnement, partenaire officiel de Trashed, soutient cette saisissante enquête qui invite chacun de nous à agir et réagir.

    Une réalisation magnifique, un constat accablant et des pistes pour s'en sortir. Sélectionné dans plus de 40 festivals, Trashed suit le voyage de l'acteur oscarisé Jeremy Irons sur une planète étouffée de déchets. De l'Indonésie à la France, en passant par l'Islande, le Liban ou encore les États-Unis, la caméra de Candida Brady accompagne l'acteur dans une enquête édifiante.

    Lire la suite

  • La nature et le climat perdent les élections américaines

    Communiqué de FNE

    Au lendemain des élections présidentielles américaines, plusieurs constats s'imposent. Les questions environnementales qui concernent rien moins que l'avenir de la planète, ont été totalement occultées pendant la campagne électorale. Plus grave, le climato-scepticisme du futur occupant de la maison blanche constitue un frein à la lutte contre le dérèglement climatique.

    Avis de tempête aux Etats-Unis

    Rappelons que le nouveau président des Etats-Unis a affirmé que « Le concept du réchauffement climatique a été créé par la Chine pour rendre l’industrie américaine non compétitive ». Il souhaite même « annuler l'accord de Paris sur le climat » et veut agir pour que les USA s'en retirent. De même, il entend relancer l'extraction de charbon et les centrales thermiques, lever les restrictions à la production d’énergies fossiles et relancer le projet d’oléoduc Keystone XL. L’inquiétude par rapport au climato-scepticisme est grande même si l’engagement des Etats-Unis par Barack Obama dans le combat contre le dérèglement climatique est assez fort pour interdire un retour en arrière. De plus, une partie non négligeable de l’opinion publique est sensibilisée au problème.

    Lire la suite

  • Action citoyenne pour les sols : top départ

    Communiqué de FNE

    Un million de signatures en un an, c’est l’objectif que s’est fixé People4soil, un réseau européen de plus de Sol.jpg350 organisations européennes, dont 31 françaises, pour qu’enfin les sols soient protégés en Europe. Aujourd’hui FNE, coordinatrice française de People4soil participe au lancement de cette action au Salon international du Goût « Terra Madre » organisé par Slow Food à Turin (It).

    Les sols, un milieu à protéger de toute urgence

    En dépit du rôle primordial des sols sains dans notre vie, c’est un milieu qui n’est toujours pas protégé à l’échelle européenne ou nationale. Les sols sont le fondement de notre alimentation, mais nous les épuisons par des pratiques agricoles intensives et nous recouvrons nos terres les plus fertiles sous nos villes et nous infrastructures de transport. Chaque année 1000 km2 sont recouverts d’asphalte en Europe, soit près de 500 terrains de foot par jour. Alors que l’Union Européenne avait pour objectif dès ses origines de promouvoir la sécurité et la souveraineté alimentaire, elle ne protège toujours pas ce milieu, et alimente son marché grâce à l’exploitation intensive de terres en dehors de l’Europe, mettant en péril les paysans locaux.

    Lire la suite

  • L’ordonnance qui confirme la déchéance de la trame verte et bleue !

    Communiqué de FNE

    L’ordonnance du 27 juillet 2016 vient confirmer l’absorption du schéma régional de cohérence écologique (SRCE) par le schéma régional d'aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET) institué par la loi n°2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe).

    La loi NOTRe a prévu qu’un certain nombre de schémas régionaux dont le SRCE, traduction régionale de la trame verte et bleue (TVB), soient absorbés par le SRADDET au motif de simplification.

    L’ordonnance qui vient d’être publiée apporte des précisions sur les modalités d’absorption. Elle sera complétée par un décret qui, selon les dispositions qu’il contiendra, limitera ou pas les régressions du droit de l’environnement.

    FNE a dénoncé à plusieurs reprises (25/06/16, 02/07/15, plusieurs courriers communs avec d’autres structures au président de la République, au Premier Ministre et à différents Ministres) une réforme qui n’a pas fait l’objet de concertation et des modalités de substitution de SRCE par le SRADDET qui conduisent à des régressions du droit de l’environnement et à noyer la politique de la trame verte et bleue dans un schéma nébuleux !

    Lire la suite