Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parc argonne découverte

  • La Primate: trail ou marche en Forêt d'Argonne samedi 31 mars

    Rien de neuf sous le soleil (ou pas), le trail est un sport magnifique où, dans des milieux naturels et superbes, le sportif évolue en toute convivialité avec ses camarades de sortie. Fondamentalement la nature est respectée, la simplicité et la bonne humeur sont attendues.

    Les Primates s'entourent de personnes expérimentées pour nous apporter la crédibilité, les conseils et l'expérience dont nous avons besoin. A tous les participants, nous seront bien volontiers ouverts à vos remarques pour nous améliorer et nous nous efforcerons de les intégrer.

    TRAIL EN FORET D'ARGONNE - SUD ARDENNES - Le top !
    Samedi 31 mars 2018 / départ 14h30
    La Primate en Forêt de l'Argonne / Olizy-Primat - Sud Ardennes - France
    RDV parking Parc Argonne Découverte
    Trail : 13 km   ou 24 km     Marche : 13km

    Lire la suite

  • Une fuite à la piscine, une carte pour la décheterie, un dispositif toitures et ... 5 ou 6 ratons laveurs

    Les sujets divers et variés se sont succédé ce soir, selon l'ordre du jour du conseil de communauté de la 2C2A. Mais comme dans l'inventaire de Prévert, la cohérence d'ensemble ne semblait pas évidente dans les choix proposés et les délibérations prises.

    Pourtant,  le premier point étudié portait sur le futur projet de territoire, qui doit être adopté dans les mois qui viennent par la communauté de communes. La présentation a décliné les différents domaines d'intervention (l'économie avec l'industrie, l'agriculture et le tourisme ; les services à la population avec la santé, la culture, la formation, le social ; le cadre de vie avec le logement, l'environnement et les moyens de communication). Bien sûr, le projet n'en est qu'au premier stade, rien n'est encore ni hiérarchisé, ni financé, ni validé. Mais aucune ligne directrice forte ne se dégage à ce stade, et l'on a souvent l'impression de réentendre un des nombreux diagnostics réalisés lors de ces dernières années. Peut-on avancer sans faire le bilan de toutes ces études récentes, avec leurs forces et leurs faiblesses, leurs réussites et leurs échecs ?

    Ce projet de territoire aurait mérité d'y consacrer la totalité d'un conseil communautaire, s'il représente bien le socle sur lequel va reposer tout le développement de l'Argonne Ardennaise dans les trente ans à venir. Et si des choix sont à faire, il aurait été peut-être judicieux de présenter des variantes afin qu'un consensus puisse naître du débat, ou que des désaccords s'affirment et soient tranchés par le vote. Il n'est pas certain que le catalogue général présenté ce soir ait fait mûrir la réflexion des délégués. Il a permis au moins d'avancer d'une case sur le calendrier serré qui est proposé pour l'adoption du projet de territoire.

    Ce projet a été approuvé à l'unanimité.

    Lire la suite

  • 2C2A : applaudissements pour le baisser de rideau

    Pour le dernier conseil de communauté de la 2C2A ce soir à Vouziers, des applaudissements ont salué la conclusion du débat par le président Signoret.

    Comme celui-ci l'avait signalé lors de la séance, les différents conseils de cette mandature ont le plus souvent été marqués par un consensus. Cette dernière réunion a été l'occasion  pour le Président de présenter un bilan de son mandat

    Avant cela, un premier point avait été étudié, il portait sur l'approbation du schéma d'organisation des services publics, discuté depuis plusieurs mois au sein de la communauté avec l'appui de personnes ressource du territoire. Nous reviendrons demain sur les conclusions de cette étude.

    En ce qui concerne le bilan de son action à la présidence de la 2C2A, Francis Signoret a présenté sous forme de diapositives l'évolution de différents paramètres. On retiendra la bonne santé des finances malgré des taux d’imposition presque stables (+ 2% en 6 ans). Ce résultat a été rendu possible par des prises de compétences qui ont fait grimper les dotations de l'Etat, la DGF en particulier.

    Le bon résultat du PAD (ex Norturnia) a bien entendu été souligné par le Président : voici un tableau montrant l'évolution du déficit annuel d'exploitation  :

    2c2a 03..2014 049.jpg

    Le paramètre le plus significatif est le chiffre d'affaire, qui triple pratiquement en 6 ans.

    Les différents comptes administratifs ont été votés à l'unanimité, entrainant des votes de décisions budgétaires modificatives pour permettre d'intégrer les résultats de ces comptes aux budgets correspondants.

    Le point suivant portait sur l'approbation du rapport préalable pour le lancement d'une délégation de service public pour la gestion de la future piscine.

    Ce principe de délégation semblant admis par l'assemblée, il s'agissait de valider les cahiers des charges pour l'appel d'offre aux candidats délégataires.

    2c2a 03..2014 051.jpg

    Des questions ont été posées sur la gratuité pour les scolaires et sur la facturation au club nautique et aux associations sportives en général. Il apparait que la gratuité pourrait éventuellement s'appliquer aux clubs sportifs, sous réserve d'un changement des statuts de la communauté. Ce n'est semble-il pas possible avec les compétences actuelles de la 2C2A.

    Cette procédure a été approuvée à l'unanimité des votants.

    Dans le domaine de l'économie, l'adhésion au PLIE permettra un suivi des chômeurs en vue de leur réinsertion dans le monde du travail, pour la partie de la population qui n'est plus de la compétence de la mission locale (plus de 25 ans). Grâce à des fonds européens, cette adhésion ne coûtera cette année qu'un euro symbolique à la 2C2A. (vote unanime).

    Une procédure d'expropriation sera lancée pour permettre à la société Dupuy de Quatre Champs de s’agrandir sur une parcelle voisine. Le propriétaire refuse la proposition d'achat qui lui a été faite. La société a l' intentions d'augmenter son activité, mais ne peut développer son site de production actuel qu'en devenant propriétaire de la parcelle en question(vote acquis avec 10 abstentions).

    Après  deux questions diverses portant sur le ramassage des déchets ménagers, le président pouvait conclure la séance en souhaitant bonne chance à ceux qui étaient candidats pour un nouveau mandat.

    C'est à ce moment que des applaudissements sont venus de la salle, fait plutôt rare dans cette assemblée, peut-être un signe d’encouragement pour le président sortant.

    La session s'est achevée par le partage du verre de l'amitié pour marquer la clôture du mandat actuel.

    2c2a 03..2014 011.jpg

  • Pour Nocturnia, la 2C2A a des idées et même la 3D

    Nocturnia a constitué longtemps un boulet pour la communauté de communes, plombant son budget sans apporter d’essor touristique.

    Depuis plusieurs années une politique s'est mise en place, privilégiant des investissements pour relancer la fréquentation du site. Ce fut l'arrivée du parc à loups, du hamac à bonds et plus récemment des rapaces. Du point de vue des résultats financiers, ces choix se sont avérés plutôt positifs.

    Dans cette même logique, il a été décidé de renouveler la scénographie présentée dans le bâtiment principal, le Nocturnia initial. Ce soir en conseil de communauté les attributions de marché nécessaires ont été approuvées.

    Avant de voter ce point le conseil avait débuté par la présentation du dispositif "habiter mieux" par2c2a 09.2013 004.jpg Benoit Caby (photo ci-contre) de l'Agence Locale de l'Energie (ALE). Les financements proposés dans ce cadre permettront aux propriétaires de résidences principales d'obtenir des aides à un niveau très intéressant. Le plafond des ressources qui permet d'entrer dans le dispositif a été relevé de 40%, ce qui devrait permettre à de nombreux habitants d'en bénéficier. Le but est de permettre la rénovation thermique des habitations principales, en particulier les moins bien isolées et/ou équipées. A terme la précarité énergétique devrait diminuer, sans que le coût des investissements dépasse le bénéfice d'économie d'énergie et ce dès les premières années. La 2c2a serait un relai pour permettre de toucher les bénéficiaires potentiels et de les faire entrer dans le dispositif.

    Dans le domaine de l'environnement, les marchés de collecte sélective et de bennes de déchèteries ont été renouvelés pour 3 ans avec une prolongation possible de deux fois une année. La collecte des ordures ménagères au porte à porte reste en régie directe de la collectivité

    Le point suivant concernait donc les marchés pour le renouvellement de la scénographie de Nocturnia.

    Les offres reçues ont été assez peu nombreuses.

    2c2a 09.2013 008.jpg

    La proposition de l'entreprise Vauthier a été jugée non adaptée, car elle n'aurait pas pris en compte la partie éclairage qui demandait une réponse conforme à la présentation"nocturne" souhaitée.

    2c2a 09.2013 009.jpg

    Pour le lot  qui concernait le film sur les loups, seule une entreprise( moving stars) a semblé proposer un film en 3D avec une mise scène telle que demandée par le cahier des charges

    2c2a 09.2013 011.jpg

    Au total, les lots atteignent à peu de chose près l’estimation faite par le cabinet Harmatan qui a réalisé l'étude de la rénovation de la scénographie. Les choix de la commission d'appel d'offre ont été approuvé à l'unanimité des votants, comme d'ailleurs l'ensemble des votes de cette soirée. Les loups avaient-ils dévoré les opposants avant la séance ?

    Le conseil s'est poursuivi par des points concernant l'administration générale, dont l'approbation du rapport d'activité 2012.

    Quelques opérations immobilières ont été votées pour terminer l'ordre du jour, avec des échanges mineurs de tarrains et la vente à la ville de Vouziers d'une parcelle qui lui permettra de mettre aux normes le terrain de rugby de Syrienne.

    2c2a 09.2013 006.jpg

     

     

  • Quand il y a un loup (en cage), il y a du flou.

    Le Parc Argonne Découverte, s'est appelé initialement Nocturnia.

    Ce nom à coucher dehors avait été trouvé par un bureau spécialisé, aussi performant que celui qui avait prouvé par A+B que l'établissement serait financièrement équilibré en quelques saisons. Avec comme slogan "la nature la nuit", de nombreux visiteurs potentiels avaient compris qu'il fallait venir à la tombée du jour pour profiter du site. En quelques années Nocturnia est devenu un gouffre financier et une pomme de discorde au sein de la communauté de communes qui le gère.

    En désespoir de cause un tournant stratégique a été validé il y a 3 ans. L'arrêt de l'exploitation était impossible, car cette décision obligeait à rendre des subventions tout en remboursant des emprunts devenus inutiles.

    Il a donc été validé de faire des investissements nouveaux, dont le parc à loups et le hamac à bonds. Le pari a été fait de relancer ainsi la fréquentation du site. Effectivement depuis deux ans, le nombre de visiteurs augmente rapidement, et le déficit de fonctionnement devient tolérable pour la 2C2A.

    De nouveaux investissements sont décidés ou programmés pour les années à venir, dont une refonte de la scénographie du bâtiment principal, et l'installation de nouveaux animaux (ours, rapaces,...).

    Alors tout va bien ? La naissance de louveteaux fait la une de nombreux médias, et laisse espérer de nouveaux visiteurs.

    Il reste à donner un sens à tout ceci. Le sauvetage financier a pris le pas sur le reste, et la finalité de l'équipement se dilue dans ces différents centres d'intérêt.

    La présentation d'animaux sauvages en captivité se justifie-t-elle, quand l'espèce n'est pas menacée etandré qu'elle ne nécessite pas de mesure de protection ?

    Comment le PAD prend sa place au sein des structures du territoire qui travaillent pour l'environnement ?

    Il n'est pas possible d'éluder ces questions au nom de l'unique nécessité budgétaire.

    André Théret, bien connu dans le secteur, en particulier pour ses positions de défenseur de la vallée de l'Aisne, nous a fait parvenir un texte que nous publions in extenso ci-dessous.

     

     

     

    LOUP, y es-tu ? Combien rapportes-tu ?

     

    Jeudi 28 juin, je regarde le journal télévisé régional : le présentateur nous annonce la naissance de 8 louveteaux dans l'enclos à loups du parc Argonne Découverte d'Olizy-Primat.

    Un bandeau "ECOLOGIE" apparaît en bas de l'écran.

    La soigneuse nous fait part de son émotion et la directrice du centre se félicite de la réussite commerciale de cette opération. Le nombre de visiteurs a triplé depuis l'arrivée des loups

     

    C'est une opération commerciale qui peut se justifier quand on connaît le niveau des déficits accumulés depuis la création de NOCTURNIA en 2005. Nécessité fait loi…

    Les contribuables de la communauté de communes de l'Argonne Ardennaise peuvent dire merci aux loups. On les a privés de leur liberté pour faire baisser les impôts locaux.

     

    Ce qui est par contre inadmissible, c'est de tenter de faire passer cette opération commerciale pour une action écologique. C'est proprement scandaleux. Ces 8 jeunes loups sont condamnés à vivre en captivité toute leur vie. Ils vont grossir le stock de loups qui s'échangent financièrement entre parcs privés ou publics au niveau européen. Une affaire de gros sous.

    Il devrait être obligatoire de stériliser les adultes qui vivent dans ces parcs ce qui mettrait fin progressivement à ces internements abusifs d'animaux sauvages que l'on expose pour gagner de l'argent, comme on montrait les ours au siècle dernier.

     

    Lorsque l'initiative d'enfermer des loups, la référence des espèces sauvages, vient deandré personnes ayant un très haut niveau d'études en écologie, il faut leur demander de clarifier leur position. Le territoire naturel d'une meute de loups atteint en moyenne 100 000 hectares.

    Au niveau scientifique, les études menées sur une meute vivant dans un enclos de 2 hectares n'ont aucun intérêt scientifique, au niveau de l'éthologie de cette espèce.

    Il faut préciser que la population de loups n'est pas menacée de disparition et doit même être régulée en Europe du Nord et au Canada.

     

    De nombreux ardennais, des chasseurs mais aussi des agriculteurs, des éleveurs, sont régulièrement mis en cause au nom des principes écologiques. Ils ont, eux aussi, le droit et le devoir de dénoncer l'utilisation d'animaux sauvages pour un but purement commercial.

     

    Ceux qui dénoncent, à juste titre, l'élevage des poulets en batterie n'ont pas le droit d'enfermer des animaux sauvages dans des cages (2 hectares pour une meute de loups, c'est une cage…)

     

    Plusieurs associations de défense de l'environnement existent dans le Vouzinois. On y trouve aussi à Boult-au-Bois un centre de recherches, bien équipé pour faire du radio-pistage, où des scientifiques étudient le comportement des animaux sauvages dans leurs milieux naturels.

     

    Il est bizarre de constater que les responsables de ces organismes n'ont pas émis la moindre réserve sur le maintien de loups en captivité dans un enclos près de chez eux…

     

    BIZARRE, vous avez dit BIZARRE…

     

     

    André THERET

    30 juin 2012