Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

église

  • Visites guidées de l'église Saint-Maurille

    samedi 15 et dimanche 16 septembre

    Aspects insolites de l’église Saint-Maurille.

    Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, l’ASPV vous propose de découvrir des aspects insolites de l’architecture et du mobilier de l’église Saint-Maurille. Deux visites vous sont ouvertes, les deux jours, à 15 heures, rendez-vous sur le parvis de l’église.

    ASPV.png

    Lire la suite

  • La reconstruction des églises des Ardennes, un nouveau roman.

    Michel Coistia et Jean Marie Lecomte ont une passion pour les Ardennes, et ils savent la faire partager de manière vivante.

    Ils ont, chacun de leur côté ou parfois associés, signé de nombreux ouvrages qui démontrent la qualité de leurs recherches et le soin apporté à leurs présentations.

    Ils seront présents ce jeudi à Vouziers pour mettre en valeur un thème riche et pourtant assez méconnu : Les églises des reconstructions dans les Ardennes, le renouveau de l'art sacré au XXème siècle.

    Voici une approche de leur travail.

     Notre département n'a pas été épargné par les deux dernières  guerres mondiales. Les destructions d'édifices religieux ont été nombreuses.
    Entre les deux guerres et dans les années 55-60, des chantiers s'ouvrent pour les reconstruire. L'Eglise, après un XIXème siècle, où elle n'a pas su se situer dans la République, est en déclin. La société en profonde mutation se déchristianise au profit d'autres idéologies. Des artistes chrétiens, d'abord, vont réagir en mettant en cause l'art sacré saint-sulpicien, en privilégiant l'authenticité, la simplicité et la beauté.
    En s'appuyant sur l'art roman mais en intégrant les matériaux nouveaux et les formes esthétiques du moment, ces artistes seront les novateurs des reconstructions des années 1920 -1930. Après la seconde guerre mondiale, l'art sacré se rapproche de l'art profane. Toujours avec l'objectif de séduire une population de plus en plus distante, l'Eglise fait appel à des artistes de génie sans foi les préférant à des artistes chrétiens sans talent! Bien d'autres choix vont participer à la rénovation de  l'art sacré et bouleverser la conception des églises.
    Cela ne se fera pas sans crise, sans malentendu, sans rejet. Cette incompréhension  assez répandue explique  sans doute la sous-estimation des églises modernes. Et pourtant des artistes de grande notoriété y ont laissé des œuvres d'une grande beauté ; des artisans , des architectes y ont investi le meilleur de leurs talents.

     

    Michel Coistia et Jean Marie Lecomte ont uni leurs efforts et leurs savoir-faire pour réhabiliter en quelque sorte ce patrimoine trop méconnu et les acteurs qui l'ont construit.
     Ils vous invitent , jeudi à 18h30, aux Tourelles, à une conférence illustrée d'un superbe  diaporama.
    L'entrée   gratuite est ouverte à tous. Une exposition de photographies est présentée dans l'espace "Expo" des Tourelles. Une séance de dédicaces du livre s'y tiendra à l'issue de la conférence.

    histoire locale,Ardennes,église,art religieux


  • Grand jeu de l'été

    Condé Vrizy 07.2010 023.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Beaucoup l'attendent avec impatience : voici notre jeu de l'été . Cette année, c'est assez facile : voici une église du canton de Vouziers . De quelle commune s'agit-il ?

    Réponse dans une semaine, vous avez le temps de vous promener pour vérifier.

    Lien permanent Catégories : Loisirs Imprimer 5 commentaires Pin it!
  • féminisme et Sainte Vierge

    Il y a un média que l'on ne cite peut-être pas assez souvent, il s'agit du site nationspresse.info. Nous avons remarqué un de leur article sur le féminisme, et en cette veille de 8 mars, nous vous le faisons découvrir : c'est le vrai texte, en intégralité et sans avoir rien rajouté . Est-il utile de vous préciser que ce site se définit comme proche du F.N.

    Rappelons les propos de Monseigneur Vingt-Trois qui lui ont valu d'être reconnu comme "macho de l'année" : Interrogé le 6 novembre à Radio Notre-Dame sur le rôle des femmes dans la célébration des offices, le cardinal-archevêque avait répondu :

    «Le plus difficile, c'est d'avoir des femmes qui soient formées. Le tout n'est pas d'avoir une jupe, c'est d'avoir quelque chose dans la tête».

    Voici donc le texte de nationspresse qui répond à la remise du prix:


     

    cardinal23-219x300.jpgLe groupuscule féministe « Les chiennes de garde » vient de décerner le premier prix du « macho de l’année » à Monseigneur André VINGT-TROIS, l’Archevêque de Paris. Au cours d’une manifestation, bien médiatisée bien sûr, ils ont affiché la photo du prélat en la huant !

    Ces attaques contre l’Eglise sont inadmissibles et insupportables !

    L’Eglise n’a aucune leçon à recevoir de ce genre de groupuscules.

    L’Eglise respecte toutes les femmes comme tous les hommes. Elle les déclare non égaux mais complémentaires dans la Création et la procréation qui est leur vocation commune. Il n’y a qu’à voir le culte que voue l’Eglise envers de très nombreuses Saintes et en particulier envers la Très Sainte Vierge Marie qu’elle proclame l’Immaculée Conception pour faire taire ces accusation débiles et mensongères de machisme et sexisme !

    L’Eglise protège la femme alors que ces groupuscules font d’elle une esclave des temps modernes au service des phantasmes de tous les détraqués sexuels.

    « Les chiennes de garde » feraient mieux de cesser d’aboyer et devraient décerner leurs prix de machisme à ceux qui ont libéralisé le divorce, la pornographie et qui ont légalisé le crime abominable de l’avortement !

    A l’heure où nos gouvernants veulent donner toujours plus de droits aux familles contre-nature, seule l’Eglise assure à la femme comme à l’homme sa dignité et son honneur.

    Alexandre SIMONNOT

  • journée du patrimoine

    Pour ces journées du patrimoine, les Vouzinois sont invités à (re)découvrir l'église Saint-Maurille . Avec l'association de sauvegarde du patrimoine, ils ont pu visiter ce jour l'intérieur et l'extérieur du bâtiment. Demain à partir de 15 h, cette visite sera à nouveau proposée .

    A l'intérieur, une exposition montre l'église à différentes époques . A l'extérieur des sculpteurs de pierres font état de leur art, qui a permis de rénover les parties endommagées de l'édifice .

    131477-0005.jpg?t=5159
    l'intérieur de Saint-Maurille


    370411-0012.jpg?t=9584
    un détail de l'extérieur
  • On aurait pas osé

    117.jpgOn aurait pas osé le dire nous-même dans l'An Vert, mais puisque c'est le père Marguet, nouveau prêtre à Vouziers qui s'exprime ce jour dans "L'Union" :

    Que pensez-vous des églises qui se vident ?
    L.M. : " Quand on y réfléchit, c'est le signe d'un progrès de la conscience humaine. Cela veut dire que la religion sociologique n'existe plus. On ne va pas plus à la messe parce que tout le village s'y rend" .

    Incitons le à une certaine prudence, avec le respect que l'on lui doit : encore quelques progrès de la conscience humaine, et il risque de se retrouver au chômage !