Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sexisme

  • Le 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences sexistes et sexuelles

    Nous sommes toutes et tous mobilisé-e-s, nous ne céderons pas !

    Les féminicides, les viols, les agressions sexuelles, le harcèlement sexuel, les violences obstétricales, le contrôle de nos corps, sont des réalités tragiques pour des millions voire des milliards de femmes de par le monde.

    En France, il y a eu 142 310 plaintes pour violences conjugales en 2019, soit 16% de plus qu’en 2018. Le confinement a encore accéléré les violences subies, avec 15% d’appel en plus dans la dernière période sur le 3919, plateforme d’aide aux victimes de violences sexistes et sexuelles.

    Nous revendiquons notamment :

    un milliard pour lutter efficacement contre les violences sexistes et sexuelles en France : afin de mettre en place l’éducation non sexiste dès les petites classes, d’organiser de vraies campagnes et politiques de lutte contre les féminicides et le harcèlement sexuel au travail, financer les associations féministes qui œuvrent depuis des années contre les violences sexistes et sexuelles ; héberger les femmes dans des centres non mixtes dédiés, spécialisés et sécurisés ;

    la mise à l’abri ou la protection des femmes victimes ;

    la protection des mineures dans la loi (seuil d’âge) et matériellement, face aux violences sexistes et sexuelles ;

    la ratification par la France de la « Convention contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail » de l’Organisation internationale du Travail (juin 2019) : celle-ci prévoit notamment des mesures qui contraignent les employeurs à prévenir et sanctionner le harcèlement sexuel, et à donner des droits aux femmes victimes de violences conjugales et intra-familiales.

    des moyens de financement ambitieux pour appliquer les accords égalité sur la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, dans la fonction publique et le privé ;

    l’arrêt de la mise en concurrence de la gestion de la ligne d’écoute du 3919 : le gouvernement prévoit ainsi la privatisation de ce service public, ce qui représente un risque majeur de voir la qualité du service réduite ;

    la régularisation de toutes les sans-papières et leur protection contre les violences sexistes et sexuelles ;

    la lutte contre le proxénétisme, le trafic d’êtres humains, et toutes les violences prostitutionnelles et porno-criminelles.

    Ceci n’est qu’un extrait d’un manifeste signé par de nombreux collectifs : à lire en entier sur le site de la LDH.

    Lire la suite

  • Nous appelons à l’action et à la grève pour les droits des femmes le 8 mars

    Appel national à l’initiative du Collectif national pour le droit des femmes (CNDF) le 21 février 2018.

    Les luttes féministes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais cette égalité est loin d’être effective. C’est pourquoi la journée du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de lutte pour les droits des femmes ! Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes d’ici et d’ailleurs.
    L’égalité entre les femmes et les hommes est pour nous incontournable : elle participe du progrès social. Laisser perdurer les inégalités, s’exercer les violences contre les femmes et les filles, c’est porter une logo-cndf.pngresponsabilité sur le fait que les idées rétrogrades progressent, que le patriarcat perdure. Et nous ne cesserons pas de le répéter : la « cause des femmes » n’est ni secondaire, ni une opération de communication. Elle ne se limite pas à féminiser les postes de direction en oubliant la majorité des femmes scotchées au plancher collant des temps partiels et de la précarité.

    Elle demande outre une volonté politique de tous les instants, des moyens humains comme financiers importants pour y parvenir et des sanctions contre les employeurs qui ne respectent pas l’égalité professionnelle. Notre constat est sans appel : le gouvernement français ne les a jamais mis en place. Le patronat met toute son énergie à combattre toute mesure contraignante. Et c’est ainsi qu’en 2018, l’urgence à obtenir l’égalité est toujours là.

    Lire la suite

  • Prochain Cine ATTAC le 8 mars

    Mardi 8 mars: Ciné-débat à 20 h 00 au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières avec

    "La Domination Masculine” Film de Patric JEAN - 2009 

    A l’issue de la projection, un débat sera proposé avec des membres de l'association FEMMES RELAIS 08

    L'avis de "Arte" lors de la projection du film sur la chaîne franco-allemande :

    Dans une clinique, un jeune homme se réveille satisfait : il s'est acheté quelques centimètres de virilité en plus. Réunis autour de livres pour enfants, des petits tournent les pages et y vont de leurs commentaires : "La maman c'est pour les tâches ménagères et les hommes ils font des choses un peu plus difficiles." Et puis il y a les femmes. Certaines évoquent le monde du travail avec ses inégalités salariales, le cantonnement à des activités peu valorisantes, et un taux de chômage plus élevé alors que leur niveau de qualification et d'éducation est supérieur en moyenne à celui des hommes. Submergées par l'émotion, d'autres racontent les violences infligées par leurs conjoints, qu'elles soient physiques ou morales.

    Lire la suite

  • sexisme ordinaire

    En cette période de préparation de Noël, les catalogues de jouets foisonnent d'images sexistes : les filles jouent à la poupée, quand elle ne font pas la cuisine ou le repassage comme maman . Les garçons jouent avec des voitures, ou font la guerre(comme papa ?) .

    Ces images sexistes marquent insensiblement les esprits, et pratiquement plus personne ne proteste contre cette façon de voir .

    Le racisme qui imprégnait naguère les publicités ne serait plus toléré (ya bon Banania !) mais le sexisme est tellement quotidien que chacun semble ne plus être choqué . Un exemple reçu dans les boites aux lettres , même pas méchant, juste ordinaire:

     

     

    147948-0002.jpg?t=8532

    763337-0003.jpg?t=5625

    Lien permanent Catégories : société Imprimer 0 commentaire Pin it!