Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pad

  • Un conseil de communauté sans trop de pression

    Le conseil de communauté s'est déroulé sans problème particulier  ce mercredi  à la salle des fêtes de Vouziers La plupart des points ont été approuvés à l'unanimité, y compris le rapport sur le service 2c2a 06.2016 014.jpgd'élimination des ordures ménagères. Ce dossier avait été l'objet de débats plutôt vifs les années passées, en particulier lors du passage à l'apport volontaire du tri sélectif pour toutes les communes.

    On notera deux points un peu plus débattus, sur un avenant  au marché de travaux pour le centre aquatique et sur la mise en place d'un centre de soins et de sauvegarde pour la faune sauvage au Parc Argonne Découverte.

    Le premier point concernait le rapport annuel sur le prix et la qualité du service d'élimination des ordures ménagères.

    Voici quelques tableaux présentés aux élus lors de la séance.

    Lire la suite

  • Nocturnia ou le paradigme perdu

    La mise en place de Nocturnia a été un des événements structurants de l'existence de la Communauté de Communes de l'Argonne Ardennaise (2C2A).

    Le site d'Olizy-Primat a constitué la première réalisation d'envergure de la 2C2A et a longtemps été un sujet de discorde au sein du conseil de communauté.

    Le relatif rééquilibrage des comptes depuis deux saisons a mis un peu en retrait la fronde permanente d'une partie des délégués communautaires contre Nocturnia et son déficit budgétaire. Comme nous l'avons signalé avant-hier (voir la note), le renouvellement programmé de la scénographie a ravivé les plaies à peine cicatrisées. Faut-il investir à nouveau des sommes importantes pour ce musée ? Peut-on faire confiance aux bureaux qui présentent leurs études et leurs chiffrages ?

    Il faut revenir en arrière pour saisir toutes les implications du débat. Les objectifs initiaux (voir thèse O. Rousseau page 327)donnés pour l'exposition étaient notamment :

    être en lien avec la réalité du territoire (impératif 5)

    être une porte d'entrée facilitant le renvoi du visiteur sur le territoire (impératif 6)

    Ces deux impératifs représentaient le tiers (2 sur 6) des objectifs initiaux sur lesquels le projet a été validé et à partir desquels les subventions ont été demandées.

    Le projet du pôle nature devait être complété par des sites satellites (Bairon, Boult-aux-Bois, Germont, Buzancy,...). Mais la définition et la place de ces sites satellites n'ont jamais été clairement établies (voir la thèse d'Olivier Rouseau, une mine de renseignements en 410 pages !)

    Ces sites devaient viser à "une appropriation du Pôle Nature mais surtout du territoire par les habitants de la 2C2A "( Thèse O. Rousseau page 319).

    L'évolution constatée nous amène assez loin des ces intentions.

    Nous avons contribué à lancer le débat sur la mise en place du parc à loups (voir notre note et les commentaires).

    Il ne s'agit pas de revenir à nouveau ici sur ce débat intéressant.

    686748997.JPG


    Mais il faut constater que cette installation a constitué un tournant pour Nocturnia, dans sa structure et dans ses résultats financiers. D'ailleurs c'est depuis ce moment que le nom de Parc Argonne Découverte s'est pratiquement substitué à celui de Nocturnia.

    Pour revenir à la présentation faite hier par le cabinet Harmatan, une phrase anodine a bien mis en évidence l'évolution actuelle. Un responsable du cabinet a déclaré " nous avons mis en cohérence l'installation intérieure avec ce que propose l'extérieur" Ce qui peut sembler tout à fait logique. Mais en reprenant l'histoire du site, on s'aperçoit donc que l'extérieur a évolué sans tenir compte des objectifs initiaux et que maintenant on adapte l'intérieur non pas aux principes posés au départ mais à l'état de fait créé depuis.

    nocturnia_batiment.pngL'avantage est bien entendu d'obtenir quelque chose de cohérent, mais en perdant totalement de vue une grande partie des objectifs initiaux. Il semble d'ailleurs qu'aucun objectif ne se soit substitué à ceux abandonnés, si ce n'est d'obtenir un déficit financier le moins élevé possible. C'est un but tout à fait louable et même indispensable, mais qui ne peut se suffire à lui-même.

    La 2C2A ne pourra faire longtemps l'impasse sur une redéfinition de ses objectifs en terme de tourisme, et sur la place et le rôle qu'elle souhaite donner à Nocturnia-PAD au sein du territoire de l'Argonne Ardennaise.

     

  • Renouvellement de Nocturnia: on commence à y voir clair (la nuit)

    La présentation de "la nature la nuit" au sein du bâtiment de Nocturnia était devenu petit à petit le point faible du Parc Argonne Découverte (PAD).

    Cette partie musée était même une référence négative qui empêchait toute synergie au sein du PAD. Depuis l'ouverture du parc à loups et du hamac à bonds, le concept du projet a considérablement évolué, et la scénographie de Nocturnia n'apportait rien de positif à l'ensemble. D'ailleurs ce soir en conseil de communauté l'unanimité s'est faite pour constater l'échec de cette présentation. Ce qui rendait la tâche des responsables plus délicate, un certain nombre de délégués n'ayant pas digéré les promesses de fréquentation faites lors de la mise en place de la première version.

    2c2a,pad,nocturnia

    J'entends le loup, le renard et la genette ... (air connu)

    Ce soir le cabinet Harmatan venait présenter son travail arrivé en phase définitive. Il diffère peu de l'esquisse présentée en septembre dernier, ce qui explique peut-être le faible nombre de conseillers présents. En fait le quorum était raté de peu (4 personnes) mais malgré tout aucun vote n'a pu avoir lieu ce soir.

    Nous ne referons pas le descriptif que vous pourrez retrouver dans la note de septembre 2012.

    On retrouvera donc dans la présentation nouvelle les sensations nocturnes (vue, ouïe, odorat, toucher), et des animaux en nombre assez important parmi lesquels des chauves-souris et une genette.

    2c2a,pad,nocturnia

     

    On retiendra que la dénomination "la nuit des Argonautes" est conservée.  Pourtant, le jeu de mots  ne repose que sur un voisinage de prononciation, et n'a pas de justification par ailleurs puisqu'aucun double sens n'existe.

    Dans la salle, les principales réserves sont venues du risque pris et du rappel des promesses de succès faites antérieurement ( lors du démarrage de Nocturnia).

    Plus de présentations et pour moins cher !

    Le coût a également été critiqué. Mais les responsables de la 2c2a ont expliqué que ce nouvel investissement venait en substitution du précédent qui était amorti. Le reste à payer pour la communauté de communes devrait être inférieur à ce qu'elle versait jusqu'alors pour la scénographie de Nocturnia première version. Et un gain de fréquentation est envisagé, avec les recettes correspondantes.

    Voici le tableau des subventions espérées :

    2c2a,pad,nocturnia

     

    Les autres questions à l'ordre du jour n'ont pas été évoquées, un vote de résolution n'étant pas valable sans quorum. Le prochain  rendez-vous est pris pour fin mai, avec en plus la présentation du projet piscine.

  • 2C2A : 7 budgets et un acquiescement.

    Le conseil de communauté qui s'est tenu ce soir était consacré presque exclusivement au vote des budgets 2013 de la communauté de communes de l'Argonne ardennaise.

    Un premier point de l'ordre du jour a permis d'élire les représentants communautaires qui siégeront dans les instances de l'association pour la création d'un Parc Naturel Régional de l'Argonne. Les volontaires ne se sont pas bousculés et ce sont le président de la 2C2A et les vice-présidents chargés duccaa c.JPG pays et du tourisme qui ont été élus.

    Les affaires financières constituaient donc le gros morceau de cette réunion, qui se tenait au Chesne, siège de la trésorerie de la 2C2A.

    Les différents comptes administratifs 2012 ont été présentés, sans soulever de remarques particulières dans l'assemblée. Comme le veut la loi, le président devait sortir  pour le vote.

    Sans surprise, l'unanimité des présents moins une voix a approuvé ces comptes.

    Avant la suite du programme, les ratios financiers de la collectivité ont été présenté. Ils laissent apparaître ce que le président Signoret a pu qualifier de situation plutôt saine, même très saine.

    ccaa e.JPG

    ccaa d.JPG

    Les résultats des différents comptes ont été affectés dans les budgets 2013 sans surprise.

    Le vote des taux 2013 s'est fait à l'unanimité, avec un maintient de ceux de 2012. Cette stabilité était aussi la marque que les budgets 2013 avaient pu être construits sans trop de difficultés.

    ccaa,budget,vouziers,pad

    La 2C2A compte pas moins de 7 budgets malgré la disparition de celui du CERFE qui fusionne avec le budget général (le CERFE de Boult aux Bois est désormais géré par l'université de Reims).

    Il y a donc un budget pour les déchets ménagers, un pour le Parc Argonne Découverte , un pour la zone d'activité de Vouziers, un pour le bâtiment d'entreprise un pour la zone d'activité de Buzancy , un pour la piscine et enfin un budget général.

    ccaa,budget,vouziers,padOn retiendra que l'équilibre général est maintenu au niveau de 2012, malgré l'auto-financement d'investissements.

    Les dotations sont en hausse (200.000 €) ce qui explique entre autre ces bons chiffres obtenus sans toucher à la fiscalité locale.Les choix récents de la 2C2A (fiscalité, compétences) ont permis cette hausse des dotations de l'Etat qui peuvent sembler miraculeuses dans le contexte actuel.

    Parmi les choix validés, on peut mettre en avant les investissements pour la nouvelle piscine, ceux pour le PAD , la mise en oeuvre de la pépinière d'entreprise.

    En fonctionnement, peu de changements significatifs à signaler : personnel stable, mise en place de la nouvelle tarification des Ordures ménagères. Seul le budget concernant cette collecte a vu plusieurs votes contre (5 semble-t-il, chiffre à vérifier). Il y a eu un vote contre pour le budget piscine et pour le budget général.

    Michel Colin qui présentait tous ces chiffres en tant que vice-président chargé des finances pouvaitccaa,budget,vouziers,pad avoir le sourire, la soirée s'était bien passée pour lui.

    Différents points ont été étudiés pour conclure ce conseil rapide vu l'importance de l'ordre du jour. Mais il n'y avait pas d'opposition organisée dans la salle, et les bons chiffres présentés ont donc abouti à un acquiescement quasi unanime.

    Dans ces derniers points, on notera la validation de l'attribution des marchés pour la construction du bâtiment  pour la pépinière d'entreprises sur la zone de Vouziers.

     

  • Argonnais ou Argonaute ?

    L'agence Harmatan a présenté mercredi dernier au conseil de communauté son projet de rénovation de la scénographie de Nocturnia.

    Le Parc Argonne Découverte actuel ne comptait au début que le bâtiment appelé Nocturnia. Cette dénomination a été abandonnée par la suite, mais l'édifice n'a pas trouvé un nouveau nom. Les responsables d'Harmatan ont nommé 4 zones à l'intérieur, mais pas l'ensemble, le terme de Nocturnia n'apparaissant pas dans leur document.

    Par contre, ils ont appelé l'espace principal "la nuit des Argonautes". On comprend bien la nuit, c'est le thème principal, mais pourquoi les Argonautes ? En dehors d'un voisinage de prononciation, rien ne relie l'Argonne aux Argonautes. Ce nom a été donné dans la mythologie grecque à ceux qui sont partis avec Jason à la conquête de la Toison d'Or. L'origine de ce mot est "Argos", le constructeur du bateau et "naute", qui veut dire navire.

    Si ce nom est validé il risque plus de provoquer des confusions que de donner un sens à l'exposition : il n'y est question ni de Grèce antique, ni de navire.

    Ce point est un détail mais il montre qu'une présentation  longue et riche assomme quelque peu l'auditeur sous les informations. Il est difficile de prendre alors du recul pour une critique globale, ou de saisir un détail pour une remarque ponctuelle.

    Espérons que le projet continuera à évoluer en concertation avec un maximum de personnes concernées, afin d'aboutir à la proposition la plus pertinente.

    Pour compléter l'information donnée dans notre note précédente, voici quelques vues tirées du document d'Harmatan.

    Nocturnia plan.jpg

    Le plan d'ensemble

    Nocturnia vue b.jpg

    Le crépuscule sur la canopée

    theatre du vivant.jpg

    La présentation pédagogique

  • Rénovation de la scénographie au PAD : le jour et la nuit

    C'est à 20 heures, à la nuit tombante, qu'a débuté le deuxième conseil de communauté de la 2c2a pour la journée du 12 septembre.

    Le timing était parfait, puisque le sujet principal était le renouvellement de la scénographie de Nocturnia.

    Ce point qui devait passer en fin de conseil a été présenté en premier car deux représentants de l'agence retenue étaient présents pour présenter leur travail.

    Le jury constitué par la 2c2a avait retenu la proposition de l'agence Harmatan qui possède de nombreuses références dans le domaine scénographique. Leur projet repose sur 3 objectifs :

    -Être en cohérence avec le repositionnement de l'équipement (parc à loups, ... )

    -Augmenter la fréquentation de l'équipement.

    -Affirmer le parc comme une porte d'entrée pour l'ensemble du territoire.

    Le bâtiment existant serait divisé en 5 zones :

    Le hall d'accueil, qui occuperait la moitié de la surface actuelle consacrée à cet effet.

    genette.jpgUne partie exposition qui conserverait une partie de l'existant, mais avec une rénovation de la présentation et l'apparition de nombreux animaux vivants, du plus petit à la genette qui serait de la taille maximum tolérable en présentation intérieure.

    Un "théâtre du vivant" où serait présenté de manière pédagogique le mode de vie de certains animaux nocturnes.

    Un "animascope" qui présenterait un film 3D sur les loups

    Et enfin un espace d'exposition temporaire.

     

    La visite serait guidée par un accompagnateur pour les groupes, ou par des informations interactives pour les visiteurs isolés. L'augmentation des présentations permettrait un temps de visite d'environ une heure et un passage sur le PAD qui pourrait être de l'ordre d'une demie-journée avec les animations irmo322-ChauveSouris.jpgextérieures.

    Sans vouloir tout rejeter du projet initial, leur proposition est malgré tout un peu le jour et la nuit par rapport à la présentation actuelle. Et ce au moins sur le papier, car certains délégués se sont montrés prudents quant au succès réel de cette nouvelle scénographie "chat échaudé craint la nuit noire" comme dit le proverbe.

    Le président Signoret a fait approuver le principe de cette rénovation par l'assemblée. Le coût prévisionnel est d'environ 1,2 millions d'€ TTC. Compte tenu des subventions attendues et d'emprunts qui arrivent à échéance, il n'y aurait pas de charges supplémentaires en investissement pour la 2c2a.

    Après ce long premier point, des affaires financières ont été rapidement votées. Il s'agissait de décisions budgétaires modificatives et de modifications de plans de financement.

    2C2A  09.2012 056.jpg

    Le point suivant concernait le carrefour giratoire qui devrait permettre de relier la zone d'activité de Vouziers à la route de Sainte-Marie. Le financement de cet équipement a fait l'objet de longues et difficiles négociations avec le département. Le Conseil Général a refusé de prendre à sa charge ce giratoire, qui se situe portant sur une route départementale. La 2c2a a fini par céder, car cette sortie est indispensable pour la finalisation de la zone. Elle va donc devoir financer le rond-point, en espérant un subventionnement important du conseil général ( 80 % ?) mais rien n'est acquis.

    Le dernier point à l'ordre du jour concernait la convention de mise à disposition de locaux par la ville de Vouziers pour le relais d'assistantes maternelles. Elle se fera à titre gratuit, et personne n'a trouvé cette fois le coût trop élevé !

    En conclusion la parole a été donnée au nouveau Sous-préfet qui assistait à son premier conseil de communauté. Il a salué le sérieux des débats et montré son intérêt pour les sujets débattus.

    2C2A  09.2012 026.jpg

    Jean-Luc Jaeg, Sous-préfet de Vouziers avec Francis Signoret président de la 2c2a

     

  • Anne Frézard : elle pense avec les loups.

     

    Suite à la publication d’un article concernant le parc à loups sur ce blog, Anne Frézard a publié un commentaire en réponse.

    Celui-ci se terminait par cette phrase : «  En ce qui concerne le bien-être des animaux en captivité, je pense bien connaître le sujet, je vous invite donc à venir en discuter de vive voix. »

     Nous nous sommes donc rendu au Parc Argonne Découverte pour y rencontrer sa responsable et entendre son argumentation.

     Rappelons que le principal reproche fait par André Théret portait sur l’association entre écologie et animaux captifs « Ce qui est par contre inadmissible, c'est de tenter de faire passer cette opération commerciale pour une action écologique » écrivait-il.  Sur ce point, Anne Frézard est plutôt d’accord, elle ne revendique pas le label « écologie » pour le parc à loups. Cette étiquetage a été l’œuvre de quelques organes de presse, sous leur propre responsabilité.

     Pour Anne Frézard, plusieurs conditions doivent être réunies pour valider une présentation d'animaux en captivité.

     Elle estime qu’un critère pédagogique est indispensable. Il s’agit de présenter des animaux ayant vécu localement, même si l’homme a provoqué leur disparition dans le territoire.

     Il lui paraît indispensable que l’animal soit disponible dans d’autres parcs, où il serait né en captivité. La capture d’un animal sauvage est exclue, et en plus elle est illégale.

     Elle demande que l’animal puisse bénéficier de conditions locales qui lui permettent de s’adapter dans de bonnes conditions.

     Ce critère est primordial pour la responsable du parc. Les choix de l’emplacement, de sa superficie, de sa configuration ont été mûrement réfléchis avant d’être validés. Les loups doivent avoir une distance de sécurité avec les visiteurs, avoir une position dominante sur une crête, trouver des refuges à l’abri des regards si nécessaire.

     Pour le bien-être des animaux, les soigneurs leur laissent chaque fois que cela est possible un choix. C’est le cas pour l’eau, qu’ils peuvent trouver dans un abreuvoir ou dans une mare alimentée à l’eau de pluie (ce qu’ils préfèrent) de la nourriture qui est variée et bien sûr de leur zone de vie au sein de l’enclos.

    pad, parc à loup,loup,loups, louvetaux

     Anne Frézard observe dans le comportement des loups des signes d’une bonne adaptation à leur situation : organisation sociale, alimentation et aussi cette récente naissance multiple. Les parents et le reste de la meute s’occupent des louveteaux qui sont maintenant sevrés. Les loups gardent leur instinct de chasseurs et attaquent les oiseaux qui voudraient profiter de leurs réserves de nourriture.

     Pour l’avenir, des nouvelles arrivées de loups semblent exclues. Une stérilisation des mâles est envisagée, pour ne pas agrandir la meute au-delà du raisonnable.

     Par contre, d’autres animaux pourraient  être accueillis au sein du parc sur des critères équivalents (non prélevés dans la nature, pouvant trouver des conditions de vie satisfaisantes, ayant existé sur le territoire, ...).

     Cette visite sur place donne l’image d’une équipe attentive aux conditions de vie des loups, et pour qui la recherche d’un profit n’est pas un critère essentiel.

     Des questions sur le rôle écologique du parc ou de son utilité dans la préservation de l’espèce sont légitimes, mais les responsables du PAD ne revendiquent pas un tel positionnement.

    Des interrogations peuvent exister quant à l'intérêt pédagogique du parc, en particulier sur le maintien d'animaux captifs dans ce but,

    Si l'An Vert a été partie prenante à ce débat en ouvrant ses colonnes à différents contributeurs, nous en sommes satisfait.

    pad, parc à loup,loup,loups, louvetaux

     pad,parc à loup,loup,loups,louvetaux

     

     

    A. Frézard observe les loups, à moins que ce ne soit l'inverse ...