Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

énergies renouvelables

  • Avenir de l’énergie : les français veulent plus d’énergies renouvelables et moins de nucléaire

    A l’occasion de la clôture du débat public sur l’avenir de notre système énergétique, la Commission nationale du débat public (CNDP) présentait, ce matin, ses premières observations ainsi que les résultats de la consultation de 400 citoyens tirés au sort. France Nature Environnement, qui participait à la réunion de clôture, se félicite de la teneur de ce débat et appelle le gouvernement à entendre l’avis des Français et engager dès à présent, dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), la transition énergétique et écologique attendue par tous.

    Un débat public pour faire entendre la voix des citoyens

    Après plus de trois mois de réunions, conférences et autres ateliers, la Commission s’est réjouie ce matin de la participation massive au débat public sur la Programmation Pluriannuelle de l’Energie. Parmi les 7000 questionnaires complétés et les 700 avis déposés, France Nature Environnement a soumis son cahier de propositions et rédigé avec les ONG du Réseau Action Climat une note sur les 10 raisons de promouvoir la transition énergétique.

    Temp%20alpes%202017.jpg

    Lire la suite

  • Avenir de l’énergie : les français veulent plus d’énergies renouvelables et moins de nucléaire

    A l’occasion de la clôture du débat public sur l’avenir de notre système énergétique, la Commission nationale du débat public (CNDP) présentait, ce matin, ses premières observations ainsi que les résultats de la consultation de 400 citoyens tirés au sort. France Nature Environnement, qui participait à la réunion de clôture, se félicite de la teneur de ce débat et appelle le gouvernement à entendre l’avis des Français et engager dès à présent, dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE), la transition énergétique et écologique attendue par tous.

    Un débat public pour faire entendre la voix des citoyens

    Après plus de trois mois de réunions, conférences et autres ateliers, la Commission s’est réjouie ce matin de la participation massive au débat public sur la Programmation Pluriannuelle de l’Energie. Parmi les 7000 questionnaires complétés et les 700 avis déposés, France Nature Environnement a soumis son cahier de propositions et rédigé avec les ONG du Réseau Action Climat une note sur les 10 raisons de promouvoir la transition énergétique.

    Temp%20alpes%202017.jpg

    Lire la suite

  • Scénario négaWatt 2017-2050

    Le scénario négaWatt 2017-2050 est rendu public ce mercredi 25 janvier 2017 devant plus de 700 auditeurs.

    siteon0.png?1478536866

    Après l’adoption de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte en 2015 puis l’Accord de Paris sur le climat signé en 2016, la France est désormais engagée dans la transition énergétique et dans la lutte contre le dérèglement climatique. Si l’action reste largement insuffisante et rencontre encore de nombreuses résistances, elle peut en revanche s’appuyer sur la mobilisation croissante d’acteurs de plus en plus nombreux de la société.

    C’est dans ce contexte que s’inscrit, cinq ans après le précédent, le nouveau scénario de l’Association négaWatt, qui confirme que le « 100 % renouvelables » est possible dès 2050. Dans la droite ligne de ses prédécesseurs, le scénario négaWatt 2017-2050 est un exercice riche et complexe.
    La synthèse ci-dessous ne saurait faire le tour des questions qui se posent déjà et ne manqueront pas se poser à l’avenir. Elle en présente toutefois l’essentiel, depuis les points forts de ce nouveau scénario jusqu’à ses impacts environnementaux et socio-économiques, en passant par sa méthodologie et l’explication de son contenu sur la demande et l’offre d’énergie.

    Cliquer ici pour lire la synthèse du scénario négaWatt

    Lire la suite

  • Nucléaire : une industrie en faillite

    Communiqué de Greenpeace.

    Contrairement aux idées reçues, le secteur du nucléaire est aujourd’hui en situation de quasi faillite économique. Les récents rebondissement autour de la situation désastreuse d’Areva ne doivent pas faire illusion. Il ne s’agit pas d’un acteur mal géré ou en crise passagère : c’est toute une industrie qui se trouve aujourd’hui dans l’impasse. C’est ce que démontre une nouvelle étude publiée par Greenpeace. Les chiffres sont accablants.

    Lire la suite

  • Le Manifeste négaWatt

      Voici une présentation du manifeste Negawatt, une des études les plus sérieuses qui popose une solution alternative à la crise de l'énergie

    Vous pouvez commmander l'ouvrage par ce lien

     

    Se chauffer, s’éclairer, se déplacer, faire fonctionner tous les appareils qui nous entourent : l’énergie est au cœur de nos vies à tel point que nous n’en percevons pas les limites et que nous vivons dans l’illusion d’un monde aux ressources infinies. Pourtant, la fin prévisible des réserves disponibles, les bouleversements climatiques, les catastrophes écologiques (Amoco Cadiz ou Tchernobyl hier, Deep Water Horizon et Fukushima aujourd’hui) sont autant de signaux d’alerte qui ne laissent plus la place au doute : il est nécessaire et urgent de changer notre manière de consommer et de produire l’énergie.

     

    Depuis plus de dix ans, vingt-cinq experts et praticiens de l’énergie (architectes, ingénieurs, Manifeste_Couv.jpgsociologues, économistes, responsables associatifs, ...) engagés dans la recherche d’un avenir énergétique durable ont mis en commun leurs connaissances pour élaborer et publier tout d’abord en 2003 puis en 2006 le « Scénario négaWatt », l’une des propositions les plus novatrices pour repenser la politique énergétique de la France.

     

    Nourri par une longue expérience de terrain, cet exercice prospectif se fonde sur une méthodologie rigoureuse qui s’appuie sur trois piliers fondamentaux : sobriété - efficacité - énergies renouvelables. Ce triptyque fondateur offre une grille de lecture simple et solide pour repenser notre rapport à nos propres besoins énergétiques.

     

    Revue en profondeur et complétée, la version 2011-2050 du Scénario négaWatt intègre les liens étroits du modèle énergétique avec l’urbanisme, l’alimentation et la mobilité. Il démontre qu’il est possible en France de diviser par 16 nos émissions de CO2 d’origine énergétique et d’éliminer presque complètement notre dépendance aux énergies fossiles d’ici 2050, tout en se passant totalement du nucléaire en à peine plus de deux décennies.

     

    S'adressant à tous ceux que l’avenir interpelle, du simple citoyen aux décideurs politiques etlogo-asso-nw.png économiques, le Manifeste négaWatt ne se contente pas d'expliquer de manière aussi pédagogique que possible la méthode et les résultats de cette nouvelle version du scénario. Après une description des enjeux et une analyse du contexte énergétique français, il détaille un ensemble cohérent de 10 mesures à prendre rapidement pour engager la France dans la voie de la transition énergétique, et en explicite les immenses bénéfices économiques et sociaux.

     

    Boussole pour l’action, guide méthodologique et pratique pour tous ceux qui souhaitent contribuer à l’élaboration d’un nouveau paysage énergétique soutenable et désirable, le Manifeste négaWatt est aussi un appel à oser résister aux conformismes et aux habitudes, et une invitation à s’engager, avec volonté et lucidité, dans la construction d’une société réconciliée avec elle-même et avec son environnement.

     

    Un engagement doublement souligné par la préface de Stéphane Hessel, qui soutient l’initiative négaWatt depuis ses débuts, et par la postface de l’expert américain Amory Lovins, inventeur du concept de « négawatt ».

     

    Cet ouvrage est le fruit du travail de la Compagnie des négaWatts, le cœur battant de notre association.

  • Investissez dans des projets citoyens de production d’énergie renouvelable

    Le fonds d’investissement Energie Partagée est un outil financier destiné à soutenir les projets citoyens de production d’énergie renouvelable ou d’économies d’énergie.


    Comment ça marche ?
    Le fonds d’investissement Energie Partagée collecte l’argent des citoyens souscripteurs et l’investit dans le capital des sociétés d’exploitation des projets. Il bénéficie d’un agrément de l’autorité des marchés financiers, sous le visa n°11-417 du 19/09/2011.
    Vous prenez une ou plusieurs parts (100 € l’unité) en ciblant un projet que vous souhaitez soutenir et devenez ainsi « actionnaire » du fonds d’investissement.
    Energie Partagée Investissement est un fonds solidaire, agréé Finansol; L’objectif de rendement global est de 4 %.

    Un projet citoyen, qu’est-ce que c’est ?
    Les projets soutenus par Energie Partagée répondent aux critères d’une charte définissant un projet citoyen comme :

    • Un projet d’utilité collective qui bénéficie au territoire ;
    • Un projet ancré dans le territoire, car porté par des acteurs locaux (entreprises, collectivités, associations, citoyens, CIGALES …) ;
    • Un projet dont la gouvernance est collective, transparente et démocratique ;
    • Un projet soucieux de l’environnement.

    Ces projets se caractérisent également par le fait qu’une partie des bénéfices est affectée à des actions de promotion des EnR et des économies d’énergie, de protection de l’environnement….

     

    banner-energie-partagee.png



    Un projet Energie Partagée près de chez vous?
    Les projets citoyens retenus par Energie Partagée sont référencés sur le site internet :
    http://energie-partagee.org/carte-interactive-des-projets-energie-partagee-en-instruction
    Dans notre région, le projet éolien Chagny-Bouvellemont-Jonval dans les Ardennes a été retenu.
    Vous pouvez le soutenir via le fonds d’investissement citoyen Energie Partagée; vous deviendriez co-producteur d’énergie renouvelable!

  • Le PS dépose 106.000 signatures pour sortir du nucléaire

     

    Le Parti socialiste prend une initiative pour la sortie du nucléaire et le développement des énergies renouvelables ...

     

    C'est au moins le cas du Parti socialiste suisse qui vient de déposer une demande en ce sens, soutenue par plus de 100.000 signataires.

    Voici un extrait de l'article du Matin (de Suisse)

     

    Le Parti socialise a déposé mardi à la Chancellerie fédérale son initiative populaire "Cleantech" visant à energie-renouvelable.jpgsortir progressivement du nucléaire. Le texte a été remis muni de 106 000 signatures, a annoncé le PS. Le Parti en a profité pour publier une étude révélant les effets positifs pour le marché suisse de l'emploi: les mesures devraient créer jusqu'à 167.000 emplois d'ici 2030.

    L'initiative populaire "De nouveaux emplois grâce aux énergies renouvelables (initiative cleantech)" vise à couvrir, dès 2030, la moitié des besoins énergétiques de la Suisse par le biais des énergies renouvelables. Actuellement, l'approvisionnement est à 80% assuré par des sources énergétiques non renouvelables, comme le pétrole ou le nucléaire.

    Selon l'étude mandatée par le PS à l'Université de Lausanne, les mesures préconisées devraient générer une plus-value de l'ordre de 21 à 26 milliards de francs dès 2030. Cela équivaut à un surplus de 2% à 2,4% du produit intérieur brut helvétique. L'étude souligne que cette valeur ajoutée correspond à la création de 136 000 à 167 000 emplois dans les technologies propres. Dans un premier temps, les initiants tablaient sur 100 000 nouveaux emplois seulement.