Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

attac 08

  • attac08 fait son cinéma

    La LOI TRAVAIL, nous, nous en débattrons !
    rencontre-débat autour du cinéma alternatif et militant

     

    CORPORATE”

    Film de Nicolas SILHOL - 2017 – 95 min

    140482.jpgBrillante responsable des ressources humaines dans un groupe agroalimentaire, Emilie Tesson-Hansen n'a pas d'état d'âme. Dalmat, un cadre d'une quarantaine d'années, veut la rencontrer mais la jeune femme ne cesse de repousser le rendez-vous. Il finit par se suicider dans l'enceinte de l'entreprise. Emilie est tout de suite pointée du doigt. L'inspectrice du travail l'a dans sa ligne de mire. Ses supérieurs ne sont pas plus tendres, notamment Stéphane, le directeur des ressources humaines. Alors qu'elle tente de s'éviter la prison, elle donne des informations à l'inspectrice sur les méthodes de la société...

    Prix  : 6 €

    Mardi 12 Septembre 2017 à 20h00 au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières
    A l’issue de la projection, un débat sera proposé avec Gérard FILOCHE, inspecteur du travail, chroniqueur au journal satirique Siné Hebdo, à l’Humanité, blogueur associé des sites Marianne et Mediapart

    Le cinéma attac, un «  rendez-vous  » pour enrichir la réflexion sur le monde actuel, ouvrir le débat et promouvoir des films militants et peu diffusés. Ces créations cinématographiques singulières pour leur approche des enjeux sociaux et politiques associent culture et engagement citoyen.

    attac08 : 03 24 59 14 18 http://attac08.over-blog.org/

    Voir la bande-annonce

    Lire la suite

  • La LDH soutient le film « Democracy » qui sera projeté le 24/01 à Charleville

    Ce documentaire qui a nécessité trente mois de tournage nous entraîne dans un monde réputé impénétrable, celui de la construction du processus législatif européen.

    À l’heure où « l’Europe » et son fonctionnement sont tellement décriés, ce documentaire nous permet deposter1_de.jpg mieux comprendre comment un texte législatif est élaboré. A la façon d’un thriller politique, le film retrace la longue lutte politique pour l’adoption d’une nouvelle législation sur la protection des données personnelles. En effet la Directive protégeant les citoyens européens dans ce domaine date de 1995 et ne prend pas en compte les évolutions du monde numérique.

    Le documentaire nous fait suivre le combat de l’eurodéputé allemand, Jan Philipp Albrecht, rapporteur du texte, soutenu par la commissaire européenne Viviane Reding durant deux longues années semées d’embuches, de discussions, d’intrigues en tous genres. Il nous montre la pression de quelques représentants des lobbies industriels tentant de faire alléger les obligations des entreprises quant à la protection des données au prétexte que trop de contraintes seraient fatales à l’économie numérique et à l’emploi (mais le documentaire ne montre pas les plus virulents des lobbyistes des entreprises Facebook, Google, Apple, Microsoft et Amazon et bien d’autres, qui ont mené un travail de sape auprès de tous les eurodéputés pour tenter de faire voter quelques milliers d’amendements). Des représentants d’ONG pour lesquels la protection de la vie privée et des données est un droit fondamental ont, eux, tenté de maintenir ou d’améliorer les avancées du texte dans le respect de la charte des droits fondamentaux.

    Au moment où les ministres des pays de l’UE au Conseil semblaient sur le point de bloquer le texte, surviennent les révélations d’Edward Snowden, qui montraient à quel point la surveillance est généralisée et impunie. La nécessité d’un texte renforçant les droits des citoyens et résidents européens face notamment aux pratiques des États-Unis et de la NSA devient alors plus évidente.

    Après de nombreuses nouvelles péripéties, le texte sera adopté par 95 % du Parlement européen le 12 mars 2014, ce n’est qu’en juin 2015 que le Conseil de l’UE adoptera une position commune sur ce texte. Il sera définitivement adopté le 27 avril 2016 et devra être mis en œuvre en mai 2018.

    Ce documentaire qui s’attache à expliquer le fonctionnement et la complexité des institutions européennes avec un souci de transparence est une très bonne introduction à un débat sur le fonctionnement de l’Union européenne ou sur la protection des données personnelles.

    Lire la suite

  • Prochain ciné-débat d'attac08

    Le prochain ciné-débat d'attac08 aura lieu le mardi 24 mai à 20h au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières.

    Nous souhaitions rendre hommage à Bernard Maris. Ce sera chose faite lors de cette soirée, durant laquelle sera projeté le film "Oncle Bernard".

    Bernard Maris était économiste, journaliste et écrivain.
    Il était bien connu des auditeurs de France Inter et des lecteurs de Charlie Hebdo, journal dans lequel il écrivait sous le pseudonyme d'Oncle Bernard.
    A attac, il était aussi bien connu car il avait siégé, à une époque, au Conseil Scientifique d'attac France.
    Il a été assassiné lors de l'attentat perpétré au siège de Charlie Hebdo en janvier 2015.

    Le film "Oncle Bernard" est un film de 2015.
    Il est uniquement constitué des rushes bruts d'une entrevue tournée avec ce dernier, le 8 mars 2000, dans le contexte du film L’Encerclement – La démocratie dans les rets du néolibéralisme. Le réalisateur laisse toute la place à la parole de Bernard Maris en n'intervenant que minimalement sur le matériau original, dévoilant ainsi les coulisses du tournage.

    Le film sera suivi d'un débat.
    L'intervenant sera Assen SLIM, maître de conférences HDR en économie à l'Institut national des langues et civilisations orientales, auteur de plusieurs ouvrages en économie.
    Il a notamment écrit "Comment je suis devenu économiste". A l'occasion de l'écriture de ce livre, Assen SLIM avait interviewé Bernard Maris.

    Entrée : 6 €.

    Lire la suite

  • Prochain ciné-débat ATTAC 08 : “Même pas Peur”

    Même pas Peur ! nous interroge sur notre société. Il démarre le 12 janvier après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher. De nombreuses thématiques sont abordées à travers un seul axe : la peur induite par le discours politique. A travers un développement linéaire on relie la laïcité, le communautarisme aux lois sécuritaires ou à la politique de Macron. Ce développement sur 1h42 permet grâce à 20 intervenants de relier les interconnexions qui existent entre tous les problèmes volontairement isolés dans le discours ambiant. Même pas Peur ! décode la société et donne des clefs à la réflexion pour repenser notre société.

    Plein d'autres infos sur ce film : http://www.memepaspeur-film.com

    Mardi 19 janvier 2016, 20 h au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières

    Le film sera suivi d'un débat. En principe, la réalisatrice du film sera parmi nous.

    Lire la suite

  • Plus de 3 millions de citoyens demandent l’arrêt de TAFTA et de CETA

    Bruxelles, le 7 octobre 2015 – L’Initiative européenne auto-organisée (ICE) Stop TTIP a remis plus de 3,2 millions de signatures à la Commission européenne à Bruxelles. Alliance regroupant près de 500 organisations européennes, Stop TTIP a collecté un nombre de signatures record dans le cadre d’une ICE.

    L’alliance demande aujourd’hui une reconnaissance de la voix de ces millions de citoyen·ne·s : « ce sont pas moins de 3 millions d’Européennes et Européens qui exigent l’arrêt immédiat des négociations du TAFTA (l’accord UE-États-Unis) et l’ajournement de la signature du CETA (le traité UE-Canada, dont les négociations se sont achevées il y a un an) », déclare Johan Tyszler, l’un des animateurs du Collectif Stop TAFTA en France.

    Lire la suite

  • Prochain Ciné-débat d'ATTAC

    Prochain Ciné-débat d'ATTAC ARDENNES mardi 15 septembre – 20 h au cinéma Métropolis de Charleville-Mézières

    Projection du documentaire
    « Nature, le nouvel eldorado de la finance »

    Combien vaut la nature ? Combien peut-elle rapporter ? À l'heure où l'on craint le pire pour la biodiversité, ce documentaire révèle la financiarisation croissante des ressources naturelles par les banques et les investisseurs privés. Édifiant. (présentation d'Arte lors de la diffusion du film sur cette chaîne)

    Lire la suite

  • Transition citoyenne : s'engager au quotidien

     

    Article repris du blog d'ATTAC 08

    La transition citoyenne doit être concrète, elle correspond à des actions qui facilitent le confort de vie de chacun tout en protégeant les générations futures. Chacun peut participer, à son échelle et selon sa volonté afin de répondre aux formes de précarités et d’exclusion que la société actuelle produit.

    transition-citoyenne-header-150.jpg

    Pour rendre l’économie juste et efficace :

    • S’informer sur les réalités de l’économie actuelle

      * Via la lecture des articles d’ATTAC sur les actualités de la Haute Finance ou des Amis de la Terre sur les diverses formes de pollution.

      * Par un abonnement au magazine Kaizen, Demain en Mains ou L’Age de Faire : pour avoir connaissance des initiatives positives et écologistes mises sous silence par les grands médias.

    • Participer à des actions de terrains et de visibilité

      * Par l’organisation et la participation à des événements, manifestations, forum et actions d’information de l’opinion publique sur la finance irresponsable (ATTAC, Les Amis de la Terre).

    • Créer des Monnaies locales et complémentaires (MLC), à l’aide d’un groupe Territoires en Transition, pour favoriser et intensifier les échanges locaux et l’artisanat.

    • Participer à des actions de sensibilisation à la solidarité et à la citoyenneté mondiale avec Artisans du Monde.

    terre-de-liens-ferme.jpg

    Pour développer une finance solidaire :

    • Participer activement à des fonds citoyens qui financent des projets écologistes et solidaires

      * Via les Fonds Citoyens proposés par la Nef qui finance des projets locaux respectueux de l’environnement.

      * En adhérant au Fonds Terre de Liens qui rachète des parcelles de terre pour valoriser l’activité agricole. Cela permet de lutter contre l’artificialisation des terres agricoles.

    • Participation au audit citoyen de la dette publique avec ATTAC pour valoriser l’expertise citoyenne et empêcher la dérégulation bancaire.

    • Accompagner le projet de création d’une Coopérative Européenne de Finance Citoyenne, TAMA avec la Cfé et la Nef.

     

    jardin-cocagne.jpg

     

    Pour encourager une agriculture responsable :

    • Chacun peut participer à la vie d’un jardin partagé près de chez soi.

      * Soit en soutenant la démarche de réinsertion professionnelle des jardins de Cocagne

      * Soit en créant un jardin partagé près de son lieu d’habitation.

      * Soit en s’informant sur les alternatives en matière d’alimentation et d’agriculture (Bio Consom’acteurs)

    • Créer son Jardin potager agroécologique (Colibri) pour lier activité de loisir et préservation de la biodiversité.

    • S’informer sur l’ensemble des aspects de l’agriculture bio (Bio Consom’acteurs) pour connaître les enjeux et les conséquences.

    • Chacun peut se fournir en produits équitables dans les magasins et points de vente Artisans du Monde.

    Pour rendre l’alimentation saine :

    • Chacun peut adhérer à une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) avec l’association MIRAMAP

      * Une AMAP permet de lien un ou plusieurs producteurs avec des consommateurs sans intermédiaires qui exercent une pression sur les prix (contrairement à la grande distribution).

      * Une AMAP offre aux consommateurs des produits sains et locaux, des fruits/légumes frais et de saison tout en participant à la conversion en bio (qui prend trois ans) des producteurs.

    • Chacun peut créer une AMAP dans son campus, son lieu de travail, son lotissement, etc… en contactant des producteurs à proximité et en trouvant des consommateurs souhaitant une alimentation saine et responsable.

    • Chacun peut se fournir en produits bio, garanti sans OGM, dans les magasins de distribution Biocoop.

     

    logoEnercoop.jpg

     

    Pour avoir un modèle énergétique renouvelable :

    • Chacun peut changer de fournisseur d’électricité et choisir Enercoop

      * Enercoop se fournit à 100% auprès de producteurs d’énergies renouvelables

      * Les énergies renouvelables ne subiront pas la hausse des prix des énergies fossiles (pétrole, gaz, etc…) qui tendent à se raréfier (Territoires en transition).

    • Par une souscription aux Fonds Energies Renouvelables d’Enercoop et d’Energie Partagée pour éviter que la transition énergétique soit le monopole des industries pétrolières.

    • En faisant un diagnostic avec le service Docteur Watt (Enercoop), outil de maîtrise de l’énergie des particuliers.