Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

europe

  • Accord UE-Turquie : la honte de l’Europe

    Communiqué d'Amnesty International le 17 mars 2017

    Cet accord qui visait à renvoyer les demandeurs d’asile en Turquie, considérant ce pays comme sûr pour eux, n’a pas rempli ses objectifs, mais à cause de lui, des milliers de personnes se sont retrouvées exposées à des conditions dangereuses et sordides sur les îles grecques.

    Aujourd’hui, nous commémorons un jour sombre dans l’histoire de la protection des réfugiés, où les dirigeants européens ont tenté de se dégager de leurs obligations internationales, sans tenir compte de la souffrance humaine qu’ils engendraient.

    Des prisons à ciel ouvert

    Il y a un an, les îles grecques ont été transformées en prisons à ciel ouvert, les côtes de l’Europe étant passées de zones d’asile à des lieux pleins de dangers. Une année après, des milliers de personnes demeurent coincées dans une situation dangereuse, désespérée et apparemment sans issue.

    Lire la suite

  • Quand l’Europe privilégie des bioénergies climato-incompatibles

    Les ONG européennes Bird-life et T&E révèlent aujourd’hui de nouvelles preuves à charge à propos de l’impact sur le climat de la politique européenne en ce qui concerne les énergies issues de la biomasse (ou bioénergies). Fondé sur une synthèse scientifique et des investigations concernant des projets à travers toute l’Europe, elles publient le Livre Noir des Bioénergies. Cette publication présente de nombreuses études de cas qui illustrent parfaitement le revers de la médaille des bonnes intentions de la politique énergétique européenne.

    Des bioénergies, destructrices de notre environnement

    Les bioénergies représentent 65% des énergies renouvelables en Europe. Les énergies issues de la biomasse peuvent être bien utilisées et dans des volumes raisonnables qui impactent peu la biodiversité, l’eau ou encore le climat. Malheureusement, il ne faut pas se laisser bercer par l’idée simpliste que les bioénergies sont durables quelles qu’elles soient. Certaines ne sont pas le rêve vert que nous espérons et aggravent parfois plus le dérèglement climatique que les énergies fossiles, sans parler de leurs conséquences sur l’environnement et la biodiversité.

    Lire la suite

  • Avec le Secrets des affaires, plus de « Panama Papers »?

    Mossack Fonseca, le cabinet d’avocats panaméen au centre du scandale et dont proviennent les Panama Papers, a répondu aux requêtes des journalistes en concluant avec une mise en garde explicite :

    « Il semble que vous ayez eu accès de façon non autorisée à des documents et des informations appartenant à notre entreprise et les ayez présentés et interprétés hors de leur contexte. Nous ne doutons pas que vous sachiez parfaitement qu’utiliser des informations ou de la documentation obtenus illégalement est un crime, et nous n’hésiterons pas à utiliser tous les recours pénaux et civils disponibles. »

    Lire la suite

  • UE-Turquie : un accord de la honte sur le dos des réfugiés

    Communiqué d'Amnesty International le 19/03/2016

    insert_hollande_1200.jpgLes dirigeants européens ont finalement choisi les renvois forcés des réfugiés plutôt que leur protection. Le cynisme d’un marchandage avec la Turquie sur le dos des réfugiés et des migrants plutôt que le respect du droit. Le vernis de légalité dont ils ont recouvert l’accord n’y change rien.

    L’horrible choix des dirigeants européens

    Ce vendredi 18 mars, l’Union européenne a conclu un accord avec la Turquie aux termes duquel : 

    - Toute personne, migrante ou réfugiée, qui a traversé la mer Egée irrégulièrement sera renvoyée, au final en Turqie.

    - Pour chaque réfugié syrien renvoyé en Turquie, l’UE acceptera d’en accueillir un autre depuis la Turquie.

    Pour respecter formellement les règles européennes et internationales, l’UE a acté que : 

    - La Turquie devenait un pays sûr pour les réfugiés

    - Chaque situation ferait l’objet d’un examen individuel avant tout renvoi en Turquie.

    Lire la suite

  • Le Parlement européen fait preuve d’une réelle ambition pour la nature

    Les députés européens ont invité la Commission européenne et les États membres à ne pas réviser les directives « Oiseaux » et « Habitats-Faune-flore », socle de la législation de protection de la nature de l'Union européenne.

    Les directives « Oiseaux » et « Habitats-Faune-flore » mettent en place un réseau européen pour préserver la nature

    Pour arrêter la perte de la biodiversité, l’Europe a mis en place les Directives Oiseaux (1979) et Habitats (1992). Piliers fondateurs de la politique européenne de préservation des espèces et des milieux naturels, ces directives ont abouti à la création de Natura 2000, le plus grand réseau de sites protégés au monde qui couvre aujourd’hui environ 1/5ème des terres européennes et 4% de ses aires marines. La nouvelle Commission européenne effectue actuellement une évaluation approfondie de ces deux textes, qui pourrait conduire à leur révision ou leur réécriture. Cette évaluation passe notamment par une consultation publique à laquelle plus de 90 ONG de protection de l’environnement appellent à répondre massivement.

    Lire la suite

  • Réfugiés en Turquie : quand l'Europe ferme les yeux.

    Communiqué d'Amnesty International

    L’Union européenne (UE)  a conclu un accord de  coopération  avec la Turquie. Une aide financière sera apportée par l’UE pour la protection des réfugiés de Syrie., Mais l’UE  cherche aussi  à ce que la Turquie joue un  rôle de « garde-frontière », sans regarder si ce pays respecte les droits humains des réfugiés.

     ÊTRE RÉFUGIÉ EN TURQUIE

    Près de 2,3 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ont fui la Syrie pour se mettre à l’abri en Turquie.

    Des centaines de milliers de personnes sont totalement abandonnées et livrées à elles-mêmes à travers  la Turquie. La plupart  sont sans logement, n’ont pas accès aux soins ; les enfants ne sont bien sûr pas scolarisés. 

    Si les réfugiés de Syrie ont accès à une protection temporaire ‘’automatique’’, les personnes qui ont une autre nationalité doivent déposer une demande individuelle. Ces demandes ne sont en réalité pas examinées. Les réfugiés doivent attendre des années, pour espérer obtenir un rendez-vous et être enregistrés.

    Pendant toutes ces années d’attentes, ces personnes auront beaucoup de mal à se loger et leur quotidien consistera à survivre.

    Lire la suite

  • Crise des réfugiés en Europe : pour un changement radical de politique

     

    Communiqué d'Amnesty International

    LA PLUS GRAVE CRISE DEPUIS 70 ANS

    Dans les 8 premiers mois de l’année 2015, 350 000 personnes ont atteint l’UE. Plus de 244 000 personnes sont arrivées dans les îles grecques. 90% d’entre elles venaient des pays déchirés par la guerre comme la Syrie, l’Afghanistan et l’Irak. Cette situation est le résultat inévitable de la crise que traverse le monde. La plus grave crise des réfugiés depuis 70 ans. 80% de ces personnes sont accueillies par des pays voisins du leur, qui ne sont pas les plus riches de la planète. Le degré de souffrance auxquels font face les réfugiés qui fuient la guerre et les violations des droits humains est à un niveau jamais atteint en Europe depuis la Seconde guerre mondiale.

    Lire la suite