Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

société - Page 2

  • La même loi pour toutes et tous

    Communiqué LDH

    Le 6 octobre dernier, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, a affirmé au micro de la radio France Info que le secret de la confession dépassait les lois de la République. Cette prise de position est intervenue après la publication du rapport « Sauvé » qui chiffre à 330 000 les agressions sexuelles commises au sein de l’Eglise catholique de France depuis 1950. L’Eglise catholique dévoile ainsi l’ampleur de ce fléau en son sein.

    Indépendamment du débat juridique sur la responsabilité pénale des prêtres qui n’auraient pas dénoncés des crimes et délits commis sur des mineurs, ces propos révèlent deux problèmes fondamentaux.

    D’abord, celui des violences sexuelles systémiques, quelle que soit l’institution qui les produit, dès lors que des auteurs d’infractions sexuelles sont structurellement protégés et que l’absence de prise de conscience par l’institution de ces violences empêche de prendre les mesures de prévention plus que nécessaires visant à les éviter.

    Lire la suite

  • les Nations Unies reconnaissent le droit humain à un environnement sain

    Le 8 octobre 2021, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a reconnu pour la première fois que le fait de bénéficier d'un environnement sûr, propre, sain et durable est un droit humain.

    "Cette résolution est porteuse d’espoir alors que les catastrophes climatiques sont de plus en plus répandues et nombreuses. C’est un moment décisif dans la bataille contre la dégradation de l’environnement. "

    Ashfaq Khalfan, directeur du programme Droit et politique à Amnesty International.

    En effet, avec l’adoption de cette résolution, le Conseil des droits de l'homme reconnait enfin que la jouissance des droits humains dépend de l’environnement dans lequel nous vivons. « Lorsque la planète souffre, nous souffrons aussi, et partout dans le monde la dégradation de l'environnement prive des personnes de leurs droits. » poursuit Ashfaq Khalfan.

    Lire la suite

  • Les "petits réacteurs modulaires" : une illusion qui ne doit tromper personne

    Communiqué du réseau "Sortir du nucléaire" du 11 octobre 2021

    Mini-réacteurs, maxi-dégâts ...

    Pour les défenseurs du nucléaire, ces réacteurs de plus petite taille (ou "SMR") seraient plus sûrs et plus facilement acceptés par la population. Pourtant, il ne s’agit pas de réacteurs "de poche" ! Avec 170 MWe, Nuward, le projet français dans les cartons, représente 40% de la puissance du réacteur 1 de Fukushima, ce qui est loin d’être dérisoire.

    Si des réacteurs plus puissants sont effectivement plus dangereux, multiplier les installations de petite taille soulève d’autres problèmes : encore plus de sites nucléaires et des transports radioactifs potentiellement plus nombreux, qui accroissent la vulnérabilité du territoire français face au risque d’accident et au risque terroriste. 

    Et malgré leur petite taille, ces nouveaux réacteurs continueront à générer des déchets radioactifs ingérables. Ils perpétueront la pollution des mines d’uranium et les rapports néocoloniaux de la France avec les pays producteurs de minerais.

    Lire la suite

  • Pandora Papers

    Edito  de Cartooning for peace du Jeudi 07 octobre 2021

    Le 3 octobre 2021, cinq ans après les « panama papers« , la nouvelle enquête du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), menée en partenariat avec 150 médias internationaux, provoque un retentissement planétaire : après la fuite de 11,9 millions de documents confidentiels sur l’évasion fiscale, plusieurs milliers de personnalités politiques, publiques et de monarques à travers le monde sont mis en cause : du roi Abdallah II de Jordanie à l’ancien premier ministre britannique Tony Blair, en passant par le premier ministre tchèque Andrej Babis ou les présidents Nicos Anastasiades (Chypre) et Denis Sassou Nguesso (République du Congo), mais aussi Dominique Strauss-Kahn, l’ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI), ou encore les chanteurs Julio Iglesias et Shakira parmi tant d’autres…

    Comme l’indique le ICIJ, « ces documents révèlent que de nombreux acteurs puissants qui pourraient aider à mettre fin au système offshore en ont au contraire profité, en cachant des actifs dans des sociétés secrètes et des fiducies alors que leurs gouvernements ne font pas grand-chose pour ralentir un flux mondial d’argent illicite qui enrichit les criminels et appauvrit les nations ».

    Lire la suite

  • Affaire Pegasus : quelles avancées depuis le scandale des révélations ?

    L’affaire Pegasus a été un événement majeur au début de l’été : une semaine de révélations, d’une ampleur mondiale, sur un système de cybersurveillance ciblée. Depuis, que s’est -il passé ? Des mesures ont-elles été adoptées ? Quelles sont les réponses apportées par les Etats ? Y-a-t-il eu de nouvelles révélations ? Décryptage.

     

    Fin juillet 2021, le Projet Pegasus dévoile un scandale de surveillance numérique ciblée mondiale : le logiciel de pointe de la société israélienne NSO Group, a été vendu à des Etats qui ont utilisé Pegasus pour cibler illégalement des journalistes, des militants, des avocats ou des responsables politiques. Un outil théoriquement prévu pour la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, mais détourné pour espionner. Parmi les clients de NSO Group, figurent des Etats comme l’Arabie saoudite, la Hongrie, ou encore le Maroc, dont les bilans en matière de droits humains sont extrêmement préoccupants.

    Lire la suite

  • Les Afghanes et Afghans en danger doivent pouvoir obtenir une protection

    Associations engagées ensemble dans la défense des droits fondamentaux, et particulièrement du droit d’asile, nous nous inquiétons des discours remettant en cause la légitimité pour les Afghanes et Afghans de demander asile et protection en France.

    Nous constatons que, depuis la prise de Kaboul par les talibans, des Afghans en France ont fait l’objet de décisions de refus d’asile ou d’obligations de quitter le territoire français.

    Nous rappelons que la très grande majorité des réfugié-e-s afghan-e-s le sont actuellement dans les pays limitrophes et nous estimons que l’Europe et la France doivent prendre toute leur part dans l’accueil de celles et ceux qui doivent fuir un régime de terreur.

    Lire la suite

  • Muriel Pénicaud, directrice de l’OIT ?

    Publié par "Politis" le 06.10.2021

    Le gouvernement a annoncé le 30 septembre la candidature de Muriel Pénicaud à la direction générale de l’Organisation internationale du travail (OIT). L’ex-ministre du Travail, de mai 2017 à juillet 2020, s’est illustrée par un détricotage en règle duthumbnail_wide_medium-43643.jpg code du travail, un rétrécissement sans précédent des droits syndicaux, le plafonnement des indemnités pour licenciement abusif aux prud’hommes et la baisse drastique des allocations-chômage pour les travailleurs précaires. La France voit donc en elle le profil idéal pour diriger le vaisseau de l’ONU chargé de défendre les droits des travailleurs et œuvrer à « la construction d’un nouveau contrat social » à l’échelle planétaire.

    Lire la suite