Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

canal des ardennes

  • La Communauté de communes maitrise-t-elle son avenir ?

    Suite à l'annulation du conseil de la semaine précédente, une nouvelle réunion de l'assemblée de la 2C2A était convoquée ce lundi à la salle des fêtes de Vouziers.

    L'ordre du jour comportait principalement le vote des budgets et des délibérations rattachées.

    Mais les débats se sont surtout déroulés autour du dernier point étudié (le projet de SRADDET, schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires ) et sur les questions diverses.

    Le SRADDET constitue une stratégie transversale et concerne un ensemble de thématiques : aménagement du territoire, transports et mobilités, climat-air-énergie, biodiversité – eaux et prévention – gestion des déchets. ( c'est ainsi que la Région Grand Est le présente).

    Pour élaborer ce document, les collectivités territoriales (Département, communautés de communes ou d'agglomération) sont appelées à donner leur avis. Pour les Ardennes, ces collectivités ont émis un avis commun pour peser dans le débat. Elles estiment que le texte présenté concerne plus les centres urbains que les milieux ruraux. Par exemple, s'il est préconisé de diminuer l'emprise sur les sols, qu'en sera-t-il d'une commune qui n'a pas ou très peu construit ces dernières années? Tout projet nouveau constituerait une augmentation de l'emprise, et serait donc impossible.

    Ce SRADDET serait opposable à tout plan d'urbanisme, local ou intercommunal, et limiterait donc grandement les choix possibles pour les élus locaux. Le président penchait pour un avis négatif ou réservé sur le texte présenté, mais il était difficile d'étudier en détail et d'amender en assemblée pléinière les contre-propositions ardennaises. Celles-ci étaient sensées représenter un consensus entre les différents acteurs concernés, mais elles comportaient un point sur la transition énergétique qui constitue un plaidoyer vibrant pour le nucléaire, à travers de la poursuite et/ou l'agrandissement des installations de Chooz. Finalement, Benoit Singlit résumait le débat local en désignant le projet comme très nocif pour notre territoire, et pas du tout adapté à celui-ci. En conclusion, le Président Signoret demandait la confiance de l'assemblée pour porter au mieux son avis au sein des instances. 

    Une question diverse posée par écrit par Francis Potron revenait sur l'avenir de l'association Argonne Parc Naturel Régional. Il semblerait que la grande Région ne soit pas favorable à la création d'un nouveau parc sur son territoire. L'association pourrait devenir le support à la mise en place d'un projet de territoire argonnais. La question reste ouverte de son financement et de son articulation avec les structures existantes.

    Une autre question diverse de Gérard Deglaire concernait la fermeture annoncée du canal des Ardennes. Les élus se sont montrés très opposés à cet abandon envisagé par Voies Navigables de France (VNF). Benoit Singlit a rappelé les projets en cours (maisons éclusières, voie verte, …) et a dénoncé la logique comptable qui casse les dynamiques engagées.

    Lire la suite

  • Le canal des Ardennes, À l'écoute du Paysage

    26112493_10215233594101749_6038525792960496614_n.jpg?oh=a00b95e48a8a449902d78dda69f6bf9f&oe=5AE72BB3

    Information reprise du site de Bairon et ses environs

    Lancé par trois étudiants de l'ENSP (École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles), Le canal des Ardennes, à l'écoute du paysage, propose de fabriquer les bases d'une lecture commune du territoire pour mieux imaginer l'avenir du canal et de son environnement.
    La Maison Mobile est un atelier public construit autour de cartes, photographies, dessins et propose à chaque visiteur de venir l'enrichir en racontant ce qu'est pour lui le canal des Ardennes.
    Venez participer à ces journées en visitant la petite exposition du canal et échanger avec les étudiants de l'école du Paysage qui vous accueillent le jeudi 25 janvier à la mairie de Le Chesne de 10h à 20h30 (avec une présentation publique par les étudiants à 20h00).
    Ouvert à tous, de 7 à 107 ans !
    Venez nombreux et nombreuses.
    À très vite!

    [ Si vous avez dans vos armoires des photos anciennes ou récentes du canal et de ses environs ? N'hésitez pas à les rapporter pour nous raconter leurs histoires. ]


    Marie, Manon et Jean-Maxime
    étudiants de l'ENSP

    Lire la suite