Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

politique nationale - Page 2

  • Nouvelle-Calédonie : au-delà du référendum, préserver la paix, poursuivre la décolonisation, construire la citoyenneté

    Communiqué LDH, à Paris, le 22 octobre

    Dans quelques semaines, le 4 novembre, les habitants de Nouvelle-Calédonie sont appelés à se prononcer sur l’avenir de leur territoire au travers d’un référendum sur l’indépendance.

    drapeau_nc.jpg?fit=400%2C275&resize=350%2C200Depuis le début du XXe siècle, la Ligue des droits de l’Homme (LDH), elle-même ou par l’action de ses représentations, n’a cessé de dénoncer une réalité coloniale qui a conduit le peuple Kanak au bord du gouffre, l’a dépossédé de ses terres et a nié sa culture et ses droits. Cette exploitation des ressources et des personnes a permis le développement d’une économie de comptoir et la constitution de fortunes considérables monopolisées par quelques familles. C’est face à cette domination quasi absolue et à la violence qu’elle a engendrée que se sont produites les multiples révoltes du peuple Kanak. Tout au long de ces années, la LDH a été aux côtés du peuple Kanak dans ses luttes et pour son droit à l’autodétermination.

    Lire la suite

  • La France complice de la répression en Égypte

    Publié le 19.10.2018 par Amnesty International.

    À la suite de notre enquête sur les armes françaises ayant servi à la répression en Égypte,le gouvernement français a réagi.

    Lors de son audition au Sénat le 17 octobre 2018, la Ministre des Armées a affirmé que la France n’a fourni de l’armement qu’aux forces armées et donc au ministère de la Défense égyptien.

    Elle a ajouté qu’il ne s’agissait pas d’armements destinés aux forces de sécurité.

    Blindés au cœur de la répression

    Depuis 2012, la France a réalisé des transferts de véhicules blindés Sherpa et MIDS à l’Égypte, alors que la répression de l’opposition sévissait déjà.

    Une partie au moins des véhicules blindés vendus par la France au ministère de la Défense égyptien a été détournée au profit du ministère de l’Intérieur et utilisée dans le cadre de la répression.

    Le détournement de ces matériels n'a nullement empêché la France de continuer à livrer à l’Égypte des véhicules blindés, au moins jusqu’en 2014. Dès l’année 2012, les risques de voir les futures livraisons de matériels français détournées et utilisées pour réprimer l’opposition étaient clairs et indiscutables.

    Lire la suite

  • Liberté et relaxe pour les 7 de Briançon

    Ils risquent la prison pour avoir aidé des personnes migrantes en danger dans les Alpes. Bastien, Benoit, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo vont être jugé-e-s le 8 novembre 2018 au tribunal de Gap (Hautes-Alpes).

    Ils risquent la prison pour avoir aidé des personnes migrantes en danger dans les Alpes. Bastien, Benoit, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo vont être jugé-e-s le 8 novembre 2018 au tribunal de Gap (Hautes-Alpes).

    Leur seul tort : avoir participé le 22 avril dernier, dans un contexte de militarisation croissante de la frontière franco-italienne, à une marche solidaire pour dénoncer les agissements du groupuscule Génération Identitaire qui menait une opération d’intimidation violente et d’incitation à la haine au col de l’Echelle (Briançon).

    Pour cela, ils risquent jusqu’à 10 ans de prison et 750 000 euros d’amende. Il s’agit de peines normalement réservée à la criminalité organisée.

    Lire la suite

  • Rassemblement pour sauver l’Aquarius et le sauvetage en mer

    A l'appel de SOS Méditerranée, une journée de mobilisation s'est déroulée samedi 6 octobre en France et en Europe.

    A Vouziers, l'appel a été relayé par la section locale de la Ligue des Droits de l'Homme,  la LDH s'étant jointe logo.pngnationalement à cette journée.

    Une quarantaine de personnes ont répondu présent, en se rassemblant, sur le perron de la mairie de Vouziers, en fin de matinée, alors que se tenait le marché hebdomadaire sur la place Carnot.

    Le cortège s'est ensuite rendu à la Sous-préfecture, en faisant une halte au niveau du carrefour des rues Bournizet et Gambetta. La circulation a été interrompue quelques instants, sous le regard des quelques gendarmes présents.

    Devant la Sous-préfecture, une responsable locale de la LDH a pris la parole pour rappeler le sens de cette manifestation, et pour insister sur la nécessité de maintenir la mobilisation en faveur des opérations de sauvetage de l'Aquarius.

    Une motion a été déposée à l'attention du Sous-préfet, et le slogan a été reformé avec les lettres préparées par les militants de la LDH.

    Ce rassemblement a voulu montrer que la solidarité n'est pas un vain mot, et il a réussi à atteindre son objectif, compte tenu du très faible délai de préparation de l'action.

    Lire la suite

  • Ventes d’armes irresponsables : cela doit cesser

    Publié le 05.10.2018 par Amnesty International.

    Chaque jour, le commerce irresponsable des armes dévaste des vies. Trois militantes expliquent de quelle manière cette question les touche et ce qu'elles entreprennent pour faire évoluer la situation.

    Responsable de l'organisation de défense des droits humains Mwatana, Radhya al Mutawakel a ouvert les yeux trois ans après le début de la sanglante guerre civile au Yémen, lorsqu'elle a assisté à une session du Conseil des droits de l'homme.

    Elle a pu constater avec consternation le manque de volonté des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France s’agissant d’appuyer une investigation sur les crimes de guerre présumés commis par la coalition que dirige l'Arabie saoudite.

    L’intérêt financier prime

    Quelques semaines auparavant, un rapport de l'ONU notait que les frappes aériennes de la coalition avaient tué au moins 933 civils en un peu plus d'un an.

    La photo de Buthaina, une fillette de cinq ans qui a perdu toute sa famille dans un raid aérien, avait fait le tour du monde et nos recherches avaient permis d’établir que la bombe ayant décimé la famille de Buthaina était de fabrication américaine. Cependant, les fournisseurs d'armes de l'Arabie saoudite ne souhaitaient pas demander à leur client de rendre des comptes.

    Lire la suite

  • EPR de Flamanville : EDF défaillante

    Le chantier du futur réacteur nucléaire de Flamanviile accumule les problèmes majeurs, qui sont à l'origine d'un retard considérable de sa réalisation et de surcoûts astronomiques par rapports aux prévisions. Cette centrale de type nouveau (EPR, Evolutionary Power Reactor) devait donner un coup de jeune à cette filière, elle risque maintenant de lui donneruin coup d'arrêt.

    L'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) assure, au nom de l'État, le contrôle de la sûreté nucléaire. Elle vient delogo-asn.png publier une note d'information qui met en cause de manière directe l'attitude d'EDF face aux anomalies de soudure constatées sur les tuyauteries principales d’évacuation de la vapeur du réacteur EPR de Flamanville.

    Voici l'essentiel de cette mise en garde :

    "Les soudures des tuyauteries principales d’évacuation de la vapeur du réacteur EPR de Flamanville 3 sont concernées par des écarts de conception et de réalisation.

    EDF a informé l’ASN, par courrier le 23 juillet 2018, de la démarche de traitement des écarts qu’elle envisage de mettre en œuvre. L’ASN avait noté favorablement la proposition de remise à niveau d’une partie des soudures avec un procédé de soudage permettant de respecter les valeurs de résilience prévues dans le référentiel d’exclusion de rupture de ces tuyauteries."

    Lire la suite

  • Sauvons l’Aquarius et le sauvetage en mer !

    Appel à rassemblement partout en Europe, et à Vouziers ce samedi 6 octobre

    La LDH se joint à l’appel de SOS Méditerranée pour une mobilisation citoyenne à l’échelle européenne, afin de demander à tous les Etats d’Europe :

    • De prendre toutes les mesures nécessaires pour permettre à l’Aquarius de reprendre sa mission de sauvetage le plus rapidement possible ;
    • De faire respecter le devoir d’assistance aux personnes en détresse en mer ;
    • D’assumer leurs responsabilités étatiques en établissant un véritable modèle de sauvetage en Méditerranée.

    Une pétition internationale, avec 1 million de signatures attendues, est également lancée, nous comptons sur vous !

    JE SIGNE LA PETITION

    Vague orange samedi 6 octobre 2018 !

    Nous appelons tous les citoyens et citoyennes à descendre dans la rue en t-shirt orange afin de soutenir les valeurs d’humanité portées par SOS Méditerranée.
    Tous sont invités à rejoindre les rassemblements pacifiques et apolitiques.
    SOS Méditerranée et plusieurs organisations organiseront des rassemblements citoyens dans plusieurs villes d’Europe et en France.

    La pétition est accompagnée d’une campagne digitale où chaque citoyen est invité à se filmer ou se photographier avec les hashtags #SaveAquarius et #SaveRescueAtSea

    Lire la suite