Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

politique nationale - Page 2

  • Premier tour des Législatives à Vouziers

    La constitution de la 5e République est décidément fort bien conçue : avec à peine 1/3 des suffrages au premier tour, la République en Marche peut espérer obtenir plus des 2/3 des sièges dans la prochaine assemblée. La droite et le PS avaient, en leur temps, également profité de cette mécanique institutionnelle.

    La République en Marche bénéficie plus d'un effondrement du monde (politique) ancien que d'une adhésion massive à ses idées. Le taux exceptionnellement élevé des abstentions en est une preuve. Il représente aussi un sujet de préoccupation, le comportement à venir de ces abstentionnistes étant impossible à définir simplement : désintérêt, dégoût, attentisme, suivisme, ..., probablement que tous ces cas de figure se juxtaposent parmi ceux qui ne se sont pas déplacés aujourd'hui. Comment ces (non)électeurs pourraient seP1350746.JPG positionner demain, la réponse à cette interrogation est une des clefs du succès ou de l'échec de Macron et de son gouvernement.

    Pour la 3e circonscription des Ardennes, Jean-Luc Warsmann est largement en tête ( 46,19 %) devant la candidate de FN, ( 17,56 % ), qui est en net recul par rapport au score de Marine Le Pen . Les candidats de gauche réalisent des scores décevants, 9,25 % pour Didier Herbillon (PS) et 9,03 % pour Sophie Perrin (FI).

    Au deuxième tour, Jean-Luc Warsmann ne devrait rencontrer aucune difficulté pour retrouver son siège. Il a confirmé ce soir son attitude ouverte et positive vis-à-vis de la future majorité présidentielle promise à Emmanuel Macron.

    Voici les résultats pour Vouziers (commune nouvelle)

    Lire la suite

  • Projet antiterroriste en France : vers un état d'urgence permanent

    Communiqué d'Amnesty International le 09.06.2017

    Jeudi 8 juin, Le Monde a rendu public le projet de loi renforçant la lutte contre le terrorisme et la sécurité intérieure. Ce projet de loi a été présenté par le gouvernement comme devant permettre la sortie, dans les meilleurs délais, de l’état d’urgence, en vigueur depuis 18 mois.

    Le projet de loi préparé par le gouvernement pour sortir de l’état d’urgence, tel que publié par Le Monde, vise à rendre permanentes plusieurs dispositions parmi les plus contestables de l’état d’urgence, en n’encadrant leur usage que de manière superficielle.

    Ainsi, les assignations à résidence et les perquisitions administratives pourront être prises « contre toute personne dont le comportement est susceptible de représenter une menace sérieuse contre la sécurité et l’ordre public » par les préfets. Comme sous l’état d’urgence, il ne sera pas nécessaire de se baser sur des activités criminelles, mais sur des comportements. Non sur des indices graves et concordants, mais sur de simples suspicions.

    Lire la suite

  • Elections législatives : le renouvellement

    renouvellement.jpg

    Dessin de Lacombe pour Sine mensuel

  • Le collectif pour l’énergie citoyenne lance son Manifeste à destination des candidat.e.s aux élections législatives

    Le collectif pour l'énergie citoyenne, qui regroupe onze organisations de la protection de l’environnement, de l’énergie et de l’économie sociale et solidaire, interpelle les futur.e.s élu.e.s à travers un manifeste pour l'énergie citoyenne.

    — Communiqué de FNE —

    Le collectif pour l’énergie citoyenne lance son Manifeste à destination des candidat.e.s aux élections législatives

    Le collectif pour l'énergie citoyenne, qui regroupe onze organisations de la protection de l’environnement, de l’énergie et de l’économie sociale et solidaire, interpelle les futur.e.s élu.e.s à travers un manifeste pour l'énergie citoyenne.

    Participation citoyenne et énergies renouvelables : le rôle clé des acteurs locaux

    En Europe, la participation des acteurs locaux a permis d’accélérer la transition énergétique. Au-delà des plus-values écologiques et climatiques évidentes, l’énergie citoyenne et participative porte le germe du développement des territoires, aux plans économique, social et démocratique. Par exemple en Allemagne, un parc éolien terrestre de moyenne puissance (21 MW) génère entre 4 et 9 fois plus de création de valeur sur son territoire d'implantation s'il est porté par les acteurs du territoire plutôt que par des investisseurs externes.

    En France, le collectif pour l'énergie citoyenne promeut la participation directe des citoyens et acteurs locaux à la production d’énergies renouvelables car elle agit comme accélérateur de la transition énergétique et du développement des territoires. Cet investissement local est aujourd’hui nécessaire pour atteindre les objectifs fixés par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

    Pourtant, les politiques publiques ne prennent pas encore en compte cette nouvelle dynamique.

    Lire la suite

  • Malik Salemkour, nouveau président de la LDH

    Réunie en congrès à Grenoble, la Ligue des Droits de l'Homme a adopté 3 résolutions :

    Vive la démocratie ! – La démocratie est l’avenir du monde, à condition que le monde s’en occupe. Car les droits, les libertés, la fraternité et le bien-être, s’ils sont rendus possible par la démocratie en sont aussi la condition et l’horizon, un objectif qui doit sans cesse être réaffirmé.
    La lutte contre le racisme ne se divise pas – La LDH réaffirme son engagement dans la lutte contre le racisme sous toutes ses formes et appelle les organisations et personnes, à se rassembler pour mieux organiser un combat nécessairement commun.
    Législatives 2017, voter pour les droits et les libertés – La protection des libertés individuelles et collectives est un impératif démocratique. Nous appelons donc les électrices et les électeurs à se déterminer. Ils, elles, détiennent le pouvoir de faire changer les choses et d’imposer leur volonté d’une société plus libre, plus égale, et plus fraternelle.

    Le rapport moral, le rapport d’activité et le rapport financier ont été adoptés par une forte majorité des délégué-e-s des sections.
    A l’issue du congrès, le Comité central renouvelé a élu le Bureau national. Malik Salemkour a été élu président de la LDH. Maryse Artiguelong, Françoise Castex et Dominique Noguères sont vice-présidentes.

    Voici des extraits d'une déclaration du nouveau président au journal "La Croix".

    Lire la suite

  • 2C2A : des questions tombent à l'eau

    Doit-on y voir un effet de la sécheresse qui frappe notre territoire ? Même si ce n'est probablement pas lié à cette baisse du niveau des nappes phréatiques, on doit constater que deux questions à étudier se sont quasiment évaporées en cours de séance. Et ces deux points traitaient justement de sujets en rapport avec l'eau.

    Le premier point concernait le rapport du délégataire de service public du centre aquatique Argona. La présentation annuelle de ce document est une obligation légale. Si ce rapport a bien été remis aux délégués, il n'a pas été présenté en séance. Aucune question ou demande de précision n'a été faite par les élus, ce qui fait qu'aucune information n'a été donnée  pour le public et au-delà en direction de la population du territoire. Difficile dans ces conditions d'en tirer des conclusions ! Peut-être que tout va pour le mieux, peut-être que les 6 mois de fonctionnement sur 2016 sont une durée trop courte pour en tirer des enseignements.

    Le deuxième point traitait d'une question sensible, la prise de compétence eau et assainissement. Déjà évoqué à plusieurs reprises, ce transfert de compétence des communes vers la communauté de communes suscite des réticences de la part de délégués. La loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République)du 7 août 2015 prévoit la prise de compétence obligatoire de l'eau et de l'assainissement par les communautés de communes. Diverses réunions se sont déjà tenues à l'échelle de la communauté pour préparer ce transfert. Un débat s'est même ouvert au sujet de la date de prise de compétence, avec la nécessité d'une anticipation suffisante en relation avec la complexité du transfert. Le Président Signoret a finalement annoncé qu'étant donnée l'incertitude liée à la nomination de la nouvelle équipe gouvernementale, la question était différée en fonction de l'évolution des positions.

    D'autres points étaient inscrits à l'ordre du jour de ce conseil, qui avait débuté par un hommage à Amandine Lebrun, chargée de mission au sein de la 2C2A et récemment disparue, frappée en pleine jeunesse par la maladie.

    Lire la suite

  • A Calais, la guerre des lieux et des horaires

    Communiqué de "l'auberge des migrants"

    Tous les soirs, les forces policières sont présentes sur le lieu de distribution de nourriture : « Vous avez une heure ». Dans le jeu du chat et de la souris, les exilés et les associatifs ont droit à une heure durant laquelle ils peuvent dire « pouce ».


    A Calais, la lutte continue

    Pourtant, les associations ont remporté le référé-liberté contre l’arrêté « anti-nourriture » de la mairie de Calais. Cette victoire juridique avait permis d’obtenir l’autorisation de distribuer de la nourriture dans la Zone Industrielle des Dunes, lieu de vie d’une grande partie des exilés présents à Calais.

    Le nombre d’exilés continue à augmenter, avec de nouvelles arrivées quotidiennes et une diversité croissante des âges et nationalités. En conséquence, de nouveaux lieux de vie sont apparus, disséminés dans les contours extérieurs de la ville et dans les parcs du centre.

    Pour répondre aux besoins, les associations ont mis en place un point de distribution fixe dans  la ZI des dunes pour le déjeuner et le dîner, et des maraudes pour couvrir les autres lieux. Autour de ces points de distribution, de nouvelles actions se développent, pour offrir aux exilés des consultations médicales, du soutien psycho-social, ou encore de l’information sur leurs droits.

    Lire la suite