Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Stratégie Nationale pour la Biodiversité : lettre ouverte de 13 associations au Président

Communiqué de FNE le 21.02.2022

Dans une lettre ouverte au Président de la République, 13 organisations lui demandent de ne pas précipiter la publication de la 3e stratégie nationale pour la biodiversité, dont le projet actuel manque encore cruellement d’ambitions et de moyens.

Le Code de l’environnement prévoit que la France organise et programme son action pour la préservation, la restauration et l’utilisation durable de la biodiversité. Pour cela, elle élabore depuis 2004 un document-cadre : la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB). La précédente stratégie s’est achevée en 2020 et la 3e stratégie aura cours jusqu’en 2030.

Les réflexions sur la 3e stratégie ont été engagées en mars 2020 avant de reprendre, suite à la parenthèse forcée par la crise de la Covid-19, en janvier 2021 avec une consultation des territoires, puis des citoyens et enfin des parties prenantes. Sur cette base, le ministère de la Transition écologique a rédigé un projet de Stratégie. Ce projet est soumis en ce mois de février 2022 à l’avis de différentes instances consultatives nationales. Le gouvernement souhaite publier la 3e Stratégie très rapidement, sans attendre les conclusions de la COP15 sur la Biodiversité qui pourraient poser un nouveau cadre stratégique mondial pour la biodiversité.

Après avoir parcouru ce projet de 3e stratégie, 13 associations, dont France Nature Environnement, ont interpellé le Président de la République par courrier du 8 février 2022. Notre constat est sans appel : la biodiversité s’effondre, et la stratégie dans son état actuel ne sera pas capable d’enrayer ce processus, comme celles qui l’ont précédé. Elle fixe un cap, mais présente de graves lacunes sur divers sujets cruciaux, comme l’usage des biocides, l’artificialisation des sols, la protection des cours d’eau, ou encore la chasse aux espèces menacées.

Une stratégie ambitieuse et efficace nécessitera un portage politique de haut niveau, une gouvernance transparente et plurielle et des moyens humains et financiers dédiés, ce dont le projet actuel ne dispose pas.

 

Télécharger la lettre ouverte

creer-atlas-biodiversite-communale-connaitre-territoire.jpg

 

Écrire un commentaire

Optionnel