Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

isolation

  • Un décret qui met en danger le patrimoine

    Un décret d'application peut modifier profondément la direction donnée par une loi. Ainsi le décret de mai 2016 inverse la charge de la preuve, concernant l'opportunité d'une isolation par l'extérieur des bâtiments anciens. Cette obligation prévue par la loi sur la transition énergétique excluait les constructions possédant des spécificités architecturales et patrimoniales de leur  bâti. Le décret d'application demande au propriétaire de faire la preuve de l’inopportunité esthétique et patrimoniale d’une telle isolation, en chargeant un architecte de dresser un argumentaire. Le propriétaire se voit donc dans l'obligation de mettre en œuvre une démarche coûteuse et au résultat aléatoire : rien de mieux pour décourager toute tentative de recours.

    Les associations de défense du patrimoine sont mobilisées contre ce décret, voici la réaction de l'ASPV

    Depuis octobre 2014, les associations et fédérations nationales de sauvegarde du patrimoine se mobilisent contre l’obligation de travaux extérieurs d’isolation prévus en cas de restauration de bâtiment par la loi sur la Transition énergétique.
    Votée le 17 août 2015, la loi rendait obligatoire l'Isolation Thermique par l'Extérieur (ITE) en cas de ravalement de façade des bâtiments, exceptés ceux présentant des spécificités énergétiques et architecturales. Les associations nationales de protection du patrimoine dont Patrimoine-Environnement à laquelle adhère notre association, regroupées dans le G8 Patrimoine, avaient obtenu qu'un décret précise les catégories de bâtiments concernés et ceux exemptés (en fonction de la date de leur construction ou des matériaux mis en œuvre).
    Or le décret du 30 mai 2016 avec application au 1er janvier 2017 généralise l'ITE à tous les bâtiments !
    Ce décret, relatif aux "travaux embarqués" (c’est-à-dire rendus obligatoires à l’occasion d’autres travaux) confirme les craintes des associations. Ce texte complexe - malgré les protestations émises lors de la consultation du public - est à la fois irrespectueux de la loi qu’il entend appliquer, coûteux pour les propriétaires, inutile et désastreux pour la qualité architecturale.

     

    Et voici la réaction  de Vieilles maisons françaises

    Lire la suite

  • Préservez la fraîcheur de votre logement

    Message de l'Agence Locale de l'Energie 08

     En cette période de forte chaleur, quelques conseils pour maintenir son logement frais, tout en restant sobre en énergie, ne sont pas superflus.

    Trois caractéristiques de votre habitation vont être déterminantes sur le confort d'été: l'inertie et l'isolation thermiques et les protections solaires.

    Lire la suite

  • Salon du patimoine à Ecordal les 27 et 28 septembre

    Les 27 et 28 septembre prochains, le village d’Ecordal, l’association Eco-Territoires et les partenaires du projet "Eco-construction et Citoyens" organisent la Salon du Patrimoine

        Pendant 2 jours, venez découvrir comment rénover le patrimoine, isoler vos maisons, construire le village de demain...

        Venez rencontrer des professionnels de l’habitat ancien ou de l’habitat écologique, apprendre des techniques simples pour réaliser des petits travaux par vous-même, échanger sur les possibilités de faire des économies tout en protégeant l’environnement ou découvrir des ressources locales pour isoler votre habitat...

        Les Journées du Patrimoine et de l’Eco-Construction à Ecordal c’est :

         Samedi 27 de 14h à 22h30

        Dimanche 28 de 10h à 18h

     

    Affiche Ecordal 09.2014 002.jpg

    Affiche Ecordal 09.2014 003.jpg

    Affiche Ecordal 09.2014 004.jpg

    Affiche Ecordal 09.2014 005.jpg

    Affiche Ecordal 09.2014 006.jpg

    Affiche Ecordal 09.2014 007.jpg

  • Les Ardennes, département pilote pour la rénovation énergétique des bâtiments



    Suite au Grenelle de l'environnement, l'Etat prévoit un programme d'économies d'énergie dans les bâtiments.


    Ce secteur est, avec les transports, le plus gourmand en énergie en particulier pour le chauffage. L'ancienneté de nombreuses constructions fait qu'il existe un potentiel important d'économies énergétiques et financières.

    Le Grenelle de l'environnement a suscité des espoirs et amène déjà des déceptions (voir les sites de Greenpeace et de la FNE entre autres).repartition_des_pertes_de_chaleur-main-35763.jpg

    L'isolation et l'amélioration énergétique des bâtiments est un objectif important et même prioritaire pour l'environnement.

     

    Qu'il soit repris par le gouvernement n'en fait pas une mauvaise mesure. Il va falloir être vigilant sur les choix et les méthodes proposées. Il faudra continuer à dénoncer les contradictions existantes (nucléaire et tout électrique par exemple).

    Mais il parait utile d'étudier le dispositif qui va se mettre en place, et voir si il peut être utile pour accélérer des travaux dans notre ville ( bâtiments publics, logements sociaux, ou privés).

     

    Les Ardennes ont été choisies comme département pilote pour ce dispositif.

    La ville de Vouziers se doit d'être réactive dans ce domaine, pour pouvoir bénéficier elle-même, et obtenir pour tous les habitants des diagnostics et/ou des mises en place d'améliorations dans le domaine des économies d'énergie dans les bâtiments.

    Voici un article de Challenges.fr sur le sujet:

     

    Le dispositif porte aussi bien sur la rénovation énergétique des bâtiments de l'État et des collectivités territoriales que celle des logements sociaux et privés.

    a9db2d7b870e7d8ef2caa19819b7ede7.jpgAfin d'accélérer la mise en œuvre des chantiers de rénovation énergétique, le ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer a mis en place un dispositif pilote dans les Ardennes, conduit par la direction départementale de l'équipement et de l'agriculture (DDEA) des Ardennes sous l'autorité du préfet de département. Le dispositif porte aussi bien sur la rénovation énergétique des bâtiments de l'État et des collectivités territoriales que celle des logements sociaux et privés.

    Dès 2009, des travaux seront engagés sur plusieurs bâtiments publics de l'État : végétalisation de la toiture de la DDEA, isolation thermique de la cité administrative, isolation de la toiture de la Préfecture. De plus, 26 000 m² de bâtiments de l'État feront l'objet d'un audit énergétique d'ici fin 2009 et 75 000 m² mi-2010. Des agents de la DDEA seront spécialement formés pour inciter et aider les petites communes à lancer des diagnostics énergétiques et à programmer des travaux. Certains chantiers sont déjà lancés : les premiers éco-prêts pour le logement social (112 logements) ont été déposés dans les Ardennes et 270 travaux d'économies d'énergie ont été financés par l'Agence nationale de l'habitat (ANAH) au 30 juin dans les logements privés.