Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

les tourelles

  • Pitchipoï au cinéma les Tourelles demain jeudi 29 juin

    Jeudi 29 juin à 19h15 (séance gratuite) ! Rendez-vous au cinéma Les-Tourelles Vouziers pour la projection de « Pitchipoï », dernier court-métrage du réalisateur Manuel Sanchez avec la participation de Toni Librizzi et les lycéen(ne)s vouzinois du groupe "Littérature et Société".

    Pitchipoï ou l'histoire de deux enfants juives Ardennaises : Dora Levi (13 ans) et Hélène Cyminski (10 ans), arrêtées sur dénonciation le 3 janvier 1944, déportées puis assassinées à Auschwitz.

    L'on retrouvera le comédien Toni Librizzi dans un rôle noir, celui du collaborateur, un mélange de François Kargl collabo à Rethel et d'un infâme avocat de Vouziers.

    Le premier rappela le nom de la petite Hélène Cyminski laissée aux bons soins de la famille Launois et le second écrivit une lettre de dénonciation « pleine d'aigreur antisémite et antimaçonnique ».

    Retrouvons-nous autour de Manuel Sanchez pour ce devoir de mémoire. Entrée gratuite

    'Texte repris du compte Facebook de Marie Duchesne Ardennes

    Lire la suite

  • Ciné-Rencontre au Tourelles : Tour de France

    Tour de France est un film français réalisé par Rachid Djaïdani, sorti en 2016. Le film est sélectionné dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs au festival de Cannes 2016.

    Après un règlement de comptes, Far’Hook, jeune rappeur de 20 ans, est contraint de quitter Paris pour se « mettre au vert » quelque temps. Sur les conseils de son producteur Bilal, il va accompagner le père de ce dernier, Serge, pour faire le tour des ports de France, sur les traces du peintre Claude Joseph Vernet (auteur notamment de la série Vues des ports de France). Bilal s'est éloigné de son père à cause de sa religion, l'islam, la même que celle de Far’Hook... Malgré leurs différences, le jeune rappeur prometteur et le maçon taciturne du Nord vont peu à peu se lier d'amitié. Ils vont accomplir un long périple, qui les mènera jusqu'à Marseille, pour un concert.

     

    Lire la suite

  • Le Tibet aux Tourelles le mercredi 15 juin à 20 h (rappel)

    Depuis plusieurs semaines, 3 réfugiés tibétains sont arrivés à Vouziers. Ils ont du quitter leur pays, annexé par la Chine Les autorités de Pékin imposent leur politique aux habitants de ce pays qui possède un héritage culturel  riche et ancien.

    Après un passage en région parisienne, les 3 réfugiés s'adaptent rapidement à notre façon de vivre. Grâce au soutien d'une association qui s'est créée localement, ils surmontent les difficultés liées principalement à la barrière de la langue et au manque de transport en commun. Leur premier objectif est la maitrise de la langue française, dans laquelle ils progressent rapidement.

    En collaboration avec  l'association de soutien ( 2ARV), les Tourelles proposent une soirée connaissance du monde sur le Tibet. C'est l'occasion de comprendre un peu mieux la situation que subissent les Tibétains.

    Lire la suite

  • AG des Tourelles : "La culture ne s'hérite pas, elle se conquiert"

    C'est par cette citation d'André Malrault, extraite d'un discours  en hommage à la Grèce, prononcé le 28 mai 1959 à Athènes, que Sylvain Machinet a conclu son rapport moral. Le Président de l'association " Les Tourelles" a mis en avant trois thématiques dans sa présentation : le militantisme bénévole associatif, l'éducation populaire et la Culture ouverte à tous. Il a développé les trois axes proposés pour les années à venir  par le conseil d'administration : la poursuite et l'amplification de la réflexion avec la 2C2A, la recherche de nouveaux financements, et la mise en place de commissions au sein de l'association.

    Lors de sa prise de parole, Yann Dugard, le Maire de Vouziers, a félicité Sylvain Machinet pour son rapport moral et mis en avant le travail d'Amélie Rossi Pahon au sein de l'association.

    Faut-il en conclure que tout va parfaitement bien entre l'association et les élus de la ville ? Ce n'est pas si simple. Car, le Président l'a rappelé dans son rapport moral, le but principal de l'association est de mettre en œuvre la politique culturelle de la ville. La marge de manœuvre est donc limitée, et quand la ville diminue la subvention accordée à l'association, son Président ne peut que le regretter, en espérant pouvoir poursuivre son travail "dans un cadre de confiance mutuelle".

    Lire la suite

  • Demain, le film.

    Alors que l’humanité est menacée par l’effondrement des écosystèmes, Cyril, Mélanie, Alexandre, Laurent, Raphäel et Antoine, tous trentenaires, partent explorer le monde en quête de solutions capables de sauver leurs enfants et, à travers eux, la nouvelle génération. A partir des expériences les plus abouties dans tous les domaines (agriculture, énergie, habitat, économie, éducation, démocratie...), ils vont tenter de reconstituer le puzzle qui permettra de construire une autre histoire de l’avenir.

    Voir la bande annonce en cliquant ici

     

    Lire la suite

  • L’Enfant du Pays au centre les Tourelles de Vouziers

    Jeudi 14 janvier à 19 h  Salle Annie Girardot 

    Voici l’histoire véridique et étonnante d’Amar Ounissi. C’est le roman d’une famille algérienne qui a participé à l’aventure d’Orzy durant le grand boum des cités ouvrières des années soixante. Petit fils de berger, il est né près de Sétif dans l’Atlas. Son père, immigré, travaille à la fonderie dans la ville de Revin au nord de la France. Elle le forge dans ses rêves et ses ambitions. A 16 ans, Amar quitte «brillamment» l’école… Il est là, seul, entre l’usine et ses rêves de liberté, la musique des Beatles et les tambours de l’Atlas, les traditions séculaires et les beaux yeux d’une petite française qui ne demande rien qu’un peu de tendresse ! Il est là Amar, jeune Beur, sur cette plage de galets. Devant lui l’Algérie, derrière lui la cité d’Orzy. Sa vie se raconte comme un conte des mille et une nuits...

    Lire la suite

  • Retour vers le futur

    Un petit retour en arrière concernant l'inauguration de la salle Robert Guédiguian samedi dernier. Nous avons reçu un courrier de Sylvain Machinet, le Président de l'Association " Les Tourelles", nous demandant de rectifier notre interprétation de son absence lors de cet événement.

    Nous donnons bien volontiers une suite favorable à sa demande, en reprenant son explication : Sylvain Machinet jouait à ce moment avec "Les Hilarios" à Cauroy-lès-Machault pour les enfants du village.

    Son absence ne marquerait donc pas un  désaccord  entre les responsables des "Tourelles" et les élus de la ville.

    Pourtant, son courrier précise qu'il a été "peiné, voire vexé, de ne pouvoir assister à cette soirée" et " de ne pas pouvoir faire changer cette date décidée de manière unilatérale".

    Si le Président ne pouvait effectivement pas être présent à cette date pour l'inauguration de la salle de cinéma gérée par son Association, il aurait été assez logique de trouver une autre date, ou de faire représenter l’Association par un autre membre du bureau.

    L'absence totale de référence à l'Association "Les Tourelles" dans l'organisation de cet événement se retrouve dans le  livret remis à chaque participant, et dans le discours du Maire.

    Jusqu'à preuve du contraire, ces faits sont bien la marque d'une rupture de dialogue entre les responsables de la Ville de Vouziers et ceux de l'Association "Les Tourelles". Il faudrait pouvoir visionner un "Retour vers le futur (4)" pour connaître les  développements et les conséquences de cet état de fait.

    langfr-330px-Retour_vers_le_futur_-_Logo.svg.png