Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vouzinois

  • (Re)découvrir Vouziers et le Vouzinois durant le temps du confinement.(suite)

    Vous êtes un certain nombre à avoir pu (re)découvrir des événement ou des sites locaux sur les clichés postés sur Flickr (voir la note du 22 mars).

    Ces deux derniers jours, plus de 17 500 photos ont été vues, par un nombre de personnes qu'il n'est pas possible de connaître précisément. Depuis l'existence de ce compte (en 2010), 599 606 vues ont été enregistrées. Les passages journaliers vont habituellement de quelques dizaines à quelques centaines, la fréquentation mesurée depuis deux jours est exceptionnelle.

    Étant donné le nombre de photos disponibles (4 371 à ce jour), il est plus simple de sélectionner un groupe de clichés regroupés par thème dans des albums. Ce lien vous permet d'accéder directement à la liste des albums disponibles.

    Ces photos sont téléchargeables, avec une icône située en bas à droite ( le symbole est une flèche dirigée vers le bas). L'utilisation est libre de droit pour un usage non-commercial.

    Il existe également un cadre sous la photo dans lequel un commentaire peut être noté.

    Si vous avez des problèmes de connexion ou de navigation, n'hésitez pas à nous le faire savoir à notre adresse : lanvert.vouziers@orange.fr 

    Lire la suite

  • (Re)découvrir Vouziers et le Vouzinois durant le temps du confinement.

    Nous avons la chance d'habiter en Argonne, avec ses forêts, ses vallées, tous ses sites naturels ou construits par l'homme. En ces temps de confinement, il nous reste nos souvenirs et beaucoup de documents accessibles par Internet.

    Nous publions régulièrement des photographies d'événements ou de sites locaux pour illustrer les notes de l'Anvert. La grande majorité de ces clichés, et bien d'autres, peuvent être retrouvés sur le site flickr.com.

    Un lien permet de  trouver  la "galerie" complète, où 4 371 photos sont postées à ce jour.

    Cela fait beaucoup, mais ces clichés sont déposés depuis 10 ans, selon l'actualité ou les opportunités.

    Pour vous simplifier la tâche, il existe des "albums", permettant de se recentrer sur un sujet (géographique ou thématique).

    Vous pouvez aussi utiliser le moteur de recherche du site pour trouver (ou pas) ce qui vous intéresse.

    Le site géolocalise les clichés, et ceux-ci peuvent être l'objet d'un commentaire de votre part.

    En l'attente de jours meilleurs, restez chez vous en redécouvrant votre territoire et certains événements qui s'y sont déroulés.

    Bonne découverte.

    Lire la suite

  • De retour au Moyen Âge avec Jacky Lusse.

    Pour Jacky Lusse, se retrouver au Moyen Âge n'est pas une expression péjorative. Ce docteur en histoire est maître de conférence en histoire médiévale à l'université de Lorraine, Nancy II. Spécialiste de cette période qui s’étend de la fin de l'empire romain au début de la Renaissance, il en connaît la réputation d'époque trouble et rudimentaire.

    Lors de sa conférence donnée ce vendredi au CPR de Vouziers, à l'invitation de l'ASPV, il a pu démontrer qu'au Moyen Âge s'étaient développés des progrès techniques, des productions culturelles, et donc un développement de civilisation qui n'a rien à envier à d'autres périodes historiques. Son propos portait plus précisément sur "histoire et vestiges de sites médiévaux du Vouzinois et des environs". Ce thème a réuni de nombreux curieux et passionnés d'histoire locale, la salle du CPR s'avérant trop petite pour que les retardataires y trouvent une place assise.

    Le conférencier a développé son exposé autour de 4 thèmes : les châteaux, les maisons fortes, les abbayes et les villes neuves.

    Le modèle du château médiéval est représenté localement par Bourcq. L'éperon rocheux qui domine la vallée de l'Aisne est surmonté d'une une motte haute de 7 à 8 m et large à la base de 40 à 50 m. Cette butte représente le vestige du château installé sur cette position quasi-imprenable. A noter que Baudouin de Bourcq, mort en 1131, fils du comte Hugues de Rethel, a été lors des croisades deuxième Roi de Jérusalem de 1118 à 1131.

    Des maisons fortes ont existé dans presque tous les villages. De dimension modeste, ces constructions défensives étaient entourées d'un fossé rempli d'eau. Parfois, aucune trace ne persiste sur le terrain, seuls les cadastres anciens et la toponymie attestent de leur existence. C'est le cas à Challerange, où les derniers fossés ont été comblés au début du 20e siècle.

    Les abbayes ont été très nombreuses dans la région. Beaucoup ont été détruites lors des guerres ou à la Révolution. On peut encore voir des sites remarquables comme à Belval Bois des Dames ou Chatel-Chéhéry.

    Plusieurs villages ont été fondés à cette époque, dont Le Chesne et Belleville sur Bar. La disposition actuelle des rues et le parcellaire découlent encore du "lotissement" originel.

    Jacky Lusse a également évoqué la résidence royale d'Attigny, fréquentée par plusieurs souverains carolingiens. Cette résidence devait se situer sur la commune de Sainte-Vaubourg, près de l'église de ce village.

    Cette conférence était illustrée par des documents anciens et des photographies récentes, voici une représentation d'un château médiéval, avec son donjon et sa basse-cour.

    vouzinois,histoire locale,moyen age,jacky lusse,aspv

     

    Et voici quelques photographies de cette conférence.

    Lire la suite

  • Marché de Léon à Boult aux Bois le Dimanche 16 Décembre.

    Un marché de Noël n'est pas forcément réservé aux grands centres urbains, avec une orientation commerciale prépondérante.

    Dans le Vouzinois, plusieurs initiatives reprenne le thème avec une vision plus solidaire et d'échange.

    C'est le cas notamment à Boult-aux-Bois, où l'organisation se présente ainsi :
    Une partie du marché sera en extérieur sous abri.
    Vous trouverez sur place de quoi passer un moment inoubliable (ateliers manuels et gratuits, animations, buvette avec produits de circonstance : ambiance garantie !)
    Ce marché rassemblera artisans locaux et habitant-e-s, qui ne feront pas que vendre leurs objets : l'heure sera à l'échange, au partage et au tissage de liens !
    Venez couvert-e-s et nombreux-ses !

    affiche2018_internet_definitif.jpg

    Lire la suite

  • Une association d'aide aux migrants se crée pour le Vouzinois

    Des migrants seront-ils accueillis dans notre secteur, et à quel moment arriveront-ils ? Ces questions ne sont pas tranchées à ce jour.

    Mais le Vouzinois ne compte pas d'association en capacité de prendre en charge les problèmes liés à l'accueil éventuel de migrants. Il a semblé nécessaire à un certain nombre de personnes de se réunir afin de mettre en place une association spécifique. Celle-ci devrait pouvoir coordonner les bonnes volontés existantes, qu'elles soient individuelles ou déjà structurées.

    La création de cette association a été encouragée par le Sous-préfet de Vouziers, qui est la personne référente pour l'accueil des réfugiés au niveau départemental.

    Une cinquantaine de personnes s'étaient réunies à la salle Bellevue ce soir, afin de mettre en place les structures de l'association

    Lire la suite

  • En cas d'urgence médicale, appelez le 15

    Si le numéro à appeler reste identique, la prise en charge des urgences médicales évolue pour notre secteur.

    Depuis le premier janvier 2013, l'ARS a modifié les secteurs de garde médicale. Pour le Vouzinois, unArdennes.jpg premier secteur regroupe les cantons d'Attigny de Tourteron de Vouziers du Chesne et de Machault. Un deuxième secteur comprend les cantons de Monthois, de Buzancy et de Grandpré.

    Les modalités ont également changé, puisque le médecin généraliste de garde ne le sera plus après minuit. Pour la période "nuit profonde" qui va de 24 h à 08 h, c'est le Smur qui sera chargé d'assurer les urgences, que celles-ci soient de gravité moyenne ou importante.

    A moyen terme (2 ou 3 ans ?), une nouvelle évolution est programmée. Il est prévu de ne laisser qu'un seul secteur pour le Vouzinois, qui regrouperait donc les huit cantons. L'ARS justifie ces choix par la nécessité d'avoir des secteurs avec au moins 25 médecins participant au tour de garde, avec une proportion de 55% de moins de 55 ans. Il faut savoir qu'à l'heure actuelle, seuls 23 médecins participent à la garde médicale sur le secteur prévu à moyen terme. Seront-ils encore aussi nombreux dans quelques années : on peut raisonnablement en douter. Faudra-t-il alors agrandir à nouveau le secteur ?

    Les patients qui devront trouver un médecin de garde auront de plus en plus de kilomètres à parcourir, ce qui n'est pas simple pour beaucoup.

  • Parc éolien du Vouzinois et Junivillois : le projet avance

    Nous vous avons présenté à plusieurs reprises le dossier du parc éolien porté par la société Windvision dans notre secteur.

     

    Les implantations devraient se faire en partie sur le territoire de la 2C2A, en partie dans le Junivillois.

    Voici une carte détaillée qui précise les sites retenus :

    Projet carte éoliennes b.JPG

     

    Comme indiqué sur la légende, il sera créé dans le cadre de ce projet des zones d'aménagements spécifiques ou non.

    On retiendra en particulier dans les mesures compensatoires demandées pour limiter, réduire et compenser les incidences sur l'environnement:

    • Les jachères « faune sauvage spontanées » offrent des sites de reproduction, un couvert protecteur et une source de nourriture aux animaux sauvages. Il est possible d’implanter des bandes tampon de part et d’autre du couvert sur toute la longueur, de type mélange  égumineuses/graminées. Dans le cas d’implantation de bandes tampon, celles-ci couvriront une Photo_Autorites_01.JPGlargeur de 2 mètres chacune et la largeur de l’ensemble de la bande (couvert spontané + bandes tampon) ne devra pas dépasser 8 mètres. Dans le cas de JFSS, aucun traitement ne pourra être réalisé.
      Cette jachère « faune sauvage spontanée » ne pourra en aucun cas servir à l’utilisation agricole, d’élevage, d’enclos ou de chasses.

     

    • Les jachères apicoles ont pour objectif de participer au renforcement des populations d’insectes butineurs en leur assurant des approvisionnements plus réguliers en pollen de bonne qualité. Ce type de jachères impose un couvert obligatoire d’une largeur minimale de 3 à 4 mètres (1 largeur de semoir) et maximale de 6 à 8m (2 largeurs de semoirs), couvert qui devra être implanté avant le 1er mai. Afin de conserver le couvert initialement prévu, les parcelles devront faire l’objet d’un réensemencement tous les 3 ans. Aucun traitement ne pourra être réalisé sur les jachères apicoles. Ce type de jachères ne pourra en aucun cas servir à l’utilisation agricole, d’élevage, d’enclos ou de chasses. Le travail d’entretien consistera au broyage annuel qui devra être réalisé entre le 1er mars et le 1er octobre.

     

    • Les haies seront implantées afin de compenser l’incidence sur l’avifaune. Deux secteurs privilégiés ont été définis pour accueillir ces mesures à l'est et à l’ouest du parc au sein de la « Zone d’aménagements spécifiques »
      (Cf. annexe I : carte des zonages) Les haies seront accompagnées de banquettes herbeuses (bandes enherbées) situées de chaque côté et mesurant une largeur d’au minimum 1 mètre chacune. Ces banquettes assurent une zone de refuge et une zone d’alimentation très utile pour la faune qui rendra les haies plus fonctionnelles d’un point de vue écologique.

     

     

    Ces descriptifs sont tirés du site de Windvision. La création de ces zones réalisera des espaces où la nature sera au moins en partie préservée. On peut donc s'en réjouir quand on voit le manque de diversité qui existe dans ces zones de grande culture.

    Ces prescription entraîne des contraintes importantes pour l'implantation d'éoliennes. Celles-ci sont désormais soumises à la réglementation des établissements classés pour l'environnement, au mëme titre que les industries et activités polluantes.

     

    Voici le calendrier prévisionnel du promoteur, qui montre le temps nécessaire pour mener à bien un tel projet :

    Dépôt de permis de construire   15/11/2010
    Obtention du permis de construire   Printemps 2012
    Travaux préparatoires   2012
    Construction    2013-2015
    Exploitation  2016