Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les trois vœux du Préfet des Ardennes.

Ce vendredi, Yann Dugard a présenté ses vœux devant plusieurs dizaines de personnes réunies à la salle des fêtes. Parmi celles-ci, se trouvaient Pascal Joly, le Préfet du département, ainsi que la conseillère régionale Christine Noiret-Richet, le Sénateur Marc Laménie, le Président d'Argonne Ardennaise Francis Signoret et le Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Géraud Spire.

Le Maire de Vouziers a présenté un bilan des dossiers en cours et passés, ainsi qu'un aperçu des dossiers en projet.

Pour le passé, il est revenu sur les cérémonies de commémoration du centenaire de la fin de la Grande Guerre. Le 3 novembre a été une journée mémorielle, marquée par la présence de nombreuses délégations étrangères. Un petit film, réalisé par une chaîne russe, a rappelé les points forts de cette journée.

Pour le présent, Yann Dugard a présenté l'état du chantier du pôle scolaire. Ce projet est bien avancé, et le Maire a confirmé l'ouverture pour la prochaine rentrée, en septembre 2019. C'est une animation en 3 D qui a permis aux personnes présentes de se faire une idée du bâtiment une fois terminé.

Pour l'avenir, Yann Dugard a évoqué plusieurs projets :

Deux sont prévus à court ou moyen terme, il s'agit du lotissement qui va prolonger celui de La Garenne, et de l'installation de deux city-parks pour la pratique de sports dans des quartiers de la ville.

A plus long terme le Maire a évoqué la réfection du stade municipal. Il a surtout présenté un projet de rénovation du centre de la ville, en particulier de la place Carnot et des rues proches. Il a déclaré que ce projet devait faire consensus, puisque l'opposition  (le Déclic Vouzinois) a mené une réflexion et lancé une enquête sur ce sujet. Yann Dugard positionne cette rénovation comme le grand dossier du prochain mandat.

En conclusion, il a souligné que Vouziers possédait tous les atouts pour accueillir de nouveaux arrivants, bien que le manque d'emploi sur place oblige souvent les salariés à des trajets quotidiens.

 

Yann Dugard a ensuite donné la parole au Préfet Pascal Joly, présent pour la troisième fois à cette cérémonie.

On a appris que la cérémonie des vœux n'aurait pas lieu cette année à la Préfecture, la situation localeP1420623.JPG n'étant pas compatible avec le déroulement serein de cette réunion. Pascal Joly a déclaré se faire insulter, voire menacer, tous les jours sur les réseaux sociaux.

Privé de vœux à Charleville, Pascal Joly a pu en présenter trois à Vouziers :

Son premier vœu concerne donc le vivre ensemble : il souhaite tourner la page de cette période "d'incompréhension", en restaurant le dialogue. Pour cela, il compte beaucoup sur les maires, qui devront dans les jours à venir organiser une concertation, d'où doivent émerger des "projets constructifs".

Son deuxième vœu concerne la sécurité routière, qui reste une priorité pour lui malgré la baisse du nombre des tués sur les routes ardennaises cette année. Il a insisté à nouveau sur le rôle de l’alcool, dont l’excès serait constaté dans 3/4 des accidents graves.

Son troisième vœu touche à la situation économique. Le Préfet s'est réjoui de la reprise d'AMI par le groupe Walor. Cette acquisition se fait sans perte d'emploi, le site de Vouziers n'étant pas menacé au moins à court terme. Pascal Joly est revenu sur le projet d'implantation d'un grand groupe à Charleville, mais si cette usine s'installe au chef-lieu, il ne faut s'attendre qu'à peu de retombées pour le Vouzinois. Le Préfet a aussi cité le Pacte Ardennes, qui pourrait concerner notre territoire, en particulier le Parc Argonne Découverte et la Voie Verte.

Il a conclu par un regard sur la démographie du Département, avec une population en baisse et une tendance qui ne peut s'inverser selon lui ni en un an, ni même en 5 ans. Il a déclaré qu'un retour de la croissance démographique ne pourrait se faire qu'avec un regain d'attractivité. Pour ce faire, il a répété l'importance  de la mise en œuvre de projets structurants.

A la suite de ces prises de parole, c'est en conversant autour d'un verre que les invités ont prolongé ce moment traditionnel.

P1420629.JPG

 

Écrire un commentaire

Optionnel