Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Festival BD au Cabaret Vert 2017

    FESTIVAL BD du #CV17 Avec plus de 40 auteurs invités de tous horizons, une centaine de séries différentes à découvrir et de nombreuses animations, le 13ème festival BD du Cabaret Vert s'annonce grandiose !

    • Dédicaces : les artistes présents dans l'Espace BD vous accueillent à crayons ouverts !

    • Espace jeux : venez jouer aux nombreux jeux de sociétés spécial Zombie et gagnez votre BD dédicacée !

    • Pour les enfants : Le Captain Biceps débarque à l’Espace BD et propose plusieurs animations !

    • Exposition Azimut : découvrez tout l'univers de la série Azimut avec du contenu et des infos exclusives ! Expo accessible à la médiathèque jusqu'au 2 septembre.

    • La suite des animations sur cabaretvert.com/programmation-bd Branchez votre aéronef, traversez la stratosphère, on vous attend dans l’Espace... BD !

    Lire la suite

  • Les faillites de l'industrie nucléaire

    Extraits de l'article de l'Observatoire du nucléaire

    La polémique fait actuellement rage à propos des 4,5 milliards d’économies exigées par M. Macron pour satisfaire la Commission européenne en contenant le déficit de la France à 3% du PIB. Mais il n’est presque personne pour pointer une des causes principales des difficultés budgétaires de la France : l’industrie nucléaire, avec en particulier la faillite consommée d’Areva et celle programmée d’EDF.

    Ainsi, le 8 mars 2017, l’Etat a versé 3 milliards pour recapitaliser EDF. Et, entre le 12 et le 31 juillet 2017, l’Etat injecte pas moins de 5 milliards dans les différentes structures issues de la faillite d’Areva. En particulier, dès le 12 juillet, 2 milliards ont déjà été versés par l’Etat à Areva SA, qui n’est désormais plus qu’une structure de défaisance sur le modèle du fameux "Consortium de réalisation" créé pour faire payer par les citoyens la faillite du Crédit Lyonnais.

    De toute évidence, ce puits sans fond va continuer à coûter très cher puisque, le 20 juillet, l’opérateur Finlandais TVO a annoncé que la Chambre de commerce internationale (CCI) avait rendu un nouvel arbitrage partiel en sa faveur et au détriment d’Areva concernant le chantier désastreux de l’EPR finlandais. Il est désormais quasiment certain, comme annoncé de longue date par l’Observatoire du nucléaire, que cet arbitrage va se terminer un nouveau fiasco général pour Areva… et donc pour les finances publiques françaises : TVO réclame (à juste titre) près de 3 milliards de dédommagements…

    Lire la suite

  • Fin des contrats aidés : Vers un plan social de grande ampleur dans le secteur associatif

    Communiqué de Solidaires-ASSO

    siteon0.png?1430322459
    Solidaires-ASSO a lu avec stupéfaction les déclarations du 31 juillet 2017de Murielle Pénicaud sur l’inefficacité des emplois aidés. Alors que 60 % des recrutements en contrat aidé dans le secteur non-marchand n’auraient pas lieu sans l’aide de l’État, on peut se demander si la ministre du travail est en train d’annoncer un plan social de grande ampleur pour les travailleurs du secteur associatif ? S’agit-il de faire de la place pour « la montée en charge » du service civique promis par Jean-Michel Blanquer ?
    La disparition du ministère de la jeunesse et de la vie associative, la baisse des subventions nationales, la fin des aides publiques aux associations dans de trop nombreuses régions, nous laisse songeurs sur ce qui attend les presque deux millions de travailleurs associatifs. Les missions d’intérêt général défendues par les associations ne devraient-elles être désormais portées que par des « volontaires », gagnant moins du smic et ne bénéficiant pas du droit du travail ? Est-ce ainsi que le ministère porteur de la nouvelle « loi travail XXL » imagine l’insertion professionnelle des jeunes et des plus en difficulté ?

    Lire la suite

  • Ce que nous sommes par Politis

    Depuis bientôt trente ans, Politis s’efforce de défendre une presse libre et digne. Vous pouvez nous y aider en nous faisant connaître.

    Dès sa création, voilà bientôt trente ans, Politis a fait le choix de défendre une presse libre et digne. Une presse qui n’est pas soumise aux conditions des publicitaires. Une presse qui refuse le sensationnalisme et la démagogie, l’exploitation des haines et des peurs. Nous sommes fiers de maintenir en toutes circonstances ces exigences, mais elles ont un coût. Notre critique sans concessions du néolibéralisme nous éloigne des lieux de pouvoir et de toutes les sources de financement. Notre seul patrimoine, c’est votre confiance, lectrices et lecteurs, et votre engagement à nos côtés. Plus que jamais, dans le contexte difficile du raz de marée électoral du printemps dernier, et en perspective des combats qui s’annoncent, nous avons besoin de vous. Cette page est destinée à vous aider à nous faire mieux connaître auprès de vos amis et de vos proches. À défendre les trois grands principes qui guident notre action : indépendance, engagement, pluralisme.

    Lire la suite

  • Beau succès pour le festival des Bure’lesques contre l’enfouissement des déchets radioactifs !

    Communiqué du réseau "Sortir du Nucléaire" le 18 08.2017 (extraits).

    Pour mettre sur la table les failles du projet CIGÉO et renforcer la mobilisation, un collectif d’associations et opposant.e.s ont organisé ce week-end un festival à une dizaine de kilomètres du site présumé. Objectif : informer tout en passant un bon moment dans une ambiance festive et familiale !
    Et une belle surprise en clôture de festival… avec la venue impromptue de « Nicolas Hulot » !

    Pari réussi pour le festival des Bure’lesques, qui a tenu sa première édition ce week-end à une dizaine de kilomètres de Bure. Grâce à l’accueil bienveillant des communes de Biencourt-sur-Orge et Couvertpuis, et malgré la présence très insistante de la gendarmerie et une météo capricieuse, environ 2000 personnes, sur les trois jours, sont venues s’informer et se détendre lors de ce temps fort militant. Habitant.e.s de la région, militant.e.s et sympathisant.e.s venus de partout en France, et même d’Allemagne, de Suisse, d’Italie : la diversité des participant.e.s de tous les âges reflétait l’ampleur de l’opposition à CIGÉO.

    Sous les chapiteaux, les conférences se sont succédé, pour mettre en exergue les risques du projet CIGÉO, mais aussi, plus largement, les pollutions liées au nucléaire, les problèmes liés aux transports de déchets radioactifs... Des aspects moins connus de la région ont été abordés, comme les déchets laissés par la Grande Guerre, les luttes sociales de Longwy ou les multiples projets liés à l’industrie nucléaire qui cherchent à s’implanter en Meuse et Haute-Marne. Concerts (scènes rap, electro, flamenco, chansons engagées, chorale révolutionnaire) et spectacles (cirque, théâtre…) ont enthousiasmé les participant.e.s. Plus de 250 personnes ont pu découvrir le Bois Lejuc à l’occasion d’une balade. Une assemblée de lutte a permis de se projeter dans de nouvelles pistes d’action collective, sur le territoire et au niveau national.

    Lire la suite

  • Les Musicales de Louvergny en 2017, toujours un triomphe.

    Les Musicales de Louvergny ont fidélisé au fil des années un public nombreux de mélomanes. Ils étaient plus de 300 ce mercredi réunis au couvent de La Cassine. Ce grand bâtiment à la charpente magnifique est en pleine restauration. Les qualités acoustiques de l'ensemble font parfaitement ressortir le talent des artistes.

    Après une première partie consacrée aux chanteurs (avec en particulier des airs tirés de Carmen), la deuxième partie laissa la place aux instrumentistes. Mozart, Brahms puis Poulenc ont été interprétés avec un grand talent, et les auditeurs ont manifestement apprécié le programme présenté.

    Rappelons que ces concerts sont proposés par l'Association "Les Musicales de Louvergny", dont l'objectif est de "maintenir la communion entre le monde des arts et le monde rural : la musique classique et le public des territoires ruraux éloignés de la culture." Ce but a été à nouveau parfaitement atteint dans cette édition 2017.

    Il reste un concert cette année, samedi 19 août à 18h, à l’église de Louvergny  suivi d’un repas champêtre au Chesne.

    Pour réserver, renvoyer  ce Bulletin réservation 2017, avec un chèque à l’ordre de : Les Musicales de Louvergny accompagné d’une enveloppe timbrée à votre adresse pour le retour des billets.

    Si vous possédez une adresse mail, merci de nous l’indiquer, nous vous transmettrons votre réservation validée par courrier électronique

    Le tout est à adresser à :
    Les Musicales de Louvergny
    6 rue du Gué
    08390 Louvergny

    En cas de difficulté pour la réservation : 06 31 63 95 92

    par mail musicales.louvergny@gmail.com

    Tarif : Le concert : 15 €. Enfant – de 12 ans : 7,5 €

    Voici des aperçus de la soirée du 16 août à La Cassine

    Lire la suite

  • Quand Trump encourage l'extrême-droite

    Extraits de l’article de RFI du 16.08

    Donald Trump persiste et signe : les responsabilités des violences à Charlottesville sont partagées. Des propos tenus lors d’une conférence de presse chaotique hier et qui suscitent l’indignation d’une majorité de la presse américaine. D’après le New York Times, le président américain a raté encore une fois une occasion de « condamner les néonazis et les suprématistes blancs ».

    (...)

    « Ces propos reprennent les arguments des nationalistes et des militants de l’extrême-droite, selon lesquels les médias n’accordent pas suffisamment d’attention au mouvement d’extrême gauche », estime le New York Times. Et le journal de conclure : avec de telles prises de positions, Donald Trump encourage l’extrême-droite comme aucun président avant lui.

    Du coup, les suprématistes blancs ont de quoi jubiler. « Hier, c’était un jour fantastique pour David Duke (un ancien dirigeant du Ku Klux Klan NDLR) et les racistes », écrit le Washington Post. Le président donne un nouvel élan aux suprématistes blancs, renchérit le site Politico. D’ailleurs, David Duke a immédiatement réagi en saluant les propos présidentiels.

     

    Lire la suite